Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Courges : semer, planter, cultiver, récolter

Les courges en quelques mots

  • Il existe chez les courges une étonnante variabilité de formes, de couleurs, de tailles et de saveurs ! Il y a en effet de nombreuses espèces et variétés : Citrouille, potiron, potimarron, butternut, pâtisson, giraumon, calebasse etc… 
  • Au jardin, les courges sont robustes et de culture facile, elles apprécient une exposition ensoleillée, les racines dans une terre riche en matières organiques, meuble, profonde et fraîche.
  • Le semis se fait à partir du mois d’avril, en godet au chaud, ou directement en pleine terre à partir de mai. Les plants sont installés au jardin après les derniers risques de gelées, à la mi-mai.
  • De nombreuses variétés sont coureuses et peuvent s’étaler sur de nombreux mètres, ou grimper sur des supports grâce à leurs vrilles, prévoyez suffisamment de place à la plantation.
  • La plupart des variétés se conservent de nombreux mois après la récolte, ce qui en fait un légume idéal pour les provisions hivernales.
  • Les courges ont l’avantage d’être peu caloriques, mais riches en vitamines et minéraux, ainsi qu’en anti-oxydants pour les courges a chair bien orangée.

Le mot de notre expert

Les courges sont des légumes-fruits de la grande famille des Cucurbitacées dans laquelle on retrouve de nombreuses plantes potagères comme les concombres, melons, pastèques etc.. Il existe une grande diversité à la fois d’espèces et de variétés de courges : orange, vertes, rouges, jaunes, noires ou même bleues, lisses, côtelées, verruqueuses, à la peau tendre etc… Les courges nous offrent une étonnante variabilité de formes, de couleurs, de tailles car elles s’hybrident avec une facilité déconcertante. L’homme a créé de nombreuses variétés et c’est pourquoi aujourd’hui il en existe une telle diversité dont le nombre s’estime à plusieurs centaines de variétés. Dans le langage commun, la courge d’hiver désigne toutes les sortes de citrouilles, potimarrons, potirons etc. leur peau est coriace et à chair délicatement sucrée. Par courges d’été ou courgettes, on entend les différentes variétés que l’on récolte encore jeunes quand la peau est encore tendre. Ces dernières sont consommées avec les graines.

La culture des courges est très simple, même pour les jardiniers débutants. Elle se fait en plein soleil et dans une terre meuble et riche en matières organiques, assez profonde et qui reste fraîche en surface l’été. Un paillis estival est, à ce propos, tout à fait recommandé pour conserver cette fraîcheur. Il permettra aussi aux courges d’être moins en contact direct avec la terre, ce qui peut entraîner des pourritures sur les fruits.

Le semis des courges est possible et recommandé pour tous les jardiniers amateurs. Il est économique et tout aussi simple que la culture de la courgette dans son ensemble. Il se fait de préférence en godet dès le mois d’avril pour obtenir des plants prêts à planter au jardin au mois de mai. Il peut également se faire en place, à partir du mois de mai.

Quelques courges : Patidou – Citrouille – Potimarron – Butternut – Musquée de Provence – Buttercup – Courge de Siam – Courge galeuse d’Eysines – Courge Spaghetti – Potiron – Sucrine du Berry

 

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Cucurbita sp.

Famille : Cucurbitacées

Nom commun : Courge

Type : Annuelle

Faculté germinative : jusqu'à 10 ans

Exposition : Soleil

Sol : riche, meuble, profond, frais en été

Rusticité : 0°C

Toutes les courges du genre Cucurbita sont originaires d’Amérique, celles du genre Lagenaria, c’est à dire la calebasse sont originaires d’Afrique. En ce qui concerne les Cucurbita, toutes les formes sauvages sont amères, il est donc fort probable que les premières formes de domestication portaient sur la sélection de graines, riches en lipides et en protéines. Les restes les plus anciens de C. pepo remontent ainsi à 8000 ans av. J.C au Mexique, puis 5500 avant J.C, dans l’État de Tamaulipas. En ce qui concerne C. moschata, des restes datent de 7000 ans avant J.C également au Mexique et au Pérou (3000 ans avant J.C.). L’ensemble des différentes espèces est ainsi originaire d’une grande zone géographique de l’Amérique du Sud à l’Amérique centrale. Les courges furent introduites en Europe au XVI ème siècle avec Christophe Colomb. Elles furent acceptées et cultivées très rapidement contrairement à la tomate et à la pomme de terre !

En étymologie, le terme « courge » dérive du latin « Cucurbita » qui a également donné le mot « gourde ».

Il existe une quinzaine d’espèces du genre Cucurbita dont quatre sont les plus cultivées dans nos potagers. Il s’agit des Cucurbita pepo, des Cucurbita moschata ou courges musquées, des Cucurbita maxima et enfin les Cucurbita argyrosperma.

Voici quelques détails sur les principales espèces :

  • Les Cucurbita pepo : ce sont les plus représentées dans les potagers, elles concernent certaines citrouilles, les courgettes, les pâtissons, etc. On les reconnaît généralement grâce à leurs feuilles rigides et découpées et leur pédoncule anguleux possédant au moins 5 côtes ne s’élargissant pas au point d’insertion sur le fruit.
  • Les Cucurbita moschata ou courges musquées : elles possèdent des feuilles molles. Le pédoncule est très côtelé et s’élargit très visiblement au point d’insertion du fruit. Les feuilles prennent la forme d’un cœur.
  • Les Cucurbita maxima : ce sont essentiellement les potirons, les potimarrons et les giraumons. Leur pédoncule est arrondi et prend un aspect un peu spongieux. Comme le laisse supposer le nom de l’espèce, elle concerne surtout des variétés à gros fruits. Les feuilles présentent 5 lobes.
  • Les Cucurbita argyrosperma : très peu représentées dans nos jardins, elles montrent des feuilles trilobées et un pédoncule très épais, robuste et non côtelé.

Actuellement, il existe plusieurs centaines de variétés de courges cultivées à travers le monde.

Les courges appartiennent à la grande famille des Cucurbitacées, elles sont généralement coureuses, avec leurs longues tiges elle peuvent ramper sur de nombreux mètres sur le sol ou s’accrocher à tout support à l’aide de leurs vrilles.

Les fleurs sont relativement grandes, jaunes et de forme campanulée. Ce sont des plantes monoïques, c’est à dire qu’elles portent sur un même individu des fleurs mâles et des fleurs femelles. Les fleurs femelles se distinguent des fleurs mâles par leur ovaire infère situé sous la fleur, il s’agit du fruit non encore formé. Les fleurs mâles n’ont pas cet ovaire, elles sont portées par un long pédoncule.

Allogames, les courges privilégient la fécondation croisée. Sur un même plant les fleurs mâles apparaissent les premières, une fois fanées c’est au tour des fleurs femelles de s’ouvrir. Ce cycle se répète plusieurs fois au cours de la saison. Par cette stratégie, les courges favorisent ainsi une fécondation venant d’autres plants de la même espèce. Elles sont également entomophiles, c’est à dire qu’elles utilisent les insectes comme vecteur de pollinisation. Les fleurs s’ouvrent une seule fois durant environ 3 heures, un laps de temps relativement court pour la fécondation !

Le fruit est une baie, il est également appelé « pepo » par les botanistes. On peut apprécier une très grande diversité de forme, de couleur et de taille, selon les espèces et les variétés.

Graines de cours – Fleur mâle – Fleur femelle – Un jeune butternut et un potimarron

 

Les variétés de courges

Voici mon choix non exhaustif de variétés sélectionnés pour leur qualité gustative, pour leur originalité et leur bonne réussite au jardin potager. N’hésitez pas à consulter notre large gamme en boutique pour en découvrir davantage !

Courge Butternut Waltham

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité 50 cm

Le Butternut Waltham est une variété qui donne des fruits qui pèsent de 1,5 à 2 kg à maturité, dont la chair est orange. Le goût du Butternut Waltham est sucré et parfumé, d’excellente qualité gustative. Elle présente une bonne conservation.

Potiron Red Kuri Bio - Ferme de Sainte Marthe

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 30 cm

Le Potimarron Uchiki Kuri, connu aussi sous le nom de Red Kury est une variété d’origine japonaise, c’est LA valeur sûre des potimarrons ! Elle donne des fruits d’environ 1,2 kg à épiderme orange et à chair rouge orangé, ce qui traduit sa forte teneur en carotènes. Sa chair est dense et offre un délicieux goût de châtaigne. C’est une variété qui se conserve bien plusieurs mois. Au jardin elle est productive, elle donne environ 5 fruits par pied.

Potiron Atlantic Giant - Courge géante

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 60 cm

Le Potiron Atlantic Giant, appelé aussi Courge Gargantua est une variété qui sera cultivée davantage pour sa taille impressionnante plutôt que pour son goût ! Elle retient le record du monde, plus de 700 kg ! Mais attention, ces plus beaux spécimens sont des sélections bien particulières dont chaque graine se vend plusieurs centaines de dollars. Bien cultivée, elle atteindra tout de même 150 à 250 kg !

Courge de Nice à fruits longs -Vilmorin

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité 40 cm

La Courge de Nice à fruits longs n’est pas une variété de courgette mais peut se consommer comme une courgette, c’est-à-dire avant sa maturité. Cette courge donne de longs fruits qui peuvent atteindre jusqu’à 1 m de long pour un diamètre de 18 cm à maturité ! La chair orange est ferme, de saveur musquée et légèrement sucrée.

Courge Lady Godiva Bio - Ferme de Sainte Marthe

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité 50 cm

La courge Lady Godiva est une variété qui est cultivée essentiellement pour ses graines. Celles-ci sont dépourvues d’enveloppes et sont consommées séchées, crues ou grillées. Sa chair est de qualité moyenne mais tout à fait convenable en potage. C’est une variété peu coureuse de rendement moyen, 2 à 5 fruits par pied.

Courge Moschata Futsu Black Rinded Bio - Ferme de Sainte Marthe

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité 45 cm

La Courge Moschata Futsu Black Rinded est une variété de courge musquée d'origine japonaise qui donne des petits fruits ronds (jusqu’à 1 kg) fortement côtelés, avec une belle couleur orange cuivrée à maturité. Sa chair est jaune, sucrée et parfumée. De bonne productivité, un plant donne jusqu’à 10 fruits dans les bonnes conditions de cultures.

Courge musquée de Provence Bio - Courge muscade - Cucurbita moschata

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 40 cm

La Courge musquée de Provence est une variété qui donne de gros fruits dodus de 8 à 20 kg, côtelés, de couleur terre cuite vernissée. Sa chair orange vif est sucrée à la saveur musquée, d’excellente qualité. En culture c’est une variété très coureuse qui donne de 2 à 5 courges par courge.

Courge Pâtisson blanc

Période de floraison Avril à Juin

Hauteur à maturité 60 cm

Le Pâtisson blanc est une belle variété ancienne en forme d’étoile ou d’ovni, ce qui lui vaut l’appellation d’ufo en Europe du Nord. Ses fruits blanc crème produisent une chair à la saveur de fond d'artichaut, ils peuvent atteindre 3 kg et 25 à 30 cm de diamètre. C’est une variété non coureuse, elle se consomme jeune comme les courgettes ou matures comme les courges.

Courge Spaghetti végétal - Cucurbita pepo

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité 45 cm

La courge spaghetti végétal doit son nom à la texture de sa chair très filandreuse après cuisson prenant l'aspect de spaghettis et à saveur peu prononcée. Les fruits pèsent de 2 à 4 kg et sont de teinte jaune orangé à maturité. Cette variété peu coureuse produit des plants qui donneront 2 à 5 fruits.

Potiron Buttercup Burgess - Cucurbita maxima

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité 50 cm

Le Potiron Butturcup Burgess est une variété ancienne, coureuse, qui produit des fruits en forme de turban de 13 à 20 cm de diamètre, et d’1,5 à 2 kg et a chair orange foncée, fine et sucrée, dont la saveur s’approche de celle de la patate douce. De nombreux jardiniers considèrent que les Buttercup sont au palmarès des variétés de courges les plus savoureuses !

 

Semer les courges

Où et quand semer les courges ?

Le semis des courges est simple à réaliser, il s’effectue en godet ou directement en pleine terre.

Les courges se sèment :

  • de mi-avril à mi-mai à chaud, dans la maison ou sous abri chauffé,
  • de mi-mai à mi-juillet en pleine terre.

Comment semer les courges ?

Vous pouvez préparer des plants qui seront installés au potager une fois tout risque de gel passé ou semer directement en place.

  • Préparation de plants :
  1. Remplissez des godets d’un terreau pour semis
  2. Disposez deux graines par pot (à plat) en les enfonçant à une profondeur d’environ 2 cm et recouvrez de terreau,
  3. Procédez à un premier arrosage, en légère pluie ou par capillarité en remplissant la soucoupe d’eau et en laissant l’eau remonter, au moins un quart d’heure, puis retirer l’excédant d’eau.

Conservez au chaud et à la lumière, à une température d’environ 20 °C et maintenez le substrat humide mais non détrempé jusqu’à la levée qui prend généralement entre 5 et 8 jours. Lorsque les plants sont bien développés, effectuez un éclaircissage en ne conservant que la plantule la plus vigoureuse.

  • Semis en pleine terre, directement en place (après la mi-mai) :

Le semis se fait en poquets, en sol désherbé et décompacté, en espaçant les plants d’un mètre en tous sens :

  1. Creusez des trous de 2 à 3 cm de profondeur,
  2. Disposez trois graines par trou et recouvrez de terre fine et tassez légèrement,
  3. Procédez à un premier arrosage, en légère pluie pour ne pas déplacer les graines,
  4. Maintenez le sol humide jusqu’à la levée.

Après la levée, lorsque les plants sont bien développés, effectuez un éclaircissage afin de ne conserver que le plus beau plant de chaque poquet.

Semis des graines de courges en godet

Planter les courges

Quand planter les courges ?

La plantation de courges se fait à partir du mois de mai, après les Saints de Glace de préférence, dans les régions les plus sensibles au froid. Dans le Midi et en bord de côte, elles peuvent être plantées dès la mi-avril, en surveillant la météo et en les protégeant éventuellement des derniers coups de gels avec un voile. Il est possible de continuer les plantations jusqu’en juillet.

Les distances de plantation sont de 1 à 2 m entre chaque plant, référez vous aux sachets de graines.

Comment planter les courges ?

Les courges demandent une terre bien fumée, préalablement enrichie d’un apport de compost ou de fumier mûr de 3 à 4 kg par m2. C’est une culture encombrante pour laquelle il faut réserver une surface minimale d’un mètre carré par pied.

Pour planter vos courges :

  1. Creusez un trou correspondant au volume de la motte,
  2. Placez la motte et recouvrez-la de terre,
  3. Tassez et arrosez pour maintenir la terre humide,
  4. Pour faciliter la reprise, arrosez au pied régulièrement.

Culture, entretien et associations

Toutes les courges sont à cultiver à exposition ensoleillée, ce sont des légumes gourmands qui apprécient une terre riche en matières organiques, meuble, profonde et fraîche. En effet, les courges affectionnent tout particulièrement les sols légèrement humides, pensez alors à pailler autour des pieds notamment au plus fort de l’été. Il conviendra aussi de faire un apport en compost généreux de l’ordre de 3 à 4 kg par m2, avant la plantation.

En entretien il convient de sarcler et biner, surtout en début de culture, ensuite le feuillage dense des courges limite le développement des « mauvaises herbes ». Quand les fruits se développent il est utile de placer une plaque d’ardoise ou une tuile sous les fruits, ils ne seront plus en contact direct avec le sol, vous éviterez ainsi qu’il ne pourrissent à cause de l’humidité.

La courge fait partie de la plus célèbre des associations potagères, la milpa, également appelée l’association des trois sœurs. Ces trois plantes s’apportent des bénéfices mutuels : un reliquat azoté par le haricot (après la culture), le maïs sert de tuteur au haricot, la courge protège le sol par son feuillage imposant elle apporte ainsi plus de fraîcheur, crée un micro-climat et concurrence les adventices. Pour en savoir davantage sur la milpa, consultez notre article sur le maïs.

La courge apprécie la présence des Liliacées comme la ciboulette, les oignons ou l’échalote ou avec des Fabacées comme les haricots et les petits pois. En revanche le mariage courge – concombre risque de porter préjudice aux deux parties.

Courge associée avec du maïs – Courges et fleurs, une bonne association également !

 

Les maladies courantes

Généralement les courges connaissent peu de ravageurs et de maladies, ce sont des plantes assez robustes. Toutefois il faut porter une attention sur l’oïdium qui peut porter préjudice à la culture, surtout s’il apparaît en début ou en saison.

L’oïdium des courges

L’oïdium est une maladie cryptogamique (due à un champignon) qui se manifeste par des taches blanches et poudreuses sur les feuilles, celles-ci finissent par se dessécher, la production diminue et le plant peut finir par mourir. Cette maladie apparaît lorsque les conditions sont chaudes et humides. Consultez l’article de Virginie pour prévenir et lutter contre l’oïdium des Cucurbitacées.

Récolte et Conservation

Les courges sont récoltées à maturité lorsque le pédoncule devient sec et ligneux, celui-ci est conservé sur le fruit. La récolte se fait avant les premières gelées automnales pour éviter d’abimer les fruits. Les courges doivent être manipulées avec soin et rester exemptes de toute entaille ou choc. Elles sont idéalement brossées sous un filet d’eau pour retirer toute trace de terre, puis sont séchées, ce qui permet d’améliorer la durée de conservation.

Les courges se conservent ainsi plusieurs mois et se consomment tout l’hiver. Contrairement aux autres fruits et légumes, elles supportent très bien la température ambiante de la maison, bien que l’optimal de conservation se situe aux alentours des 15°C.  Nul besoin de les remiser dans un endroit sombre, alors autant les stocker là où leur silhouette esthétique pourra se laisser apprécier. Une fois stockées, vérifiez de temps en temps que les courges ne pourrissent pas, auquel cas il faut rapidement retirer la courge atteinte avant qu’elle ne contamine les autres.

Utilisation et apports nutritionnels

Les manières de consommer les courges sont multiples : sautées, frites, en gratins, en soupes ou veloutés, en farcies, en confitures en spaghetti végétales pour la courge Spaghetti, en graines grillées au four pour Lady Godiva, la soupe d’Halloween est bien entendue servie dans le légume creusé ! Bref les recettes ne manquent pas ! Pour éplucher facilement vos courges, une technique très simple et efficace consiste à démarrer une cuisson au four à haute température. La courge y est mise entière, la peau va durcir, noircir par endroits, la chair prend alors un petit goût fumé, très agréable pour rehausser la saveur de certains plats !

Les courges sont peu caloriques (glucides et lipides) et contiennent peu de protéines et peu de fibres, elle est donc un excellent légume minceur ! Cependant elles sont prodigues en provitamine A qui permet de maintenir une belle peau, une vision normale, le bon métabolisme du fer et le bon fonctionnement du système immunitaire. La courge est également une source de vitamine B6, B5 et E et en sels minéraux et est notamment riche en sélénium qui contribue au maintien de cheveux et ongles, sur la thyroïde, le système immunitaire, et le stress oxydatif au niveau cellulaire, bon également pour les hommes en maintenant une spermatogenèse normale. Les potirons et autres potimarrons, avec leur couleur bien orangée, sont riches en carotènes, c’est même les légumes les mieux pourvus en cette molécule anti-oxydante !

Les questions fréquentes

Quand est-ce que les courges sont mûres ?

Les courges sont mures lorsque le pédoncule devient sec et ligneux. La couleur de la courge est aussi un bon indicateur, par exemple chez le Butternut, non mure la courge est verte clair et à maturité elle prend sa teinte marron foncée caractéristique. Après la récolte il est toujours profitable de les laisser continuer à mûrir à l'intérieur, un bon mois après la récolte et leur saveur sera parfaite.

Pourquoi mes courges ne font pas de fruits ?

Les causes possibles sont multiples :
La première hypothèse est qu'il s'agit d'un problème de pollinisation. Non fécondée, une fleur femelle va avorter. Et une fleur femelle ne s'ouvre que 3 heures, ce qui laisse relativement peu de temps pour la fécondation. Bien que la fleur soit mellifère, il est toujours bon de semer des fleurs à côté des courges.
La seconde est hypothèse est de mauvaises conditions : cela peut être le froid, un excès d'eau , une terre pas suffisamment riche en matières organiques.

Ressources utiles

Retrouvez de nombreuses variétés dans nos gammes de courges et de potirons.

Articles connexes


conseil

L'oïdium ou la maladie du blanc

Lire la suite +

Blog

Citrouilles géantes : à vos semis !

Avril est le mois idéal pour préparer l’automne ! Car c’est le moment de semer courges...
Lire la suite +

Blog

Semer et cultiver courges, courgettes, potirons et autres citrouilles : c'est simple et c'est maintenant !

Courges et courgettes sont un véritable bonheur au potager : elles sont très faciles à semer...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 4 sur 5)
Laisser un commentaire