Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Helichrysum, plante-curry, immortelles : semer, planter, entretenir

Les Immortelles en quelques mots

  • On distingue les Helichrysum ou immortelles vivaces (H.italicum, H.stoechas) des annuelles (immortelles à bractées ou Helichrysum bracteatum)
  • Les immortelles vivaces possèdent des fleurs en pompons jaune d’or sur un feuillage très aromatique gris argenté dégageant un parfum épicé de curry
  • Les Immortelles à bractées se distinguent par leurs fleurs écailleuses et colorées qui ne fanent pas dont on fait les plus beaux bouquets secs
  • Toutes poussent au soleil dans un sol très drainant
  • Elles fleurissent, sans entretien, de juin jusqu’aux gelées dans les rocailles, les talus, les pots ou les massifs un peu sauvages du jardin

Le mot de notre experte

Le genre Helichrysum regroupe différentes plantes méditerranéennes plus connues sous les noms d’immortelles. Parmi elles, l’Helichrysum italicum, Helicryse italienne ou Immortelle de Corse, dont on extrait une huile essentielle aux vertus anti-rides, l’Helichrysum stoechas aussi appelé « immortelle des dunes » aux feuilles très duveteuses, l’Helichrysum thianschanicum, l’Helichrysum arenarium ou encore l’Helichrysum petiolare qui sont des immortelles vivaces et les Helichrysum bracteatum ou immortelles à bractées qui sont des annuelles appréciées pour leurs fleurs séchées.

Toutes sont reconnues comme des plantes médicinales mais, en plus d’être synonyme de fleur anti-âge miracle, l’immortelle possède bien des attraits !

Les immortelles vivaces ou « plantes à curry », se distinguent par leur feuillage argenté surmonté de fleurs jaunes soleil de l’été aux gelées, et surtout par le parfum puissant évoquant le curry qu’elles dégagent, à l’instar de l’Helichrysum italicum très apprécié au jardin comme en cuisine.

L’immortelle à bractées possède des fleurs qui ne fanent jamais, qui conservent leurs couleurs en séchant ce qui en font les meilleures fleurs pour composer de jolis bouquets secs. Roses, orangées, blanches, bleu-lilas, ou encore rouges, grâce aux nombreuses sélections horticoles, les fleurs d’immortelles annuelles se déclinent dans des teintes brillantes très variées.

Qu’elle soit rustique ou annuelle, l’immortelle ne craint ni la sécheresse, ni les embruns, et aime la chaleur et les terres drainantes, plutôt pauvres et calcaires, l’immortelle à bractées appréciera toutefois un peu plus de fraîcheur à son pied.

En rocaille, en bordure, au potager, en pot ou en bouquet pour votre intérieur, adoptez-l’Helichrysum pour garder un décor fleuri dans les jardins secs jusqu’à l’entrée de l’hiver.

Laissez-vous tenter par nos vivaces méditerranéennes et découvrez nos graines pour bouquets secs !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Helichrysum

Famille : Astéracées

Noms communs : Immortelle, plante à curry

Floraison : Juillet à octobre

Hauteur : 0,25 cm à 1,20 m

Exposition : Soleil

Sol : Caillouteux, frais

Rusticité : -2 à -15°C selon les espèces

L’Helichrysum, hélichryse ou immortelle appartient à la vaste famille des Astéracées, comme les marguerites et les asters.

Le genre comprend 500 espèces de plantes vivaces herbacées, annuelles ou de sous arbrisseaux aux tiges ligneuses souvent aromatiques, originaires des collines arides des régions sèches et ensoleillées du pourtour méditerranéen, notamment d’Italie mais aussi d’Asie, d’Afrique du Sud et d’Australie.

Parmi les plus courantes, on distingue :

  • les immortelles vivaces comme l‘Helichrysum italicum, Immortelle Corse, immortelle d’Italie, Plante-Curry ou encore l’Herbe à curry dont le feuillage très aromatique dégage un puissant parfum de curry, l’immortelle commune ou « immortelle des dunes » (Helichrysum stoechas) aux feuilles duveteuses et aux fleurs dressées comme des toupets et l’immortelle laineuse (Helichrysum petiolare) reconnaissable à ses feuilles grises et laineuses qui se décline en de nombreux cultivars.
  • leur cousin moins rustique, l’Helichrysum bracteatum que l’on retrouve aussi sous le nom de Bracteantha bracteata ou immortelle à bractée est une plante vivace dans son pays d’origine mais cultivée en annuelle sous nos climats. Il est très apprécié pour ses capitules multicolores incontournables dans les bouquets secs.

La plante forme assez rapidement une touffe dense, arrondie, érigée (Helichrysum italicum, Helichrysum stoechas) ou tapissante et retombante (Helichrysum petiolare), selon les espèces d’helichrysum. Elle est composée de tiges ligneuses atteignant 0,25 à 0,80 m, voire 1 ,20m de hauteur selon les espèces. L’immortelle à bractée montre une croissance plus rapide, et fleurit deux à trois mois seulement après le semis.

Les immortelles vivaces se distinguent par un feuillage qui persiste en hiver très aromatique rappelant l’odeur de curry. Les tiges fortement ou peu ramifiées portent des feuilles dont la forme et la couleur diffèrent selon les Helichrysum.

Les feuilles alternes, proches de celles de la lavande, présentent le plus souvent un limbe étroit, linéaire, lancéolé à elliptique, acuminé, parfois en forme de cœur chez le Helichrysum petiolare. Elles mesurent de 2 à 15 cm de long et sont duveteuses, voire particulièrement laineuses chez les espèces vivaces, lisses et vertes chez les annuelles.

immortelle plante curry

Certaines immortelles vivaces possèdent un joli feuillage argenté : Helichrysum italicum et Helichrysum petiolare ‘Silver’

Si ce feuillage est remarquable par ses tons gris, gris-vert ou encore gris-blanc, certains cultivars de l’Immortelle laineuse comme ‘Variegata’ se démarquent par un feuillage vert panaché de jaune.

Ce buisson aux reflets d’argent se couvre de fleurs de juin à septembre, parfois jusqu’aux premières gelées. Cette floraison estivale et automnale est l’autre attrait de la plante. Toutefois, les immortelles vivaces et les immortelles annuelles se distinguent également par leur fleurs bien différentes.

De la souche ligneuse émergent de fines tiges feuillues portant chacune à leur extrémité de petites inflorescences globuleuses.

L’Helichrysum italicum et ses compagnons vivaces exhibent des petits capitules jaunes de 3 à 8 cm de diamètre réunis en corymbes au bout de chaque tige. La plante se couvre alors de très nombreuses fleurs qui éclosent en pompons sphériques. Dépourvus de ligules et entourés de longues bractées plus claires,  moins nombreuses cependant que celles de l’immortelle à bractées, ils sont formés de fleurons étroitement serrés  évoquant des petits boutons jaune d’or, Helichrysum en grec signifie « soleil d’or ».

Certaines espèces, à l’instar de l’Immortelle orientale offre des fleurs aux coloris changeants évoluant du jaune pâle au jaune soleil au fur et à mesure qu’elles s’épanouissent.

Les immortelles à bractées possèdent un caractère si affirmé qu’on les distingue entre mille tout comme celles de leur cousin le Chrysanthème ! Elles éclosent en capitules solitaires de 2 à 8 cm de diamètre au bout de chaque tige.  Les fleurs du Xerochrysum bracteatum se caractérisent par une corolle dépourvue de fleurons rayonnants qui sont remplacés par des bractées desséchées et translucides imitant les pétales. Ces bractées minces et rigides comme une feuille de papier (papyracées) évoquent la nacre et ont la particularité de ne pas faner, ce qui a valu à cette fleur son nom « d’immortelle ». Elles s’épanouissent autour d’un cœur de minuscules fleurons tubulaires jaunes marqué d’un anneau de couleur sombre. Elles produisent en séchant de petites graines à aigrettes qui se ressèment parfois spontanément, disséminées par le vent.

immortelle plante curry

Floraison de l’Helichrysum italicum et de l’Helichrysum bracteatum

Jaune d’or nacré à l’origine, elles offrent désormais, grâce aux multiples sélections, des couleurs de fleurs très variées, des plus criardes aux plus douces. Elles sont le plus souvent proposées en mélange de coloris. Ces corolles bien brillantes et écailleuses, se déclinent en de nombreuses teintes allant du blanc au pourpre en passant par le lilas, le saumoné, le rose tyrien, le rouge, le bronze et le jaune et l’orange foncé. Certaines sont bicolores. Les capitules sont le plus souvent doubles, les nombreuses hybridations ayant permis par exemple la création de l’Helichrysum monstruosum ou Immortelle à bractées doubles monstrueuse, une autre immortelle aux fleurs géantes !

Cette floraison mellifère remarquablement généreuse chez toutes les immortelles, se renouvelle sans interruption tout l’été, attirant de très nombreux insectes pollinisateurs en particulier les abeilles.

Les jolis capitules lumineux permettent de réaliser de magnifiques bouquets secs de très longue durée, très appréciés en fleuristerie, en particulier, les immortelles à bractées. Les Immortelles sont aussi superbes en bouquets frais.

Si les Immortelles à bractées ne résistent qu’aux gelées légères de l’ordre de -1 à -2 °C, se cultivant en annuelles, les immortelles vivaces sont pour la plupart relativement rustiques (au moins jusqu’à -10 -15°C). Toutes apprécient les expositions chaudes, ensoleillées ou la mi-ombre supportant la sécheresse et les sols pauvres ou calcaires. Elles poussent en sol drainé ou peu profond et ne supportent ni les sols acides, ni lourds car elles redoutent l’humidité hivernale. Les Immortelles à bractées se développeront davantage en sol frais et enrichi dans lequel elles se montreront plus florifères.

Les immortelles trouve facilement leur place dans un jardin naturel et en particulier dans un jardin sec pour fleurir les rocailles ou les zones un peu sauvages. Elles s’intègrent à merveille dans les massifs de fleurs annuelles et vivaces, bordures, mixed-border, mais aussi dans les pots et jardinières sur les balcons et la terrasse.

Toutes les immortelles sont connues depuis longtemps pour leurs propriétés médicinales. On extrait notamment de l’immortelle d’Italie, une huile essentielle utilisée pour ses vertus anti-inflammatoires et antalgiques et réputée pour son action anti-âge.

Les feuilles fraîches des immortelles vivaces peuvent s’utiliser en cuisine pour parfumer salades, poissons, grillades, riz ou marinades, peu digestes, il est préférable de ne pas les consommer. Dans certains pays, les fleurs séchées de l’immortelle des dunes sont consommées en infusion.

Principales espèces et variétés

Dans la famille des immortelles vous aurez donc le choix entre les espèces vivaces au feuillage argenté et duveteux diffusant un parfum puissant de curry et les variétés annuelles à bractées aux couleurs vives et gaies, idéales pour confectionner des bouquets secs. Toutes fleurissent avec enthousiasme tout l’été dans les rocailles ou les zones un peu sauvages du jardin !

Les plus populaires

Helichrysum italicum - Plante-curry

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 50 cm

Son beau feuillage gris persistant parfum de curry très intense, perceptible à plusieurs mètres. Elle pousse aussi bien en pot qu'au jardin dans une terre bien drainante !

Helichrysum italicum - Plante-curry en plants

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 35 cm

Ses feuilles très aromatiques dégagent un puissant parfum de curry et peuvent s'utiliser en cuisine. A planter au potager comme en rocaille au jardin !

Graines d'Immortelle à bractées double en mélange

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 100 cm

Des fleurs qui ne fanent pas et des couleurs chaudes qui permettent la confection des plus beaux bouquets secs. Elle se sème partout au soleil en massif, bordure de massif, bac, ou talus.

Nos préférées

Helichrysum petiolare Silver

Période de floraison Juin à Oct.

Hauteur à maturité 50 cm

Une espèce d'immortelle vivace rampante formant de magnifiques tapis argentés. Plus frileux que ses couines vivaces, elle apportera une touche élégante à vos potées et suspensions.

Graines d'Immortelle à bractées monstrueuse double saumon

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 80 cm

Cette sélection offre de très grandes fleurs écailleuses d'une très jolie teinte saumonée de coquillage nacré. Elle fleurira avec enthousiasme tout l'été dans les rocailles ou les zones un peu sauvages du jardin.

Plantation

Où planter l’immortelle ?

L’Helichrysum ou Immortelle est une plante méditerranéenne dont la rusticité est variable selon les espèces. Les immortelles vivaces  comme l’Helichrysum italicum supportent assez bien le froid autour de-15°C, et poussent partout en France, ce sont des plantes très répandues dans les jardins méditerranéens. Dans les régions très froides et humides, l’immortelle vivace pourra cependant commencer à souffrir à partir de -10°C, car c’est une plante qui redoute l’humidité surtout en hiver. Les Immortelles à bractées sont des vivaces gélives, qui seront cultivées en annuelles à ressemer chaque année dans nos jardins.

De leurs origines, toutes les immortelles ont conservé le goût de la chaleur et des terres arides. Les Helichrysum sont des plantes de soleil et de jardin sec par excellence !

Ce sont des plantes frugales qui poussent très facilement en plein soleil, dans tout sol peu profond, pauvre, plutôt calcaire, même pierreux et caillouteux, dans tous les cas très bien drainé, ne craignant que les terres trop humides. Elles s’adaptent dans tout sol ordinaire du moment qu’il ne retient pas l’eau. Pour bien fleurir, les Immortelles à bractées réclameront cependant une terre un peu plus fraîche et enrichie tout au long de la saison.

Les Immortelles vivaces sont incontournables dans tous les jardins naturels, en particulier dans les jardins secs ou dans les jardins de bord de mer car elles ne craignent pas les embruns. Elles sont également utiles pour combler les vides dans un massif de vivaces. Les espèces vivaces sont une aubaine pour les terrains secs où elles forment en toute saison de jolies touffes argentées dans les rocailles et les talus secs, dans les bordures ou pour jouer les couvre-sol dans les zones les plus ingrates du jardin. La plante-curry trouve naturellement sa place également dans un potager dans un carré ou une bordure d’aromatiques.

Les immortelles annuelles se sèmeront un peu partout également au jardin d’onrnement comme dans un jardin de fleurs à couperet fleuriront tout l’été jusqu’en octobre les pots, suspensions fleuries et les jardinières sur le balcon ou la terrasse.

Quand planter l’immortelle vivace ?

Nos mini-mottes d’Helichrysum  se plantent au printemps de mars à mai selon la région quand les températures remontent ou à l’automne en septembre-octobre en climat chaud.

Comment planter l’immortelle vivace?

En pleine terre

L’immortelle a impérativement besoin d’un drainage parfait. En sol trop lourd trop compact ou argileux, incorporez des graviers ou du sable grossier au fond du trou de plantation. Si votre terrain est trop humide, plantez-la sur une pente ou dans une rocaille surélevée. Espacez les plants de 30 à 40 cm environ en tous sens (comptez 4 à 6 pieds au m2).

Avant la plantation définitive, nous vous conseillons de repiquez nos jeunes plants en mini-mottes dans des godets remplis de terreau afin de les endurcir. Installez-les en extérieur dès que les risques de gelées sont définitivement écartés.

  • Creusez un trou de diamètre 2 à 3 fois plus grand que la motte
  • Travaillez bien la terre pour la décompacter
  • Allégez avec du sable grossier
  • Étalez un lit de graviers au fond du trou
  • Déposez la mini-motte au centre du trou sans trop enterrer le collet
  • Rebouchez, tassez légèrement
  • Arrosez bien à la plantation puis modérément sans noyer les racines

En pot

La terre doit être bien drainante pour éviter l’humidité stagnante qui ferait pourrir les racines. L’immortelle laineuse (Helichrysum petiolare), moins rustique que ses comparses vivaces est généralement considérée comme une annuelle et avec son port retombant est plus adaptée à la culture en pot ou en suspensions fleuries que les autres immortelles vivaces.

  • Dans un grand contenant d’au moins 50 cm de diamètre, étalez une bonne couche de gravillons ou de billes d’argile
  • Plantez dans un mélange de terreau, de terre de jardin et de sable de rivière ou de pouzzolane
  • Arrosez à la plantation puis sans excès, uniquement en cas de sécheresse et en ne laissant jamais d’eau stagner dans les soucoupes
  • Installez en plein soleil

Suivez nos conseils pour bien planter nos mini-mottes en jardinières

Quand et comment semer l'immortelle annuelle ?

Les graines d’immortelle à bractée se sèment au printemps, sous-abri février-mars-avril ou directement en place après les gelées à partir d’avril pour floraison qui commencera en juillet.

Sous-abri

  • Semez les graines le plus clair possible en caissette remplie d’un bon terreau pour semis
  • Recouvrez légèrement les graines de terreau
  • Tassez et arrosez copieusement en pluie fine
  • Gardez les semis à la lumière, sous abri chauffé à 20°C et maintenez humide jusqu’à la levée qui prend 2 à 3 semaines
  • Repiquez les plantules quand ils mesurent environ 5 cm  dans godets individuels
  • Installez au jardin fin mai lorsque la température sera suffisamment chaude en les espaçant de 30 à 40 cm en tous sens
  • Pincez les tiges pour qu’elles se ramifient un peu plus, elles produiront plus de fleurs !

Semis direct en pleine terre ou en pot

En pleine terre

La floraison débutera plus tardivement, à partir du mois d’août avec cette méthode car les graines des immortelles à bractée ne pourront être semées que lorsque tout risque de gel est écarté et sur une terre bien réchauffée, par conséquent, pas avant le mois d’avril ou de mai.

  • Semez vos graines à la volée, le plus clair possible dans une terre bien nettoyée, aérée et enrichie de terreau
  • Recouvrez-les légèrement de terreau
  • Tassez et arrosez en pluie fine jusqu’à la levée
  • Après la levée, éclaircissez le semis en ne conservant que les plants les plus robustes tous les 30 à 40 cm
  • Pincez l’extrémité des jeunes tiges pour les inciter à se ramifier

En pot

Vous pouvez aussi opter pour un semis directement en pot de 30 cm de diamètre ou en jardinière de 30 cm de long, dans un mélange de terreau, de sable et de terre de jardin. Après la levée, éclaircissez de façon à ne conserver que trois plantules par contenant.

Comment entretenir les Immortelles ?

Une fois bien installées, les Immortelles qu’elles soient vivaces ou annuelles demandent très peu d’entretien. Ceux sont des plantes rarement malades du moment que le sol reste bien drainé.

L’entretien des Immortelles vivaces

Le premier été arrosez 1 fois par semaine puis uniquement en cas de sécheresse prolongée et toujours sans excès. Elles sont habituées aux longs étés arides caractéristiques du climat méditerranéen, ne nécessitant aucun arrosage une fois bien enracinées.

En pot, arrosez un peu plus souvent en laissant toujours le substrat bien sécher entre deux arrosages.

Les Immortelles vivaces sont des plantes frugales pour lesquelles aucun engrais n’est utile.

Dans les régions aux hivers rudes, rentrez les Helichrysum les plus frileux comme l’Helichrysum petiolare à l’abri du gel et de la pluie, arrosez-les à peine durant l’hiver et ressortez-les en mai.

Et suivez nos conseils pour bien entretenir les vivaces et protéger vos plantes du froid.

Taille des immortelles vivaces

La taille n’est pas indispensable, elle permet simplement de leur conserver une jolie forme. Elles supportent bien les tailles régulières mais non drastiques en fin d’hiver qui l’empêcheront de former du vieux bois car les parties qui se lignifient en bois dur se dénudent petit à petit et n’émettront plus de nouvelles pousses.

  1. En fin de saison, coupez simplement les hampes florales avec un sécateur pour éviter que les fleurs ne fructifient, épuisant la plante inutilement : faîtes-les sécher la tête en bas pour confectionner des bouquets secs !
  2. La taille ne se pratique que sur les pousses de l’année encore vertes et tendres : évitez de toucher au vieux bois, il ne repartirait pas. Au début de printemps (mars-avril) : taillez le plus gros des jeunes pousses à 2 ou 3 cm du vieux bois, pas davantage.

Récolte des feuilles

La récolte des feuilles fraîches très aromatiques de l’Helichrysum ou Plante à Curry se fait toute l’année, au fur et à mesure des besoins pour parfumer plats et salades.

L’entretien des immortelles à bractées

L’immortelle à bractée montre une croissance très rapide, elle appréciera donc une terre un plus fertile enrichie d’un engrais liquide pour plantes fleuries une fois dans la saison pour les plants de pleine terre et une fois par mois de juin à septembre pour les sujets en pot.

Elle aura également besoin d’arrosages plus réguliers que ses cousines vivaces, ce qui la rendra plus florifère encore.

Supprimez régulièrement les fleurs fanées pour favoriser l’apparition de nouvelles et rallonger la durée de floraison.  Laissez toutefois grainer quelques fleurs : vous pourrez les semer l’année suivante. Les plantes seront jetées en fin de saison.

Récolte des fleurs séchées d'immortelle

Les immortelles qu’elles soient vivaces ou non doivent leur nom au fait qu’elles ne fanent pas, même après leur floraison, ce qui fait de la fleur d’immortelle, l’une des meilleures fleurs pour bouquets secs.

Cueillez les fleurs par temps sec, un peu avant qu’elles ne soient complètement épanouies. Suspendez ces tiges fleuries la tête en bas dans un endroit sec, obscur et aéré. Lorsque les feuilles sont desséchées, débarrassez-en les tiges car elles blanchissent en séchant et seront peu esthétiques dans vos bouquets. Et découvrez notre collection de graines de fleurs pour bouquets secs.

helichrysum monstrosum

Maladies et ennemis éventuels

Peu sensibles aux maladies, les Immortelles ont peu d’ennemis.

Par temps chaud et humide, surtout en fin d’été, elles peuvent être sensibles à l’oïdium qui laisse un feutrage blanc sur le feuillage. En préventif : arrosez au pied sans mouiller les feuilles et pulvérisez du purin d’ortie, une décoction de prêle ou encore de la bouillie bordelaise.  En cas d’atteinte : supprimez et brûlez les parties malades et suivez nos conseils pour lutter contre la maladie du blanc.

Elles peuvent également être la cible des pucerons et des chenilles  : faites des pulvérisations d’eau additionnée de savon noir pour les déloger.

Multiplication des immortelles vivaces

Les immortelles vivaces telles que l’Helichrysum italicum ou immortelle d’Italie se multiplient facilement en juin par boutures herbacées ou par boutures semi-aoûtées en juillet-août.

Comment faire des boutures d’Helichrysum ou Immortelle

  • Prélevez des bouts de tiges sans fleurs de 10 à 12 cm de long
  • Supprimez les feuilles du bas de la tige
  • Piquez les boutures dans des godets remplis de terreau et de sable de rivière
  • Maintenir le substrat humide jusqu’à l’enracinement
  • Abritez les jeunes plantules du gel tout l’hiver
  • Mettez en place au printemps suivant lorsque les températures sont radoucies
  • Pincez les tiges pour qu’elles s’étoffent
  • Arrosez à la plantation puis sans excès

Associer

Tout comme leurs cousines méridionales, la lavande ou la santoline, les Immortelles vivaces apportent toujours dans un jardin une touche méditerranéenne à la fois dépaysante et élégante. Elles sont incontournables dans les jardins secs et sauvages écrasés par le soleil, où elles forment tout au long de l’année de jolies touffes argentées.

Dans une rocaille, l’Helichrysum italicum ou l’H. petiolare tiendront compagnie à d’autres plantes vivaces méditerranéennes toutes aussi frugales et rompues à la sécheresse, un romarin rampant, une petite potentille, un Tanacetum haradjanii, des armoises ou des orpins jaunes. On peut leur associer d’autres vivaces qui requièrent des conditions de culture identiques comme le Gazon d’Espagne, l‘Armoise laineuse, le Cerastium tomentosum.

association immortelle curry

Un exemple d’association d’inspiration méditerranéenne : Perovskia atriplicifolia ‘Blue Spire’, Helichrysum italicum, Lavande, Romarin et Santoline

Auprès d’une Artemisia, de santolines, et de quelques touffes de lavandes, elles composeront une bordure aromatique de feuillages glauques ou gris qui sent bon la garrigue. Avec leur feuillage lumineux qui persiste en hiver, associées au delosperma et à des dianthus, elles seront aussi de bonnes plantes pour couvrir le pied d’arbustes méditerranéens comme les lauriers roses, les cistes ou les oliviers.

Leur floraison jaune vif fera également écho au bleu ou pourpre offerts par les céanothes ou les buddleias. Pour une cacophonie de fleurs jaunes, rapprochez-les des Achillées, des Hélianthèmes, de coreopsis, d’helenium tandis qu’elles offriront un joli contraste avec le bleu complémentaire des Perovskia, des caryopteris, des nepetas et des sauges. Sur un talus aride, associez-les avec des petits arbustes de sol sec tels que l’Hertia cheirifolia, l’Hypericum olympicum), le genêt rampant et des euphorbes de terrain sec.

association immortelle

Une idée d’association en panier à suspendre : Helichrysum petiolare ‘Silver’, Pelargonium ‘Amelit’ et Cinéraire (‘Silver Dust’ par exemple)

Dans une prairie naturaliste de soleil, les immortelles vivaces participeront à des scènes foisonnantes et colorées au cœur de l’été avec des vivaces de terrain sec très florifères comme les Echinops, Erigeron karvinskianus, des Echinacées, des roses trémières, centaurées moschata, Leucanthèmes, les Agastaches, des astragales. Dans un jardin de gravier, les touffes argentées des immortelles vivaces voisineront avec quelques petites graminées échevelées comme les Stipa pennata ou Stipa tenuifolia, ou encore avec des Agaves ou des oponces pour des associations plus contemporaines.

Au potager, vous pourrez associer la plante curry à d’autre plantes vivaces aromatiques faciles à vivre comme les thyms, les sauges…

De leur côté, les immortelles à bractées ou immortelles annuelles avec leur allure un brin surannée, et leurs teintes éclatantes variables à l’infini, s’imposent dans tous les jardins de campagne, où elles apportent un supplément d’exotisme aux mixed-borders colorés ou bordures de massifs. Fleurissant au cœur de l’été et jusqu’aux premières lueurs de l’automne, mêlées aux hélénies, gaillardes, orpins d’automne, des vivaces à floraison tardive ou à des Marguerites africaines des annuelles aux teintes chatoyantes, elles permettent d’apporter des couleurs saturées à une époque de l’année un peu moins fleurie.

association helichrysum

Un exemple d’association : Helichrysum bracteatum (la couleur que vous voulez ou un mix), Alchemille (comme A. epipsila) et Bacopa ‘Snowtopia White’

Elles s’accordent également bien avec les fleurs imposantes des dahlias. Leurs capitules brillants s’intègrent au sein d’un foisonnement de graminées légères comme le Pennisetum ou herbe-aux-écouvillons, le Miscanthus, le Stipa pennata, l’Orge à crinière qui allègeront leurs fleurs très dessinées. Les asters et les Chrysanthèmes sont également de bons compagnons pour accompagner leur floraison jusqu’à l’automne.

Dans un jardin bouquetier, mariez-les à des statices, à des Amarantes, elles font partie des fleurs les plus faciles à faire sécher ! En jardinière, mélangez-les à des zinnias, des petits dahlias mélangés aux épillets plumeux de petites graminées.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire