Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

Choisir, planter et soigner les Asters

Nos conseils pour réussir leur culture

Les asters sont de jolies vivaces qui animent le jardin à l’automne par leur floraison colorée et lumineuse ! Leurs fleurs nous rappellent celles des pâquerettes, avec un centre jaune autour duquel sont disposés des pétales bleus, roses, mauves, pourpres ou blancs. Assez faciles de culture, ils se plairont en terrain ensoleillé et drainant. Avec près de 250 espèces et d’innombrables variétés horticoles, les asters nous offrent une exceptionnelle gamme de couleurs et de formes ! Les plus hauts apporteront volume et légèreté aux massifs, tandis que les plus compacts illumineront vos bordures et jardinières. Ils s’associent facilement aux autres plantes à floraison automnale comme les colchiques, nérines, chrysanthèmes ou pennisetums.

Choisir la bonne variété ?

La plupart des Asters sont robustes et capables de vivre à la même place durant plusieurs années, sans nécessiter beaucoup d’entretien. Cependant, les Asters novi-belgii, s’avèrent un peu fragiles que les autres. Ils comptent de nombreuses variétés à fleurs doubles assez spectaculaires mais sont sensibles à l’oïdium.

La diversité des espèces permet d’en trouver pour tous les types de terrains. Certains Asters préfèrent les endroits chauds et drainés, d’autres se plaisent sous une ombre légère. L’Aster divaricatus est adapté à une plantation en sous-bois. C’est la variété parfaite pour les jardins sauvages et ombragés ! Pour une rocaille, choisissez plutôt Aster alpinus ou Aster tongolensis.

Les asters peuvent prendre différentes formes : certains poussent tout en hauteur, d’autres présentent un port buissonnant, tandis que d’autres encore s’étalent largement sur le sol. Si vous souhaitez les installer en fond de massif, pour y apporter du volume et de la hauteur, choisissez Aster tataricus ‘Jindai’ ou Aster lateriflorus ‘Lady in Black’, deux variétés qui peuvent atteindre 1,20 m ! Si c’est en bordure ou sur le devant d’un massif, optez plutôt pour des variétés compactes, par exemple Aster tongolensis ‘Wartburgstern’ ou Aster dumosus ‘Jenny’. Vous pouvez aussi choisir l’Aster ‘Snow Flurry’ qui a la particularité de s’étaler pour constituer un remarquable tapis couvert d’innombrables petites fleurs blanches.

L’Aster dumosus ‘Jenny’ est une variété compacte à floraison rose vif !

Bien que la plupart des asters fleurissent à l’automne, il existe quelques exceptions ! Vous souhaitez profiter d’une floraison printanière ? Orientez-vous vers les Aster tongolensis ou alpinus. Il s’agit de petits asters qui s’adaptent bien à une culture en rocaille. Si vous préférez une floraison estivale, optez alors pour Aster sibiricus, une variété compacte à fleurs mauves.

Certaines variétés offrent des floraisons éclatantes, très colorées, qui attirent l’attention. Ainsi, Aster dumosus ‘Andenken an Alma Pötschke’ est remarquable pour ses fleurs rose vif. D’autres possèdent des floraisons bien plus délicates, qui permettent d’alléger les massifs. C’est le cas d’Aster ‘Monte Cassino’ !

Pour plus d’originalité, découvrez le surprenant Aster ‘Ann Leys’ à la floraison pourpre et verte !

Aster ericoïdes ‘Snow Flurry’, Aster dumosus ‘Augenweide’ et Aster ‘Ann Leys’

Quand planter les asters ?

Plantez vos asters de préférence en automne, bien qu’il soit aussi possible de le faire au printemps.

Néanmoins, si vos plants sont issus d’un bouturage de printemps et qu’elles ne sont que faiblement enracinées, elles auront des difficultés à passer l’hiver. Il est préférable de les garder en pot sous abri pour les replanter au printemps suivant. Les plants que nous proposons ont de 9 à 15 mois de culture en plein air : ils peuvent sans aucun risque être plantés directement au jardin.

Où les planter ?

La plupart des asters apprécient le plein soleil ou les situations semi-ombragées, ainsi que les terrains drainants. L’Aster divaricatus est l’espèce la mieux adaptée à l’ombre, puisqu’il peut pousser en sous-bois. Évitez de les installer dans un sol trop lourd, argileux, ou envisagez de l’alléger avec des graviers ou du compost. Ils se plaisent en terrain frais et drainant.

Vous pouvez aussi les cultiver en pot ou jardinière. Dans ce cas, choisissez de préférence l’Aster dumosus.

 

 

Réussir leur plantation

Une bonne plantation vous permettra de profiter de vos asters pendant des années. Pour ce faire :

  • Réhydratez la motte en la plaçant dans une bassine remplie d’eau.
  • Creusez sur 30 cm de profondeur et incorporez du compost ou du sable de rivière pour alléger votre terrain s’il est argileux.
  • Démêlez bien les racines, quitte à couper celles qui restent emmêlées au fond du pot.
  • Plantez en veillant à ne pas enterrer la base des feuilles. Si vos asters sont en fleur, coupez les tiges florales afin que les plantes gardent leur vigueur.
  • Arrosez généreusement.
  • Installez une couche de paillage pour que le sol reste frais.

Comment entretenir les asters ?

Les asters les plus hauts nécessitent un tuteurage pour maintenir un port bien droit. Nous vous conseillons aussi d’installer un paillage à leur pied car ils apprécient les terrains frais.

Nous vous suggérons également de pincer vos asters, vers le mois de juin, en coupant les tiges d’un tiers voire de moitié. Cela permet d’obtenir des plantes au port plus compact et de bénéficier d’une floraison encore plus généreuse.

La maladie la plus courante chez les asters est l’oïdium, en particulier si vous cultivez l’Aster novi-belgii, assez sensible. A titre préventif mais aussi curatif (si vous intervenez dès les premiers signes), vous pouvez traiter en pulvérisant une solution à base de soufre mouillable, en intervenant à 7 à 10 jours d’intervalle.

Diviser les asters

Il est conseillé de diviser les asters au moins tous les quatre ans. Faites-le de préférence en fin d’hiver ou au début du printemps, lorsque les nouvelles feuilles commencent à pousser. Déterrez-les et divisez-les en plusieurs touffes, avec suffisamment de racines à chaque fois. Il vous suffit alors de les replanter avec un peu de terreau. Pensez à bien les arroser pour faciliter leur reprise !

Découvrez aussi nos conseils vidéo :

 

Articles connexes


Blog

L'aster ageratoides 'Ezo Murasaki', l'une des plus belles vivaces de fin de saison !

L'Aster ageratoides 'Ezo Murasaki' est une sélection venue tout droit du Japon encore assez confidentielle...
Lire la suite +

Blog

Fleurir le jardin en Automne

Après le creux des floraisons au plus chaud de l’été, le jardin retrouve bien souvent...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)