10 idées pour associer les Cerisiers du Japon

10 idées pour associer les Cerisiers du Japon

Des idées pour planter enfin un Cerisier du Japon chez soi !

Sommaire

Mis à jour le 18 Mars 2024  par Leïla 6 min.

Symboles de l’arrivée du Printemps, les Cerisiers du Japon nous ravissent par leur délicate floraison rose tendre, parfois rose foncé ou blanche. Leurs fleurs, souvent simples, peuvent aussi être doubles chez quelques variétés, mais toujours légères et prêtes à s’envoler au souffle du vent. Les Cerisiers ont aussi un joli feuillage, caduc, qui flamboie généralement en automne. Leur écorce est également attractive, fréquemment lisse et striée horizontalement. Il existe un Cerisier à fleurs pour tous les jardins, terrasses et balcons : de 2 à 8 m à taille adulte, ils présentent des ports arrondis ou fastigiés et même pleureurs. Ils font partie du genre Prunus, qui comprend aussi les pêchers, les amandiers, les abricotiers. Ils sont différenciés par leurs espèces : Prunus serrulata, Prunus incisa, Prunus x subhirtella, Prunus glandulosa.

Pour le cultiver, vous aurez besoin d’une situation ensoleillée ou mi-ombragée en Méditerranée, un sol frais et drainant, assez riche en matière organique et profond. Prévoyez de l’abriter des vents froids. Découvrez comment l’intégrer au jardin, dans de multiples ambiances et situations. Si vous disposez d’un balcon ou d’une terrasse, optez sans hésiter pour les variétés les plus compactes.

Difficulté

Avec des bulbes et des vivaces de printemps

Tout en fraîcheur et en couleurs pastel, un Cerisier japonais sur un tapis de bulbes est une vision réjouissante au printemps. Au moment où les premières floraisons sortent, après la nudité hivernale, un joyeux tapis de bulbes sous la floraison légère et élégante d’un Cerisier, attendue impatiemment, forme un spectacle emblématique de cette saison, plein de vivacité, sous une lumière encore douce. Certes, vous n’obtiendrez pas de floraison étalée, mais vous obtiendrez un impact maximum. Beaucoup de bulbes fleurissent en début de printemps, vous laissant l’embarras du choix. On pense notamment aux incontournables Tulipes, Narcisses et Muscaris.

Ici, c’est une harmonie de bulbes de petite taille qui est proposée : les très jolies tulipes botaniques, comme ici les tulipa clusiana ‘Cynthia’ et ‘Lady Jane’, associées au parfumé Narcisse tazetta ‘Avalanche’, à l’Anémone blanda ‘Blue Shades’. Le bien joli Muscari neglectum rejoint cette danse de printemps sous un Cerisier à fleurs ‘Pandora’.

Cerisier du Japon

Prunus ‘Pandora’, Tulipes Clusiana ‘Cynthia’ et ‘Lady Jane’, Muscari neglectum, Narcisse tazetta ‘Avalanche’, Anémone blanda ‘Blue Shades’

En arrière-plan d'un massif

Le Cerisier du Japon déploie sa jolie silhouette avantageusement à l’arrière d’un massif, et le ponctue de sa délicate floraison. De taille modeste ou plus grande suivant les variétés, il s’associe à toutes les tailles de massif et tous les styles de jardin, tantôt romantique, tantôt japonisant et même contemporain. Sa légèreté permet beaucoup d’associations.

Vous pouvez penser à une scène printanière avec un Groseillier à fleurs, un Cognassier du Japon, un Pommier d’ornement. Vous pouvez aussi imaginer une scène automnale avec le feuillage flamboyant du Cerisier du Japon ou avec la floraison tardive du Prunus subhirtella ‘Autumnalis Rosea’ et des Asters, des Anémones du Japon.

Voici un exemple printanier et vitaminé : le Prunus cerasifera ‘Nigra’ est accompagné d’un Hydrangea aspera ‘Rosemary Foster’, d’un Viburnum opulus, d’un Hosta ‘August Moon’ et d’une graminée : Panicum virgatum ‘Purple Breeze’.

Cerisier du Japon

Prunus cerasifera ‘Nigra’, Panicum virgatum ‘Purple Breeze’, Viburnum opulus, Hosta ‘August Moon’, Hydrangea aspera ‘Rosemary Foster’

Entre Cerisiers du Japon

Si vous avez la place et que votre cœur bat pour sa floraison, la plantation de plusieurs Cerisiers produit un effet visuel fort et vous profitez de leur floraison étalée de mars à mai. Si elle est d’assez courte durée, il y a du choix entre les variétés précoces et tardives. Faites une sélection entre les différents ports et différents types de fleurs, simples ou doubles.

En exemple ici : le Prunus Okame fleurit abondamment en mars-avril de fleurs simples rose à cœur carmin avec un feuillage rouge-orange en automne et une écorce rouge en hiver. Le Prunus serrulata ‘Pink Perfection’ fleurit lui en mai de fleurs doubles rose vif avec un feuillage rouge et orange brillant en automne. Quant au Prunus subhirtella ‘Pendula Rubra’ il arbore un port pleureur, une floraison de printemps rose clair et un feuillage d’automne jaune et rouge.

Cerisier du Japon

Prunus ‘Okame’, Prunus serrulata ‘Pink Perfection’, Prunus subhirtella ‘Pendula Rubra’

En isolé

Évidemment, le Cerisier du Japon est tout à fait disposé à attirer l’œil uniquement sur lui. Dans un jardin, même tout petit, les variétés compactes sont à leur aise en plantation isolée. Dans un espace plus grand, les variétés plus hautes et plus larges épanouissent leur silhouette et constituent un point focal intéressant, tant à la floraison, qu’à l’automne avec leur feuillaison colorée, l’hiver avec leur écorce et toute l’année avec leur jolie ramure. Choisissez un arbre bien formé dont le tronc et les départs de branches vous plaisent.

Le Cerisier du Japon ‘Kanzan’ ou Prunus ‘Kanzan’ est un très joli sujet à planter en isolé, aux attraits multiples : ses bourgeons sont rouge intense et ses très nombreuses fleurs doubles sont rose framboise. Son feuillage débourre dans les tons cuivre et se pare de teintes jaune-orangé à l’automne. Il arbore un port érigé assez grand et large, pour une hauteur à maturité de 7 m et une envergure de 4 m. Le Prunus myrobolan offre un autre exemple avec une ligne ample et gracieuse, des fleurs simples et un feuillage pourpre-noir.

Cerisier du Japon

Un Prunus serrulata ‘Washi-no-o’ en toute majesté (photo Plant Image Library)

Dans une ambiance japonaise

Les ambiances des jardins japonais se constituent avec les feuillages, les textures et les formes et occasionnellement dans l’année avec quelques floraisons : celle des Camélias, celle des Rhododendrons, des Azalées ou celle des Cerisiers du Japon. Si votre jardin a les conditions propices à la culture des plantes de terre de bruyère, un sol peu calcaire, à tendance fraîche et humifère, à mi-ombre, alors une scène japonisante est un bel écrin pour la plantation du Cerisier du Japon. Choisissez pour l’accompagner quelques plantes parmi des Fougères, des Hakonechloa, des Ophiopogons, un Érable du Japon, des Bambous, des Conifères.

Ici, un exemple avec un Acer palmatum ‘Katsura’, un Camelia transnokoensis, un Hakonechloa macra ‘Aureola’, une fougère Dryopteris filix-mas, un conifère Picea glauca ‘Alberta Globe’ et un Prunus ‘Okame’.

Cerisier du Japon

Camelia transnokoensis, Prunus ‘Okame’, Picea glauca ‘Alberta Globe’, Hakonechloa macra ‘Aureola’, Dryopteris filix mas, Acer palmatum ‘Katsura’

En pot, en bonsaï

Les petites variétés de Cerisier du Japon aux branches tortueuses font de bons sujets de bonsaï ou simplement de plantation en pot. Le fameux Prunus incisa ‘Kojo No Mai’, ici en photo, offre son port tortueux aux outils patients d’un amateur de bonsaï qui saura ici et là enlever quelques branches et tailler pour dégager sa ramure. N’hésitez pas à essayer pour vous amuser ! D’autres variétés se prêtent à cet exercice ou à une plantation dans un pot soigneusement choisi : le Prunus subhirtella ‘Autumnalis Rosea’ dont la floraison commence en automne et peut durer jusqu’au printemps ; le Prunus incisa ‘Oshidori’ aux jolies fleurs doubles.

Cerisier du Japon

Prunus incisa ‘Kojo no Mai’ (photo peganum)

Dans une haie

Une haie libre et fleurie accueille volontiers un Cerisier du Japon en son sein en compagnie de nombreux arbustes décoratifs. Plantez par exemple un Chèvrefeuille des haies, Lonicera xylosteum, un Amandier à fleurs, une Aubépine ou un Pêcher à fleurs. Choisissez des variétés de petite taille ou de taille moyenne, à port fastigié.

Ici, on plante un Prunus glandulosa ‘Alba Plena’ avec un Viburnum sargentii ‘Onondaga’, un Osmanthus ‘Heaven Scent’ et un Charme, Carpinus betulus.

Cerisier du Japon

Viburnum sargentii ‘Onondaga’, Prunus glandulosa ‘Alba Plena’, Osmanthus ‘Heaven Scent’ et Carpinus betulus.

Cerisier rampant, en rocaille

Les variétés compactes comme celles vu plus haut pour une plantation en pot peuvent également être plantées en rocaille fraîche et ensoleillée avec des arbustes bas ou couvre-sol. Les Cerisiers du Japon nains comme les variétés Prunus incisa ‘Paean’ et ‘Yamadei’ aussi larges que hauts, de 2 m par 2 m se prêtent aussi à ce type de scènes.

Plantez ce genre de sujet avec des Céanothes rampants, un Nandina bas, des Bruyères, un Cotoneaster, un Exochorda, des Conifères…

Ici tout en feuillage et floraison colorée avec le Prunus glandulosa ‘Rosea Plena’, un Céanothe ‘Blue Sapphire’, un Nandina ‘Obsessed Seika’, un Pieris ‘Bonfire’ et un Erica Carnea ‘Springwood White’.

Cerisier du Japon

Céanothe ‘Blue Sapphire’, Nandina ‘Obsessed Seika’, Prunus glandulosa ‘Rosea Plena’, Pieris ‘Bonfire’, Erica Carnea ‘Springwood White’

Acoquiné avec une grimpante

Faites grimper dans votre Cerisier du Japon une plante qui se hissera vers le sommet de l’arbre. Elle apporte des fleurs quand lui a perdu les siennes, voire est bien présente en hiver quand le feuillage du Cerisier a disparu. Choisissez une grimpante à floraison d’été ou une grimpante persistante à floraison hivernale. Prenons par exemple les Clématites :  la Clematis ‘Little Mermaid’ sera très joli dans un Cerisier compact. Elle fleurit en mai et à nouveau en fin d’été. Pour la floraison hivernale, la Clematis cirrhosa ‘Advent Bells’ est un joli choix.

Sur votre table

Si vous souffrez d’un tropisme pour la culture japonaise, vous pouvez aussi décider de déguster vos fleurs de Cerisiers et ses feuilles également. Feuilletez la littérature culinaire japonaise et vous trouverez différentes manières de les accommoder. Les feuilles sont le plus souvent conservées dans le sel, les fleurs peuvent être parsemées fraîches sur une préparation. Appelées fleurs de Sakura, elles peuvent être aussi fermentées et préservées dans le sel comme les feuilles ou réduites en poudre.

feuilles de cerisier

Feuille de cerisier saumurée sur mochi (photo Thierry Del Socorro)

Commentaires

association prunus cerisier du japon