Maladies et parasites de l’olivier

Maladies et parasites de l’olivier

Les détecter et les traiter naturellement

Sommaire

Mis à jour le 29 Juin 2023  par Sophie 6 min.

Arbre emblématique du basin méditerranéen, l’olivier, plébiscité par les jardiniers, est désormais cultivé dans de nombreuses régions françaises. Connu pour sa longévité et sa grande résistance, il peut néanmoins faire l’objet d’attaques de la part de parasites ou pathogènes.

Votre Olivier présente des signes de faiblesse et vous soupçonnez petites bêtes ou maladies d’en être responsables ? Vous voulez savoir comment reconnaitre un Olivier malade ? Pas de panique : nous recensons ici les principales sources d’attaques sur les Oliviers et les moyens d’y remédier. 

→ Pour devenir expert dans la culture de l’Olivier, n’hésitez pas à consulter notre fiche complète : OLIVIER, OLEA EUROPAEA : PLANTATION, TAILLE

Difficulté

La mouche de l'Olivier

Symptômes et cause

La mouche de l’olivier est le principal ennemi de cet arbre, auquel elle s’attaque exclusivement. De son nom Bactrocera oleae il s’agit d’un insecte diptère, responsable de considérables dégâts sur les olives.

Notre ravageur est un petit moucheron de 5 mm de longueur. Il est reconnaissable à son abdomen de couleur orangée avec deux striures noires, et à son thorax portant une tache argentée centrale. Ses ailes sont transparentes avec une tache noire à leur extrémité. La femelle perce la peau des olives pour y pondre un œuf. Elle est capable de répéter cette ponte sur plus de 400 fruits, les essaims contaminant rapidement des arbres entiers, sachant que 5 générations peuvent se succéder en une saison, entre juin et octobre. Elles commencent leur activité par temps chaud, à partir de 25 °C.

Les variétés d’olives à gros fruits et à peau fine telles que la Lucques, la Bouteillan et la Verdale de l’Hérault sont les plus sensibles à ce parasite. Les larves pondues dans les fruits s’y développent et y creusent une galerie. Au bout de dix jours, la mouche adulte s’en extirpe et s’envole. Ce cycle aura duré un mois depuis la ponte. Les olives, piquées par plusieurs mouches, présentent toutes des petits trous caractéristiques et en automne, quand les températures commencent à baisser, les olives piquées tombent. Elles sont bien sûr impropres à la consommation.

Maladies et parasites de l’olivier

Olives piquées par la mouche de l’olivier

Gestes préventifs et traitement

  • La lutte préventive consiste à empêcher le développement des mouches par la pulvérisation d’argile blanche ou verte empêchant celles-ci de pondre. Elle doit être renouvelée après chaque pluie.
  • La pose d’appâts permet de détecter la présence de la mouche
  • La pulvérisation de bouillie bordelaise fin juin, au moment de la ponte des mouches perturbe leur nutrition et le développement des larves.

La Xylella fastidiosa

Symptômes et cause

En 2015, l’émoi a été à son comble chez les oléiculteurs du bassin méditerranéen, à cause l’apparition de la bactérie tueuse d’oliviers Xylella fastidiosa. Certaines souches du genre Xylella sont responsables de maladies potentiellement fatales chez diverses espèces de plantes cultivées pour l’alimentation, notamment l’olivier, la vigne et les agrumes et certaines plantes peuvent être infectées et la transmettre, tout en restant asymptomatiques (polygale à feuilles de myrte : Polygala myrtifolia, genêts d’Espagne : Spartium junceum, lavande dentée : Lavandula dentata, myrte commun : Myrtus communis, etc). 

La bactérie provoque un « complexe de dessèchement rapide de l’olivier ». En Italie du sud, des milliers d’arbres en sont morts depuis une dizaine d’années.

Maladies et parasites de l’olivier

Véritable fléau, la bactérie Xylella fastidiosa peut décimer des oliveraies entières

Gestes préventifs et traitement

  • Il n’existe pas de moyen de lutte efficace contre cette maladie. Seules les mesures de prophylaxie mises en œuvre (interdiction de la vente et de la circulation de plantes hôtes) peuvent en limiter la propagation. Voilà pourquoi vous trouverez sur le site de Promesse de Fleurs le message suivant concernant ces plantes :

→ « Non disponible à l’expédition en Corse. La loi nous interdit l’expédition de cette plante en corse depuis la France métropolitaine dans le cadre de la lutte contre Xylella fastidiosa, nous en sommes sincèrement désolés. »

  • Si votre olivier se dessèche brusquement et ne présente plus de signe de vie, il est peut-être plus prudent de procéder à l’arrachage et à l’évacuation en déchetterie en sacs fermés et/ou véhicule bâché (selon la taille de l’arbre) pour éviter toute propagation.

La maladie de l'oeil de paon

Symptômes et cause

Le Cycloconium oleaginum ou œil de paon est une maladie fongique très répandue chez les oliviers. Le champignon pathogène – Spilocaea oleaginea pénètre dans les feuilles et développe un mycélium qui se propage dans les tissus. Les feuilles des oliviers infectés présentent des taches circulaires blanc-gris, brunes ou orangées sur leur face supérieure, de 0,2 à 1 cm de diamètre. Ce champignon se développe à environ 15 °C, soit en général au printemps et à l’automne. Si les températures sont trop élevées (+ de 25 °C) ou trop basses (- de 9 °C), il reste en dormance. La pluie et l’humidité de l’air jouent un rôle important dans la contamination.

Les feuilles atteintes tombent et la photosynthèse de l’olivier peut être affectée, compromettant la production des olives. En s’affaiblissant, l’arbre deviendra plus vulnérable aux autres parasites et pathogènes.

Maladies et parasites de l’olivier

Feuilles d’olivier présentant les taches circulaires caractéristiques de la maladie de l’œil de paon

Gestes préventifs et traitement

  • La pluie et l’humidité de l’air jouant un rôle prédominant dans la contamination, en prévention, il faut éviter le contact des branches basses avec les herbes. Une tonte autour du pied d’arbres est efficace.
  • La taille de l’arbre permet de l’aérer et d’éviter la stagnation d’humidité dans la ramure
  • Proscrire l’arrosage par aspersion
  • Au printemps ou à la fin de l’automne, traitez les oliviers avec du purin de prêle pour son action antifongique et bio-stimulante.
  • En cas d’infection, ramassez et éliminez les feuilles et fruits contaminés.
  • Si l’attaque est forte, une application de bouillie bordelaise devrait vous permettre d’en venir à bout.

→ Retrouvez l’article de Virginie : Comment faire du purin de prêle ? RECETTE ET UTILISATIONS

La cochenille noire de l'olivier

Symptômes et cause

La cochenille noire Saissetia oleae est un insecte hémiptère, tout comme les cigales, les pucerons ou encore les punaises. Ne comportant que des femelles, cette espèce s’identifie grâce à la coque noire de ses représentantes qui se collent sur les rameaux. Elles ponctionnent la sève des oliviers et secrètent un miellat sucré qui favorise le développement d’un champignon : la fumagine. Celui-ci entoure les feuilles et jeunes rameaux et perturbe la photosynthèse de l’arbre, déjà affaiblit par ces insectes suceurs. 

Maladies et parasites de l’olivier

Cochenilles noires sur un rameau d’olivier

Gestes préventifs et traitement

  • Le fait de favoriser la biodiversité au jardin permet de lutter préventivement contre l’apparition des cochenilles. Les ennemis naturels de ces nuisibles comme les larves de coccinelles se chargeront de les réguler. Elles peuvent aussi s’acheter en lutte biologique. 
  • Sur les oliviers infestés, on pourra utiliser un traitement à base d’huile de paraffine ou supprimer les larves à l’aide de savon noir.
  • Les insecticides sont à bannir : en voulant détruire les cochenilles de vos oliviers, vous supprimerez également les insectes auxiliaires, précieux pour conserver un équilibre biologique.

Pour en savoir plus sur le traitement des cochenilles, consultez notre fiche dédiée : « Cochenille : identification et traitement. Nos conseils pour lutter naturellement et efficacement »

La teigne de l'olivier

Symptômes et cause

La teigne de l’olivier, de son nom scientifique Prays oleae, est un papillon de nuit gris d’origine asiatique, s’attaquant aux oliviers au fil de plusieurs générations. La première passe l’hiver à l’intérieur des feuilles et les chenilles, de couleur marron clair, mangent les boutons floraux au printemps. Elles forment ensuite un cocon et les papillons qui en sont issus pondent sur les fleurs. La deuxième génération consomme ces fleurs et la troisième génération dévore les olives. 

Les mines forées dans les feuilles perturbent la photosynthèse de l’arbre et les dégâts sur la production d’olives peuvent être importants.

maladies et parasites de l'olivier

Papillon teigne de l’olivier

Gestes préventifs et traitement

  • De nombreux insectes auxiliaires ont une action véritable sur la teigne, en particulier les larves de Chrysopes (sur les chenilles anthophages, qui attaquent aux boutons floraux et aux fleurs), et les araignées. Les larves carpophages (qui se développent dans l’amandon), bien protégées à l’intérieur du noyau, sont en revanche peu sensibles aux attaques d’insectes auxiliaires. Là encore, le fait de favoriser la biodiversité au jardin permet de lutter préventivement contre l’apparition de cet insecte.
  • Un traitement biologique à base de Bacillus thuringiensis (comme pour la Pyrale du buis) permet de combattre la teigne de l’olivier. Une fois ingérés par les chenilles, elles libèrent des toxines et les font mourir sous 24 à 48 h. Lors du traitement, mouillez abondamment la frondaison. S’il pleut ou s’il fait froid dans les jours suivant le traitement, renouvelez l’application 8 à 10 jours après le premier passage.

Commentaires

  • Champion, le 12 Juin 2024

    Bonjour, Vos articles sont très intéressants, merci à vous. Je viens de remarquer de gros trous très ressents dans le tronc de mon olivier planté à l'automne. Je ne sais pas si mon arbre est infesté ou si c'est l'oeuvre d'un pivert. Auriez vous une idée et une solution à me proposer svp ? Vous remerciant par avance, Cordialement

    • Réponse de Ingrid, le 17 Juin 2024

      Bonjour,

      Merci pour votre retour. Les gros trous dans le tronc de votre olivier peuvent être causés par un pic-vert, mais ils peuvent aussi indiquer une infestation par des insectes xylophages. Examinez attentivement les trous pour détecter des signes d'insectes ou de sciure. Si vous observez des insectes, appliquez un traitement biologique à base de nématodes pour lutter contre eux. Pour dissuader les pic-verts, vous pouvez installer des bandes réfléchissantes ou des dispositifs effaroucheurs.

Maladies et parasites de l'olivier