Les 10 meilleures plantes compagnes pour les tomates

Les 10 meilleures plantes compagnes pour les tomates

Pour améliorer la saveur, booster la production et repousser les ennemis naturels

Sommaire

Mis à jour le 16 Avril 2024  par Ingrid 6 min.

Au potager, l’une des plantes la plus cultivée (et appréciée) par les jardiniers n’est autre que la tomate. Mais saviez-vous que certaines plantes peuvent améliorer leur croissance, leur saveur et même réduire les nuisibles ? Sans parler du gain de place au potager ou pour attirer les pollinisateurs. Cette pratique, connue sous le nom de compagnonnage, implique de planter certaines espèces ensemble pour bénéficier mutuellement de leurs propriétés naturelles. Découvrez les dix meilleures plantes compagnes pour les tomates, favorisant un jardin prospère et sain.

Difficulté

Le basilic : le partenaire aromatique

Le basilic est bien plus qu’une herbe culinaire ; c’est un allié précieux pour les tomates. En effet, cultiver du basilic à proximité des tomates peut aider à repousser les mouches et les moustiques, tout en attirant les pollinisateurs, car cette plante aromatique agit comme un répulsif naturel.

De plus, il est réputé pour améliorer le goût des tomates en favorisant leur développement aromatique.

Cette association contribue également à une meilleure utilisation de l’espace dans le jardin et à une diversité biologique, renforçant la santé générale des plantes.

Varietes basilic originales incontournables

Basilic Genovese bio

Les œillets d'Inde : un bouclier coloré contre les nuisibles

Les œillets d’Inde sont réputés pour leur capacité à repousser les nématodes, des parasites souterrains microscopiques, qui affectent les racines des tomates. En effet, les racines de l’œillet d’Inde produisent une substance qui est toxique pour certains nématodes et parasites souterrains. Plantés autour des tomates, ils servent de barrière protectrice, tout en ajoutant une touche de couleur au jardin.

Les fleurs colorées attirent aussi les pollinisateurs bénéfiques, comme les abeilles, mais aussi les coccinelles et les syrphes, connus pour se nourrir des pucerons et d’autres petits insectes nuisibles. À l’inverse, leurs odeurs fortes camouflent celle des tomates et repoussent les pucerons et les mouches blanches.

association tomate

La carotte : une association bénéfique pour le sol

Planter des carottes à proximité des tomates peut être bénéfique pour les deux plantes. Avec leurs racines profondes, les carottes aident à décompacter et à aérer le sol. Cela peut profiter aux tomates en facilitant la pénétration des racines et en améliorant ainsi l’accès à l’eau et aux nutriments.

De leurs côtés, les carottes bénéficient de l’ombrage des tomates, tout en exploitant l’espace de manière complémentaire. Cette association permet de maximiser l’utilisation de l’espace dans le jardin potager.

De plus, l’odeur des tomates peut dissuader les mouches des carottes de s’approcher. Cette association favorise donc une croissance saine des deux cultures.

Et pour finir, il est souvent rapporté que la culture de carottes et de tomates côte à côte peut améliorer le goût de chacun, bien que cela puisse dépendre de conditions de culture, de la nature du sol et du climat.

Choisir une carotte selon ses dates de semis et de récoltes

La laitue : une culture intercalaire efficace

La laitue peut être plantée entre les pieds de tomates comme culture intercalaire. Elle bénéficie de l’ombre partielle fournie par les tomates, ce qui peut aider à la protéger du soleil direct, notamment en été. De ce fait, les laitues montent moins rapidement en graines.

La combinaison de plantes hautes (les tomates) et de plantes basses (les laitues) permet une utilisation plus efficace de l’espace vertical et horizontal dans le jardin. On optimise ainsi l’espace disponible, tout en laissant peu de place pour les herbes indésirables.

De plus, l’évaporation de l’eau par le soleil est freiné par l’ombre des tomates et la couverture des salades (sans oublier le paillage !). De quoi obtenir un joli potager résilient.

laitue - légume facile

Le persil : un voisin qui attire les auxiliaires

Une autre herbe aromatique et culinaire intéressante : le persil. C’est aussi une excellente plante compagne pour les tomates. Le persil attire certains insectes bénéfiques, comme les abeilles et les papillons, qui sont importants pour la pollinisation des tomates et d’autres plantes du jardin.

À l’inverse, il peut aider à repousser certains insectes nuisibles qui affectent les tomates, grâce à ses huiles essentielles et son odeur forte.

De plus, le persil peut, comme le basilic, contribuer à améliorer le goût des tomates voisines. Bien que les preuves scientifiques soient limitées, de nombreux jardiniers attestent de cette amélioration gustative.

Le persil, étant une plante relativement petite, prendra peu de place entre les tomates, maximisant ainsi l’utilisation de l’espace dans le jardin.

Toutes les variétés de persil peuvent être séchées

La ciboulette : un boost pour la saveur et la santé des tomates

La ciboulette, lorsqu’elle est plantée à proximité des tomates, peut aider à améliorer leur saveur selon de nombreux jardiniers.

De plus, grâce à ses composés soufrés, la ciboulette semble repousser certains insectes nuisibles, notamment les pucerons et même prévenir des maladies fongiques. Elle est particulièrement efficace contre le mildiou, qui peut affecter les tomates.

Ses fleurs sont attrayantes pour les abeilles et d’autres pollinisateurs, améliorant la pollinisation des tomates et d’autres cultures dans le jardin.

Petite, elle se fera une place au milieu des plants de tomate et elle enrichira le sol en se décomposant à l’automne.

La ciboulette aussi esthétique dans une jardinière aromatique que délicieuse dans les salades !

L'ail : une défense naturelle contre les maladies

L’ail est réputé pour… sa senteur ! En effet, il émet une forte odeur qui peut repousser de nombreux insectes nuisibles et même certains petits animaux. Il est particulièrement efficace contre les pucerons, les vers du chou et d’autres parasites qui peuvent endommager les tomates.

Mais ce n’est pas là son seul atout. L’ail possède des propriétés antifongiques naturelles qui peuvent aider à prévenir l’apparition de maladies chez les tomates, telles que le redouté mildiou.

Certains jardiniers rapportent que l’ail peut contribuer à améliorer la croissance et la vigueur des plants de tomates, cela étant sans doute dû à ses propriétés antifongiques et antibactériennes, prolongeant la bonne santé du potager.

associer les tomates

Haricots nains : les alliés de la nutrition

Les haricots nains, comme toutes les légumineuses, ont la capacité de fixer l’azote de l’air dans le sol grâce à une symbiose avec des bactéries rhizobium présentes dans leurs racines. Cet azote devient alors disponible pour les tomates, favorisant leur croissance et leur productivité.

De plus, les racines des haricots nains aident à aérer le sol et à améliorer sa structure, ce qui bénéficie également aux tomates en facilitant leur enracinement et l’accès aux nutriments.

Les haricots nains, avec leur port compact, peuvent être cultivés entre les plants de tomates, maximisant ainsi l’utilisation de l’espace dans le potager, mais aussi en limitant l’évaporation de l’humidité du sol.

association tomate et haricot

 

Les asperges : une alliance à long terme

Entre les asperges et les tomates, c’est une véritable histoire d’amour. Les tomates repoussent les coléoptères de l’asperge, un nuisible commun qui affecte les asperges, grâce à leurs composés naturels volatils. Inversement, les asperges éloignent certains nuisibles des tomates, notamment les nématodes, grâce à des composés spécifiques libérés par leurs racines.

Les tomates et les asperges sont alors en meilleure santé, favorisant une meilleure croissance et une bonne productivité. De plus, avec leur système racinaire profond, les asperges aident à améliorer la structure du sol en l’aérant et en facilitant la pénétration de l’eau et des nutriments, ce qui bénéficie également aux tomates.

Les asperges étant une culture vivace avec une longue saison de dormance, et les tomates une culture annuelle, leur association permet une utilisation efficace de l’espace tout au long de l’année. Les tomates peuvent être cultivées et récoltées pendant que les asperges sont en dormance, maximisant ainsi l’utilisation de l’espace dans le jardin.

les asperges

Les oignons : les gardiens contre les ravageurs

Comme l’ail, les oignons peuvent repousser de nombreux ravageurs des tomates, grâce à leur forte odeur, comme les lapins et certains insectes. De plus, ils contribuent à réduire le risque d’infestation par des nématodes et d’autres parasites du sol.

D’autre part, les oignons sont riches en composés soufrés, qui leur donnent leur arôme piquant caractéristique. Ces composés soufrés (tels que l’allicine) sont connus pour leurs propriétés antimicrobiennes et fongicides qui peuvent aider à réduire la présence des maladies cryptogamiques comme le mildiou.

Tout en occupant peu d’espace au sol, les oignons sont faciles à intégrer entre les plants de tomates ou le long des bordures du potager. Cependant, ils aiment le soleil, il faudra donc les planter devant ou entre les tomates pour éviter qu’elles ne leur fassent de l’ombre.

des oignons

Commentaires

associer les tomates au potager
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.