Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

La mousse au jardin : faisons lui une place !

La mousse au jardin est détestée par les jardiniers ! Enfin, certains jardiniers... Pourquoi donc ? Aucune idée. Pourtant, la mousse présente de nombreux avantages pour le jardinier et la faune qui occupe son jardin. Elle est aussi très esthétique et pousse là où peu d'autres plantes auraient tenté d'y jeter une graine. Faisons le point sur cette "mousse" !

mousse jardin, mousse esthétique, mousse utilité, mousse utile, mousse biodiversité, mousse avantage, mousse intérêt jardin, mousse déco
Mousse et Rhododendrons

Qu'est-ce qu'une mousse ? 

Je lui préfère le terme de "bryophyte" (du grec "bryos" : mousse et "phytos" : plante). D'ailleurs l'étude des mousses est une science que l'on appelle "bryologie", ses adeptes étant des bryologues.

Les mousses, ou bryophytes, ont été les premiers végétaux à "poser le pied" sur terre, il y a 440 millions d'années. Ces plantes primitives n'ont pas de système vasculaire (servant au transport de l'eau et des nutriments) et pas de racines, mais des rhizoïdes qui ne leur servent qu'à se fixer sur un support (contrairement à de vraies racines utiles à l'absorption de l'eau et des nutriments). Les mousses réalisent la photosynthèse comme l'immense majorité des autres végétaux (il y a toujours des exceptions qui confirment la règle !).

La mousse, par son mode de reproduction sexuée, est totalement dépendante de l'humidité ambiante. Mais certaines peuvent survivre sur des supports très secs (pierre, béton, tuiles...). Les mousses sont d'ailleurs des plantes pionnières qui colonisent une surface juste après les lichens, préparant le terrain pour d'autres végétaux : elles font partie de la pédogenèse, la création d'un sol. Les bryophytes sont capables de "renaître" après une dessication quasi complète, dès que l'humidité leur convient. 

Le p'tit mot d'Oli : Ne confondez plus mousse et lichen ! Les mousses sont donc bien des végétaux et font partie du règne végétal ou Plantae. Les lichens, quant à eux, font étonnamment partie du règne des mycètes ou Fungi (les champignons). Pourquoi ? Tout simplement parce qu'un lichen dans 95% des cas est une association mutualiste entre une algue (un végétal) et un champignon (le plus souvent un ascomycète). Or, c'est le champignon qui s'occupe de la reproduction sexuée donc ils ont été classés parmi les Fungi

mousse jardin, mousse esthétique, mousse utilité, mousse utile, mousse biodiversité, mousse avantage, mousse intérêt jardin, mousse déco
Lichen à gauche et mousse à droite

La mousse peut se révéler esthétique ! 

La mousse est un excellent moyen de créer un lien entre le minéral (même le béton !) et le végétal.

De plus, la mousse est là parce qu'elle le veut bien et surtout parce que les graminées (dans le cas de votre sacro-sainte pelouse !) ne peuvent pas y pousser. En effet, la mousse a besoin d'humidité, d'ombre et d'une terre relativement acide et surtout très tassée. Elle ne poussera donc qu'aux endroits où rien ou presque ne peut pousser sans faire de concurrence aux autres plantes. Par conséquent, pourquoi lui faire la guerre ? D'autant qu'elle est aussi belle que douce au toucher et... on ne doit pas la tondre.

Ne vous inquiétez pas si elle semble mourir ou disparaître par grande sécheresse : une bonne pluie et ça repart !

La mousse se révèlera donc un bon couvre-sol pour les endroits humides et ombragées et un parfait compagnon des éléments plus inertes : l'espace entre des dalles, les vieux murs, une toiture végétale, une margelle de fontaine en pierre, quelques vieux pots et jardinières, une rocaille humide, le pied des bonsaïs... La mousse peut aussi être accueillie en intérieur dans des petits terrariums humides (dans une Dame-Jeanne) ou dans l'art des Kokedama

mousse jardin, mousse esthétique, mousse utile, mousse biodiversité, mousse avantage, mousse intérêt jardin, mousse déco
Mousse dans un escalier, la mousse au jardin Tofoku Ji à Kyoto (© BMR & MAM), et les sublimes formes adoucies par la mousse...

Encore un p'tit mot d'Oli : Saviez-vous d'ailleurs que les Japonais excellent dans l'art de créer des jardins de mousse ? La mousse fait partie intégrante des différents courants de jardins japonais. Le temple Saihō Ji, un temple bouddhiste zen près de Kyoto, en est un parfait exemple. Tant et si bien que l'on surnomme ce temple : Kokedera - le Temple des mousses. 

mousse jardin, mousse esthétique, mousse utilité, mousse utile, mousse biodiversité, mousse avantage, mousse intérêt jardin, mousse déco
Jardin de mousse Arashiyama à Kyoto

La mousse est très utile à la biodiversité 

Les mousses vont servir aux oiseaux en période de nidification pour la confection d'un nid douillet pour leurs petits. C'est notamment le cas des Mésanges charbonnière et bleue, de l'Orite à longue queue (autrefois nommée Mésange à longue queue), du Troglodyte mignon, du Merle noir, de la Grive musicienne, du Rouge-gorge familier... 

mousse jardin, mousse esthétique, mousse utilité, mousse utile, mousse biodiversité, mousse avantage, mousse intérêt jardin, mousse déco

Les mousses se révèlent être des lieux de protection pour bon nombre d'insectes et d'acariens. Ceux-ci serviront à leur tour de nourriture pour des araignées, des insectes prédateurs, des micro-mammifères et les oiseaux insectivores. Mais ces insectes peuvent aussi être des prédateurs d'insectes et d'acariens problématiques au jardin : c'est la lutte biologique. En dernier lieu, certaines mousses nourrissent les chenilles de deux papillons : la Phalène rustique et la Lithosie aplatie. 

Comment accueillir la mousse au jardin ? 

En ne faisant rien ! 

C'est sans doute la solution la plus simple. Les mousses viendront naturellement si votre climat et votre jardin leur conviennent : plutôt frais, très humides et ombragés. Si tout cela est réuni, il ne vous reste donc plus qu'à vous armer de patience, sagement assis en position Zazen.  

En bouturant des mousses 

Même si le terme n'est pas adéquat et qu'au final, cette opération s'apparente plus à un semis. Faites sécher quelques mousses, puis broyez-les ! Il ne reste plus qu'à saupoudrer cette "poudre" à l'endroit adéquat, mais par temps sec, sinon la pluie balayera votre "semis". Pour les zones plus lisses ou verticales, vous pouvez mélanger la poudre avec un peu de yaourt que vous appliquerez au pinceau par la suite. 

En plantant des mousses 

Sur une zone de terre, préparez la surface qui va accueillir les mousses : on enlève les végétaux en présence, on aplanit rapidement et... on tasse le sol, car contrairement à la plupart des plantes, les bryophytes adorent les sols tassés. Il ne reste plus qu'à poser les touffes de mousse au sol et à ajouter un peu de terre fine autour de celles-ci. 

Sur une surface minérale, il suffira de placer les touffes, et de les caler comme vous le pouvez pour éviter qu'elles ne partent au moindre coup de vent ou petite averse. 

Les idées reçues sur la mousse en général 

La mousse est-elle dangereuse pour les arbres ? 

La mousse utilise une écorce d'arbre uniquement comme un support (idem dans le cas du lichen d'ailleurs !). Elle affectionne particulièrement les vieux arbres à l'écorce rugueuse dont la croissance est ralentie pour pouvoir se fixer. Par conséquent, les mousses apprécient souvent les arbres en fin de vie ou qui dépérissent d'où les soupçons totalement infondés d'un hypothétique parasitisme de la mousse et du lichen sur les plantes. C'est totalement faux ! Les mousses peuvent même protéger l'écorce d'un arbre de l'humidité ou du gel. 

mousse jardin, mousse esthétique, mousse utilité, mousse utile, mousse biodiversité, mousse avantage, mousse intérêt jardin, mousse déco

La mousse indique-t-elle toujours le Nord ? 

On l'a tous entendu étant jeune : "si tu es perdu, regarde la mousse sur les arbres, elle indique le Nord". Il faut déjà savoir vers où on doit aller avant de s'amuser avec les points cardinaux. Mais surtout, ce n'est pas tout à fait vrai... En effet, la mousse s'implante préférentiellement sur les zones les plus humides et plutôt ombragées. Alors ça tombe parfois au Nord, mais parfois pas... Investissez donc plutôt dans une boussole et une bonne carte (ou un GPS) ! 

Le sulfate de Fer permet-il d'éliminer la mousse dans une pelouse ? 

Non ! Le sulfate de Fer tuera la mousse présente mais... acidifiera encore le sol, tout en tuant les lombrics. Bref, votre terre sera encore plus acide et encore plus tassée qu'avant, ce qui est tout bénéfice pour la mousse.

La scarification de la pelouse est-elle la meilleure solution ? 

La scarification de la pelouse n'est pas toujours la solution. Cette opération est-utile pour détruire le feutre qui se crée dans un gazon mais, si le sol est tassé, acide, humide et ombragé, une scarification n'arrangera rien et ne fera que produire des boutures de mousse un peu partout. Bref, si votre gazon est rempli de mousse, il faudra éliminer les conditions qui sont favorables à la croissance de celle-ci (trop d'humidité, trop d'ombre, tassement du sol, tonte trop rase...)... ou oublier totalement l'idée d'avoir une pelouse et adopter les mousses. 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)

3 réflexions au sujet de « La mousse au jardin : faisons lui une place ! »

Laisser un commentaire

Plantfit,

Plantez adapté

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante est peut-être un peu trop volumineuse pour votre massif 
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin