Commandez aujourd'hui et plantez ce weekend
Tomate : 7 variétés pour débutant

Tomate : 7 variétés pour débutant

Les 7 variétés de tomates les plus faciles et productives

Sommaire

Mis à jour le 11 Avril 2022  par Solenne 6 min.

La tomate est un légume-fruit relativement simple à cultiver. Cependant, il existe certaines variétés plus faciles de culture que d’autres, notamment en raison de leur productivité et de leur résistance accrue aux maladies ou au froid.

C’est notamment le cas des tomates cerises qui s’avèrent bien plus simples à produire, et qui offrent des récoltes abondantes. Toutefois, certaines tomates de calibre normal à gros sont elles aussi particulièrement faciles à conduire au potager. On pense notamment à la Saint-Pierre ou à la Rose de Berne.

Découvrez notre sélection de 7 variétés de tomates pour débutants, idéales pour les jardiniers en herbe qui démarrent tout juste leurs propres cultures potagères.

→ Découvrez aussi notre fiche conseil sur la taille des tomates et leur conduite

Difficulté

La tomate ‘Supersweet’, une variété hyper productive et vigoureuse

La tomate Supersweet fait partie des tomates cerises parmi les plus robustes et les plus simples de culture, et dispose notamment d’une très bonne résistance aux maladies communes de la tomate (comme le mildiou). Variété américaine, elle offre une production très abondante de petites tomates rouge corail. Chaque pied accueille ainsi une véritable profusion de bouquets, composés d’une vingtaine de tomates sphériques mesurant entre 2 et 3 cm de diamètre. Des fruits autant appréciés pour leur forme que pour leur goût bien sucré.

La tomate ‘Supersweet’, une variété hyper productive et vigoureuse

Cultiver la tomate ‘Supersweet’

La Supersweet est donc facile à cultiver en situation ensoleillée, dans un sol riche, léger et maintenu frais (humide). On la cultive au potager en plein air, ou sous serre. Les pieds peuvent toutefois atteindre entre 2 et 2,5 m de hauteur, et réclament donc un bon tuteurage. Sans cela, leur production est telle que les tiges ploient sous le poids de leurs nombreux fruits. On sème la Supersweet de février à mars au chaud, pour une plantation entre les mois d’avril et de juin, après les dernières gelées. La récolte s’étale ensuite tout l’été de juillet à octobre.

La tomate ‘Poire jaune’, une variété ancienne de type cerise très gratifiante

La tomate Poire jaune, que l’on nomme aussi Yellow Pearshaped, est une variété ancienne de type cerise à la fois vigoureuse et très productive, très précoce et gratifiante grâce à son bon rendement. Originaire d’Italie, elle forme des plants buissonnants et très compacts qui se couvrent de grappes de petits fruits jaunes en forme de poire. Des fruits qui pèsent en moyenne 10 g chacun, et qui offrent une chair ferme, juteuse, et subtilement acidulée. Très appréciée des enfants, la Poire jaune se déguste crue à l’apéritif où elle fait généralement sensation.

La tomate ‘Poire jaune’, une variété ancienne de type cerise très gratifiante

Cultiver la tomate Yellow Pearshaped

Les plants de tomate Poire jaune ont un développement large compris entre 1,20 et 2 m de haut à maturité. Il s’agit là d’une espèce qui n’a pas besoin d’être taillée. Sa hauteur potentielle demande toutefois un palissage dès la plantation (conduite sur une structure). En plus d’être aisée à cultiver, la Yellow Pearshaped est également très décorative au potager. On la sème sous abri chauffé entre février et avril, pour une récolte entre le mois de juin et de septembre.

La tomate ‘Barbaniaka’, une tomate cerise robuste et précoce

Originaire de Hongrie, la tomate Barbaniaka est une tomate cerise parfaite pour les débutants, puisqu’elle s’avère à la fois facile de culture, très productive, précoce et plutôt résistante aux maladies. Les petits fruits de type groseille de la Barbaniaka mesurent entre 1 et 1,5 cm de diamètre. D’une jolie couleur rouge vif, ils s’installent en longues grappes de 10 à 14 tomates miniatures. Relativement acidulée, cette tomate cerise est dégustée crue à l’apéritif en compagnie d’autres variétés plus sucrées.

La tomate ‘Barbaniaka’, une tomate cerise robuste et précoce

Cultiver la tomate ‘Barbaniaka’

Facile de culture, la Barbaniaka n’a besoin que de soleil et d’un paillis au pied pour prospérer. Elle demande toutefois à être tuteurée dès la plantation en raison de sa croissance rapide et de sa hauteur à maturité comprise entre 1,80 et 2 m. S’agissant d’une variété précoce (qui produit tôt dans la saison), on la sème entre les mois de février et de mars en intérieur et au chaud (à 20°C). Les plants sont repiqués en pleine terre dès que les risques de gelées ne sont plus à craindre. La récolte est ainsi possible dès le mois de juin et jusqu’en septembre.

La tomate ‘Roma’, une hybride sélectionnée pour sa résistance aux champignons

La tomate Roma est née d’une hybridation entre la San Marzano et la Pan America. Il s’agit d’une variété très productive et résistante au mildiou, ainsi qu’aux maladies fongiques responsables d’un arrêt de l’écoulement de la sève. La Roma a ainsi été sélectionnée pour résister aux champignons verticillium et fusarium. En outre, cette tomate hybride produit des panicules de petits fruits, oblongs et rouge écarlate, pesant entre 40 et 80 g. Des fruits charnus, parfaits pour confectionner des conserves. La Roma rend peu de jus et se prête parfaitement à toutes les préparations cuisinées.

La tomate ‘Roma’, une hybride sélectionnée pour sa résistance aux champignons

Cultiver la tomate ‘Roma’

Là encore, la Roma est une variété facile à cultiver pourvue qu’elle bénéficie de suffisamment d’ensoleillement et d’un sol frais, riche et léger. De croissance déterminée, les plants présentent un développement assez limité, compris entre 80 et 120 cm de haut. On sème la tomate Roma entre les mois de mars et d’avril, avant de la repiquer au jardin entre avril et juin, lorsque les gelées ne sont plus à craindre. Variété précoce, la récolte s’étend du mois de juin à septembre.

La tomate ‘Saint-Pierre’, une variété de gros calibre facile à cultiver

Variété traditionnelle du potager, la tomate Saint-Pierre est sans doute la tomate ancienne de gros calibre la plus facile à cultiver. La Saint-Pierre est une variété hâtive (qui vient rapidement), mais aussi productive. Ses fruits se présentent en grappes de 4 ou 5 individus, et pèsent en moyenne 100 à 200 g. Avec sa saveur légèrement acidulée et sa chair ferme, la tomate Saint-Pierre, bien ronde et rouge, est parfaite pour les farcis. D’autant qu’il s’agit d’une variété bien résistante à l’éclatement.

La tomate ‘Saint-Pierre’, une variété de gros calibre facile à cultiver

Tomate Saint-Pierre © Ferme de Saint-Marthe

Cultiver la tomate ‘Saint-Pierre’

La culture de la tomate Saint-Pierre est aisée depuis son semis jusqu’à sa récolte. Elle demande un sol léger, frais et riche, ainsi que beaucoup de soleil, et un tuteurage dès la plantation. En effet, cette variété atteint 1,50 m de haut. On la sème en intérieur à 20°C entre les mois de mars et d’avril, avant de la repiquer en pleine terre entre la mi-mai et juin, lorsque le gel n’est plus à craindre. On la récolte entre les mois de juin et de septembre, parfois jusqu’en octobre.

La tomate ‘Téton de Vénus’, une variété qui ne craint ni l’oïdium ni le mildiou

La tomate Téton de Vénus est une variété ancienne qui fait partie du type Andine. D’origine méditerranéenne, elle tolère les sols humides et profite d’une très bonne résistance aux maladies, et ce malgré son aspect de fausse fragilité. De fait, elle ne craint ni l’oïdium, ni le mildiou. La tomate Téton de Vénus est reconnaissable à ses bouquets de petits fruits allongés et pourvus d’une pointe, qui rappellent sensiblement l’apparence des petits poivrons. Pesant de 70 à 100 g, ces fruits ont une chair dense et juteuse, et présentent peu de graines, pour une saveur particulièrement sucrée. Autre particularité, la tomate Téton de Vénus est très bien adaptée au séchage.

La tomate ‘Téton de Vénus’, une variété qui ne craint ni l’oïdium ni le mildiou

Tomate Téton de Vénus © Ferme de Sainte-Marthe

Cultiver la tomate ‘Téton de Vénus’

Bien que le développement de la Téton de Vénus soit relativement modeste, allant de 1,20 à 1,60 m, la croissance rapide de cette tomate demande un tuteurage dès la plantation. On la cultive en bac, potager ou serre, au soleil, et dans un sol drainant et riche en matières organiques. La tomate Téton de Vénus se sème sous abri chauffé entre les mois de mars et d’avril, pour des récoltes qui courent sur une longue période, de juin à septembre.

La tomate 'Rose de Berne', une variété ancienne résistante aux maladies

La tomate Rose de Berne fait partie des variétés anciennes de mi-saison qui s’adapte particulièrement bien aux régions exposées à un climat frais et humide. Elle est donc à privilégier par les débutants au potager qui résident dans les régions aux courts étés. La Rose de Berne dispose également d’une bonne résistante aux maladies, et notamment au mildiou. Il s’agit également de l’une des meilleures tomates anciennes, avec ses fruits à la remarquable chair rose, parfumée et sucrée. Des fruits pesant de 150 à 250 g, à la fois denses et juteux, qui sont très appréciés pour leurs qualités gustatives.

La tomate Rose de Berne, une variété ancienne résistante aux maladies

Cultiver la tomate ‘Rose de Berne’

La tomate Rose de Berne demande une exposition ensoleillée et un sol argilo-limoneux (riche et léger) et frais pour croitre. Dans ces conditions, elle atteint une hauteur de 2 m et doit donc être tuteurée ou palissée dès la plantation. On la sème sous abri chauffé de février à mai, pour une récolte tout l’été, de juillet à octobre.

Commentaires