Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Olivier, Olea europaea : plantation, taille

L'Olivier en quelques mots

  • L’Olivier est un arbre typique des jardins méditerranéens
  • D’une longévité exceptionnelle, il peut vivre plusieurs siècles
  • Avec sa silhouette au tronc noueux et son feuillage persistant argenté, il évoque la chaleur et le soleil
  • ll pousse en plein soleil et uniquement en sol bien drainé
  • Rustique jusqu’à -10°C, on le réserve néanmoins en pleine terre aux climats doux

Le mot de notre experte

Avec son tronc sculpté par l’âge et ses feuilles persistantes et argentées, l‘Olea europea ou olivier commun est l’arbre emblématique des paysages méditerranéens et le symbole de la paix.

Surnommé « l’arbre de vie », l’olivier est doté d’une croissance lente mais d’une longévité exceptionnelle, étant capable de vivre plusieurs milliers d’années.

Qu’il soit arbre fruitier, cultivé depuis la nuit des temps pour ses fruits verts ou noirs et pour son huile, ou olivier ornemental, cet arbre légendaire chargé de signification, évoque instantanément la Provence et les terres écrasées par la chaleur !

Très en vogue ces dernières années dans les décors épurés, l’Olivier apporte une touche à la fois élégante et dépaysante dans les jardins de nos régions les plus clémentes.

Assez frileux, ailleurs on le cultivera à la manière des plantes d’orangerie, dans un grand pot, que l’on rentrera en hiver dans la véranda ou la serre. Mais quel bonheur de le ressortir dès les premiers rayons de soleil !

Et une fois bien installé au soleil, dans un sol drainé, l’olivier demande peu d’entretien.

De la plantation à la taille de l’Olivier, voici tous les secrets pour cultiver cet arbre noble, robuste et immortel. Découvrez notre jolie collection d’oliviers : dépaysement garanti !

Ils évoquent immédiatement la Méditerranée : laissez-vous séduire par nos arbres fruitiers méditerranéens !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin: Olea europæa

Famille : Oleaceae

Noms communs : Olivier

Floraison : avril à juillet

Hauteur : 2 à 20 m

Exposition : soleil

Sol : tous, bien drainés

Rusticité : -10-15°C

Emblème des paysages méditerranéens, l’Olea europea ou olivier commun appartient à la famille des oléacées comme les lilas. Cultivé depuis la nuit des temps pour ses fruits verts ou noirs et pour son huile, il pousse spontanément dans les terrains secs et rocailleux du pourtour Méditerranéen, de l’Afrique au centre de l’Asie, en passant par l’Australie. Le genre comprend une trentaine d’espèces, dont l’Olea europea qui est la plus répandue. On recense près de 2000 variétés d’oliviers; ‘l’Olivier Lucques’, ‘Anglandau’, ‘Bouteillan’, ‘Cailletier’ ou ‘olive de Nice’ , ‘Picholine’, la plus répandue en France, comptent parmi les cultivars les plus connus.

La croissance lente de l’Olivier n’a d’égal que sa longévité exceptionnelle qui pourrait atteindre plus de 3000 ans ! Il possède un port pittoresque, dressé en cime arrondie, s’étalant et s’accentuant avec l’âge.  L’olivier prend en vieillissant une allure déformée caractéristique à l’écorce grise, se crevassant au fil du temps. Il peut adopter des silhouettes variées, présentant un seul tronc ou des troncs multiples, des rameaux érigés ou presque pleureurs selon les variétés. L’arbre émet des rejets, des « souquets », à la base du tronc.

S’il peut atteindre 15 à 20 m à l’état sauvage, il ne dépasse généralement pas 2 à 10 m de hauteur en culture.

Le feuillage persistant et coriace recouvre les rameaux couverts d’écailles peltées. Il se renouvelle constamment, sa durée de vie est limitée à trois ans environ. Il est composé de feuilles opposées, entières ou irrégulièrement dentées, ovales à elliptiques, allongées aux nervures médianes saillantes. Longues de 3 à 9 cm, elles sont vert foncé luisant ou vert grisâtre dessus, d’un gris argenté duveteux au revers.

olivier

Olea europaea – illustration botanique

Au printemps, d’avril à juin selon le climat, cette couronne buissonnante et bleutée frémissant sous le vent, se couvre d’une discrète et fugace floraison blanche. D’innombrables petites fleurs blanches ou blanc-crème de 2 à 5 cm de long, réunies en petites grappes à l’aisselle des feuilles, éclosent sur le bois de l’année précédente, ajoutant encore à son charme. Leur corolle tubulaire est formée de 4 pétales arrondis d’où s’échappent des étamines jaunes chargées de pollen pouvant être allergisant.

Cette floraison qui ne dure qu’une semaine est cependant très nectarifère attirant à elle de nombreux insectes pollinisateurs telles que les abeilles.

La fructification de l’Olivier n’intervient qu’en région chaude et qu’au bout de 7 à 10 années de culture, certaines variétés offrent toutefois une mise à fruit plus rapide. L’arbre est ensuite capable de fructifier jusqu’à l’âge de 150 ans environ. La plupart des Oliviers sont autofertiles, d’autres auront impérativement besoin de la présence d’un autre olivier pollinisateur pour fructifier.

En été, les fleurs se muent alors en drupes charnues à noyau dur, longues de 2 à 4 cm, des olives, d’abord d’un beau vert tendre devenant violet puis noir à maturité complète. Elles sont parfois recouvertes recouverte d’une pruine épaisse, et possèdent un goût si âcre qu’elles sont non comestibles à l’état brut. Ces fruits riches en lipides, diffèrent selon les variétés : allongés en forme de croissants bien lisses chez l »Olivier Lucques’, sphériques ou ovoïdes.

Selon les régions, la récolte des olives a lieu automne ou en hiver. Il faudra environ 4 à 6 kg d’olives, pour obtenir un litre d’huile et surtout les préparer pour leur ôter toute amertume. Des méthodes de préparation si fastidieuses que l’on préférera de loin, cultiver l’olivier au jardin, uniquement pour sa beauté si emblématique du bassin méditerranéen.

L’Olivier commun se plante partout en France mais se cultive différemment d’une région à l’autre.  De ses origines méditerranéennes, il a gardé une certaine frilosité qui l’empêche de résister à des températures inférieures à -10 à -12°C, parfois jusqu’à -15°C en sol drainé. Sa culture en pleine terre est donc à réserver à la zone appelée « zone de l’olivier », dans les régions aux hivers doux et aux étés secs ! Au nord de la Loire, il s’acclimatera sans souci dans un grand bac à protéger des grands froids pendant la période hivernale.

L’olivier commun exige une situation ensoleillée, à l’abri des vents froids et une terre profonde et bien drainée, voire caillouteuse, même calcaire, il ne craint que les sols humides.

olivier arbre

Floraison et fructification de l’olivier

Avec sa silhouette tortueuse, l’olivier commun est un arbre très ornemental, qui gagne à être planté en isolé. Incontournable dans les jardins secs d’inspiration méditerranéenne, il peut être également installé au centre d’un massif, en arbre d’alignement, comme brise-vent. Dans les régions froides, en grand bac, il offre une note dépaysante aux terrasses et balcons.

Son bois est si dur qu’il est très recherché en ébénisterie, en sculpture et pour fabriquer des ustensiles de cuisine. Son huile compte parmi les meilleures huiles de table, elle est également très prisée en cosmétologie. Les feuilles de l’olivier possèdent des propriétés médicinales digestives, diurétiques et contre l’hypertension.

La présence de l‘Olivier remonte à la nuit des temps, cet arbre légendaire est symbole de paix. Dans la Grèce antique, on couronnait également la tête des vainqueurs aux jeux avec des rameaux d’olivier qui représentaient la force et la victoire.

Principales espèces et variétés

Le genre comporte une trentaine d’espèces d’Oliviers dont la plus répandue est l‘Olea europaea. Elle comporte de nombreuses variétés. Celles que nous vous proposons sont de culture facile, belles et robustes, à la portée de tous les jardiniers amateurs.

Les plus populaires

Olivier - Olea europaea 1/4 tige pot de 5L

Période de floraison Juin

Hauteur à maturité
9.00 m

C'est l'Olivier typique au tronc noueux, et au feuillage argenté. Il évoque la chaleur et le soleil du Midi ! Peu rustique, vous pouvez l'adopter dans un grand bac dans les régions froides !

Graines d'Olivier - Olea europaea

Période de floraison Juin

Hauteur à maturité
9.00 m

C'est l'olivier emblématique des paysages méditerranéens au tronc noueux lorsqu'il prend de l'âge, couvert d'un feuillage gris-vert. Peu exigeant sur la nature du sol, quelque peu frileux, il résiste au gel modéré de l'ordre de -8 à -10°C, en sol drainé.

Olivier - Olea europaea 1/4 tige pot de 5L

Période de floraison Juin

Hauteur à maturité
9.00 m

Un petit arbre persistant au tronc torturé coiffé d'une couronne argentée. Nous vous le proposons sur tige, il s'installe en pleine terre comme en grand bac !

Planter un olivier

Où planter un olivier ?

L’Olea europea ou olivier commun se plante partout en France, mais il se cultive différemment suivant les régions. C’est un arbre relativement frileux, capable toutefois de résister à de courtes gelées de l’ordre de 10°C à -12°C, en sol drainé.

Il est facile à cultiver dans les régions aux hivers cléments. En pleine terre, on le réservera donc aux climats méditerranéens, aux étés secs et chauds car il ne supporte pas les excès d’eau. Partout ailleurs, on le cultivera dans un grand pot, un bac à orangerie par exemple, à remiser à l’abri du gel à la mauvaise saison.

Il exige une place au soleil à l’abri des vents froids dominants et des courants d’air, en particulier dans les régions peu clémentes.

Particulièrement adapté au climat méditerranéen, il est très résistant à la sécheresse et peu exigeant sur la nature du sol : il se contente d’une terre ordinaire, profonde et est capable de prospérer dans un sol médiocre pauvre et caillouteux du moment qu’il est perméable et bien drainé.  Il craint les sols lourds et gorgés d’eau qui stagne : il trouvera tout naturellement sa place sur un grand talus aride.

Facile de culture en pot comme en pleine terre, il confère un air méditerranéen aux jardins et aux terrasses. Il peut être installé au centre d’un massif d’été, en arbre d’alignement ou encore dans une haie brise-vent.

olivier arbre

Quand planter un olivier ?

L’Olivier se plante de préférence à la fin du printemps,  une fois les risques de gelées écartés car les jeunes oliviers sont particulièrement vulnérables au froid. Nos plants en conteneur peuvent s’installer toute l’année dans les régions au climat très doux.

Comment planter un olivier ?

L’Olivier apprécie les terrains bien drainants. En pleine terre ou en pot, suivez les conseils d’Ingrid pour bien planter un olivier.

En pleine terre 

Espacez les pieds d’olivier de 6 à 8 m en tous sens. Si votre sol retient l’humidité, n’hésitez pas à le planter en haut d’une butte, où l’eau ne stagnera pas.

  • Ameublissez bien le sol et creusez un trou 3 fois plus large que la motte
  • Faites un bon apport de pouzzolane, de sable de rivière ou de graviers au fond du trou de plantation
  • Utilisez un tuteur pour le protéger des vents forts
  • Comblez avec du terreau et du sable mélangé à la terre extraite
  • Maintenez l’olivier bien droit puis comblez le trou
  • Tassez avec le pied puis formez une cuvette autour du pied
  • Arrosez copieusement à la plantation puis régulièrement par temps sec lors de la première année de plantation

En pot 

Le substrat doit être très drainant pour éviter le pourrissement racinaire et l’humidité stagnante au pied de l’Olivier.

  • Au fond d’un contenant d’au moins 2 à 3 fois plus grand que le volume de la motte, étalez une bonne couche de drainage
  • Plantez dans un mélange à parts égales de terreau et de terre du jardin additionné d’un peu de sable
  • Utilisez un tuteur adapté à la taille de votre olivier
  • Arrosez copieusement à la plantation
  • Rentrez le pot à l’abri du gel à l’automne dans les régions froides

Pour en savoir plus : Cultiver un olivier en pot

olivier arbre

La culture de l’olivier en pot est tout à fait possible… bel effet sur une terrasse !

Quand et comment semer des graines d'olivier ?

Les graines d’olivier se sèment de mars à juin, soyez patient la reprise est lente et assez capricieuse !

  • Scarifiez les graines à l’aide d’un couteau : entaillez la surface des graines avec un couteau bien aiguisé, ou rayez-les avec du papier de verre pour faciliter la germination et la pénétration de l’eau
  • Plantez les graines dans des godets individuels
  • Gardez le substrat humide, mais pas détrempé pendant la levée qui prend plusieurs mois
  • Maintenez les semis au chaud à 20-25°C
  • Installez dans des pots plus grands au printemps suivant attendez une année avant d’installer vos jeunes plants d’olivier en pleine terre

Entretien, taille et soin de l'olivier

En pleine terre

L’olivier est facile à cultiver dans les régions privilégiées où le gel ne sévit pas ni fort, ni trop longtemps. Il a besoin les deux premières années, d’un arrosage régulier pour bien s’enraciner.
Une fois bien installé, il se montrera de plus en plus résistant à la sécheresse.  En été, arrosez une à deux fois par mois, sans jamais détremper la terre.

Apportez un peu de compost bien décomposé au pied de l’arbre au printemps et en automne pour favoriser la croissance.

La tête des jeunes oliviers de pleine terre pourra être protégée avec un voile d’hivernage les premières années avant l’arrivée du froid pour bien passer l’hiver.

En pot

Arrosez très régulièrement les oliviers en pot en laissant la terre sécher entre deux arrosages et sans laisser d’eau stagner dans la soucoupe.

A l’automne ou au printemps, rempotez tous les 2 ou 3 ans dans un contenant un peu plus grand ou contentez-vous de remplacer la terre en surface par du terreau neuf.

Le gel peut l’anéantir au delà de -10°C:  dans les régions froides, remisez le pot d’octobre à mars dans une serre ou une véranda peu chauffée mais où la température ne descendra pas au-dessous des 10°C et ressortez-le extérieur dès que les températures remontent.

Taille de l’olivier

La taille de l’Olivier se pratique au printemps, de mars à mi-mai. La taille d’un olivier destiné à l’ornement est peu contraignante, elle est douce et permet de maintenir une belle silhouette et de renforcer le tronc.

Chaque année, faites un nettoyage de printemps et une taille d’éclaircie en éliminant les branches mortes et celles enchevêtrées afin d’éclaircir le centre de la ramure :

  • Dégagez le tronc en supprimant les branches les moins vigoureuses
  • Supprimez les éventuels rejets au pied du tronc
  • Dans le midi, pour favoriser la production d’olives, taillez tous les 2 ou 3 ans car les fruits apparaissent sur les bois de l’année précédente

⇒ A lire aussi : Taille de l’olivier : régularité, méthodes et conseils… Tout ce qu’il faut savoir !

tailler un olivier

La taille de l’olivier

Maladies et ennemis éventuels

L’olivier est un arbre résistant qui peut traverser les siècles ! Cependant, bien que rustique, l’Olivier possède quelques ravageurs connus mais rarement mortels, surtout gênants pour la production de fruits. Un olivier attaqué se soigne facilement.

Parmi ses ennemis notoires, la mouche de l’Olivier, la plus redoutée car elle rend les fruit impropres à la consommation : quelques pièges à phéromones, et des pulvérisations d’une solution à base d’argile peuvent suffire. Le Thrips de l’olivier est une petite mouche suceuse qui déforme les feuilles et les fruits mais ne nécessite pas de traitement, la cochenille noire provoque l’apparition de fumagine, une suie noire sur les feuilles, on la prévient avec des pulvérisations d’huile et de savon noir ou plus simplement de bouillie bordelaise au début du printemps.

Le scolyte et la teigne de l’olivier sont plus contrariants car ils s’attaquent aux jeunes rameaux et aux boutons floraux : coupez et brûlez, aussitôt les branches sèches ou paraissant malades. La pyrale de l’olivier, un petit papillon, fait peu de dégâts.

Si les bords des jeunes feuilles sont mangées en arc de cercle, c’est que l’otiorhynque de l’olivier les dévore !

Côté maladies, l’Olivier redoute surtout les maladies cryptogamiques liées à l’excès d’humidité dans le sol et au manque de drainage. La plupart sont sans gravité.

Le pourridié et la verticillose sont les rares vraies maladies mortelles pour l’olivier : le premier s’attaque aux racines entraînant peu à peu la décomposition de l’arbre entier, la seconde entraîne le dessèchement brutal d’une ou plusieurs branches. La seule vraie prévention est de planter votre olivier dans une terre légère, bien filtrante ne retenant pas l’eau car il n’existe pas de traitement efficace.

L’œil de paon (Cyclonium oleaginum) est également une maladie fréquente qui provoque des taches circulaires jaunes ou brunes sur les feuilles de l’olivier, affaiblissant l’arbre, il touche plus particulièrement les oliviers cultivés en pot. Les feuilles touchées finissent par jaunir complètement et tomber  : en prévention, faites des pulvérisations de bouillie bordelaise.

Le chancre de l’olivier se traduit par l’apparition de sortes de verrues ou « chancres »  sur le bois, elle est fréquente chez les arbres fruitiers et est surtout inesthétique : coupez et brûlez les branches atteintes.

D’une manière générale pour éviter l’apparition de la plupart de ces maladies : épargnez à l’olivier les sols lourds et humides, évitez les excès d’eau et d’arroser directement les feuilles.

Les lapins raffolent de l’écorce d’olivier : protégez les jeunes troncs avec du grillage.

Enfin, depuis quelques années, les oliviers de Corse et d’Italie, sont touchés par la bactérie tueuse de l’olivier : la Xylella fastidiosa à l’origine du Complexe de dessèchement rapide de l’olivier (CoDiRO). Contre cette « peste de l’olivier », il n’existe pour le moment aucun traitement.

→ En savoir sur les maladies et parasites de l’olivier dans notre fiche conseil !

→ Découvrez nos conseils pour se débarrasser des psylles

Multiplication

S’il est possible de multiplier l’Olivier par semis (voir plus haut), par boutures semi-ligneuses, marcottage ou encore greffage, nous conseillons davantage la multiplication par rejets bien moins longue et fastidieuse à condition d’avoir au jardin une vieille souche déjà bien établie.

Par rejets

  • Au printemps, avec une pioche détachez de la base du tronc un rejet bien enraciné
  • Replantez immédiatement au jardin dans une terre bien préparée et allégée
  • Taillez sévèrement pour favoriser la reprise

Associer l'olivier au jardin

Arbre incontournable des jardins méditerranéens écrasés par le soleil, l’Olivier est aussi un atout dans un jardin minéral, entouré de plantes de rocaille.

Il sera parfait en compagnie de plantes vivaces méditerranéennes frugales comme les santolines, romarins, armoises, sedums, oreilles de souris ou encore gazon d’Espagne, dans une belle harmonie de feuillages argentés.

Dans des scènes minérales, on associera sa silhouette noueuse à des plantes appréciant les mêmes conditions de culture comme  les agaves, l’avoine bleue, la fétuque bleue, les eryngium.

Son feuillage vert de gris se révèle dans des accords frais et d’une grande douceur. Dans cet esprit, en version chic et classique, la lavande est magnifique plantée en alignement à son pied, de même que les rosiers buissons à fleurs roses ou blanches. Dans une haie fleurie, il côtoie facilement certains arbustes à la floraison estivale comme les cistes et les lavatères, les amandiers blancs et roses, dans de jolies compositions aux teintes délicates et romantiques.

ll se détachera également avec des lauriers roses, des chênes verts, cyprès et myrtes.

On associe aisément la couleur bleutée de ses feuilles avec des teintes complémentaires comme le jaune des Helenium, des Echinacées, des Euphorbes et avec les tonalités glauques ou grises des feuillages d’une Artemisia ou d’un Helichrysum italicum.

S’il fait bonne figure en isolé, sur les grands talus en plein soleil, il pourra être la pièce maîtresse d’un grand massif entouré de vivaces à floraison estivale comme les hémérocalles, les agapanthes, les dianthus plumarius, les iris et de vivaces de terrain sec comme les Gaura, les Nepeta, Nigelles de Damas, les Erigeron karvinskianus, les Epilobium ou les Salvia.

olivier arbre

Scène de jardin avec un olivier, un arbre à perruques (‘Grace’, ‘Royal Purple’…), des rosiers, des géraniums vivaces, des orpins, des achillées, des Pied-d’Alouette

Plus au Nord, on le cultivera dans de grands bacs en compagnie d’aubriètes, d‘Osteospermum et de dianthus.

Questions souvent posées par les jardiniers

Pourquoi les feuilles de mon olivier jaunissent ?

L’Oliver possède des feuilles persistantes qui se renouvellent au bout de 3 ans environ, il est donc naturel que l’arbre porte en permanence, de façon éparse, des feuilles jaunies ou abîmées. Un nombre trop important de feuilles jaunes sur un même rameau peut en revanche être le signe d'une maladie telle que la verticillose ou l'oeil de paon : surveillez et souvenez-vous que, plus que tout, l'olivier redoute les sols trop compacts et gorgés d'eau, souvent responsables de l'apparition des maladies.

Le bout des feuilles de mon olivier sèchent, est-ce grave ?

L’extrémité des feuilles brunit et s'assèche sur environ 1/3 de la longueur : c'est le signe d'une carence en potassium, amendez la terre en surface avec un engrais organique riche en potasse.

Articles connexes


conseil

Jardin méditerranéen : 10 plantes emblématiques pour l'aménager

Lire la suite +

Blog

Agrumes : 7 nouveautés remarquables pour 2019

Décoratifs et plus faciles à cultiver qu'on ne l'imagine, les agrumes séduisent de plus en...
Lire la suite +

Blog

Elisabeth et son jardin méditerranéen

Peut-être l'avez-vous remarqué... mais Elisabeth a rejoint l'équipe du blog. Passionnée de plantes, en particulier...
Lire la suite +

conseil

12 arbustes persistants à planter en plein soleil

Lire la suite +

conseil

Maladies et parasites de l’olivier

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire