Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Jardiner en ville, mission impossible ?

Trois quarts des français sont citadins. Bien qu'ils vivent en milieu urbain, ils ont soif d’un petit coin de paradis pour jardiner. Assez répandue chez les Anglo-saxons, cette tendance au jardinage par les citadins  ou urban gardening, se développe désormais dans de nombreuses grandes villes françaises. Planter des fleurs, ramasser des tomates et les déguster en salade nous font rêver ?

Passons en revue les 8 solutions pour jardiner en ville !

1) Jardiner dans son petit jardin

Dans le meilleur des cas, vous avez un jardin. Aussi petit soit-il, il est toujours possible d’y jardiner. En s’adaptant à l’exposition et la terre de votre jardin, fruits, légumes ou fleurs y trouvent leur place. Profitez du fait d'avoir de la terre pour y planter vos végétaux. Ils résisteront mieux aux maladies, à la sécheresse et au froid que s'ils sont plantés en pot.

jardiner dans un petit jardin
Patou jardine dans son petit jardin de poche, en ville !

Pour les plantations, il existe même des fruitiers à petit développement qui s’adaptent spécialement aux petits jardins. Privilégiez également les plantes grimpantes pour gagner de la place. Il en existe avec des fruits comestibles comme le kiwi autofertile ou avec des fleurs parfumées comme le jasmin.

2) Jardiner sur votre balcon ou dans une cour

Si vous n’avez pas de jardin, vous avez peut-être un balcon. Sud, est, ouest ou nord, quelle que soit son exposition, la culture en bac permet de cultiver presque tout. S’adapter à votre exposition et votre climat sont les clés de la réussite.

Du fruitier nain aux carottes, le choix du contenant et du système d’arrosage sont à ajuster à chaque situation. Pour les plus petits balcons, les jardins verticaux sont la solution idéale. Veillez à vérifier la charge maximum que votre balcon peut supporter.

→ Retrouvez nos articles complets sur le sujet : "Le potager au balcon" et "les 15 mini-légumes du potager au balcon".

Sur les bords de vos fenêtres, des jardinières avec des aromatiques seront belles et faciles d’entretien. Pensez au thym, à la ciboulette et au persil.

Si vous n’avez ni un jardin, ni un balcon, vous avez peut-être une cour. Les sacs ou les bacs de culture permettent de cultiver ce que vous souhaitez si l’exposition et les températures sont adéquates. Vous pouvez même essayer le jardinage en lasagnes ou créer un patio à l’ambiance exotique.

→ à lire, sur le blog : "Potager en ville, l'affaire est dans le sac !"

3) Jardiner en intérieur

Et le jardinage d’intérieur, y avez-vous pensé ? Du système design avec lampes horticoles et arrosage intégré aux simples pots décoratifs, les mini-potagers d’aromatiques font fureur dans la cuisine. Ils se développent de plus en plus. Vous les trouverez en ligne, dans des enseignes de jardineries, en magasins bio ou nature et même chez Ikea !

jardiner en intérieur, aromatique

Pour les plus créatifs et rêveurs, un mur végétal, un jardin suspendu ou un terrarium d’intérieur sont des jardins qui allient esthétique et ornement.

Pour les plus motivés, produire votre compost d’intérieur, c’est possible en utilisant vos déchets de cuisine. Pour cela, il suffit de s’équiper d’un lombricomposteur.

4) Jardiner au bureau

Le jardinage, c’est aussi possible au bureau. De plus en plus de startups se lancent dans la confection de modules de jardinage adaptés au milieu professionnel. Se lancer des défis entre collègues, discuter de la croissance de vos salades et aromatiser votre repas du midi sont des atouts du jardinage au bureau. Il se révèle également fédérateur, facteur de bien-être et augmente la productivité au travail selon certaines études. Les plus grandes entreprises proposent parfois à leurs salariés des cours de jardinage sur les terrasses ou les toits de l’entreprise. Vous serez peut-être chanceux !

Après le jardin partagé au bureau, pensez également à quelques plantes pour votre propre bureau. Chlorophytum, Monstera, Euphorbe, Aloe vera, langue de belle-mère ou encore un bonsaï, faites votre choix.

En été, lors de vos absences, un plant-sitter s’occupe de tout. Retrouvez les gardiens de plantes sur le site de J’aime mes plantes.

5) Jardiner dans les jardins familiaux et jardins partagés

Obtenir une parcelle dans des jardins partagés ou familiaux est envisageable dans de nombreuses communes. Renseignez-vous auprès des associations de quartier ou de votre mairie pour connaître les jardins les plus proches de votre domicile. Et si aucun jardin n’existe encore, lancez-vous et créez un jardin partagé sur une copropriété ou sur un terrain communal inutilisé.

Jardin partagé au coeur d'une ville (photo Jeff Schuler-Flickr)

Il existe également des associations locales spécialisées dans le jardinage urbain. Les incroyables comestibles en font partie. L'objectif de ce mouvement :  cultiver la ville pour produire fruits et légumes tout en favorisant les liens sociaux entre citadins. N'hésitez pas à les rejoindre !

6) Jardiner chez votre voisin

Vous n’avez pas de jardin, mais votre voisin peut avoir un jardin qu’il souhaite mettre à disposition. En général, il s’agit d’un compromis entre le propriétaire et le jardinier. Le propriétaire a son jardin entretenu, reçoit quelques récoltes et parfois apprend à jardiner. Quant au jardinier, il a enfin la parcelle dont il souhaite pour cultiver ses fruits et légumes. Il existe plusieurs références dans le domaine comme Planter chez nous, Prêter son jardin et Je partage mon jardin.

7) Jardiner pour votre ville

De nombreuses villes offrent la possibilité de végétaliser les pieds d’arbres devant chez soi comme à Paris, Bordeaux ou Marseille. Cette manière de végétaliser la ville s’appelle le Permis de végétaliser à Paris ou Jardiner ma Rue à Rennes. Le jardinier est en charge des espaces à végétaliser : de l’achat du terreau et des plantes jusqu’à la plantation et l’entretien. Il est nécessaire de se renseigner auprès de votre ville afin de connaître les démarches.

jardiner en ville

Jardiner pour sa ville existe aussi sous une autre version. C’est nouveau et encore peu développé. Les villes mettent à disposition des espaces sur l’espace public avec la terre, le terreau et les plantes adaptées. Les jardiniers bénévoles sont responsables des plantations et de l’entretien des parterres. À Auvers –sur-Oise, cette opération est appelée « Je jardine ma ville ». L'objectif y est multiple : fleurir les rues, développer des échanges entre voisins et favoriser la biodiversité.

→ à lire, sur le blog : "Aux Pays-bas, l'art des trottoirs jardinés"

8) Apprendre à jardiner

Le jardiner, c’est tendance, alors les cours de jardinage poussent un peu partout. Ils demandent parfois un budget conséquent (mais pas toujours !) mais sont l’occasion d’en apprendre beaucoup plus tout en jardinant. Ils sont en général divisés en une partie théorique et une partie pratique sur le terrain. C’est parti, à vos plantoirs !

→ pour en savoir plus :"7 façons d'apprendre à jardiner"

 

Liens utiles :

Que choisir ? Permis de végétaliser

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(5 votes, moyenne: 4.4 sur 5)
Laisser un commentaire