Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Le fruit du jacquier, c’est quoi ?

Tour savoir sur le jacque, le fruit hors normes de l'Artocarpus heterophyllus

Si vous avez voyagé en Asie du sud-est, au Brésil ou dans les Antilles, le fruit du jacquier a certainement attiré votre regard sur les étals des marchés locaux. Il faut dire que la pomme de Jacque, également appelée “jaque” ou “ti-jac” en créole, ou bien encore “jackfruit” pour les anglo-saxons, a de quoi impressionner ! Par sa taille et son poids avant tout, mais aussi par son allure : il est en effet recouvert d’une peau coriace, constituée de protubérances oscillant entre le verdâtre et le jaunâtre, imbibée de latex donc très collante au toucher. Si vous n’avez pas eu la chance de vous envoler vers ces contrées lointaines, vous avez peut-être croisé le fruit du jacquier dans une boutique de produits exotiques ou au détour d’un rayon de votre magasin bio, coupé en morceaux et enfermé dans une boîte de conserve ! Car le fruit de l’Artocarpus hétérocphyllus recèle pas mal d’atouts nutritionnels qui en font le chouchou des végans et végétariens. On vous dit tout sur cet étonnant fruit du jacquier.

Tout commence sur un arbre

À l’origine du jacque, il y a un arbre, le jacquier ou Artocarpus heterophyllus. Un très bel arbre tropical, lui-même originaire d’Inde et du Bangladesh, de la famille des Moracées au même titre que le figuier ( Ficus carica) ou l’arbre à pain (Artocarpus altilis) avec lequel on le confond d’ailleurs souvent. À l’état naturel, le jacquier peut atteindre 15 à 20 mètres pour une envergure de 2.50 m. Quant à ses feuilles, persistantes, ovales à elliptiques, elles atteignent 20 à 30 cm. De couleurs vert foncé, elles sont légèrement rugueuses. Mais ce sont surtout ses fruits qui impressionnent puisqu’ils peuvent peser jusqu’à 50 kg et mesurer de 50 à 90 cm de long. Ce sont d’ailleurs les plus gros fruits du règne végétal ! Des fruits qui attisent aussi la curiosité car ils poussent directement sur le tronc.

jacquier artocarpus heterophyllus

Les fruits du jacquier poussent directement sur l’arbre ou les branches maîtresses

Largement domestiqué un peu partout dans le monde de l’Asie du sud-est au Brésil en passant par les Antilles, Haïti, la Guyane ou la Nouvelle-Calédonie, le jacquier a donc besoin de chaleur et d’humidité. Des conditions que l’on rencontre peu sous nos latitudes ! Donc, si vous voulez semer des graines et cultiver un jacquier en France, il vous faut disposer d’une serre chauffée.

jacquier artocarpus heterophyllus

Feuilles et fruits du jacquier

Car l’Artocarpus hétérophyllus ne résistera pas à nos hivers, même cléments puisqu’il est gélif et même très frileux. Si vous pouvez lui offrir ces conditions de vie, plantez-le dans un grand bac. Il n’atteindra que 2.5 à 3 m et produira peut-être quelques fruits. Mais, si vous voulez goûter au fruit du jacquier, peut-être est-il plus judicieux de pousser la porte de votre boutique préférée de produits asiatiques.

Les particularités du fruit du jacquier

Le jacque se démarque déjà des autres fruits par ses dimensions presque hors-normes. On pourrait le confondre avec un autre fruit exotique, le durian, mais les rugosités de sa peau sont moins pointues. Une odeur forte et musquée peut se faire sentir si le fruit est bien mûr. Une fois l’écorce épaisse coupée, on découvre une pulpe blanche, jaune ou orangée, cloisonnée en quartiers qui contiennent de 50 à 500 graines, ovales et plutôt brunes, suivant les variétés.

Crue, la pulpe du “jackfruit” est légèrement sucrée, plutôt douce, qui rappelle tout à la fois les saveurs de la mangue, de l’ananas, de la pomme et de la banane. En somme, un fruit qui évoque l’exotisme sans en avoir les meilleurs atouts.

jacquier

Lorsque le fruit n’est pas trop mûr, il est consommé cuit car, par son aspect, sa chair, filandreuse à caoutchouteuse, un brin croquante, rappelle la chair du poulet ou du porc effilochée. Mais en plus dur et sans beaucoup de saveur. En bref, la chair du jacquier cuite doit être accommodée pour pouvoir en retirer un plaisir gustatif. D’autant que la chair du jacquier va facilement s’imprégner des épices et autres sauces.

Quant aux graines, elles sont toxiques crues. Donc, pour les consommer, il faut les faire griller ou bouillir. En Asie du sud-est, elles sont d’ailleurs souvent mangées comme un snack. dans la rue.

Pour faciliter nos vies d’Occidentaux, peu habitués à des fruits aussi gros et à la peau dure, le jeune fruit du jacquier se vend en conserves, préparé en saumure.

Le jacque, un fruit aux mille vertus nutritionnelles

Si le jacque suscite un intérêt, c’est avant tout grâce aux adeptes du végétarisme ou les vegans. Le fruit du jacquier est en effet un fruit riche en protéines végétales qui en fait une alternative à la viande. D’autant que sa chair filandreuse rappelle celle du poulet ou du porc ! Mais ses atouts ne se limitent pas à cette richesse en protéines car le jacque bénéficie également d’une bonne teneur en sucres lents, en fibres, en antioxydants, en vitamines (A, B1, B2, B9) et en minéraux et en particulier le fer, le magnésium, le calcium, le sélénium, le cuivre, le potassium et la manganèse. Son seul défaut : sa teneur en calories de l’ordre de 95 kcal/100 g.

Comment cuisiner ce fruit de tous les records ?

Le fruit “vert” en conserves

Pour cuisiner le jackfruit que l’on trouve en conserve et surtout obtenir une texture effilochée, il ne faut pas oublier de couper le bout dur et d’enlever les graines. De plus, faire mijoter au préalable les morceaux de jacque permet de les attendrir.

Le fruit pas encore tout à fait mûr se mange cuit dans des plats chauds, plutôt salés. Ainsi, à la Réunion, on prépare un cari. On peut aussi le cuisiner en wok avec du tofu, des nouilles asiatiques et des légumes croquants, avec une sauce thaïe liée à la crème végétale.

jacquier

Effiloché, curry et biryani de fruit de jacquier

Beaucoup le préparent en burger végétarien, en curry simplement cuit dans du lait de coco, frit dans un tacos avec des épices. En Inde, on le cuisine en biryani, un plat à base de riz basmati, d’épices, de légumes et d’œufs et dans lequel le fruit du jacquier remplace la viande. Moins exotique, le jacquier se cuisine aussi en blanquette !

Le fruit bien mûr en dessert

La pulpe du fruit arrivé à maturité se consomme telle quelle, dans une salade, en compote, en confiture, en glace, en fruits confits… En Inde, on le prépare en payasa, un dessert à base de lait de coco, de sucre brun et de cardamome. On peut aussi l’intégrer à une mousse, à un gâteau ou le préparer en beignets frits… Encore faut-il parvenir à l’ouvrir ou bien en trouver frais dans une boutique !

Articles connexes


Blog

10 plantes exotiques et rustiques pour jardin Jungle

Le jardin de style exotique séduit un nombre croissant de jardiniers. Bambou, palmier, bananier font...
Lire la suite +

Blog

7 fruitiers exotiques et rustiques, à cultiver au jardin

On pense souvent que les fruits exotiques ne se cultivent pas sous nos climats. À...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire