Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Millepertuis : tisane et bienfaits

Le millepertuis,(Hypericum), est une plante vivace très facile à vivre. C’est pour cette raison qu’on le retrouve depuis longtemps dans les jardins. Les variétés horticoles sont nombreuses et possèdent des caractéristiques très variées : de l’arbustif, comme le Millepertuis 'Hidcote', au couvre-sol, comme le Millepertuis grec. Les espèces sauvages ne sont pas non plus en reste et sont présentes dans des milieux variés, comme les bois ou encore les marais. Mais seule une espèce, le millepertuis commun, nous intéresse pour ses bienfaits.

En phytothérapie, l’usage du millepertuis remonte à plus de 2000 ans. Traditionnellement utilisé pour les brûlures et autres irritations de la peau, le millepertuis aide aujourd’hui à lutter contre la dépression légère à modérée.

Découvrez nos conseils sur la façon de procéder pour sécher et utiliser cette plante.

Quel millepertuis utiliser ?

Le seul millepertuis utilisé dans un but thérapeutique est le millepertuis commun, Hypericum perforatum. Son nom signifie l’herbe aux mille trous. En effet, ses feuilles regardées à contre-jour semblent percées de nombreux petits trous, qui sont en réalité des glandes contenant une huile essentielle. Ce millepertuis est aussi appelé Herbe de la Saint-Jean, à ne pas confondre avec les Herbes de la Saint-Jean qui, elles, désignent différentes espèces de plantes qui varient en fonction des époques et des régions.

Le millepertuis perforé est une plante herbacée sauvage à tige dressée que l’on retrouve fréquemment sur les talus et dans les prairies. Comme chez les autres espèces du genre Hypericum, les fleurs à 5 pétales sont d’un jaune lumineux et les étamines sont très visibles. Fleurs et feuilles sont également parsemées de petits points noirs. L’espèce botanique est plus discrète que les variétés cultivées qui ont généralement été sélectionnées pour leur floraison spectaculaire. Aidez-vous d’une flore – un ouvrage répertoriant les espèces sauvages d’une région donnée – afin de bien identifier la plante que vous recherchez.

millepertuis perforé
Feuillage et fleurs de l'Hypericum perforatum. En haut à droite, on peut observer les perforations du feuillage (photo Matt Lavin - Wikimédia)

Quand récolter le millepertuis ?

En phytothérapie, les parties du millepertuis utilisées sont les sommités fleuries, c’est-à-dire l’extrémité de la tige où sont disposées les nombreuses petites fleurs, qu’il serait trop délicat de cueillir individuellement. Il faut, par conséquent, attendre que la plante soit en fleur pour la récolter.

La floraison du millepertuis débute en juin et se poursuit jusqu’au mois de juillet. C’est donc à cette période que l’on effectuera la cueillette.

Par temps sec, à l’aide d’un sécateur, prélevez l’extrémité fleurie des tiges. Choisissez les tiges où les fleurs viennent d’éclore et où aucune n’a encore commencé à faner. Evitez de couper la tige à la base de la plante, afin que le millepertuis, qui est une plante vivace, ne s’épuise pas.

Comment faire sécher et stocker le millepertuis ?

Le millepertuis doit être séché assez rapidement, dans les heures qui suivent la cueillette.

Pour commencer, débarrassez les tiges fleuries des insectes qui pourraient s’y trouver en secouant légèrement votre récolte.

La technique la plus simple pour faire sécher le millepertuis est de former des bouquets peu denses, afin que l’air circule bien et que l’humidité ne soit pas piégée au centre du bouquet.

Accrochez-les ensuite la tête en bas pour les faire sécher, dans un endroit sombre, sec et aéré.

La plante est sèche lorsqu’elle devient friable. Stockez-la alors dans un contenant hermétique – un pot en verre peut faire l’affaire – ou un sachet en papier dans un endroit sec et à l’abri de la lumière.

récolter millepertuis, préparer millepertuis, sécher millepertuis
Préparez de petits bouquets que vous suspendrez à l'envers pour le séchage.

Bienfaits et utilisations

Bien des croyances sont associées au millepertuis. Elle a longtemps été considérée comme une herbe magique capable d’éloigner le diable.

Aujourd’hui, il existe deux façons principales d’utiliser le millepertuis : en traitement local pour soigner la peau ou par voie orale pour soulager les dépressions légères.

En traitement local sur la peau

Il est possible de préparer chez soi une huile qui contribuerait à soigner les brûlures. Pour cela, remplissez un bocal de sommités fleuries puis recouvrez-les d’une huile végétale (olive ou amande douce). Après quatre semaines d’exposition à la lumière du soleil, la préparation peut être filtrée et utilisée sur la peau.

Par voie orale pour la dépression

Avant tout traitement de la dépression légère par les plantes, il convient de consulter dans un premier temps un professionnel de santé spécialisé en phytothérapie qui pourra vous orienter vers le meilleur traitement pour vous.

Un traitement à base de millepertuis nécessiterait 2 à 4 semaines pour que ses résultats soient observés. Généralement, les préparations dont la teneur en principes actifs est garantie (extrait standardisé, teinture mère) ont largement remplacé la tisane. Mais il est possible de réaliser des infusions à la maison. Pour le dosage, renseignez-vous auprès d’un professionnel.

De plus, comme pour tous les traitements contre la dépression, le dosage doit être réduit progressivement.

utiliser le millepertuis
La tisane de millepertuis se prépare à base de fleurs séchées. À droite, une huile de fleurs fraîches de millepertuis.

Conseils et Mise en garde

Le millepertuis est une plante à utiliser avec beaucoup de précaution.

Interactions médicamenteuses et autres

Premièrement, les interactions médicamenteuses sont très nombreuses et ont des conséquences non négligeables. Le Millepertuis interagirait avec plus de 70 substances, la plus grande prudence est donc de mise.

L’action de certains médicaments pourrait ainsi être modifiée par la prise de millepertuis. Entre autres, pour n’en citer que quelques-uns et non des moindres, des médicaments pour les troubles cardiaques, des anticoagulants, des antidépresseurs, des contraceptifs oraux. Et la liste est encore longue.

Par ailleurs, le millepertuis pourrait également interagir avec de nombreuses autres plantes, notamment avec la valériane, le ginkgo ou la passiflore.

mise en garde millepertuis, contre-indication millepertuis, effets secondaires millepertuis
Fleurs de valériane officinale (Valeriana officinalis), feuilles de Ginkgo biloba et fleur de passiflore

Effets secondaires

De plus, chez certaines personnes, notamment celles ayant la peau claire, le millepertuis pourrait entraîner une photosensibilisation, c’est-à-dire une réaction à la lumière du soleil ou des ultra-violets provoquant, entre autres, des rougeurs, des démangeaisons et des irritations.

Usage déconseillé

La prise de millepertuis serait également déconseillée aux personnes souffrant de troubles bipolaires car il pourrait favoriser l’apparition de crises maniaques.

L’usage de cette plante est déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu'aux enfants.

Vous l’aurez compris, le millepertuis est une plante particulièrement difficile à utiliser.

Comme toujours, et encore plus ici, il convient de demander conseil à des professionnels et de bien mentionner les traitements que vous prenez afin d’éviter tout problème.

Pour tout savoir sur la culture du millepertuis, consultez notre dossier Hypericum, Millepertuis : Plantation, Taille, Entretien.

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire