Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Helenium, Hélénie : plantation, culture, entretien

 

 

L'Helenium en quelques mots

  • L’hélénium, radieux et solaire, offre une longue floraison flamboyante en été et en automne
  • Ses fleurs originales aux allures de  marguerites jaunes, orange, rouges, et cuivre fleurissent tout l’été jusqu’à l’automne, sans discontinuer
  • D’une grande facilité de culture, il aime les expositions ensoleillées et les sols fertiles, restant assez frais
  • C’est une plante robuste, bien rustique et jamais malade
  • C’est, avec l’Aster, LA vivace incontournable en automne dans les jardins champêtres, les mixed-borders à l’anglaise et dans les bouquets

Le mot de notre experte

Avec sa floraison généreuse anticonformiste aux allures de marguerite, l’Helenium ou Hélénie est une vivace d’été et d’automne à grandes fleurs indispensable dans tous les jardins champêtres ou un peu sauvages.

Doté de capitules à cœur particulièrement développé et bombé, l’helenium rouge cuivré ‘Moerheim Beauty’, ‘Ruby Tuesday’, l’helenium rose ‘Tie Dye’, l’helenium automnale jaune canari, l’helenium puberulum et l’helenium bigelovii ou « Hélénie de Bigelove », tous réchauffent le jardin de leur symphonie de teintes flamboyantes, parfois jusqu’à l’automne.  Il y a un Helenium pour chaque jardinier !

Avec sa présence très forte, il met le feu au jardin et compose des scènes d’aspect sauvage et hautes en couleurs ! Ses fleurs solaires sont des grands classiques des mixed-borders et des massifs ensoleillés auxquels elles apportent pétulance et fantaisie.

C’est une vivace docile et rustique, facile à cultiver dans tous les jardins, au soleil, en sol frais et bien drainé. Facile à marier, très polyvalent, il forme en quelques années seulement de belles touffes d’une floribondité exceptionnelle dans des teintes chaleureuses bienvenues en fin d’été et en début d’automne.

Découvrez dans notre collection d’Heleniums, la variété qui manque à votre jardin et à vos bouquets !

 

helenium, fleur en gros plan

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Helenium

Famille : Asteraceae

Nom(s) commun(s) : Hélénie, marguerite d'automne

Floraison : de juin jusqu’à l’automne

Hauteur : 0,60 à 1,50 m

Exposition : Soleil

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : -15°C-20°C selon les variétés

L’helenium ou Hélénie, parfois appelé « marguerite d’automne » est une vivace de la famille des astéracées, comme sa cousine la marguerite et l’aster. Elle est originaire des prairies humides, marais et des bords des marécages d’Amérique du Nord.

Le genre Helenium comprend environ 40 espèces d’hélénies vivaces, annuelles ou bisannuelles. Elles ont donné naissance à plus de 70 hybrides et cultivars intéressantes variables en forme, en hauteur et en couleur comme ‘Moerheim Beauty’, la plus populaire de toutes les hélénies ou encore ‘Ruby Thuesday’.

La plupart des hybrides sont issus de l’Helenium autumnale. On rencontre aussi fréquemment dans nos jardins, l’Helenium hoopesii, l’helenium puberulum et l’Helenium bigelovii ou « Hélénie de Bigelove ».

Cette vivace présente un port en touffe dressé, assez compact, un peu désordonné, pouvant atteindre facilement 1,50 m de hauteur pour 50 cm de large, pour les variétés les plus imposantes.

S’il est doté d’une croissance rapide, l’helenium a besoin d’environ deux années pour bien s’étoffer, puis il croit au fil des ans, pour former des touffes denses et très florifères, pouvant même devenir envahissant. Bien installé, il peut vivre des années.

D’une touffe basale de feuilles rassemblées en rosette émergent au printemps, de grandes tiges graciles mais robustes, plus ou moins ramifiées dans leur partie haute. D’une tenue exceptionnelle, résistantes face au vent, elle se passent généralement de tuteurage.

helenium, semer, cultiver, entretenir

Helenium autumnale – illustration botanique

L’Helenium présente une végétation vigoureuse dont l’intérêt réside essentiellement dans son abondance.  Caduc, le feuillage ressemble à celui des marguerites et des Echinacées. Les tiges bien droites sont ponctuées de feuilles étroites de 10 à 30 cm de long de forme lancéolée, et légèrement dentées. Plus petites vers le sommet des tiges, elles sont disposées de manière alterne. Elles sont parfois très épaisses et varient du vert franc au vert sombre ou bleuté.

Conquérantes et radieuses, les fleurs de l’Helenium, cette proche parente du tournesol, sont d’une beauté résolument solaire. Les tons chauds de cette floraison annoncent les feux de l’automne.

On distingue les hélénies hâtives qui fleurissent de mai à juillet et les hélénies tardives ou « hélénies d’automne » dont la floraison s’étale d’août aux portes de l’hiver. De juin à novembre, selon les variétés, les hampes portent des inflorescences en grand capitule durable de 2 à 10 cm de diamètre évoquant la forme des marguerites, des Rudbeckias ou des Echinacées.

Tout l’été et jusqu’aux gelées, une myriade de fleurs éclot inlassablement, parfois réunies en corymbes de 3 ou 8 à l’extrémité des tiges.

Elles sont composées d’un cône hémisphérique bien bombé coloré de brun chocolat, de vieil or ou d’ambré, qui peut parfois se montrer très proéminent jusqu’à former un petit coussin arrondi qui se ponctue peu à peu d’étamines jaunes. Le cœur de ce pompon s’entoure d’une collerette de fins pétales ou ligules, parfois très rouleautés, disposés sur une ou deux rangées (Helenium ‘Double Trouble’. Etroitement serrés, ils sont légèrement découpés en 3 à 5 dents à leur extrémité et peuvent s’étaler presque horizontalement ou au contraire s’infléchir très sensiblement vers le bas à maturité comme chez l’Helenium hoopesii.

Ces corolles bien ouvertes revêtent des couleurs d’automne vibrantes particulièrement flamboyantes, prenant toutes les nuances chaudes, du rouge brique de  l’Helenium Moerheim Beauty, au rouge rubis de l’ Helenium ‘Ruby Tuesday’ à l’orange vif à cuivré de  l’ Helenium ‘Short’n ‘Sassy’ ou au jaune soleil de Helenium ‘Kugelsonne’. Certains fleurons multicolores ou bicolores se panachent de jaune, de rouge, d’orange et de cuivre.

Cette floraison remarquablement généreuse, qui dure de 6 à 10 semaines, colorée et mellifère s’échelonne tout l’été : les fleurs se renouvellent sans interruption jusqu’à l’automne au sein des massifs où se pressent abeilles et papillons.

Helenium, fleurs mellifères

Les fleurs des Heleniums sont mellifères.

Les fleurs fraîches, de longue tenue en vase, font de beaux bouquets d’été pétillants et ardents.

Très rustique, bien au-delà de -15°C, l’hélénie peut être cultivée en toutes régions. Jamais malade, l’Helenium se cultive facilement au soleil, dans toute bonne terre de jardin restant toujours un peu humide, même si elle se montrera plus exubérante dans un sol riche en matière organique. C’est une plante robuste de bonne tenue qui ne craint pas ponctuellement la chaleur intense et la sécheresse.

Il fleurit les massifs naturalistes, dynamise les talus, enchante les mixed-border à l’anglaise. Certaines variétés, se prêtent également à la culture en pot.

Principales espèces et variétés

Les couleurs complexes et chaleureuses et les hauteurs (de 0,60 à 1,50 m) des Heleniums, abondent dans une infinité de variations de teintes chaudes allant du jaune au rouge rubis en passant par l’orange cuivré, et de nombreux cultivars sont désormais accessibles comme ‘Moerheim Beauty’, le plus populaire de tous les heleniums ou encore ‘Ruby Thuesday’.

On distingue les hélénies hâtives qui fleurissent tout l’été et les tardives ou « marguerites d’automne » qui commencent à fleurir en été pour s’épanouir à l’automne.

Les plus populaires

Hélénium hybride Moerheim Beauty, Hélènie

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
90 cm

C'est la plus populaire de toutes les hélénies avec ses fleurs rouge qui tiennent bien en bouquets.

Helenium El Dorado - Hélénie

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.00 m

Cette hélénie se distingue par une floraison précoce et longue. C'est une variété de taille intermédiaire, rustique et facile à cultiver

Helenium Ruby Tuesday - Hélénie rouge rubis

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
55 cm

Une abondante floraison rouge rubis qui met le feu au jardin jusqu'aux premiers froids, dans les massifs mais aussi dans de grands pots.

Hélénium Sahin's Early Flowerer - Hélénie multicolore

Période de floraison Juil. à Nov.

Hauteur à maturité
1.00 m

Primé par la R.H.S (Royal Horticultural Society), surpasse les autres par sa floraison flamboyante et particulièrement longue. De culture facile, il se plait en expositions ensoleillées, installé dans des talus, des massifs ou encore des bacs. De culture facile, il se plait en expositions ensoleillées, installé dans des talus, des massifs ou encore des bacs.

Hélénium Baudirektor Linne - Hélénie rouge

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.50 m

C'est l'une des plus grandes variétés. Il fleurit aussi bien les talus, les massifs ou encore les bacs.

Hélénium Dunkle Pracht - Hélénie rouge intense

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
90 cm

L’Helenium ‘Dunkle Pracht’ est une variété d'hélénie d'un beau rouge intense et rare qui s'estompe en orange vers les bords. Cette harmonie de couleurs inédite est parfaite pour illustrer l'automne dans un jardin.

Hélénium Rubinzwerg - Hélénie rouge acajou

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
80 cm

Les tons très chauds de cette grande vivace florifère animent les massifs tout l'été. Elle se plaira sous de nombreux climats

Nos préférées

Hélénium Mardi Gras - Hélénie orange et vermillon

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

variété de taille moyenne offre en fin d'été des marguerites flamboyantes et changeantes. Le cultivar 'Mardi Gras' offre un coloris très riche et un port assez compact.

Hélénium Tijuana Brass - Hélénie jaune d'or

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.50 m

Une nouvelle introduction, grandes fleurs jaune d'or brillant. a haute taille la destine au fond des massifs, qu'elle éclaire en fin d'été et en automne.

Helenium Zimbelstern - Hélénie d'automne jaune ambré.

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité
1.20 m

Une obtention allemande récente, abondamment fleurie de marguerites jaune miel légèrement striées d'orange dès le milieu de l'été.Malgré sa taille ses tiges solides, ne nécessitent pas de tuteurage !

Hélénium Waltraut - Hélénie orange vif

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
80 cm

C'est une vivace de fin d'été qui égaille la fin des beaux jours. Une variété idéale en massifs et pour la confection de bouquets.

Helenium autumnale Pumilum Magnificum - Hélénie d'automne

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
80 cm

Cette hélénie de 80 cm au port un peu désordonné fleurit dès le mois de juin et jusqu'en fin d'été. Elle sied à merveille à un jardin de style champêtre ou un peu sauvage

Autre variété intéressante

Helenium Loysder Wieck - Hélénie jaune à revers rouge-brun

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
90 cm

Cette hélénie est une variété originale par ses pétales enroulés, dévoilant à la fois une face jaune sur le dessus, et un revers brun-rouge feu.

Plantation

Où planter l’Helenium

Très facile à cultiver, d’une belle rusticité (au-delà de -15°C), l’Helenium pousse un peu partout en France et s’adapte même très bien en bord de mer.

Une fois bien enraciné dans un endroit qui lui plait, il prospère d’année en année, toujours plus florifère, pouvant devenir même envahissant jusqu’à étouffer ses voisins. Il peut se ressemer spontanément. Il a un peu de mal à supporter la présence trop rapprochée d’autres plantes. Bien choisir son emplacement lors de la plantation est donc impératif: laissez-lui de l’air!

Choisissez un endroit bien ensoleillé à l’abri du vent, susceptible de faire plier les tiges des plus grands spécimens.

Cette belle vivace pousse dans des sols lourds, argileux et marécageux, elle est parfois utilisée pour drainer de façon naturelle un terrain trop humide. S’il accepte tout type de sol pas trop sec, il prendra toute sa mesure en sol profond et fertile. Le sol doit être surtout riche en matière organique, pour permettre à la plante de bien fleurir. En terrain pauvre, il s’accommodera mais ne sera jamais luxuriant.

Il aime un sol bien drainé qui reste frais durant l’été, surtout les premières années, il tolérera mieux la sécheresse passagère avec le temps. Les inondations hivernales lui sont fatales : il a besoin d’un sol filtrant, bien drainé.

Polyvalent, il s’intègre à tous les décors et s’utilise en massif ou en plate-bande. Les plus hautes hélénies (‘Kugelsonne’) formeront d’imposants buissons florifères à l’arrière des massifs. Les hélénies de dimensions plus réduites donneront du souffle aux  bordures. Certaines variétés, de taille raisonnable, se prêtent également à la culture en pot.

Quand planter l’hélénie

L’helenium se plante idéalement au printemps en mars avril dans les régions froides ou à l’automne en septembre-octobre partout ailleurs, en dehors des périodes de gel et de sécheresse.

Comment planter des heleniums

En pleine terre

Respectez une distance de 30 à 40 cm entre les plants et plantez en nombre: comptez 3-5 godets au m², vu le fort développement de cette vivace, cela suffit pour créer un effet saisissant dans un massif.

L’Hélénie est une gourmande,  le sol doit être bien amendé : faites un bon apport de compost bien décomposé.

  • Travaillez bien la terre, éliminez racines d’herbes et cailloux
  • Plantez-le dans un mélange de terreau, avec une bonne dose de compost bien décomposé
  • Paillez au printemps avec un paillage d’écorces de pin pour garder la terre fraîche durant l’été, c’est la garantie d’une floraison prolongée
  • Arrosez régulièrement après la plantation
  • Au printemps, protégez les jeunes pousses des escargots et limaces

Culture en pot :

Plus encore qu’en pleine terre, l’Helenium aura besoin de beaucoup d’eau. Choisissez une variété à petit développement.

  • Plantez-le dans un grand bac, dans un mélange de terreau et de compost toujours humide
  • Etalez une bonne couche de drainage (gravillons ou billes d’argile) au fond du pot pour un bon drainage
  • Paillez et arrosez très régulièrement, sans jamais laisser le substrat s’assécher
  • Fertilisez régulièrement avec un engrais organique pendant la période de floraison

Entretien des Héleniums

L’Helenium est une plante vivace peu exigeante du moment qu’elle ne manque ni de lumière, ni d’eau en été. Une fois bien installé, il réclame peu de soin pourvu que le sol soit filtrant et suffisamment nourrissant et frais en été.

Les premiers printemps et étés, offrez-lui de copieux arrosages. En période de sécheresse, arrosez quotidiennement mais sans l’inonder.

L’entretien des héléniums est simple :

  • Au printemps, avant le démarrage de la végétation pour les variétés à floraison tardive ou en automne après floraison, rabattez les tiges sèches à 15 cm du sol à l’aide d’une cisaille.
  • profitez-en pour apporter une ou deux pelletées de compost à son pied : souvenez-vous, ils aiment les sols fertiles,
  • Paillez en mai pour garantir au pied une fraîcheur suffisante en été.
  • Tuteurez les variétés les plus hautes si nécessaire.
  • En été, ôtez les fleurs au fur et à mesure qu’elles fanent pour prolonger la floraison.

Tous les 3 à 4 ans, au printemps ou à l’automne, divisez les souches les plus imposantes si la plante présente des signes de fatigue pour lui redonner de la vigueur.

Helenium moerheim beauty

Jolie touffe d’Helenium ‘Moerheim Beauty’.

Maladies et ennemis éventuels

Jamais malade, l’Helenium  n’a que de rares ennemis : les gastéropodes, au démarrage de la végétation. Au printemps, protégez ses jeunes pousses de l’appétit des limaces et des escargots. Découvrez tous nos conseils dans notre fiche : « Limaces : 7 façons efficaces de lutter naturellement »

Il peut parfois être sujet à l’oïdium et aux taches foliaires (rouille) surtout lorsqu’il est planté trop à l’ombre, en situation un peu confinée ou dans un sol trop lourd et humide. Pour prévenir et lutter contre l’oïdium, suivez nos conseils : « L’oïdium ou maladie du blanc : prévention et traitement »

Multiplication

Pour multiplier l’Helenium, la division reste l’opération la moins fastidieuse. La bouture de racine est faisable mais assez délicate. Le semis est une méthode qui permet d’obtenir un grand nombre de pieds, ne le recommandons pour les espèces botaniques dont la couleur des fleurs reste fidèle.

Division

La division des touffes, se fait au bout de 3 ou 4 ans, lorsque la plante est bien installée. Divisez en mars les hélénies tardives fleurissant à l’automne et en octobre les hélénies à floraison hâtive qui fleurissent en été.

  • Avec une bêche tranchante, découpez quelques éclats de touffe en périphérie munis d’au moins un bourgeon et une racine
  • Profitez-en pour rajeunir le plan en ne conservant  que les éclats extérieurs et en jetant  la motte centrale
  • Replantez immédiatement ces éclats au jardin dans un sol bien ameubli et frais

Comment semer l’Hélénie ?

L’Helenium est une vivace est très facile à cultiver à partir de graines. Les semis s’effectuent en pleine terre à l’automne ou en mai ou en terrine de janvier à mars avec les graines bien mûres récoltées à l’automne ou avec des graines achetées en sachets.

  • Semez dans un mélange de terreau et de sable de rivière en les recouvrant à peine
  • Placez la terrine sous châssis chaud à 15-20°C
  • Arrosez régulièrement mais sans détremper le substrat
  • Comptez 2 à 3 semaines pour la levée
  • Lorsque les plantules sont au stade de deux vraies feuilles, repiquez en godets individuels
  • Plantez-les en pleine terre à l’automne ou au printemps suivant quand les plantules auront bien forci
  • Les plants fleuriront dès la deuxième année suivant le semis

Associer l'Hélénie au jardin

L’Helenium est particulièrement inspirant pour créer un jardin d’inspiration naturaliste, ou un mixed-border dans l’esprit des jardins de cottage avec d’autres vivaces à port dressé faciles à vivre. Ses fleurs originales et solaires éclaboussent en été et en automne, massifs et plates-bandes d’une luminosité ardente.

Il est incontournable pour composer des scènes d’aspect sauvage, foisonnantes et hautes en couleur au cœur de l’été.

Planté en nombre, plutôt qu’en isolé, il donne corps à un massif avec sa présence chromatique très forte, soit en y apportant du contraste, soit en version dégradée ou monochrome.

On associe aisément ses couleurs intenses avec les couleurs complémentaires (cramoisi/bleu) des asters et des sauges dans un esprit joyeux et frondeur.

Pour un mélange de tons explosifs, on le marie avec des Echinacées, des Pavots d’Orient, des Rudbeckia, des Marguerites, des Achillées, des Agastaches, des Hélianthus, des Coréopsis, des Echinops, des chrysanthèmes vivaces ou des Phlox.

Son port un brin désordonné offrira, dans un massif d’été exubérant, un contraste de forme avec des plantes aux contours plus définis comme les dahlias, les kniphofias, les cannas, les crocosmias. Les vivaces au port léger comme le Gaura,  la Gypsophile , les graminées comme les Miscanthus apporteront le flou et le mouvement en contrepoint du port un peu raide de l’Helenium.

En bordure de massif, les helenium de taille modeste feront merveille aux côtés de Sauges, d’Hémérocalles, et des heuchères qui valoriseront beaucoup ses teintes chaudes.

Les feuillages gris ou bleuté des Artémises ou des Santolines, des hostas, des graminées (Fétuques bleues) seront parfaits pour calmer le feu.

Il pourra aussi être associé avec un fusain ou un érable du Japon au feuillage somptueux en automne.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

Hélénium : passez à l'orange (et même au rouge) sans crainte !

J'aime beaucoup les jardins romantiques peuplés de roses et de fleurs délicates aux tendres couleurs…...
Lire la suite +

Blog

L'automne est arrivé au jardin

Pour une fois, tout le monde est d'accord, le calendrier, les météorologistes et même les...
Lire la suite +

Blog

5 vivaces à floraison tardive qu'il faut avoir dans son jardin

La lumière se fait plus basse et les ombres s'allongent, les matins sont nappés de...
Lire la suite +

Blog

3 floraisons remarquables en août dans mon jardin !

Ces 3 plantes fleurissent en ce moment dans mon jardin du nord de la France...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

2 réflexions au sujet de « Helenium, Hélénie : plantation, culture, entretien »

  • Lucie Jolin

    Est ce qu'il faut que je les coupe complètement au sol à chaque année lors de la fin de la floraison à l'automne? J'ai planté cette plante Hélénium avec une distance de 18 pouces entre chacune ou j'ai laissé le gazon. Vont t'il finir par ce rejoindre car mon but c'est de séparer avec le terrain du voisin et de nous créer une intimité sur notre patio terrestre? Serais ce mieux d'enlever le gazon entre les plans? que dois je utiliser comme tuteur j'ai essayer les clôtures métalliques mais se n'est pas parfait. Je veux de la hauteur et de la floraison le plus possible, est ce que le compost de crevette est l'idéal à chaque année? merci

    Répondre
    • Pierre Lefebvre

      Bonjour, Oui il faut les couper au sol à chaque fin de saison, il est préférable d'enlever le gazon, ils vont se rejoindre. Pas besoin d'apporter d'engrais ni de mettre un tuteur.
      Cordialement
      Pierre

      Répondre
Laisser un commentaire