Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Comment multiplier l'Helichrysum ?

L’Helichrysum, aussi connue sous les noms d’« Immortelle » ou de « plante curry », est une petite vivace méditerranéenne. Il existe également des variétés annuelles : les immortelles à bractées (Helichrysum bracteatum).

L’Hélichryse est appréciée pour sa floraison estivale colorée, ainsi que pour son feuillage gris, argenté, persistant et aromatique chez les variétés vivaces. Simples à cultiver et peu exigeantes, les Immortelles s’épanouiront en plein soleil dans un sol sec et bien drainé, même pauvre et caillouteux. Ce sont également des plantes faciles à multiplier, que ce soit par bouture, division ou semis.

Découvrez donc nos conseils pour réussir la multiplication des Helichysum et obtenir de nouveaux plants simplement et gratuitement.

Comment multiplier l’Helichrysum
L’Immortelle dans son aire naturelle méditerranéenne

Et pour tout savoir sur la culture de l’Immortelle, consultez notre article : « Helichrysum, plante-curry, immortelles : semer, planter, entretenir ».

Bouturer l'Helichrysum

Le bouturage est la technique la plus efficace pour multiplier l’Hélichryse vivace (Helichrysum italicum, Helichrysum stoechas et Helichrysum petiolare). Elle permet de recréer un exact clone de la plante d’origine, appelée « plante mère ». Le nouveau plant disposera donc des mêmes caractéristiques génétiques que la plante dont elle provient.

Simple à réussir, accessible aux jardiniers même débutants, le bouturage vous permettra d’obtenir rapidement et de façon économique plusieurs nouveaux plants d’Immortelle.

Matériel nécessaire

  • Un godet ou un pot impérativement percé (conventionnel en plastique ou biodégrable)
  • Un vaporisateur pour un arrosage en douceur
  • Un crayon ou un bâtonnet pour préparer le trou de plantation
  • Un sécateur bien aiguisé et préalablement désinfecté, pour éviter tout risque de transmission de maladie
  • Un substrat léger : terreau pour semis et repiquageterreau pour plantes méditerranéennes ou un mélange à part égale de terreau universel et de sable

Quand procéder ?

Le bouturage s’effectue en été, de juillet à septembre, sur des tiges semi-ligneuses ou semi-aoûtées. Cela signifie que les rameaux ne sont plus tout jeunes (ce que l’on appelle tiges vertes ou herbacées), mais qu’ils sont encore un peu souples et pas totalement transformés en bois dur.

Les boutures pratiquées en fin de printemps (mai-juin) sur les rameaux de l’année peuvent aussi fonctionner, mais ont généralement moins de chance de réussite.

Comment procéder pour le bouturage de l'Helichrysum ?

  1. À l’aide du sécateur, prélevez sur la plante mère une ou plusieurs tiges non fleuries, d’environ 10 cm de longueur
  2. Retirez les feuilles sur environ les 2/3 bas de la tige (correspondant à la partie qui sera enterrée) : c’est ce que l’on appelle l’habillage.
  3. Remplissez le godet ou le pot de substrat.
  4. Humidifiez le substrat à l’aide du vaporisateur, idéalement avec de l’eau de pluie.
  5. À l’aide du crayon, faites un ou plusieurs trous de plantation, d’environ 5 cm de profondeur.
  6. Piquez-y la ou les boutures.
  7. Tassez délicatement avec les doigts pour maintenir la tige droite et éliminer les bulles d’air.
  8. Placez le godet ou le pot dans un endroit chaud, protégé du vent, de la pluie et des rayons directs du soleil.
multiplier Helichrysum Helichryse immortelle
Préparation du matériel et coupe des tiges à bouturer, habillage des tiges et plantation dans le substrat

Le substrat devra être gardé humide jusqu’à l’enracinement, au bout de 3 à 4 semaines environ. De nouvelles pousses devraient alors apparaître, preuve de la réussite du bouturage.

Pour multiplier les chances de réussite, vous pouvez aussi procéder à un bouturage à l’étouffée. Pour cela, placez un sac transparent (type sac à congélation), une cloche ou une bouteille en plastique dont la base aura été coupée directement sur le godet. Cette technique permet de récréer des conditions de chaleur et d’humidité favorable à la reprise, comme dans une mini-serre. Veillez simplement à aérer de temps en temps pour éliminer l’humidité en excès et empêcher le développement de maladies.

Les jeunes plantes bouturées seront ensuite déplacées en situation lumineuse. Elles seront gardées à l’abri pendant toute la période hivernale. L’arrosage sera alors réduit : attendez toujours que le substrat soit bien sec en surface.

Au printemps, une fois les derniers risques de gelées écartés, repiquez les boutures d’Hélichryse soit dans un pot d’au moins 30 à 40 cm de diamètre, soit directement en pleine terre.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur le bouturage ? Consultez l’article d’Alexandra : « Le bouturage : tout savoir sur les différentes techniques et nos conseils ».

Diviser l'Helichrysum

La division permet de séparer le système racinaire d’une plante en une ou plusieurs parties. Les plants séparés disposent déjà de leurs propres racines, favorisant ainsi la reprise. La division intervient sur des plantes déjà en place depuis plusieurs années (3 ou 4 ans en moyenne). Elle permet aussi de rajeunir les végétaux qui commencent à prendre trop de place ou à se dégarnir.

À noter que cette technique a moins de chances de réussite que le bouturage. En effet, plusieurs plantes méditerranéennes n’apprécient pas d’être déplacées une fois installées. C’est le cas par exemple de la lavande, du romarin ou du thym. Le déménagement est, pour eux, plus traumatique que pour d’autres végétaux, limitant les chances de reprise. L’Immortelle peut donc connaître des difficultés de reprise lors de la division.

diviser l'helichrysum
La division permet aussi de rajeunir les touffes d’Immortelles et d’obtenir de nouveaux plants pour le jardin

Matériel nécessaire

Quand procéder ?

Les Helichrysum vivaces sont divisés au printemps, une fois les derniers risques de gelées écartés.

Ne pratiquez pas de division en automne, le sol et l’environnement plus humides auraient tendance à fragiliser encore d’avantage les racines.

Comment procéder pour la division de l'Helichrysum ?

Si vous prévoyez de cultiver l’une des parties divisées en pot, prévoyez un contenant percé d’environ 30 à 40 cm de diamètre, rempli de substrat et préalablement humidifié. Si au contraire, vous préférez une culture directement en pleine terre, préparez en amont la zone concernée : désherbez, retirez les cailloux, travaillez le sol si besoin en l’allégeant et en y ajoutant le substrat.

  1. À l’aide de la bêche, déterrer la plante en la soulevant en douceur grâce à un mouvement de levier, tout en essayant de casser le moins de racines possible.
  2. À l’aide du couteau, séparez la motte en deux parties.
  3. Repiquez une moitié à l’endroit d’origine et l’autre moitié en pot ou en pleine terre.
  4. Arrosez abondamment pour favoriser la reprise, puis régulièrement pendant les 3 semaines qui suivent pour favoriser le développement des racines.

Semer l'Helichrysum vivace ou annuel

Le semis est l’unique moyen de multiplier les variétés annuelles d’Immortelles à bractées (Helichrysum bracteatum). Mais cette méthode de multiplication fonctionne aussi facilement pour les variétés vivaces.

Le semis est la méthode la plus naturelle pour multiplier une plante. Si elle demande un peu plus de patience, elle permet d’obtenir des nouveaux plants solides et apporte la satisfaction de voir un Helichrysum pousser de la graine jusqu’à la plante mature.

Matériel nécessaire

  • Un sachet de graines (trouvable en jardinerie, en magasin spécialisé ou sur internet) ou bien des graines préalablement récoltées au jardin la saison passée
  • Pour le semis sous-abris, plusieurs godets percés ou une caissette
  • Un vaporisateur pour un arrosage en douceur
  • Un substrat léger : terreau pour semis et repiquageterreau pour plantes méditerranéennes ou un mélange à part égale de terreau universel et de sable

Quand procéder ?

Le semis en place, directement en pleine terre, s’effectue au printemps. Attendez que les températures se soient radoucies (au-dessus de 12 °C environ) et que les derniers risques de gelées soient écartés, soit en avril ou mai selon votre région. À noter que la floraison des immortelles à bractées pourra être retardée dans l’été, du fait d’un semis plus tardif.

Les semis sous-abris peuvent quant à eux être avancés dès février-mars. La température idéale de germination sera de 16 °C à 20 °C environ.

Semer l’Helichrysum ’Helichryse immortelle
La récolte des graines d’Immortelles peut se faire directement au jardin

Comment procéder pour le semis de l'Helichrysum ?

Sous-abri

  1. Remplissez godets ou caissette de substrat.
  2. Semez les graines en surface : une petite pincée en godet, plusieurs pincées en caissette de façon assez dispersée.
  3. Recouvrez légèrement de terreau, sans trop enterrer les graines.
  4. Humidifiez généreusement à l’aide du vaporisateur.
  5. Placez en situation chaude et lumineuse.
  6. Maintenez humide jusqu’à germination et levée des semis, généralement sous 2 à 3 semaines.
  7. Lorsque les plantules mesurent environ 5 cm et que les sujets commencent à être à l’étroit, rempotez dans des godets individuels.
  8. Mettez en place en pleine terre à la fin du printemps.

En pleine terre

  1. Travaillez la zone qui recevra le semis en la désherbant, en retirant les éventuels cailloux et en l’allégeant avec le substrat.
  2. Semez les graines à la volée (en saupoudrant les graines de manière régulière sans trop densifier).
  3. Recouvrez légèrement de terreau, sans trop enterrer les graines.
  4. Humidifiez généreusement à l’aide du vaporisateur.
  5. Maintenez humide jusqu’à germination et levée des semis.
  6. Éclaircissez, en ne conservant que les pieds les plus robustes, espacés de 30 à 40 cm environ (les autres pieds plus fragiles pourront tout à fait être repiqués en godets individuels ou dans une autre zone en pleine terre).

Vous souhaitez en apprendre davantage sur les semis ? Consultez l’article de Virginie « Semis de graines annuelles : comment bien le réussir, en pleine terre ou en caissette » ou l’article d’Alexandra « Réussir le semis des plantes vivaces ».

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire