Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Quand et comment faire sécher les feuilles d'artichaut ?

On ne présente plus l'artichaut, Cynara scolymus de son petit nom latin. C'est à l'origine une vivace méditerranéenne, qui n'apprécie ni le gel, ni l'excès d'humidité, mais qui possède de nombreux atouts. Tout d'abord, tout le monde connaît son utilisation en cuisine, avec des recettes variant en fonction des pays et des variétés qui y sont cultivées.

L'artichaut trouve également sa place au jardin - en dehors du potager. Sa silhouette très graphique avec ses grandes feuilles grises très découpées capte le regard pratiquement tout au long de l'année, sauf en cas de fortes gelées, car il est alors détruit par le froid.

Mais saviez-vous que l'artichaut fait également partie des plantes médicinales ? Son usage remonte à des temps très anciens. L’artichaut, tel qu’on le connaît aujourd’hui et qui a pour ancêtre le cardon, est apparu vers la fin du Moyen Âge et a une action sur la sphère hépatobiliaire.

artichaut au moyen-âge, cardon
Fleurs d'artichaut (à gauche) et fleurs de cardon (à droite). Au centre, ancienne illustration d'un artichaut (Photo Rawpixel Ltd).

Partie utilisée : les feuilles

Mais commençons par le commencement : la feuille est la partie utilisée en phytothérapie.

Il faut bien déterminer ce que l'on appelle feuilles chez l'artichaut. Le plus souvent on pense aux parties que l'on trempe avec délice dans la vinaigrette. Et bien, il ne s'agit pas là des vraies feuilles. Nous mangeons en réalité les bractées charnues de la fleur et le réceptacle, communément appelé cœur d'artichaut.

Les feuilles, les vraies, ce sont les grandes feuilles grises épaisses et très découpées qui partent de la base du pied. Ce sont celles-là qui sont utilisées pour soulager le foie.

consommer artichaut, manger feuille fleur artichaut
Ne confondez pas les feuilles (à gauche) avec les fleurs d'artichaut (à droite).

La récolte des feuilles

Maintenant qu'on a fait le point sur les feuilles, passons à la pratique.

La récolte s'effectuera un jour sans pluie pour limiter la quantité d’humidité dans la plante. Comme pour toutes les feuilles que l'on consomme, on préfère les cueillir au printemps avant que le processus de floraison soit entamé afin qu'il y ait un maximum de principes actifs dans la partie utilisée. Donc pour l'artichaut, il faudra récolter les feuilles avant l'apparition des tiges florales, car si vous voyez déjà de petits artichauts en devenir, il y a fort à parier que la plante aura mis toute son énergie à les produire, au détriment des feuilles.

Vous avez maintenant cueilli une ou deux feuilles d'artichaut, celles-ci étant très grandes, elles fournissent beaucoup de matière. Si vous en avez besoin d’une grande quantité, rien ne vous empêche de répéter l'opération ultérieurement. Mais, nous vous conseillons de faire un essai de séchage et de dégustation afin de savoir si vous souhaitez réitérer l'expérience.

récolter feuille d'artichaut
Récoltez les feuilles avant l'apparition des fleurs (Photo Filippo Giunchedi).

Le séchage des feuilles

Passons maintenant à l'étape du séchage.

A l'air libre

Il va vous falloir un endroit très ventilé et à l'abri de la lumière pour préserver au maximum les propriétés des plantes. C'est encore plus vrai pour les feuilles d'artichaut qui sont très chargées en humidité et sur lesquelles des moisissures risquent par conséquent de se développer si le séchage ne s'effectue pas correctement. Il faut donc les faire sécher le plus rapidement possible sans toutefois les brûler, l'idéal étant d'étaler les feuilles sur des claies dans un grenier, endroit sombre et bien ventilé par excellence et qui garantit une dessiccation rapide.

Au four ou au déshydrateur

Si vous n'avez pas de grenier, et que vous êtes du genre pressé, d'autres solutions techniques existent. Premièrement le four, si celui-ci est suffisamment précis pour régler la température à 40°C maximum. Dans ce cas là, vous pouvez le faire tourner avec la porte du four légèrement entrouverte. Ce n'est pas très écologique, mais cela permet d'évacuer l'humidité. Deuxième solution, le déshydrateur. Avec ce dernier, vous devriez obtenir un résultat optimal. Mais je n'ai pas personnellement testé cette solution.

A savoir, après séchage, les feuilles doivent être friables mais avoir conservé leur teinte grise. Si les feuilles ont bruni, cela veut dire qu'elles sont impropres à la consommation. Il ne vous reste alors plus qu'à les jeter.

sécher feuille d'artichaut, claie fleurs séchées, séchoir à plantes médicinales
Claies utilisées pour le séchage des plantes médicinales.

Les bienfaits de l'artichaut

Maintenant que vous avez fait sécher les feuilles de votre artichaut, vous vous demandez peut-être dans quelles circonstances les utiliser.

Sachez que les feuilles d’artichaut sont réputées pour leur action sur le foie. Cette utilisation remonte environ au XVème siècle et est une réminiscence de la « théorie des signatures » que l’on tient d’Hippocrate lui-même. Selon cette théorie, il existe une analogie entre la plante et l’organe humain à traiter. Par exemple, ce qui est amer rappellerait la bile, ce qui est le cas de l’artichaut. Les études scientifiques ont démontré les limites de cette théorie. Toujours est-il que l’artichaut a effectivement une action cholérétique – c’est-à-dire favorisant la production de bile – et sur la protection du foie. Il a par ailleurs également une action diurétique.

L'Utilisation

Maintenant que les feuilles sont sèches et friables, vous pouvez les émietter un peu. Cela sera moins encombrant pour le stockage et en facilitera l'utilisation. Conservez votre préparation, comme vous conserveriez du thé, en évitant les boîtes trop hermétiques dans lesquelles des moisissures pourraient se développer si le séchage ne s'avérait pas optimal.

Voilà ! Votre tisane d'artichaut est prête à être utilisée. On fait bouillir de l'eau, on verse dans une grande tasse sur une cuillerée de plante, et on attend que ça infuse une dizaine de minutes et que ça refroidisse un peu avant de déguster. Enfin, déguster c'est un bien grand mot, car la plante est un tonique amer. Il est par conséquent conseillé d'ajouter une bonne cuillerée de miel au breuvage. On comprend mieux maintenant pourquoi il existe tant de formulations en pharmacie pour éviter d'avoir à goûter à cette amertume. Mais rien ne remplacera le plaisir d'avoir réalisé vous-même votre tisane pour le bien-être de votre foie, à partir d'une plante de votre jardin qui plus est.

tisane artichaut séché, plante médicinale artichaut

Mise en garde

Pour un effet thérapeutique, consultez un spécialiste en phytothérapie – médecin ou pharmacien. L’automédication est à éviter.

Et, enfin, gardez à l'esprit que toute tisane, quelle qu'elle soit, ne doit jamais être prise en continu d'un bout à l'autre de l'année, le risque d’une toxicité cumulée n’est jamais à écarter. L'usage des plantes n'est pas anodin !

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire