Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
Associer les trollius
association

Associer le trollius

6 idées pour marier ces fleurs globuleuses

Au printemps, le trollius crée un bel effet au jardin avec ses lumineuses fleurs blanches, jaunes ou oranges selon les variétés. Cette plante vivace très rustique exige de pousser dans un sol qui ne se dessèche pas. Par conséquent, il peut être planté à proximité des scènes aquatiques, dans les sous-bois ou les rocailles semi-ombragés. La fleur rappelant le bouton d’or (particulièrement chez le trolle d’Europe) peut intégrer différents styles de jardins au soleil ou à mi-ombre. Par exemple, le trolle s’emploie à merveille dans les jardins anglais, les jardins naturalistes, mais aussi les jardins de fleurs à couper !

Découvrez sans plus tarder nos inspirations pour associer vos trolles aux teintes chaleureuses !

⇒ Pour tout savoir sur cette plante aux fleurs globuleuses, rendez-vous sur notre fiche Trollius : planter, cultiver et entretenir

Aux abords d’une pièce d’eau

Le trolle est une plante vivace appréciant les sols constamment humides, mais sans excès. Sa plantation au bord d’un bassin ou d’un ruisseau est donc tout à fait possible. Notez bien que ses racines ne doivent toutefois pas être totalement immergées dans l’eau. Grâce à ses couleurs lumineuses, le trolle donne un beau coup d’éclat aux scènes humides. Misez par exemple sur le Trollius chinensis ‘Golden Queen’ aux fleurs en coupe ouverte de couleur jaune orangé. Accordez ce trolle à d’autres plantes vivaces aimant l’humidité.

En arrière-plan, installez un acore, un astilbe ou une reine des prés (Filipendula ulmaria) qui sont indispensables dans une situation humide. Par exemple l’Acorus calamus ‘Variegatus’, plante de berges humides par excellence, présente un lumineux feuillage bicolore, vert vif et rayé de blanc crème et forme de larges touffes évasées. Pour une touche d’originalité très graphique, pensez au Juncus effusus ‘Spiralis’ pouvant être cultivé en sol lourd et humide et qui élance ses tiges en spirale. Les persicaires sont aussi efficaces pour étoffer une zone humide. Tout comme le trolle, elles fleurissent en été. Nous vous proposons une variété particulièrement florifère à planter en premier plan : la Persicaria affinis ‘Kabouter’. Elle produit des épis floraux dont la couleur évolue au fil du temps dans des tons rose pâle, rouges ou pourpres. La primevère japonaise Primula japonica pousse parfaitement en sol humide. Si celle-ci arbore une floraison vive, sachez qu’il existe des variétés aux couleurs tendres : Primula japonica ‘Millers Crimson’, Primula japonica ‘Apple Blossom’, Primula japonica ‘Alba’.

trolle plan d'eau, trolle bassin, associer trolle pièce d'eau

Juncus effusus ‘Spiralis’, Filipendula purpurea, Persicaria affinis ‘Kabouter’, Trollius chinensis ‘Golden Queen’ et Primula japonica ‘Apple Blossom’ (Copyright Horticolor)

Dans un jardin anglais

Le trolle s’intègre aussi dans les massifs de vivaces, où la terre sèche rarement. Imaginez une composition campagnarde aux teintes jaunes et orange, ponctuée de blanc. Tout d’abord, des plantes érigées prennent place en fond de massif. La floraison estivale d’un lupin jaune (Lupinus (x) polyphyllus ‘Le Chandelier’ nommé Lupin de Russel) et les hampes florales d’une digitale blanche (Digitalis purpurea ‘Alba’) apportent de la verticalité. Ensuite, choisissez une espèce de trolle aux couleurs vives, comme le trolle d’Asie Trollius asiaticus aux fleurs orange ou le Trolle des montagnes Trollius europaeus aux fleurs jaune d’or. Dans cette scène, n’hésitez pas à planter les trolles en masse.

Aimant les terres humides, la benoîte des rives est une compagne idéale (Geum rivale ‘Coppertone’ aux fleurs orange cuivré ou Geum rivale ‘Lionel Cox’ aux inflorescences jaune soufre). L’Oeillet des prés blanc (Lychnis flos-cuculi ‘White Robin’) allège le tout de ses petites fleurs laciniées. Placez également des vivaces à feuillage décoratif. Pensez à la Lysimachia congestiflora ‘Persian Chocolate’ qui forme un tapis de feuillage vert pourpré et dévoile une floraison jaune ou bien au Cresson doré aux feuilles vert tendre et jaune. Ayant tous deux un port couvre-sol, vous les installerez en bordure de massif.

associer trolle massif à l'anglaise

Lupinus polyphyllus ‘Le Chandelier’, Chrysosplenium alternifolium (photo OleHusby), Geum ‘Coppertone’, Trollius asiaticus (photo wikipédia) et Lychnis flos cuculi ‘White Robin’

Dans un jardin boisé semi-ombragé

Le trollius peut également être planté dans une zone légèrement ombragée du jardin. Créez un espace paisible sous l’ombre partielle d’arbres ou arbustes. Tout en simplicité, accordez des nuances de verts pour inspirer une ambiance relaxante. Bien sûr, évitez les couleurs criardes. Le Trollius cultorum ‘Cheddar’, par exemple, produit au printemps des fleurs d’une douce teinte blanc crème.

Pour apporter du volume, vous pouvez le mariez à des plantes opulentes, comme les hostas aux divers feuillages : vert bleuté pour l’Hosta tardiana ‘Halcyon’, vert tendre pour l’Hosta ‘Purple Heart’ ou encore panaché pour l’Hosta ‘Forbidden Fruit’. Les fougères, comme l’osmonde de Clayton aux grandes frondes vert clair, sont des plantes typiques des lisières de sous-bois. Pensez aussi au feuillage palmé des rodgersias. Par exemple, la variété Rodgersia pinnata ‘Bronze Peacock’ est particulièrement sombre avec des feuilles brun bronze au printemps et rouge violacé en été, puis virant au vert. Dans ce décor, le Carex elata ‘Aurea’ sort du lot avec sa touffe de longues feuilles linéaires d’un vert très frais. Des astrances peuvent prendre le relais de la floraison du trolle ‘Cheddar’ (Astrantia major ‘Buckland’ ou Astrantia major ‘Rosea’). Enfin, les petites vivaces comme les heuchères permettent de combler les vides.

associer trolle sous-bois, trolle plante d'ombre, trolle lisière

Trollius cultorum ‘Cheddar’, Astrantia major ‘Rosea’, Rodgersia pinnata ‘Bronze Peacock’ (copyright Terra Nova Products) et Osmunda claytoniana

Dans une rocaille haute en couleur

Pour cette association en sol rocailleux, choisissez des espèces dont les floraisons se succèdent afin de rendre cette zone attractive sur plusieurs saisons. Grâce à son port rampant, le trolle nain ou Trollius pumilus est idéal dans les rocailles à sol restant toujours légèrement humide. Très rustique, cette espèce couvre-sol ne dépassant pas 15 cm de haut pour une envergure de 20 cm. Ce trolle fleurit au printemps de mai à juin, avec parfois une remontée en septembre.

Le jaune citron de ses fleurs simples se marie à merveille avec le bleu intense de la Gentiane des Alpes, elle aussi très à l’aise dans ce type de situation. Pour adoucir ce duo éclatant, la sagine subulée ‘Green Moss’ remplit bien son rôle en se couvrant d’une multitude de petites fleurs blanches. Aussi bien à l’aise en terre sèche que fraîche, la campanule de Poscharsky colore la rocaille jusqu’à la fin de l’été. Puis, durant l’automne, le Saxifraga cortusifolia ‘Black Ruby’ mêle ses fleurs rose pourpré aux capitules jaunes du Chrysogonum virginianum ‘Andre Viette’. Pendant la période hivernale, les hellébores et les bruyères d’hiver, telles que l’Helleborus niger (x) orientalis ‘Walberton’s Rosemary’ et l’Erica (x) darleyensis ‘Winter Belles Tylou‘ prennent le relais. Enfin, après l’hiver, c’est l’Anémone de prairie qui annonce le retour des beaux jours avec ses fleurs en clochettes mauves.

associer trolle rocaille

Gentiana acaulis, Trollius pumilus, Saxifraga cortusifolia ‘Black Ruby’, Sagina subulata ‘Green Moss’ et Campanula poscharskyana ‘Stella’

Dans un jardin bouquetier

Ressemblant fortement aux fleurs de renoncule, les inflorescences du trollius assurent une bonne tenue en vase et peuvent très bien s’utiliser en bouquet. Le Trollius (x) cultorum ‘Lemon Queen’ et le trolle des montagnes (Trollius europaeus) offrent tous deux des fleurs doubles bien rondes sur de longues tiges d’une soixantaine de centimètres, idéales pour la réalisation de bouquets.

Dans un jardin dédié aux fleurs à couper, associez votre trolle à des vivaces pour sol frais : échinacée, pivoines herbacées, chrysanthèmes. Dans la catégorie des plantes annuelles, faites votre choix parmi les cosmos, les pois de senteur et les soucis. Si vous disposez de suffisamment d’espace, cultivez des arbustes à fleurs. Les inflorescences sphériques des hortensias sont superbes en bouquet (par exemple Hydrangea macrophylla ‘Belle Séduction’). Les graminées permettent de texturer les compositions florales, comme l’orge à crinière intéressante pour ses épis d’aspect léger. Les feuillages du lierre (par exemple le panaché Hedera helix ‘Little Diamond’), d’une petite fougère, mais aussi de l’alchémille peuvent servir d’écrin de verdure.

trolle jardin bouquetier, trolle fleur à couper, trolle bouquet, trollius fleur à couper, trollius bouquet

Echinacea, Trollius Europaeus, Hydrangea macrophylla ‘Belle Seduction’ (photo denolf), Paeonia lactiflora ‘Big Ben’ (photo wikipédia), Hordeum jubatum et Calendula officinalis

Dans un massif naturaliste

Le trollius peut aussi s’utiliser dans les jardins au style champêtre. De croissance rapide et doté d’une très bonne rusticité, le trolle ‘Alabaster’ nous séduit par son allure naturelle et élégante. De mai à juin, sa touffe de feuillage vert clair, très découpé, est surmontée de fleurs semi-doubles d’une teinte oscillant entre le blanc crème et le jaune pâle. Cette floraison peut être mise en valeur aux côtés de végétaux de style sauvage appréciant, eux aussi, les sols frais, comme le cataleptique. Nommons le vigoureux cultivar Physostegia virginiana ‘Vivid‘ aux jolies fleurs rose bonbon à mauve.

En arrière-plan, la grande Euphorbe palustris ‘Walenburg’s Glory’ sert de toile de fond. Vert en été, son feuillage prend des couleurs rouge orangé en automne. Originale, la Primula vialii donne de la couleur à cette scène bucolique : elle dresse ses épis de fleurs passant du rouge au rose mauve à maturité. Peu exigeante en matière de sol, la verveine des marais attire les insectes avec sa floraison mellifère, aérienne et légère. En exposition ensoleillée, la consoude convient aussi à ce massif à condition que le sol ne se dessèche pas trop (par exemple le Symphytum ‘Goldsmith’ qui montre un joli feuillage panaché). Rampante, l’anémopsis de Californie s’installe au premier plan afin de profiter au mieux de son abondante floraison blanche.

trolle jardin naturaliste, trollius jardin naturaliste

Trollius ‘Alabaster’ (photo wikipédia), Anemopsis californica (photo wikipédia), Physostegia virginiana ‘Vivid’ (photo F.D. Richards – Flickr), Symphytum Goldsmith et Primula vialii

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire