Plus de 300 variétés en promotion !
Les tomates : semis, plantation, entretien et récolte

Les tomates : semis, plantation, entretien et récolte

Sommaire

Mis à jour le 5 Mars 2024  par Pascale 11 min.

La tomate en quelques mots

  • Plante potagère de la famille des Solanacées, la tomate est originaire du Nord-ouest de l’Amérique du sud
  • Cette plante, très populaire dans tous les potagers, est une grimpante vivace qui se cultive comme une annuelle sous nos latitudes
  • Suivant les variétés, les tomates sont à port déterminé ou indéterminé
  • Facile à cultiver, la tomate bénéficie de milliers de variétés de formes, tailles et couleurs différentes
  • Son semis au chaud, sa plantation et son entretien sont facilement accessibles à tous.
Difficulté

Le mot de notre experte

S’il est une plante potagère qui suscite bien des différends, questionnements et polémiques, c’est bien la tomate (Solanum lycopersicum). Emblématique de tous les potagers, elle bénéficie d’un excellent rendement sur une surface réduite, tout en étant facile à cultiver. En effet, de la germination des graines, relativement simple à mettre en place au chaud, à la récolte, la culture ne pose guère de difficultés. Si ce n’est sa fragilité face aux maladies cryptogamiques, parmi lesquelles le mildiou.

Dotée d’une incroyable diversité de variétés, continuellement enrichie de cultivars et hybrides, la tomate est une plante gourmande qui a besoin d’un sol richement amendé, profond, et d’une situation très ensoleillée. Ce légume du soleil par excellence devra en outre être tuteuré (ou pas !), taillé (ou pas !), égourmandé (ou pas !).

Ses fruits se consomment crus ou cuits, et entrent dans la composition d’un nombre incalculable de recettes. C’est aussi une des bases de la cuisine méditerranéenne. Elle est pauvre en calories et très riche en potassium et en vitamines.

Description et botanique

Fiche d'identité

  • Nom latin Solanum lycopersicum
  • Famille Solanacées
  • Nom commun Tomate
  • Floraison Printemps et été
  • Hauteur jusqu'à 2,50 m
  • Exposition Plein soleil
  • Type de sol riche et profond
  • Rusticité gélive

Aujourd’hui, il est bien difficile de concevoir un potager sans tomate. Pourtant, cette plante potagère n’a pas toujours été considérée comme telle. En effet, le Solanum lycopersicum, espèce végétale de la famille des Solanacées, aurait été découvert en 1519 par Hernan Cortès, navigateur, explorateur et conquistador espagnol qui partit faire fortune aux Amériques. C’est là, sur un marché aztèque de la province du Tenochtitlan dans l’actuel Mexique, qu’il aurait vu ce fruit rouge. Quelques années plus tard, la tomate arrive en Espagne, puis en Italie, via le port de Naples. Mais, à cause de sa parenté avec la toxique belladone, les scientifiques de l’époque ne s’intéressent qu’à ses vertus médicinales.

Ce n’est qu’en 1784 que le catalogue de la maison Andrieux-Vilmorin classe la tomate comme plante potagère. Dès lors, elle connaît un regain de popularité et fait son entrée dans les jardins, essentiellement méridionaux. Et puis, après la Révolution française, avec l’arrivée des Provençaux à Paris, la tomate fait son entrée dans la grande ville. Elle ne cessera de se développer pour devenir l’un des légumes-fruits les plus consommés de par le monde. Elle est également l’objet de multiples recherches scientifiques et génétiques et s’enrichit continuellement de nouveaux hybrides et cultivars.

Le nom « tomate » est issu du terme « tomalt » appartenant au dialecte des Aztèques au Mexique. On a longtemps nommé la tomate, pomme d’amour ou pomme d’or.

La tomate est une plante herbacée, gélive, vivace en climat chaud, mais que l’on cultive comme une annuelle sous nos latitudes. C’est une plante naturellement à croissance indéterminée, c’est-à-dire qu’elle a une croissance illimitée si on ne coupe pas les bourgeons terminaux. Pour autant, il existe aussi des plantes à croissance déterminée. Au début de sa croissance, la tomate affiche un port dressé et bien ramifié, mais, au fur et à mesure de son développement, elle s’avachit et se couche. Elle est en outre dotée d’un système racinaire très puissant qui peut descendre jusqu’à 1 m sous terre.

tomate culture

Les feuilles de la tomate sont vertes, alternes, imparipennées, composées de 5 à 7 folioles, et fortement découpées et dentelées. Elles sont couvertes de poils simples et de poils glanduleux qui renferment une huile essentielle à l’odeur marquée, typique de la tomate. Les tiges anguleuses sont également pubescentes.

La tomate fleurit entre le printemps et l’été. En tant que plante hermaphrodite, la tomate porte des fleurs dotées des organes de deux sexes, c’est-à-dire le pistil et les étamines. Elles se fécondent simplement par la chute du pollen sur les stigmates grâce au souffle du vent (C’est pourquoi il faut parfois secouer les pieds de tomates cultivés en serre !). Les fleurs axillaires comptent 5 pétales jaune vif et 5 sépales verts.

Elles donnent naissance à des baies qui contiennent une multitude de toutes petites graines. Elles prennent des formes variées, puisqu’elles peuvent être rondes, allongées, cornues, côtelées, charnues, en forme de cœur, zébrées… ou encore réunies en grappes. On retrouve aussi dans nos potagers les tomates-cerises et les tomates-cocktails.

La chair des tomates peut-être plus ou moins ferme, croquante, juteuse, fondante ou épaisse, la saveur plus ou moins acidulée, acide ou sucrée. Enfin, si les tomates sont essentiellement rouges, on trouve aussi des tomates jaunes comme ‘Cherry Yellow’, orange telle la variété originaire des États-Unis ‘Ananas’, blanches (‘White Wonder’), bleu indigo (‘Bosque blue’), ou même vertes (‘Green Zebra’).

tomate culture

Un petit échantillon de la grande diversité des tomates (©Ron Fazier-Flickr)

Les différentes variétés de tomates

Les tomates-cerises et les tomates-cocktails
Les tomates allongées
Les tomates de gros calibre
Les originales
Tomate Gardeners Delight - Tomate-cerise

Tomate Gardeners Delight - Tomate-cerise

Cette variété qui peut atteindre 2 m de haut produit de longues panicules de tomates-cerises rouges
  • Hauteur à maturité 2,10 m
Tomate Cherry Yellow en plants - Tomate-cerise

Tomate Cherry Yellow en plants - Tomate-cerise

Cette variété de tomate-cerise produit des fruits ronds bien jaunes et sucrés
  • Hauteur à maturité 1,80 m
Tomate Sweetbaby F1 en plants - Tomate-cerise

Tomate Sweetbaby F1 en plants - Tomate-cerise

Cette variété de tomates-cerises devrait réjouir les enfants : elle offre en effet de petites tomates très parfumées et sucrées
  • Période de floraison Juin à Septembre
  • Hauteur à maturité 1,50 m
Tomate Roma VF en plants - Tomate allongée

Tomate Roma VF en plants - Tomate allongée

Cette tomate, incontournable en Italie, produit des tomates de taille moyenne qui se prêtent à la confection de coulis et de plats cuisinés
  • Hauteur à maturité 1,20 m
Tomate San Marzano 3 - Solanum lycopersicum

Tomate San Marzano 3 - Solanum lycopersicum

Cette variété produit des fruits oblongs d'un rouge profond qui évoquent la forme d'un petit poivron. Ses fruits sont fermes et comptent peu de graines et peu de jus
  • Hauteur à maturité 1,20 m
Tomate Rio Grande

Tomate Rio Grande

Cette tomate de type ‘Roma’ offre des tomates très charnues avec peu de graines qui se dégustent tout autant cuites que crues en salades
  • Hauteur à maturité 2,40 m

Les tomates plates et arrondies

Tomate Marmande en plants

Tomate Marmande en plants

Difficile de faire l'impasse sur cette variété aux fruits au parfum et à la texture spécifique. C'est une variété précoce adaptée aux étés courts
  • Hauteur à maturité 2 m
Tomate Saint-Pierre en plants

Tomate Saint-Pierre en plants

Variété ancienne semi-tardive et très productive. Elle offre des tomates bien rouges à la chair ferme et à la saveur légèrement acidulée
  • Période de floraison Juillet à Octobre
  • Hauteur à maturité 1,50 m
Tomate Cherokee Purple en plants

Tomate Cherokee Purple en plants

C'est une variété ancienne à gros fruits à la peau pourpre noire. Ses tomates sont très goûteuses, juteuses et très parfumées
  • Période de floraison Juillet à Septembre
  • Hauteur à maturité 2 m

Les tomates cornes

Tomate Cornue des Andes en plants - Andine Cornue

Tomate Cornue des Andes en plants - Andine Cornue

C'est une tomate très ancienne qui ressemble à des poivrons. L a chair est très dense, sans graines et sans jus, parfumée et sucrée. C'est une variété semi-tardive
  • Hauteur à maturité 1,50 m
Tomate Gagliardo F1 en plants GREFFES

Tomate Gagliardo F1 en plants GREFFES

Variété semi-précoce, très productive et résistante aux maladies qui produit des fruits peu jeuteux et sans graines
  • Hauteur à maturité 1,50 m
Tomate Bellandine F1 en plants

Tomate Bellandine F1 en plants

C'est une nouvelle variété, vigoureuse, productive et résistante aux maladies. Elle produit des fruits peu acides et charnus
  • Période de floraison Juillet à Octobre
  • Hauteur à maturité 1,30 m
Tomate Noire de Crimée en plants - Tomate ancienne

Tomate Noire de Crimée en plants - Tomate ancienne

Variété connue pour ses grosses tomates à la saveur très douce et à la chair brun-rouge à vert sombre.
  • Hauteur à maturité 2 m
Tomate Russe rouge en plants

Tomate Russe rouge en plants

Variété tardive aux gros fruits côtelés à la chair ferme et juteuse, savoureuse et sucrée
  • Hauteur à maturité 1,80 m
Tomate Potiron Ecarlate

Tomate Potiron Ecarlate

Ces tomates qui peuvent atteindre 600 g sont très côtelées et offrent une chair dense, juteuse, aromatique, simplement rehaussée d'une pointe d'acidité
  • Hauteur à maturité 2 m
Tomate Green Zebra en plants

Tomate Green Zebra en plants

Cette variété de mi-saison propose des fruits verts zébrés à la chait juteuse, fondante et acidulée
  • Hauteur à maturité 1,80 m
Tomate Poire jaune - Tomate-cerise en plants

Tomate Poire jaune - Tomate-cerise en plants

Cette variété ancienne de tomate-creise plaît grâce à ses petits fruits en forme de poire d'un joli jaune orangé. Elle bénéficie en outre d'un excellent rendement
  • Période de floraison Juin à Septembre
  • Hauteur à maturité 2 m
Tomate Ananas en plants

Tomate Ananas en plants

Cette variété, originaire des États-Unis, est ancienne et tardive. Elle tient son nom de sa robe et de sa chair orange et jaune qui rappellent l'ananas
  • Hauteur à maturité 1,20 m
Tomate Green Sausage Bio - Ferme de Sainte Marthe

Tomate Green Sausage Bio - Ferme de Sainte Marthe

Variété naine de tomates du type Roma mais la peau tigrée de vert et de jaune. Les fruits sont cylindriques et offrent une chair dense. Elle est très adaptée au séchage
  • Hauteur à maturité 50 cm
Tomate Orange Queen en plants

Tomate Orange Queen en plants

Cette variété produit des tomates jaune sà orange vif à la chair dense et juteuse, avec peu de graines, et à la saveur douce
  • Hauteur à maturité 1,20 m

Découvrez d'autres Graines de Tomates

  1. 123
    Dès 1,40 € Mini-motte Ø 3/4 cm

    Existe en 3 tailles

  2. 659
    Dès 1,40 € Mini-motte Ø 3/4 cm

    Existe en 3 tailles

  3. 213
    Dès 1,40 € Mini-motte Ø 3/4 cm

    Existe en 2 tailles

  4. 51
    3,20 € Graines

  5. 24
    1,90 € Graines

  6. 39
    1,90 € Graines

  7. 2
    7,90 € Graines

  8. 44
    2,90 € Graines

    Existe en 2 tailles

  9. 19
    3,20 € Graines

  10. 26
    5,90 € Graines

  11. 18
    1,50 € Graines

  12. 11
    4,90 € Graines

  13. 72
    1,90 € Graines

Semis et plantation des tomates

Où et quand semer les tomates ?

Que vous ayez récupéré vos propres graines ou que vous vous les procuriez en sachets, le semis de tomates se fait au chaud, à une température comprise entre 16 et 20 °C. La pièce où les semis seront effectués doit en outre être lumineuse pour éviter le filage, c’est-à-dire une croissance très rapide tout en hauteur. Une véranda est le lieu idéal pour mener ses semis de tomates.

La période dépend essentiellement de la région où vous habitez. Globalement, il faut compter deux mois entre le semis et le repiquage en pleine terre. Au nord de la Loire, la plantation des tomates intervient mi-mai, lorsque tout risque de gelées est écarté, plus ou moins après les Saints de glace (11, 12 et 13 mai). En revanche, au sud de la Loire, les tomates pourront être mises en place dès la mi-avril. Donc, les semis se font de la mi-février à la mi-mars suivant les régions.

N’hésitez pas à multiplier les variétés pour obtenir des tomates plus ou moins précoces, de toutes les couleurs ou de toutes les formes.

Comment semer les tomates ?

La technique pour semer les tomates :

  • Remplir des caissettes, barquettes ou terrines de 10 cm de haut de terreau de semis, légèrement humide
  • Tracer des sillons très peu profonds
  • Poser les graines de tomates tous les 2 cm
  • Recouvrir d’une fine couche de terreau
  • Arroser avec un pulvérisateur avec une eau de pluie à température ambiante
  • Fermer vos contenants avec un fils plastique ou un couvercle transparent pour accélérer la germination (Il faudra toutefois penser à l’ouvrir régulièrement pour aérer les semis).

Jusqu’à la germination des graines qui intervient en général au bout d’une semaine, il est essentiel de maintenir le terreau humide (mais non détrempé) en arrosant toujours au pulvérisateur.

Le semis peut aussi se faire directement en godets, également remplis d’un terreau de semis, dans lesquels seront plantées 3 graines.

Quoi qu’il en soit, pensez à bien étiqueter vos semis si vous avez semé plusieurs variétés.

tomate culture

De la germination en terrines ou caissettes à la plantation des jeunes plants en pleine terre

Le repiquage en godets :

Lorsque les plantules comptent quatre feuilles (or les deux cotylédons), il faut repiquer les plus vigoureuses en godets, remplis d’un bon terreau ou d’un terreau de repiquage, afin qu’elles renforcent leur système racinaire.

  • Prélever les plantules de tomates avec une fourchette
  • Faire un trou dans chaque godet et repiquer les jeunes plants de tomates jusqu’aux cotylédons
  • Tasser doucement avec le bout des doigts et arroser doucement avec un petit arrosoir à bec sans mouiller le feuillage.

Les godets seront conservés au chaud jusqu’à la plantation en pleine terre. Lors des journées ensoleillées, il est recommandé de les sortir en les mettant à mi-ombre. Les jeunes plants de tomates s’habitueront ainsi aux conditions climatiques.

Pour aller plus loin :

Planter les tomates : où, quand et comment ?

Lorsque les risques de gelées sont définitivement écartés, de mi-avril à mi-mai suivant les régions, les plants de tomates peuvent être repiqués au jardin. Ils doivent avoir 5 à 7 belles feuilles. Si vous n’avez pas fait vos propres semis, c’est aussi le moment de vous procurer vos plants en godets.

En tant que légume du soleil, la tomate a besoin d’une situation très ensoleillée pour mûrir. Il lui faut un sol léger, drainé, plutôt humifère, et qui aura préalablement été enrichi de compost ou de fumier bien décomposé.

  • Travailler et affiner la terre avec un croc
  • Faire des trous tous les 40 à 50 cm d’au moins 20 à 30 cm de profondeur et de diamètre, en lignes séparées de 70 cm. Vous pouvez aussi disposer vos plants en quinconce
  • Disposer les tuteurs à côté de chaque trou
  • Déposer une poignée de feuilles d’ortie fraîches hachées dans chaque trou
  • Enterrer jusqu’aux premières feuilles le plant de tomate dans le trou, éventuellement légèrement couché vers le tuteur. La tige enterrée produira rapidement de nouvelles tiges
  • Reboucher le trou en tassant et en faisant une petite cuvette
  • Arroser au pied et pailler. tomate culture

Vous pouvez aussi planter vos tomates en pot sur un balcon ou dans une cage. Vous pouvez aussi choisir de planter et laisser pousser vos tomates en totale liberté. 

Entretien des tomates

Une fois plantées, vos tomates ont besoin d’un minimum de soin :

  • Si ce n’est pas déjà fait, installez au pied des tomates un bon paillage constitué de paille et de tontes de gazon séchées. Le paillis évite l’évaporation de l’eau et permet d’espacer les arrosages tout en évitant la pousse des mauvaises herbes
  • Arrosez copieusement une fois par semaine toujours au pied et sans mouiller le feuillage afin de limiter les risques d’apparition de maladies cryptogamiques
  • Supprimez les gourmands (les petites pousses latérales) au pied des tomates au fur et à mesure qu’ils se développent, car ils épuisent inutilement la plante
  • Lors de la croissance, mais sans excès, il est possible d’apporter un engrais spécial tomates ou du purin d’ortie qui fertilise les tomates et amende le sol.

Pour aller plus loin :

La taille des tomates

La taille permet d’obtenir de plus grosses tomates. Pour autant, elle n’est pas obligatoire. Si vous décidez de ne pas tailler vos tomates, vous obtiendrez plus de tomates, mais plus petites. Donc le choix vous appartient ! Il suffit de supprimer les gourmands, c’est-à-dire les pousses latérales les plus basses, soit en les pinçant avec les doigts pour les plus petits, soit en les coupant au couteau ou au sécateur, bien propre et désinfecté, pour les plus gros.

Sinon, vous pouvez aussi étêter votre plant de tomates lorsqu’il porte au moins 3 bouquets de fleurs. Il suffit de couper la tige principale 2 feuilles au-dessus d’un bouquet. Et de recommencer l’opération chaque fois que c’est possible.

Pour en savoir plus :

Maladies et parasites des tomates

La culture de la tomate, bien que réputée pour sa simplicité, se heurte souvent à la sensibilité de la plante face à diverses maladies fongiques, notamment le redoutable mildiou, ainsi qu’à la présence fréquente de ravageurs. Pour pallier ces problèmes, l’adoption de pratiques culturales adéquates se révèle cruciale. Il est conseillé d’éviter l’arrosage du feuillage, d’espacer les plants de tomates pour garantir une bonne circulation de l’air, de privilégier la culture sous serre ou de mettre en place un abri protecteur, et de ne pas négliger l’importance de la rotation des cultures pour préserver la santé de vos plants.

L’apparition du mildiou se caractérise par des taches brunes, à l’aspect huileux, sur le feuillage, s’étendant ensuite aux tiges et aux fruits. En cas d’attaque, l’utilisation de bouillie bordelaise ou d’une décoction de prêle s’avère efficace pour traiter les plants affectés. Ces mesures, combinées à une vigilance constante et à l’application de bonnes pratiques culturales, contribuent grandement à la réussite de votre culture de tomates, en minimisant les risques de maladies et d’attaques de ravageurs.

tomate culture

Tomates attaquées par le mildiou

Outre le mildiou, les tomates peuvent souffrir de diverses autres afflictions telles que l’alternariose, connue sous le nom de pourriture noire, la fusariose, la verticilliose, ou encore la maladie du cul noir et le phénomène des feuilles enroulées. Ces maladies peuvent affecter de manière significative la santé et le rendement des plants de tomates, nécessitant ainsi une attention et des soins adaptés pour les prévenir et les combattre.

En ce qui concerne les ravageurs, la tomate n’est pas épargnée par les attaques de la noctuelle, une chenille qui se nourrit de ses feuilles, de l’araignée rouge qui s’attaque au feuillage en conditions de sécheresse et de chaleur, ou des nématodes des racines noueuses qui perturbent l’absorption d’eau et de nutriments par les racines. Ces nuisibles peuvent causer des dommages importants aux plants de tomates, impactant directement leur développement et leur productivité.

Pour une gestion efficace des maladies et des ravageurs qui menacent la culture de la tomate, il est essentiel de s’informer et de se préparer à intervenir de manière appropriée. Dans cet esprit, je vous recommande vivement de consulter l’article d’Ingrid B., intitulé « Tomate : mildiou, autres maladies et ravageurs« , qui offre un aperçu complet sur les symptômes, les mesures préventives et les traitements disponibles pour ces problèmes. Cet article constitue une ressource précieuse pour tous les jardiniers cherchant à protéger leurs cultures et à garantir la santé de leurs tomates.

La multiplication des tomates

La tomate se multiplie par semis. Vous pouvez récolter vos propres graines de tomates, les faire sécher à l’ombre et les stocker dans un sachet en papier dans un endroit frais et aéré. En revanche, il est essentiel de ne récolter que des graines de tomates non hybridées, c’est-à-dire non F1. En effet, les graines F1 hybridées sont non reproductibles.

On peut aussi multiplier les tomates par bouturage de gourmands pincés. Une fois que ces gourmands ont été prélevés, il suffit de supprimer les feuilles du bas et de les mettre dans un verre d’eau ou directement dans du terreau. Une semaine ou deux après, des racines seront apparues et elles pourront être plantées en pleine terre.

Les bonnes associations avec les tomates

En tant que membre de la famille des Solanacées, la tomate ne fera pas bon ménage avec les pommes de terre, l’aubergine, le poivron, également membres de la même famille, mais aussi avec le fenouil, la betterave ou le maïs.

En revanche, elle apprécie la compagnie de légumes comme les asperges, les poireaux, les carottes, les pois, mais aussi des salades, les épinards et des radis qui profiteront de son ombre. Quant au trio formé de l’oignon, de l’ail et de l’échalote, il est bénéfique pour protéger la tomate des maladies cryptogamiques.

N’hésitez pas aussi à planter à proximité des tomates des herbes aromatiques comme le basilic, le persil, la menthe, la ciboulette ou la sauge qui éloignent les insectes.

Enfin, plantez près de vos plants de tomates des d’œillets d’Inde (Tagètes) dont l’odeur forte fait fuir les principaux ennemis de la tomate, ou des capucines qui attirent les pucerons

→ En savoir plus avec les 10 meilleures plantes compagnes pour les tomates.

La récolte et la conservation des tomates

Les tomates se récoltent lorsqu’elles sont bien rouges (ou jaunes, ou vertes…), en général de juillet à octobre, voire en juin pour les plus précoces. Il suffit de légèrement tordre la tomate pour qu’elle se détache de la plante. Pour favoriser le mûrissement des dernières tomates vers la fin de l’été, enlevez les feuilles qui les cacheraient des rayons du soleil.

En automne, s’il vous reste quelques tomates vertes, ramassez-les et finissez de les faire mûrir à l’intérieur dans une véranda, ou pliées dans un papier journal. Vous pouvez aussi en faire un pesto ou de la confiture.

Les tomates se conservent 4 à 5 jours dans le bac à légumes de réfrigérateur. Sinon, vous pouvez les stériliser pour une mise en conserve, les faire sécher à l’air libre et les mettre dans de l’huile d’olive, ou les congeler, crues ou blanchies.

Les bienfaits de la tomate

La tomate est un légume-fruit très pauvre en calories, mais très riche en fibres, en potassium et en vitamines A, C et E. Elles renferment également une bonne dose d’antioxydants. En revanche, elle est très acide et peut provoquer des problèmes gastriques.

Questions fréquentes

  • La tomate est-elle un fruit ou un légume ?

    Botaniquement parlant, la tomate est un fruit, car c'est le résultat de la transformation d'une fleur. De plus, la tomate contient les graines. À la différence, un légume est issu de feuilles, de tiges, de tubercules, de racines... En revanche, la tomate est un légume en termes d'usage culinaire. C'est pourquoi il est coutume de la désigner sous le terme de légume-fruit, un terme qui joue les compromis.

  • C'est quoi une tomate F1 ?

    Il s'agit d'une tomate qui a été hybridée, c'est-à-dire qu'elle est née du croisement entre deux variétés de tomates différentes. Cette hybridation a différents objectifs de production de tomates plus grosses, plus sucrées, plus productives, moins sensibles aux maladies. À préciser qu'une tomate hybridée n'est, d'une part, pas une tomate modifiée génétiquement, et d'autre part, elle est non reproductible.

Commentaires