Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
conseil

10 plantes grimpantes pour climat doux

Idéales aussi en serre ou véranda !

Les jardiniers utilisent souvent les plantes grimpantes pour donner un supplément d’âme à un mur, habiller un tronc ou festonner une structure en bois ou en métal. Parmi le très large choix disponible, certaines sont plus frileuses et à réserver aux jardins où le gel ne sévit pas trop fort, ni trop longtemps. Souvent qualifiées de grimpantes méditerranéennes, elles sont en effet à réserver aux régions du sud-est, ou dans une moindre mesure à certaines zones côtières de la façade Atlantique. Ces lianes, qui aiment le soleil et la chaleur, peuvent également être cultivées en pot, et apporter une belle présence dans une serre ou une véranda. Découvrez ma sélection de 10 grimpantes décoratives pour climats doux.

Les Jasmins

Jasmin d’Espagne

Jasminum grandiflorum peut adopter un port arbustif ou grimpant. Palissé contre un support, il s’élève à 2,5 ou 3m. De croissance assez rapide, son feuillage semi-persistant s’orne, entre mai et octobre, de fleurs parfumées, d’un blanc immaculé à revers rosés. Peu exigeant en soins, il peut résister à des gelées de l’ordre de -6°C, à condition qu’elles ne durent que quelques jours.

Jasmin d’Arabie

Jasminum sambac peut se montrer persistant en climat doux et selon le support que vous lui accordez, il fait admirer ses fleurs blanches, plus ou moins doubles, jusqu’à 3m. La floraison principale s’étale de juin à septembre, mais il n’est pas rare de le voir afficher quelques fleurs tout au long de l’année lorsqu’il est cultivé sous abri. De croissance rapide, sa végétation peut disparaître en dessous de -5°C, mais si le froid ne dure pas trop longtemps, il repart de la souche à la belle saison.

Jasmin des Açores

Appelé aussi Jasmin de Madère, Jasminum azoricum peut grimper jusqu’à 3 ou 4m. De croissance assez rapide, ses petites fleurs blanches, qui s’épanouissent entre juin et septembre, se détachent bien sur son feuillage persistant vert foncé. Lui aussi peut repartir du pied si quelques courtes périodes de gel (environ -6°C) ont eu raison de sa végétation aérienne.

Jasmin primevère

Jasminum mesneyi (syn. Jasminum primulnum) doit son nom vernaculaire à la ressemblance de ses fleurs jaune pur avec celles de la primevère sauvage. Ses grandes corolles égaient la fin de l’hiver, généralement vers février, et peuvent s’épanouir jusqu’en avril. Il est même possible d’observer une remontée en automne. Légèrement parfumées, ses corolles se déploient sur un feuillage qui persiste en climat doux. Ce jasmin peut affronter des températures de l’ordre de -10°C à -12°C, mais son feuillage disparaît dès -7°C. De croissance rapide, ses branches demandent à être palissées.

Jasmin sauvage étoilé

Appelé également Jasmin étoilé d’Afrique, Jasminum multipartitum ne doit pas être confondu avec un autre Jasmin étoilé (Trachelospermum jasminiodes). Frileuse, cette liane accepte des températures de l’ordre de -5°C, mais elle apprécie que le froid soit bref. Ses fleurs blanches parsèment un feuillage persistant (en climat doux), entre mai et août. De croissance assez rapide, ce jasmin peut grimper à 3m si vous le palissez.

Jasmin du Chili

Mandevilla laxa offre une très longue floraison blanche, qui embaume le jardin ou la terrasse de juin à octobre. Son feuillage présente en outre de beaux coloris orangés en fin de saison, avant de tomber. En climat doux (-5°C ponctuellement), ce dernier peut se montrer semi-persistant à persistant. Haut de 3 à 4m, ses tiges s’enroulent seules à leur support. Cette liane supporte des températures hivernales de l’ordre de -8°C à -10°C.

Jasmin de Virginie

Gelsemium sempervirens est une liane volubile à feuillage persistant aromatique et à la floraison d’un jaune doux qui intervient entre la fin du printemps et le début de l’été. Ses fleurs parfumées embaument parfois à nouveau l’automne. De croissance rapide, ses tiges volubiles enlacent leur support jusqu’à 3m. La plante souffre en dessous de -5°C. Toutes les parties de la plante sont vénéneuses, et il est parfois conseillé de la cultiver sous abri, en raison de son nectar, qui présente une certaine toxicité pour les abeilles.

Leurs exigences

Cultivez ces espèces en pleine terre en climat doux, dans un sol fertile, profond, qui reste frais en été mais bien drainé. La présence de calcaire en petite quantité n’est pas un problème. Une exposition chaude et ensoleillée assure une belle floraison. La mi-ombre peut être envisagée dans les régions aux étés brûlants.

→ Découvrez notre gamme de Jasmins, ainsi que notre fiche sur la plantation, la taille et l’entretien du Jasmin.

Le Lis glorieux

Le Gloriosa rothschildiana, ou Lis de Malabar, est une liane exotique très décorative aux grandes fleurs dans des tons chauds de jaune et de rouge, qui évoquent celles du lis. Les étamines et les pistils se font particulièrement remarquer. La floraison intervient en été et orne un feuillage caduc, lancéolé, vert foncé et lustré. La plante est toxique par ingestion.

Ses exigences

Plantez à exposition ensoleillée et chaude, en sol drainé et frais. Dans les régions les plus méridionales, il peut rester en terre s’il est bien protégé.

Le Chèvrefeuille du Cap

Le Tecomaria capensis est un arbuste sarmenteux. Il décore le jardin d’une floraison tardive, entre fin août et septembre. Les fleurs, en longues trompettes d’un orange vif, se remarquent de loin sur son feuillage vert vif, découpé et brillant. De longues gousses succèdent à la floraison. En pot, il atteint environ 1,5 m, mais peut s’élever à 2,5 m en pleine terre, voire davantage si ses parties aériennes ne sont pas détruites par le gel. Peut rustique, il peut cependant affronter -7°C environ une fois bien installée, mais son feuillage disparaît en dessous de -2°C.

Ses exigences

Un sol riche, bien drainé et une exposition ensoleillée sont idéaux.  Protégez bien les jeunes plantes du froid.

L'Hardenbergia violacea

La Salsepareille australienne est une grimpante qui peut également être employée comme plante rampante ou en buisson. De croissance rapide, elle atteint de 2 à 3 m. Son feuillage lancéolé, vert sombre à nervures plus claires est constellé, entre février et juin, de grappes de petites fleurs mauve violacé au pétale supérieur rehaussé par deux tâches jaunes. Une certaine ressemblance avec la floraison du pois de senteur ou de la glycine est souvent évoquée.

Ses exigences

Un sol acide, léger et bien drainé, qui conserve une certaine fraîcheur est nécessaire à une bonne croissance. A planter au soleil ou à mi-ombre. Cette liane supporte de courtes gelées de l’ordre de -4°C, elle devra donc être cultivée en pot et hivernée à l’abri dans la plupart des régions.

L'Ipomée d'Inde

Ipomea learii est une liane exubérante à la croissance impressionnante. Capable d’atteindre 10 m en une saison, cette grimpante est couverte, de juillet à octobre, de fleurs en forme d’entonnoir. Les corolles d’un bleu tirant sur le mauve, s’ouvrent en début de journée, puis se referment et fanent dans des tons pourprés aux heures les plus chaudes. Persistant en climat doux, son feuillage disparaît à partir de -3°C, et sa souche, une fois bien installée, peut endurer -8°C sur une courte durée. Résistante à la sécheresse et insensible aux maladies, elle requiert de la place et peut être palissée ou ramper au sol.

Ses exigences

L’Ipomée d’Inde apprécie les situations ensoleillées et abritées, en tout sol fertile, profond, frais mais drainé. Le Ph du sol lui importe peu.

La Glycine d'été

La Millettia Japonica ‘Satsuma’ est également appelée Glycine d’été, en raison de ses corolles qui rappellent celles de cette grimpante. Cette vigoureuse liane, plus confidentielle, offre une belle floraison, en grappes de fleurs d’un rouge pourpré, au parfum délicat, qui intervient de l’été à l’automne. Son feuillage vert et brillant culmine à 5 ou 6 m, et se montre semi-persistant dans les régions au climat doux, mais la Glycine d’été supporte mal des températures inférieures à -8°C.

Ses exigences

Plantez-là en sol neutre ou acide, profond, riche, et bien drainé, à exposition chaude et ensoleillée.

→ Découvrez notre sélection de Glycines, ainsi que notre fiche pour savoir comment planter, tailler et entretenir les Glycines.

La Capucine tubéreuse

Aussi belle au jardin que bonne en cuisine, la Capucine tubéreuse, ou Tropaeolum tuberosum, est une liane de 2 à 2,5 m, au feuillage vert teinté de gris, typique des capucines. Sa floraison tardive intervient à la fin du mois d’août, en trompettes allongées jaune-orangé, munies d’un éperon proéminent. Toutes les parties de la plante sont comestibles, et cette capucine mérite d’être cultivée autant comme plante d’ornement que comme plante potagère.

Ses tubercules ne peuvent cependant pas endurer de fortes gelées, surtout en sol gorgé d’eau et sa limite de rusticité se situe à -5°C.

La variété ‘Ken Aslet‘ est un peu moins vigoureuse et ses fleurs orangées sont plus grandes.

Ses exigences

Cultivez cette capucine en sol frais, profond, frais et drainé, quelque que soit le Ph. Préférez une exposition ensoleillée.

→ Retrouvez nos variétés de Capucines, ainsi que notre fiche pour savoir Comment semer, planter et entretenir la Capucine.

Les Solanum

Les Solanum sont de ravissantes lianes sarmenteuses à la généreuse floraison. Leur élégant feuillage vert foncé peut rougir lorsqu’il est saisi par le froid. Persistant à semi-persistant, il est constellé de petites fleurs en forme d’étoile. Bleu clair chez Solanum jasminoides ‘Bleu’ (la Morelle faux-jasmin), elles sont blanches pour la variété ‘Album‘. Solanum crispum ‘Glasnevin’ affiche des corolles d’un bleu violacé intense. La floraison est suivie de petites baies décoratives, violacées ou crème selon l’espèce.De croissance rapide, les Solanum atteignent 5 à 6 m de haut, et un guidage permet de leur conserver un port plus harmonieux. Peu rustiques, ces grimpantes souffrent en-dessous de -8°C à -12°C. Elles présentent une bonne résistance aux maladies et à la sécheresse.

Leurs exigences

Les solanum apprécient les expositions ensoleillées, ainsi quel les sols légers, humifères, frais mais drainés, même légèrement calcaires.

→ Retrouvez nos variétés de Solanum, et notre fiche-conseils sur sa plantation, sa culture et sa taille.

Les Passiflores

Les Passiflores, ou Fleurs de la Passion, apportent exotisme et originalité au jardin. Ces lianes à la croissance rapide grimpent de 3 à 8 m, voire davantage. Le feuillage, persistant à semi-persistant, est constitué de grandes feuilles vernissées et généralement lobées, mais c’est surtout pour leurs grandes fleurs au graphisme incomparable qu’on les cultivent. De l’été à l’automne, de grandes fleurs à la structure particulièrement graphique se succèdent dans des tons variés et parfois mélangés. Leur parfum est plus ou moins puissant, et certaines variétés, telle ‘Perfume Passion‘ sont sélectionnées sur ce critère. Véritables pièces d’orfèvrerie, les fleurs continuent à s’épanouir au côté des gros fruits ovoïdes orangés, violets, roses ou plus bruns, qui apparaissent en fin de saison. Comestibles, ils ne présentent pas tous le même intérêt gustatif. De nombreuses variétés nécessitent d’être cultivées sous climat très doux, où les températures ne descendent pas en-dessous de -2°C à -5°C. On peut par exemple citer :

Leurs exigences

Les passiflores acceptent tous les sols fertiles, au soleil ou à mi-ombre, en situation abritée des vents froids.

→ Sur notre site, nous vous proposons une large gamme de Passiflores, ainsi qu’une fiche dédiée à leur plantation, leur entretien et comment les tailler.

La plante cruelle

L’Araujia sericifera est une grimpante au feuillage vert glauque, légèrement duveteux au revers. De croissance rapide, ses tiges peuvent culminer à 5 m. Entre août et novembre, la plante produit des grappes de ravissantes fleurs en petites cloches rose pâle, aux veines plus foncées. La floraison parfumée est suivie de longues gousses qui renferment de nombreuses graines au fort pouvoir germinatif. Cette grimpante se décline également en blanc avec la variété ‘Alba‘. Sa sensibilité au froid (-5°C) la destine à être cultivée sous abri, et c’est d’ailleurs en serre ou véranda que nous vous conseillons de l’installer, car son nom de plante cruelle lui vient de sa faculté à piéger les pollinisateurs, en particulier les papillons.

Ses exigences

Cultivez-là en pot, sous abri, dans un mélange riche, à la fois frais et bien drainé.

→ Retrouvez nos variétés d’Araujia.

Articles connexes


Blog

10 fleurs grimpantes faciles pour un décor express !

Les beaux jours arrivent à grands pas et vous réalisez que votre jardin ou votre...
Lire la suite +

Blog

Un mur au jardin : nos idées pour l'habiller

Qu'il soit mitoyen ou qu'il appartienne à votre voisin, l'effet d'un mur au jardin est...
Lire la suite +

Blog

Passiflores : des variétés à découvrir ou à re-découvrir

La passiflore dite "fleur de la passion" est une plante grimpante bien connue des jardiniers...
Lire la suite +

Blog

Des clématites pour le sud !

Quelles clématites pour nos jardins secs et chauds ?  Comment ne pas succomber au charme...
Lire la suite +

conseil

7 plantes grimpantes persistantes pour votre jardin

Lire la suite +

conseil

10 plantes grimpantes pour le plein soleil

Lire la suite +

conseil

Plantes grimpantes pour murs et façades : lesquelles choisir ?

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire