Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Allium : plantation, culture et entretien

L'Allium en quelques mots

  • La floraison des allium, en belles sphères, est spectaculaire
  • Dès la fin du printemps, il est décoratif en massif comme en fleur à couper
  • Il est superbe dès la première année de plantation
  • L’ail d’ornement pousse facilement au soleil dans tout sol bien drainé
  • Rustique, il reste en terre d’une année sur l’autre

Le mot de notre experte

Très appréciés pour leur floraison printanière ou estivale anticonformiste en sphères bleues, pourpre, blanches, roses ou jaunes de 5 à 30 cm de diamètre perchées au sommet de hautes tiges, les Alliums ou ails d’ornement méritent leur place dans tous les jardins naturalistes ou d’esprit contemporain. Leur verticalité saisissante apporte relief et souffle aux massifs.

Allium giganteum, Allium schubertii ou Allium Gladiator, Allium ‘Purple sentation‘, Allium blanc ou Allium jaune molly, tous sont parfaitement rustiques, demeurent en place d’une année sur l’autre et prospèrent au soleil, dans une terre bien drainée.

Tombés en désuétude, ils reviennent dans nos jardins pour structurer les massifs ensoleillés sans entretien ils se plantent en masse au milieu ou en arrière-plan de massif, en bordure, en rocaille ou plantés en pot. Ils sont fabuleux en jardin sec.

Faciles à marier, ils forment de belles touffes colorées d’une floribondité grandiose, aux côtés de vivaces variées, de rosiers, de graminées ou encore de bulbeuses comme les tulipes.

Découvrez nos collections d’Alliums, nos conseils pour bien les planter, les entretenir et les associer au jardin.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Allium

Famille : Alliaceae

Nom(s) commun(s) : Allium, Ail d'ornement

Floraison : d'avril à juillet

Hauteur : de 0,15 à 1,50 m

Exposition : Soleil

Sol : tous, bien drainés

Rusticité : -15°C

Le genre Allium compte environ 700 espèces de vivaces bulbeuses ou rhizomateuses originaires des régions sèches et montagneuses d’Europe et d’Asie dont certaines comestibles comme ses cousins l’ail, (dont le connu Allium ursinum ou ail des ours) l’oignon (Allium cepa), l’échalote, la ciboulette (Allium schoenoprasum) et le poireau.

En dehors de ces espèces potagères, une vingtaine d’espèces d’ail d’ornement sont couramment cultivées partout en France dans les jardins pour la beauté de leurs fleurs en boules rondes ou lâches perchées au sommet de tiges graciles mais robustes.

Le port est variable, d’architectural à tapissant : on réparti les Alliums entre espèces hautes (de 0,80 m à 1,50 m de hauteur), moyennes (de 0,45 à 0,75 m) et basses (0,20 à 0,40 m) et selon le diamètre de leurs fleurs compris entre 5 et 40 cm. Les espèces hautes fleurissent en grosses ombelles sphériques, les espèces basses en ombelles lâches pour la plupart.

Cette bulbeuse vivace se développe à partir d’un bulbe unique. De croissance rapide, elle atteindra, parfois jusqu’à 1,50 m de hauteur en fleur en conditions optimales, et s’étalera au sol par multiplication des bulbilles qui finiront par former une touffe. On distingue les Alliums bulbeux, des espèces rhizomateuses qui se développent sur des rhizomes courts et charnus.

Bien installés, ils refleuriront durant de nombreuses années, certains se naturalisent facilement et sont même considérés comme invasifs dans certaines régions (Allium triquetrum).

En mars-avril, le bulbe émet une touffe de feuilles caduques ou plus ou moins persistant selon la rigueur de l’hiver, rubanées ou linéaires, plus ou moins étroites, parfois velues, basales ou engainant les tiges. Elles sont plus courtes que la hampe florale. Elles forment parfois une touffe de feuillage graminiforme chez les espèces couvre-sol. Constitué de feuilles basales longues de 7 à 60 cm, d’une teinte vert moyen à gris-vert, le feuillage jaunit, se flétrit, puis disparaît souvent avant ou en même temps qu’apparaît la floraison. Les feuilles dégagent une forte odeur d’ail uniquement si on les froisse. 

Les ombelles des alliums peuvent être portées à plus de 1,50 m de hauteur

Le genre allium comprend des espèces hautes et des espèces basses

La tige florale émerge de cette touffe herbeuse et dense pour se dresser rapidement parfois à plus de 1 m de haut. Les tiges sont solides et très raides, lisses ou ridées et sans feuilles. Vertes ou parfois teintées de pourpre selon les variétés, elles portent à leur extrémité les inflorescences, correspondant généralement à des ombelles sphériques, parfois demi-sphériques ou pendantes, pouvant mesurer de 1 jusqu’à 30 cm de diamètre.

Les différentes inflorescences de l'allium

Allium ‘Globemaster’ – Allium bulgaricum (Nectaroscordum siculum) – Allium ‘Red Mohican’

D’avril à juillet-août selon les variétés, les fleurs apparaissent au sommet de cette tige gracile. Elles offrent des coloris variés plus ou moins profonds du bleu vif, à l’améthyste, au mauve-pourpré, au rouge en passant par le blanc et le jaune d’or. Chez certains Alliums les pétales sont parcourus par une ligne médiane et dotés d’un cœur d’une teinte plus foncés qui confèrent beaucoup de relief à la fleur.

Leur forme diffère selon l’espèce, allant des globes volumineux et spectaculaires de l’Allium christophii aux ombelles aériennes de l’Allium carinatum ssp pulchellum.

Les espèces hautes, portent des ombelles bien rondes et compactes de 5 à 30 cm de diamètre, constituées de petites fleurs étoilées à 6 pétales (réunies parfois par centaines) ou en clochettes rayonnant tous depuis un point central.

 

Certaines fleurs présentent des pédoncules floraux de taille différente, à l’image de lAllium schubertii parfois appelé « ail feu d’artifice » qui possède de grandes ombelles sphériques au graphisme arachnéen. Les fleurs s’accrochent alternativement à des pédicelles longs et plus courts.

Chez d’autres, les ombelles sont curieusement coiffées de petites fleurs différentes portées par de longs pétioles, qui évoquent une houppette dressée. Les ombelles de l’Allium sphaerocephalon forment des pompons de fleurs très serrées. L’Allium ‘Hair’ est une vraie curiosité avec sa floraison chevelue, ébouriffée.

Chez les espèces basses, les ombelles présentent généralement un caractère plus léger et délicat. Elles fleurissent pour la plupart, en ombelles lâches de fleurs en étoile comme chez l’Allium moly ou Ail doré, de clochettes campanulées souvent pendantes chez l’Allium triquetrum ou chez l’Allium cyathophorum var. farreri ou encore de fleurs en coupe ouverte, chez Allium neapolitanumQuelques-unes cependant, comme l’Allium karataviense et l’Allium senescens subsp. montanum forment des petites ombelles sphériques perchées seulement à 30 cm de hauteur.

Les fleurs d’Allium sont mellifères et exhalent souvent un léger parfum sucré qui attire de nombreux butineurs dont les papillons.

La floraison dure près de 6 semaines. Ensuite, en fin d’été, les fleurs pollinisées en séchant sur pied, se métamorphosent en inflorescences en graines de teinte parcheminée qui prolongent pendant encore au moins 3 mois l’effet décoratif.

les fleurs séchées de l'allium

Si les fleurs d’allium constituent de jolis bouquets frais, elles sont également extraordinaires en fleurs séchées

Hormis l’Allium ursinum ou ail des ours, qui préfère la mi-ombre d’un sous-bois, l’Allium aime les expositions chaudes et ensoleillées, ainsi que tous les sols frais, légers, plutôt secs et surtout bien drainants, même pauvres ou caillouteux. Il ne craint pas la sécheresse estivale, qui correspond à la période de repos du bulbe.

Parfaitement rustiques, les bulbes peuvent passer l’hiver sous terre même en région froide. Ils résistent jusqu’à -15 °C et souvent au-delà, dans un sol drainant.

Visibles de loin au jardin, les inflorescences graphiques de l’ail d’ornement sont fabuleuses en point de mire dans un massif contemporain ou champêtre. Avec leurs grandes têtes sphériques spectaculaires, les grands alliums structurent les massifs. Les espèces basses ou couvre-sol sont parfaites pour garnir les bordures d’un jardin sauvage.

L’Allium peut être utilisé en rocaille, dans un jardin de gravier, à l’arrière d’une rangée de buis en boules, en touffes isolées comme en motif répétitif dans une plate-bande ensoleillée.

Associez-le à des vivaces et graminées gracieuses comme les Alchémilles, Stipa, Carex, à de petits géraniums vivaces ou des campanules, à de la Verveine de Buenos Aires, à des ancolies ou à des Heuchères. Il fera merveille entouré de valérianes, chardons ou gypsophiles et comme en compagnie de bulbeuses comme les tulipes à floraison tardive et iris.

L’Allium s’associe aussi très bien avec les roses et les pivoines dans les massifs.

Il compose également des potées très décoratives sur la terrasse du printemps à l’automne.

Espèces et principales variétés

S’il existe plus de 700 espèces d’Alliums, on en compte une quarantaine couramment cultivée dans les jardins.

Les aulx d’ornement se répartissent selon leur taille, entre espèces hautes et espèces basses. Les plus grands sujets atteignent facilement 0,80 m à 1,50 m de haut, les Alliums intermédiaires montent entre 0,45 et 0,75 m, les petites espèces ne dépassent pas les 40 cm.

Ils se distinguent aussi selon la forme, en ombelles globuleuses ou lâches et le diamètre de leurs inflorescences, de géantes (30 cm de diamètre) à petites (5 cm).

Les Alliums sont des bulbeuses incroyablement graphiques, au fort potentiel décoratif. Le choix d’un allium dépend de sa hauteur, de sa couleur et de la forme de ses fleurs mais aussi de l’emplacement envisagé.

Ail d'ornement, allium, classement par taile et période de floraison

Alliums : principales variétés classées par période de floraison et hauteur

 

Magnifiques groupés en massif, en rocaille ou en potée, les alliums feront également de spectaculaires fleurs coupées pour des bouquets secs ou frais.

Du plus classique au plus insolite, découvrez notre belle collection d’alliums dont certaines variétés, en exclusivité.

Les plus populaires

 

Ail d'ornement - Allium aflatunense Purple Sensation

Fleurit en Mai à Juin

Hauteur à maturité: 70 cm

L'allium par excellence avec sa couleur pourpre profonde

Ail d'ornement - Allium christophii ou albopilosum

Fleurit en Mai à Juin

Hauteur à maturité: 60 cm

L'un des plus beaux !

Ail d'ornement - Allium giganteum

Fleurit en Juin à Juil.

Hauteur à maturité: 150 cm

Parfait en massifs et rocailles grâce à ses immenses inflorescences de 1,5 m de hauteur

Ail des ours - Allium ursinum (Bulbes)

Fleurit en Avril à Mai

Hauteur à maturité: 30 cm

Un incontournable caractéristique de la famille des alliums

Nos préférées

 

Ail d'ornement - Allium Globemaster

Fleurit en Mai à Juin

Hauteur à maturité: 90 cm

Une valeur sûre

Ail d'ornement - Allium Pinball Wizard

Fleurit en Mai à Juin

Hauteur à maturité: 50 cm

Une version naine du célèbre ail d'ornement Globemaster

 

Autres variétés intéressantes

 

Ail d'ornement - Allium moly

Fleurit en Juin à Juil.

Hauteur à maturité: 30 cm

Une variété couvre-sol à la couleur rare pour un allium

Ail d'ornement - Allium Hair

Fleurit en Juin à Juil.

Hauteur à maturité: 80 cm

Un allium à la floraison vraiment originale

Ail d'ornement - Allium Red Mohican

Fleurit en Juin à Juil.

Hauteur à maturité: 95 cm

Une allure réellement insolite avec ses ombelles rouges

 

Pour faire le bon choix, découvrez notre guide : « Allium, ail d’ornement : quelles variétés choisir ? »

Planter l'ail d'ornement

Où planter les bulbes d’Allium

L’Allium est un bulbe de culture facile qui se plait partout en France. Exception faite de l’Allium ursinum ou ail des ours qui préfère la fraîcheur d’un sous-bois, plantez-le au soleil, à l’abri des vents forts pour préserver la tige des variétés hautes.

Rustiques et solides, les bulbes d’Alliums peuvent rester en terre. Plantés dans de bonnes conditions ils refleuriront de nombreuses années. Offrez-leur une place dans un sol bien drainé, même caillouteux car ils redoutent l’humidité. Ils s’accommodent d’une terre pauvre, mais auront peut-être alors besoin d’un peu d’engrais pour bien refleurir.

Selon la hauteur des tiges, variable de 0,20 à 1,50 m, installez vos bulbes d’Alliums en groupe ou  en isolés au milieu ou en arrière-plan de massif de vivaces ou d’arbustes, en bordure, en rocaille ou encore en pot.

Les espèces à grandes fleurs et les variétés hautes comme A. giganteum ou A. Globemaster seront groupées en arrière-plan de massif de vivaces.

Les espèces basses comme A. moly ou A. sikkimense feront merveille en bordure, en rocaille, le long d’un mur ou cultivées en pot ou en auge sur une terrasse au soleil.

Tous les alliums s’associent très bien à des graminées, à des rosiers, à d’autres bulbeuses comme les tulipes et à des vivaces variées.

Quand planter l’allium

Les bulbes d’Allium se plantent en automne de préférence avant fin octobre pour qu’ils aient le temps de bien s’installer et pour fleurir généralement en fin de printemps et début d’été. Une plantation tardive reste possible jusqu’à fin janvier pour une floraison légèrement décalée. Ils sont magnifiques dès la première année de plantation.

Comment planter les alliums

Les Alliums se plantent par petits groupes pour une plantation naturelle ou en nombre pour une composition spectaculaire. Les bulbes de petits calibres et de calibre moyen (les variétés de 20 cm à 75 cm ) se plantent par poquets de 3 à 5 bulbes ou à raison de 80 à 150 bulbes au m2 pour un tapis fleuri. Les gros bulbes d’Allium se plantent en groupe de 3, 5 ou 7 ou plus.

  • Avec un plantoir à bulbes, enterrez les bulbes à 10 ou 15 cm de profondeur
  • Espacez les gros bulbes de 15 cm, de 5 cm environ pour les petits bulbes
  • Les Alliums ont besoin d’un sol bien drainé, si votre terre est lourde faites un lit de sable ou de gravier directement sous le bulbe, au fond du trou de plantation pour favoriser le drainage
  • Recouvrez les bulbes de deux fois leur hauteur de terre
  • Éventuellement, pensez à marquer leur emplacement avec un bâton afin de les repérer après l’arrêt de la végétation
    les bulbes d'allium pousse en sol bien drainé

    Les bulbes d’alliums ne craignent qu’une chose: l’humidité, offrez-leur un sol bien drainé

Pour tout savoir sur la plantation de l’ail d’ornement, découvrez notre fiche pratique : « Planter des alliums » ainsi que notre video tuto pas-à-pas

Entretien et soins

Très peu contraignant l’Allium demande des soins et une attention limités. N’arrosez pendant la période de végétation que si la terre est très sèche. Maintenir le sol frais pendant la période de végétation puis cessez les arrosages après floraison. Les alliums en pot ont des besoins en eau plus important : arrosez régulièrement, stoppez également les arrosages en été.

Après floraison, vous serez peut-être partagé entre l’envie de couper ou non les tiges défleuries. La taille n’est pas nécessaire. Les têtes fanées des grandes variétés pourront être conservées, en se desséchant, elles continueront à décorer les massifs jusqu’en automne, sauf si vous souhaitez éviter qu’elles ne se ressèment, dans ce cas, supprimez les fleurs fanées en coupant la tige au plus près du sol.


En revanche, tailler les inflorescences fanées de certaines petites variétés limitera leur expansion, certaines comme l’Allium triquetrum ou l’Ail des Ours (Allium ursinum) ayant parfois tendance à se montrer envahissantes.

Ne coupez le feuillage que lorsque celui-ci est fané et complètement sec, pour laisser au bulbe le temps de reconstituer ses réserves nécessaires à la floraison suivante. Vous pouvez tuteurez les espèces hautes si nécessaire pour éviter aux tiges de ployer sous l’effet du vent.

Au printemps, avant la floraison, vous pouvez éventuellement apporter un engrais pour bulbes à fleurs si votre terre est trop pauvre.

allium sec

Très décoratives, les têtes d’alliums en se desséchant continuent à animer les massifs jusqu’à l’automne

Maladies et ennemis éventuels

L’Allium est une bulbeuse très résistante présente rarement des problèmes de culture. Installée dans de mauvaises conditions de culture (sol lourd, excès d’eau), elle peut se montrer sujette à certaines attaques notamment à celle de la mouche de l’oignon responsable de la mort du bulbe. Détruisez alors les bulbes atteints. En cas de sol insuffisamment drainé, les bulbes peuvent parfois être atteints par la pourriture blanche : jetez les bulbes blessés et malades.

Multiplication

L’Allium se multiplie par semis ou par division des touffes. Le semis est une méthode qui d’une part ne garantie pas l’obtention de plantes fidèles en couleur sur les plantes hybrides et qui d’autre part demande beaucoup de temps avant d’obtenir des bulbes en age de fleurir . Préférez la division qui est la méthode la plus efficace et la plus facile à mettre en oeuvre au jardin.

Par semis

Semez clair les graines achetées en sachet ou récupérées sur les fleurs séchées, directement en pleine terre à la fin de l’été ou en automne ou dans un mélange drainant (terreau, sable, compost) sous châssis froid ou en pot. Recouvrez légèrement de terre et maintenez le mélange humide jusqu’à la levée. Elles germeront à partir du printemps suivant. C’est une méthode aléatoire et assez longue : les graines ne donneront pas forcement des bulbes fidèles au bulbe-mère et ne fleuriront pas tout de suite. Il leur faudra 4 à 5 années pour se montrer beaux et florifères.

Par séparation des bulbilles

Vous obtiendrez rapidement de nouveaux bulbes fidèles à la plante mère. La division des alliums se pratique sur des plants ayant déjà 3 ans au moins, en automne, lorsque le cycle de floraison est bien terminé.

  • Avec une fourche bêche, soulevez la motte
  • Séparez délicatement les bulbilles du bulbe mère.
  • Replantez aussitôt les bulbes séparés en pleine terre ou en pot pour leur laisser le temps de bien grandir

Associer l'ail ornemental

Polyvalents, les Alliums sont indispensables dans un jardin naturel ou dans un massif contemporain pour dessiner des scènes graphiques hautes en couleurs. Grandioses mais fugaces, ils fleurissent dès le printemps, les massifs d’esprit naturaliste, les jardins de cottage comme les jardins de prairie contemporains. Ils sont des grands classiques des mixed-borders auxquels ils apportent caractère et fantaisie.

Ces belles plantes bulbeuses sans souci s’associent facilement avec d’autres vivaces desquelles elles émergent majestueusement. La floraison terminée, le feuillage dépérit très vite d’où l’intérêt de les marier avec d’autres vivaces, comme elles faciles à vivre, pour ne pas laisser de grands vides dans les massifs au cœur de l’été.

Plantées en nombre, plutôt qu’en isolées, les inflorescences spectaculaires d’ail décoratif donnent corps à un massif avec leur présence très structurante, en y apportant du contraste ou en version monochrome pourprée, rose, bleue ou blanche

On les marie dans un esprit joyeux avec des Pavots d’Orient, des Marguerites, des Agastaches, des Echinops, des Delphiniums, des Lupins ou des centaurées.

En bordure de massif, ils feront merveille aux côtés de géraniums vivaces, des Ornithogales, d’Heuchères, d’un tapis d’Hostas ou de bugles rampantes. Les graminées (Stipa, Carex) et vivaces au port léger comme les Alchémilles, la Verveine de Buenos Aires, les valérianes, le Gaura ou la Gypsophile apporteront le flou et le mouvement en contrepoint du port strict des alliums.

Magnifiques en massifs avec des tulipes et des iris, les Alliums composent aussi des tableaux romantiques auprès de rosiers buissonnants et de pivoines.

Les Alliums composent aussi de somptueux bouquets frais et secs.

les alliums font merveille avec les tulipes

Si les alliums se marient facilement avec des vivaces qu’ils surplombent de leurs tiges graciles, ils sont merveilleux également en compagnie de tulipes

Découvrez d’autres idées pour marier les alliums dans notre fiche conseil : « Allium : 9 idées d’associations réussies »

Ressources utiles

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile (3 votes, moyenne: 1.67 sur 5)

2 réflexions au sujet de « Allium : plantation, culture et entretien »

Laisser un commentaire