Pommier : comment choisir la bonne variété ?

Pommier : comment choisir la bonne variété ?

Notre guide d'achat

Sommaire

Mis à jour le 19 Janvier 2024  par Pascale 5 min.

Le pommier (Malus domestica) est certainement l’arbre fruitier le plus commun dans les jardins du territoire. Peut-être parce que la pomme est le fruit le plus consommé en France, mais aussi car le pommier est un arbre fruitier relativement simple à cultiver, extrêmement résistant au froid (jusqu’à – 30 °C), adapté à tous les types de sol (y compris les sols calcaires), et surtout nécessitant peu d’entretien.

Le pommier, arbre fruitier à pépins de la famille des Rosacées, compte près de 6000 espèces, parmi lesquelles une grosse dizaine se retrouve régulièrement sur les étals des marchés et supermarchés. Aux côtés de ces pommes populaires, il existe de nombreuses autres variétés, très goûteuses, souvent cultivées régionalement, et peu connues du grand public. Ces variétés méritent pourtant une certaine attention par leur adaptation à un climat donné et leur résistance aux maladies.

Quoi qu’il en soit, si vous souhaitez planter un ou plusieurs pommiers dans votre jardin, le choix est vite cornélien. Doit-on rester dans les valeurs sûres ou bien s’aventurer dans des choix plus « osés » qui risquent de recéler quelques belles surprises (ou pas !) à la récolte. Découvrez avec nous notre sélection de pommiers suivant des critères différents critères liés à la saveur, la productivité, la fructification, la couleur des fruits…

Difficulté

Suivant la période de fructification et de récolte

La pomme est par excellence un fruit d’automne qui se récolte entre septembre et octobre pour la plupart des variétés. Bien évidemment, la récolte des pommes dépend beaucoup de la météo et surtout de la région d’implantation.

Pour autant, certains pommiers sont particulièrement hâtifs et peuvent offrir leurs premières pommes dès le mois d’août, voire même en juillet. Certes moins riches en sucre, ces pommes seront un peu plus acidulées. Mais elles sont souvent très parfumées et parfaites pour des salades de fruits estivales ou de délicieuses compotes. Parmi, ces pommiers précoces, on peut citer ‘Astrakan rouge’, une variété ancienne qui offre de belles pommes bien colorées dès la mi-juillet. Leur chair blanche est juteuse et parfumée. Cette pomme de montagne et d’été a aussi l’avantage de fleurir en mai et de très bien résister au froid.

La ‘Transparente blanche’ est aussi une pomme d’été, dite pomme de moisson. Ce pommier, particulièrement rustique, produit dès juillet de grosses pommes à l’épiderme blanc verdâtre et à la chair très claire et parfumée. C’est une pomme excellente en tarte ou en compote qui doit se consommer rapidement au risque de devenir farineuse. C’est en outre un pommier autofertile à la mise à fruits rapide. Sa cousine, la ‘Transparente de Croncels’ peut aussi être considérée comme une pomme hâtive dans le sens où la récolte commence fin août. Cette variété offre de grosses pommes à la chair fine jaunâtre, assez tendre et très sucrée, teintée d’une pointe d’acidité.

À l’opposé, certains pommiers offrent des récoltes beaucoup plus tardives, à partir de fin octobre et jusqu’en novembre, voire en décembre. À noter toutefois que la récolte doit toujours se faire avant les gelées. Ces pommes d’hiver sont des pommes de conservation à la chair ferme. Au fil des mois, leur chair s’attendrit et devient plus parfumée. Ce sont souvent des pommes à croquer, idéales pour faire de bonnes tartes. Parmi ces pommiers, on ne peut guère passer à côté de la variété ‘Api étoilé’ dont les fruits sont à maturité de décembre à mars. Ce sont des pommes originales de forme pentagonale à la chair parfumée, mais peu juteuse. La variété est ancienne, très rustique et particulièrement fertile.

Parmi les pommiers tardifs, on peut également mettre en avant le ‘Calville Rouge d’hiver’ aux pommes à la chair rosée qui se conservent très bien. Le ‘Pommier châtaignier’ produit en novembre et décembre de belles pommes colorées à la chair blanche et tendre. C’est un pommier très fertile au port pleureur. La variété ‘Drap d’or de Chailleux’ est ancienne, très rustique et productive. C’est une variété qui produit des pommes à la peau colorée et à la chair croquante, juteuse, sucrée et acidulée à la fois. La ‘Reinette Clochard’ est aussi une variété ancienne qui donne de belles pommes à la peau rugueuse et à la chair jaunâtre, très parfumée, dotées d’une excellente conservation.

pommiers choisir

Les variétés ‘Calville Rouge d’hiver‘, ‘Châtaignier’ et ‘Reinette Clochard’ sont tardives

Pour avoir d’autres suggestions de pommiers tardifs, consulter l’article de Marion : 6 variétés de pommes tardives

Selon la couleur des pommes

Avec les pommes, on en voit de toutes les couleurs ! Si la chair est souvent blanche ou crème, la peau passe par toutes les couleurs. C’est pourquoi, on peut préférer les pommes à chair jaune comme les pommes à chair rouge, les deux couleurs les plus répandues. J’avais déjà fait une petite sélection des 5 meilleures variétés de pommes jaunes et les 5 meilleures variétés de pommes rouges à planter au verger deux articles que j’invite les croqueurs de pommes à lire.

Pour autant, la pomme ne se limite pas à ces deux couleurs ! La pomme se décline aussi en :

  • Vert : difficile de passer à côté de la ‘Granny Smith’ qui offre des pommes à la chair acidulée et croquante. Mais n’hésitez pas à découvrir la ‘Court pendu’ aux pommes plates, à l’épiderme vert gris devenant jaune à maturité. C’est une pomme très sucrée et parfumée
  • Bicolore : avec ses pommes jaune à vert striées de rouge brique, la ‘Braeburn’ se démarque. Avec sa saveur acidulée légèrement sucrée, c’est une excellente pomme à croquer
  • Rose : le pommier colonnaire ‘Chinon’ joint l’utile à l’agréable avec ses fruits rose bleuté teinté de violet, très faciles à récolter. Idéal pour les petits jardins.

Les pommes peuvent aussi se démarquer en offrant une chair rose ou rouge marbré de blanc crème. Ces pommes dites pommes sanguines méritent une place au jardin, d’autant que ce sont des pommiers souvent très productifs.

pommes choisir

La pomme sanguine ‘Pekacervenca’

Blush Rosette‘ offre des fruits à la peau rouge cerise et à la chair rouge, ‘Grenadine’ est une variété rustique et vigoureuse, ‘Red Merylinn’ est l’une des plus rouges et n’a pratiquement pas de pépins. ‘Pekacervenca’ propose une chair rouge bien croquante.

Suivant la saveur et l'utilisation des fruits

En termes de saveur, la pomme brouille souvent les pistes. Les pommes sont en effet souvent classées en trois saveurs distinctes : acide, douce et sucrée, à évaluer au moment de la maturité de la pomme. Pour autant, plus une pomme mûrit, plus son taux de sucre augmente. D’autres peuvent être à la fois sucrées et acidulées. Pour choisir votre pommier par rapport à la saveur de ses pommes, je vous propose de découvrir l’article suivant : Pomme sucrée ou pomme acidulée ? Choisir un pommier par rapport à la saveur de ses fruits. 

Les pommes se distinguent également par leurs caractéristiques gustatives : certaines sont dites des pommes à couteau, parfaites pour être croquées, d’autres disposent d’une chair fondante à la cuisson, d’autres encore se tiennent mieux à la cuisson. Enfin, il y a les pommes à jus et les pommes à cidre.

Parmi les pommes à croquer, on peut citer la délicieuse ‘Chanteclerc’ à la chair tout à la fois ferme, fondante, juteuse, douce et acidulée, très aromatique. La ‘Elstar’ est une pomme très croquante à la chair sucrée et rafraîchissante. Quant au pommier ‘Fuji’, très cultivé au Japon, il offre des pommes à la chair fine et croquante, bien sucrée. La ‘Cox’s Orange Pippin’ mérite aussi sa place parmi les pommes croquantes tant sa chair est fine, juteuse et parfumée.

pommier choisir

Le pommier ‘Fuji’

Les pommes dont la chair fond à la cuisson sont parfaites pour préparer des compotes ou purées de fruits, ou entrer dans la composition de desserts. On peut mettre en avant la variété ‘Belle de Boskoop’ avec sa chair granuleuse, juteuse et acidulée. La « Reinette grise du Canada’ aux gros fruits irréguliers, couverts d’une peau rugueuse, offre également une chair bien fondante.

D’autres pommes sont délicieuses cuites, mais leur chair, plus ferme, tient bien à la cuisson. Ce sont des pommes que l’on utilise pour les beignets, les tartes et gâteaux, les pommes sautées… Le pommier ‘Ariane’ présente toutes les caractéristiques pour entrer dans cette catégorie puisque ses pommes rouges offrent une chair pétillante en bouche. La ‘Reinette du Mans’ se démarque par ses beaux fruits jaune doré à la saveur de vanille.

Pour en savoir plus :

Les meilleures pommes à couteau : des variétés savoureuses à croquer !

Les meilleures pommes à cuire : une sélection de pommes savoureuses

Pommes à cidre : quelles variétés ?

Suivant la taille du jardin

Si vous avez un grand jardin, aucun souci pour planter un pommier. Le pommier se veut un arbre de taille modeste qui peut atteindre au maximum 10 m de hauteur et 4 à 5 m d’envergure. Pour autant, ces dimensions ne permettent d’avoir son pommier dans un jardin de poche, par exemple en ville. Dans un petit jardin, d’autres formes, moins traditionnelles que les quarts de tiges, demi-tiges ou haute-tiges peuvent être envisagées.pommier choisir

  • Les formes palissées en palmette, en cordon ou en verrier permettent de cultiver des pommiers sur une structure constituée de piquets et de fils de fer qui servent de support. On retrouve de nombreuses variétés cultivées en palmette simple U, en palmette double U, ou en cordon simple.
  • Les pommiers colonnaires sont parfaits pour les petits espaces ou pour une culture en pot
  • Les pommiers nains ne dépassent guère 1,50 m en hauteur et 1 m en largeur, ce qui permet de les cultiver sur un balcon ou une terrasse.

Commentaires