Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
différentes espèces de poules
conseil

Les races de poules les plus prisées à avoir dans son poulailler

Quelles races de poules chosisir en fonction de vos envies ?

Au même titre que les chats et les chiens, les poules font de plus en plus souvent leur entrée dans notre foyer, ou au moins notre jardin. Le fait d’adopter une poule s’est largement démocratisé. Pour autant, élever des poules n’est pas un geste anodin et demande un certain investissement en temps et en argent pour assurer leur bien-être, leur confort et leur sécurité. Entre l’achat des poules et de leur nourriture, la construction ou l’acquisition d’un poulailler, la paille et les éventuels traitements et compléments alimentaires, posséder des poules méritent réflexion. En revanche, si ce choix a été clairement pesé, reste à savoir quelles races de poules acquérir ? Nous vous aidons dans votre choix en vous présentant les races de poules les plus prisées suivant vos critères, vos besoins ou vos envies ?

Les meilleures poules pour avoir de beaux et bons œufs

Légitimement, lorsqu’on adopte des poules, on le fait souvent pour avoir de bons œufs frais (presque) chaque matin. Évidemment, une poule ne pond pas 365 œufs par an, car certains critères peuvent diminuer sa capacité à pondre. Le froid et la canicule, une maladie, la mue, son âge… sont autant de raisons qui bloquent ou réduisent la ponte. À ces raisons, il faut aussi ajouter la race. En effet, certaines poules sont réputées pour être de bonnes pondeuses, d’autres un peu moins.

La poule rousse ou fermière

C’est la poule la plus commune dans les poulaillers français, celle que l’on retrouve dans les élevages professionnels. Autant dire que c’est une excellente pondeuse avec 250 à 300 œufs par an. Reconnaissable à son plumage orangé, et à sa crête et ses barbillons développés, la poule rousse est rustique, facile à vivre et douce.

De nombreuses poules rousses réformées sont à adopter, les éleveurs les cédant vers 12 à 18 mois, car elles sont moins rentables !

La Marans

Connue pour pondre des œufs brun très foncé, voire chocolat, la vraie poule Marans arbore un plumage noir et cuivré au niveau du cou et du poitrail. Elle est souvent confondue avec une autre race, l’Harco, une autre poule pondeuse de qualité. Toujours est-il que la Marans pond jusqu’à 250 œufs par an.

C’est une poulette, originaire d’un village de Charente-Maritime, robuste, agréable à vivre, qui est en outre une poule couveuse et une bonne maman.

 La Sussex

C’est une grande et belle poule blanche à la collerette parsemée de plumes noires. La Sussex pond jusqu’à 250 œufs de belle taille, y compris en hiver, car elle ne craint guère le froid. Peu bavarde, elle peut s’avérer craintive mais elle reste une poule très facile à vivre.

La Leghorn

Poule de petit gabarit, la Leghorn est le plus souvent de couleur blanche. C’est une pondeuse hors pair, capable de vous offrir jusqu’à 300 œufs par an qui ont la particularité d’être blanc immaculé.

C’est une poule particulièrement active qui aura besoin d’un espace suffisamment vaste. Elle peut s’avérer craintive et difficile à apprivoiser. Mais une fois cette étape franchie, elle est très affectueuse.

La Cou nu du Forez

Voilà une poule qui ne passe guère inaperçue avec son cou nu. Certes, elle n’est pas très belle avec son cou déplumé qui laisse apparaître une peau de la même couleur que la crête, mais elle a d’autres caractéristiques. Des caractéristiques qui en font une poulette d’exception : elle pond jusqu’à 180 œufs par an, elle est robuste face à la chaleur comme au froid, elle est très sociable, et particulièrement active. Elle passe d’ailleurs ses journées à picorer.

Attention, la vraie Cou nu du Forez est de couleur blanche.

poules pondeuses

La poule rousse, la Marans, la Sussex, la Leghorn et la Cou nu du Forez (©DocMuséo)

La Gâtinaise

Encore une poule blanche qui mérite de rejoindre votre poulailler tant elle a des qualités. D’abord, en tant que pondeuse avec 200 œufs en moyenne par an, à la coquille bien blanche. Mais aussi en tant que couveuse. Très agréable à vivre, elle se comporte comme un animal de compagnie et s’avère très proche des enfants. De plus, elle affiche une silhouette élancée et élégante.

La Gournay

Ce qui attire avant tout chez la Gournay c’est son plumage panaché de noir et de blanc. Mais avec ses 170 œufs annuels, elle est aussi classée parmi les meilleures pondeuses. C’est également une poule rustique, facile à apprivoiser, mais qui aime les grands espaces.

Les meilleures poules couveuses, qui font de bonnes mères

Certaines poules sont de bonnes couveuses, patientes et promptes à élever leur progéniture. Alors que d’autres s’en désintéressent totalement. Donc, si vous voulez agrandir votre basse-cour et voir grandir de mignons petits poussins, il vous faudra d’abord un coq, mais aussi des poules qui ne rechignent pas à rester des heures dans leur nid.

En revanche, n’oubliez pas que les poussins ne seront pas tous des poules, mais peuvent devenir de fiers, bruyants et vigoureux coqs !

La Coucou de Rennes

Il est vrai qu’avec ses 200 œufs annuels, on peut dire que cette jolie poule au plumage gris bleu cendré est une bonne couveuse, mais aussi une bonne pondeuse. Cette poule bretonne, costaude avec ses presque 3 kg, résistante au froid, calme, qui apprécie les grands espaces. C’est donc une poule relativement polyvalente qui prendra grand soin de ses bébés.

La Faverolles

C’est une poule à la silhouette puissante, au plumage fourni de couleur saumonée. Perchée sur de courtes pattes recouvertes de plumes, la Faverolles arbore des favoris qui cachent ses oreillons.

Elle dispose d’un bon tempérament, est facile à sociabiliser et qui s’adapte facilement à l’enclos.

poules couveuses

La Coucou de Rennes, la Faverolles et la Wyandotte

La Wyandotte

Voilà une bonne mère en puissance, qui est en outre une bonne pondeuse. Très résistante au froid, la Wyandotte revêt un plumage changeant, le plus souvent tacheté de noir et blanc. C’est une bonne pondeuse d’une grande discrétion qui peut passer pour timide. Elle est pourtant très sociable et idéale pour les débutants.

Les poules connues pour leur sociabilité et leur gentillesse

Chaque poule est unique et affiche son propre caractère, sa propre personnalité. Certaines seront faciles à approcher et à apprivoiser, d’autres se montrent craintives et créent peu de liens avec leur propriétaire.

Donc, si vous voulez des poules qui vous suivent partout comme des petits chiens ou qui se laissent câliner, portez votre choix sur des poules connues pour leur sociabilité.

La Brahma

La Brahma est une poule qui se distingue d’abord par sa morphologie. De très grande taille (elle peut atteindre 4 kg !), elle porte un plumage épais, duveteux, qui lui permet d’être résistante au froid, mais pas au chaud. Elle porte également des plumes aux pattes.

Bonne pondeuse, elle est surtout connue pour son caractère docile et cordial. Peu active de par son poids, elle aime se prélasser et suivre ses maîtres partout. Elle est en outre très friande de caresses.

Poules sociables

La Brahma, La Bantam de Birmanie et la Serama

La Burma ou Bantam de Birmanie

C’est une toute petite poule d’ornement (entre 600 et 700 g) aux pattes emplumées. Elle est aussi connue pour porter une houppette de plumes et une barbichette ! Outre son physique étonnant, la Burma affiche aussi un caractère très attachant.

Elle est très familière avec les humains à qui sa démarche étonnante plaît beaucoup. En revanche, elle a besoin d’un enclos couvert. Car la demoiselle n’aime guère se salir les pattes.

La Serama

Connue pour être « la plus petite poule domestique du monde », la poule Serama ne dépasse pas 425 g ! Elle est très familière et curieuse de tout ce que font les humains. Originaire de Malaisie, elle y d’ailleurs considérée comme un animal de compagnie.

De couleur fauve ou noire et blanche, la Serama pond moins de 100 œufs par an.

Les poules que l'on choisit pour des critères esthétiques

On peut choisir d’adopter des poules uniquement parce qu’on les trouve belles. Ces poules naines d’ornement sont donc les poules les plus adaptées. En revanche, ce sont des poules, certes faciles à vivre, mais qui pondent peu. Elles peuvent aussi parfois s’avérer très délicates, un peu fragiles, car ce sont des poules de race.

poules d'ornement

La Poule Soie, la Poule Padoue (©Camille Gillet), la Hollandaise Huppée et la Sebright

La Poule Soie

Comme son nom le laisse devenir, cette poule est couverte d’un plumage très soyeux qui pourrait se confondre avec du poil. Très abondant, ce plumage la recouvre totalement, la faisant ressemble à un pompon. Elle a aussi la particularité d’avoir 5 doigts.

C’est une poule très calme, parfaite à apprivoiser, qui est connue pour sa qualité de couveuse. Elle pond environ 3 œufs par semaine.

La Poule Padoue

La Poule Padoue est reconnaissable entre toutes grâce à son impressionnante huppe de plumes qui remplace la crête et qui tombe en cascade sur la tête. Animal de compagnie par excellence, cette poule est en outre très curieuse, et parfois nerveuse. De par son plumage qui lui cache la vue, la Padoue est plus heureuse en enclos où elle sera moins la cible de prédateurs.

La Hollandaise huppée

Comme son nom l’indique, elle est originaire des Pays-Bas. Cette poule porte, elle aussi, une huppe blanche sur la tête, très riche en plumes. Malheureusement, c’est une race sujette aux maladies, car craintive au froid et au piquage de ses congénères.

Très proche des hommes, elle sera facile à élever. En revanche, ne la choisissez pas pour la ponte car elle ne vous offrira que 50 œufs par an.

La Sebright

Cette poule naine a tout pour plaire. À commencer par son plumage le plus souvent argenté ou doré avec des plumes bordées d’un liseré noir.

Cette petite poule ne s’en laisse pas compter et affiche un caractère bien trempé, mais pas agressif pour autant. Comme elle est très active et très curieuse, il lui faut un terrain suffisamment vaste. Très indépendante, elle ne lie pas forcément de relations avec l’homme.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire