Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

La houe japonaise : qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert ?

Vous allez me dire : "ça y est ! Encore une nouvelle trouvaille ! Qu'est-ce qu'ils ne vont pas encore nous inventer comme nouvel outil de jardin ?" Eh bien détrompez-vous ! La houe japonaise, que l'on trouve aussi sous le nom de désherbeur japonais n'est pas un outil récent, bien au contraire. C'est justement un outil de jardin qui a fait ses preuves mais... au pays du soleil levant ou plutôt... juste à côté. Mais à quoi peut bien servir cette houe japonaise ? 

D’abord, un peu d'histoire...

Plongeons-nous un peu dans le passé de l'archipel d'Okinawa situé entre le continent asiatique et le Japon. Par les deux côtés, et ce depuis l'Antiquité, les îles se font envahir environ toutes les trois semaines. Au début du XVIIe siècle, les forces armées de Satsuma, une province japonaise, envahissent une énième fois les îles d'Okinawa et s'y installent durant près de trois siècles. Le clan Shimazu qui règne alors sur Satsuma créé des édits commerciaux qui interdisent aux roturiers d'Okinawa de s'armer. L'idée étant davantage de limiter les conflits commerciaux sanglants que réellement pour juguler une éventuelle rébellion. 

C'est donc à cette époque que naquit un art martial sans arme, le To-De, qui deviendra par la suite le Karaté. Mais aussi un art martial utilisant les outils de tous les jours, le Kobudo d'Okinawa (nota bene : il existe d'autres kobudo) : le bo, un simple bâton de marche ; le nunchaku, une arme bien connue grâce au cinéma et qui n'était qu'un fléau pour battre le grain ; le sai, une sorte de plantoir multi-fonctions ; le tonfa, un outil de bois servant à tourner les meules et qui a donné naissance à nos matraques modernes, et d'autres outils comme... le kama. Le kama était une sorte de courte faucille servant à couper les céréales et le riz, à creuser des sillons ou des trous ou bien à décompacter le sol. 

La houe japonaise n'est donc en réalité qu'un Kama... C'est un vieil outil agricole utilisé depuis l'Antiquité au Japon et aux alentours. Celui-ci a connu toutes les tailles, toutes les fonctions et tous les matériaux de réalisation : à manche long ou court, tout en bois ou bien muni d'une plus ou moins longue lame de métal... 

Nota bene : n'allez pas croire pour autant qu'en Europe et à la même époque, nous étions en train de creuser le sol avec nos mains ! Nous avions nous aussi des outils performants pour nos cultures. 

La houe japonaise est un outil polyvalent

On pourrait définir la houe japonaise comme suit : une binette-faucille-pioche-désherbeur. Vous l'aurez compris, c'est un outil particulièrement polyvalent. En voici les principales utilisations : 

  • Ameublir et décompacter la couche superficielle du sol : "un binage vaut deux arrosages" mais pas seulement ! Décompacter la terre en surface permet aussi une meilleure aération du sol autour des plantes. La houe japonaise est parfaite pour "tourner autour" des plantes grâce à sa petite taille qui permet un travail très précis ; 
  • Sectionner et déraciner les plantes indésirables : l'outil peut s'utiliser comme une sorte de mini-faux qui, à l'aide de sa tête en fer forgé et aiguisée, peut couper toutes les adventices de vos massifs ou du potager. Cet outil est aussi capable de creuser dans la terre pour déraciner les plantes ;
  • Désherber facilement sous un paillis : la lame se faufile partout, même sous un paillis. Une utilisation très pratique et rapide pour éliminer les "mauvaises herbes" qui tentent de pousser sous le mulch ; 
  • Creuser des trous et sillons de plantation peu profonds : une petite vivace ou un jeune plant potager à planter ? Hop ! On s'arme de sa houe japonaise et on creuse rapidement un petit trou. Cet outil est aussi idéal pour réaliser facilement des sillons de semis  ; 
  • Se faufiler partout où on en a besoin : autour des plantes, dans les massifs, au potager ou dans les bacs à fleurs, le désherbeur japonais de part son encombrement réduit peut se glisser dans toutes les situations. 

Nota bene : La houe japonaise est adaptée à tous les sols : des sols meubles et légers jusqu'aux terres lourdes et dures, difficiles à travailler. 

Je vous en parlais justement dans une vidéo :

Des matériaux nobles pour une solidité à toute épreuve

La houe japonaise que nous vous proposons au sein de notre pépinière en ligne est de la marque De Pypere. Cet outil à main est équipé d'un court manche en frêne. Mais il possède aussi et surtout une tête en forme de rasoir bien affûtée et forgée à la main en acier carbone, avec une finition en acier au bore. A la fois léger et maniable mais aussi très résistant, cet outil de jardinage vous accompagnera durant de nombreuses années. La houe japonaise traditionnelle De Pypere saura séduire par sa polyvalence, son efficacité et sa robustesse. 

Nota bene : ce modèle dont la lame en faucille est positionnée vers la gauche n'est hélas adapté qu'aux droitiers. 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(0 votes, moyenne: 0 sur 5)

2 réflexions au sujet de « La houe japonaise : qu’est-ce que c’est, à quoi ça sert ? »

Laisser un commentaire