Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Agastache : planter, cultiver et entretenir

L'agastache en quelques mots

  • L’agastache est une ravissante vivace à la floraison estivale.
  • Sa floraison très mellifère rappelle celle de la lavande.
  • Très aromatique, son feuillage dégage un doux parfum d’anis.
  • L’agastache est une plante sans entretien et facile à vivre.
  • Son aspect un peu sauvage fait merveille dans les jardins naturels.

Le mot de notre experte

L’agastache est une ravissante vivace, qui rappelle la lavande, avec son joli port buissonnant et sa floraison en épis. Très aromatique, l’espèce Agastache foeniculum est autant appréciée au jardin qu’en cuisine. Son parfum d’anis lui vaut d’ailleurs le surnom d’hysope anisée. Agastache rugosa, ou agastache rugueuse, compte également parmi les plus connues, avec son parfum de menthe. Son aspect un peu sauvage fait particulièrement merveille dans les jardins naturels.

L’agastache présente une grande variété de couleurs, qui lui permet de trouver sa place dans tous les jardins. Du doux bleu lavande de la variété ‘Blue Fortune’, à l’intense rouge pourpré de A. mexicana ‘Red Fortune’, cette jolie vivace apporte de la fantaisie aux rocailles où son port dense et dressé fait merveille. Elle égaye aussi les massifs d’été et son caractère aromatique est idéal pour embaumer les bordures. La variété ‘Golden Jubilee’, au remarquable feuillage jaune doré, illumine particulièrement le jardin. Naturelle et sauvage, l’agastache est aussi parfaite en prairie fleurie ou pour habiller un talus un peu triste.

Très mellifères, les épis d’agastaches attirent de nombreux insectes pollinisateurs. Un allié précieux au potager et pour la biodiversité de tous nos jardins, même urbains !

Les fleurs d’agastaches sont très mellifères.

Assez rustique pour s’épanouir partout en France, l’agastache est une plante sans entretien et facile à vivre, qui ravira tous les jardiniers, même débutants. Il n’y a qu’une véritable condition à son bonheur : une terre parfaitement drainée. Elle s’accommode d’un large éventail de sol, ne craignant que les terres lourdes et argileuses, qui se gorgent d’eau en hiver. Elle résiste à la sécheresse comme au froid et ne craint ni les ravageurs ni les maladies. Même si l’oïdium apparaît durant les étés les plus chauds et secs, il reste sans conséquence néfaste.

Si l’agastache a une durée de vie plutôt courte pour une vivace (4-5 ans), elle sait faire oublier ce petit travers grâce à ses nombreux semis spontanés, qui offrent sans cesse de nouvelles pousses à ses pieds. Aromatique et chatoyante, cette vivace trop longtemps méconnue a vraiment tous les atouts pour être adoptée au jardin !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Agastache

Famille : Lamiacées

Nom commun : Agastache

Floraison : Estivale

Hauteur : 0,30 à 1,50 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Riche, frais, parfaitement drainé

Rusticité : -15°C

L’agastache est une vivace aromatique dont la floraison rappelle les épis de la lavande. Elle fait d’ailleurs partie de la même famille : les Lamiacées. Le genre comporte une trentaine d’espèces, issues de l’Amérique de Nord, du Mexique mais aussi d’Asie (Chine et Japon), où elle se développe naturellement dans les milieux secs.

Très ornementale, l’agastache possède un port dressé, dense et buissonnant, qui varie entre 45 cm de hauteur pour les variétés les plus petites (série Kudos), et plus de 1,50 m pour l’Agastache foeniculum ‘Golden Jubilee’ ou hysope anisée.

Le feuillage très aromatique exhale selon les variétés un parfum aux notes d’anis, de réglisse, de menthe ou de citron très apprécié en cuisine, pour parfumer des plats ou en infusion. Les feuilles caduques sont simples, lancéolées, de forme plus ou moins triangulaire, avec des bords finement dentés. Duveteuses au revers, elles affichent une teinte allant du vert moyen au vert profond, sans oublier la lumineuse ‘Golden Jubilee’ et son feuillage doré.

De cette touffe compacte émergent des épis dressés, constitués d’une multitude de petites fleurs mauves, violettes, roses, orange, rouges ou encore blanches selon les variétés. Cette floraison, aussi chatoyante que mellifère, attire de nombreux butineurs, ce qui en fait un allié précieux de la biodiversité dans nos jardins. Un avantage dont vous pouvez notamment tirer parti avantageusement en installant quelques pieds au potager.

Plus ou moins rustiques, certaines espèces sont parfois cultivées en annuelles, notamment l’Agastache foeniculum. Elles craignent surtout les sols lourds, qui retiennent l’eau en hiver. Ces vivaces s’adaptent cependant à tous nos climats, à condition que le sol soit parfaitement drainé. Préférez quand même un sol sec, même pauvre ou calcaire. L’agastache réussit par exemple très bien en rocaille. En sol argileux, privilégiez la plantation d’Agastache rugosa, plus tolérante.

Dans tous les cas, et même si l’agastache supporte la mi-ombre, installez-la de préférence en plein soleil, où elle développera toutes ses qualités aromatiques et une floraison plus abondante. Elle fera merveille en massif ou en rocaille accompagnée d’autres plantes de terrain sec. Vous pouvez également profiter de son allure sauvage en prairie fleurie ou encore en talus bien drainé. Et si vous n’avez pas de jardin, l’agastache trouvera aussi sa place en pot pour agrémenter un balcon bien exposé !

L’agastache est une vivace à l’espérance de vie assez courte, entre 4 et 5 ans. Elle se renouvelle cependant continuellement par semis spontanés et se divise très facilement.

Espèces et variétés

Agastache foeniculum, ou hysope anisée, est une des espèces les plus connues du genre. Son cultivar ‘Golden Jubilee’ est notamment très apprécié grâce à son feuillage doré.

Agastache rugosa se démarque également par sa plus grande tolérance aux sols lourds et son aspect sauvage qui fait merveille en jardin naturel.

On distingue d’autres espèces, mais vous trouverez généralement dans le commerce des variétés hybrides, dont l’origine n’est pas toujours spécifiée. Quel que soit votre choix, pensez à installer vos agastaches dans un sol bien drainé, pour qu’elles puissent pleinement s’épanouir.

Agastache Black Adder

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 80 cm

Cette variété robuste offre une magnifique floraison constituée de longs épis portant des calices noirs surmontés de corolles tubulaires bleu électrique. Une association de couleur rendue d’autant plus lumineuse par le feuillage vert clair, très aromatique.

Agastache Blue Fortune

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 80 cm

Cette magnifique vivace est remarquable par ses fleurs au doux bleu lavande et son feuillage vert-gris. Cette variété a été primée par la RHS (RHS (Royal Horticultural Society).

Agastache fenouil Golden Jubilee

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 120 cm

L’originalité de cette variété tient à son feuillage lumineux couleur jaune d'or qui exhale un parfum d'anis. Son feuillage, dont la forme rappelle celle de l’ortie, offre un sublime décor à sa floraison mauve.

Agastache Kudos Coral - Agastache hybride rouge corail.

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 45 cm

Cette vivace très compacte se pare en été d’une multitude d’épis de petites fleurs au rouge-rose corail très intense. Son feuillage sombre exhale un délicieux parfum de menthe citronnée. Cette série comporte également une variété à fleurs orange doré (Kudos Gold) et une autre bleu lavande à calices rose-pourpré (Kudos Silver Blue).

Agastache mexicana Red Fortune

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité 120 cm

Cette grande vivace arbore une magnifique floraison en épis d’un rouge pourpré très lumineux. Son feuillage vert tendre dégage un parfum anisé très apprécié en cuisine.

Agastache rugosa Alabaster

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 80 cm

Cette robuste vivace se distingue par ses épis verts s’épanouissant blanc pur. Son aspect sauvage, idéal en jardin naturel, s’agrémente d’un feuillage au parfum de menthe.

Agastache Serpentine - Agastache hybride

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 150 cm

Cette variété offre une stature imposante avec son port dressé, dense et touffu. Son abondante floraison estivale affiche des épis un peu torturés d’un bleu lavande très lumineux.

Agastache rupestris

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité 60 cm

Cette agastache porte un feuillage gris exhalant un fort parfum de camphre. Sa floraison originale se compose d’une multitude de longs épis souples de couleur rose orangé.

Plantation de l'agastache

Où la planter ?

Rustique en moyenne jusqu’à -15°C et résistante à la sécheresse, l’agastache est une plante peu exigeante qui s’épanouit sous tous nos climats.

Elle se plaît particulièrement dans les terres riches et fraîches, mais peut s’épanouir dans tout sol ordinaire, même pauvre ou calcaire. En sol lourd et humide, nous vous conseillons l’Agastache rugosa, qui s’adapte mieux aux sols argileux. Le pH du sol lui est plutôt indifférent, avec une préférence pour les sols neutres à calcaires.

Quel que soit votre type de sol, il doit impérativement être bien drainé. Si l’agastache résiste à la sécheresse, au détriment d’une belle floraison, elle déteste les sols gorgés d’eau. L’excès d’humidité peut même lui être fatal en hiver.

Choisissez-lui de préférence une situation bien ensoleillée, pour profiter pleinement de son caractère aromatique et d’une floraison abondante. Elle supporte néanmoins la mi-ombre. Dans tous les cas, protégez-la des vents froids, en l’installant par exemple contre un mur bien exposé.

L’agastache se cultive également en pot pour agrémenter une terrasse ou un grand balcon.

Quand planter l’agastache ?

Plantez l’agastache au printemps, de mars à mai, lorsque tout risque de gelée est écarté. Une plantation dans une terre encore chaude à l’automne, entre septembre et novembre, est également possible.

Comment la planter ?

En pleine terre :

  • Préparez le sol en l’ameublissant en profondeur.
  • Faites un apport de compost bien décomposé, qui aura le double avantage d’enrichir le sol tout en améliorant son drainage.
  • Creusez un trou de plantation d’au moins 3 fois la taille de la motte.
  • Disposez une couche de graviers grossiers au fond du trou de plantation pour faciliter le drainage. N’utilisez surtout pas de sable fin qui aurait l’effet inverse !
  • Installez le plant en veillant à ne pas enterrer le collet (point de jonction entre le système racinaire et la tige).
  • Rebouchez en tassant la terre autour du pied.
  • Arrosez immédiatement.

Respectez une densité de 5 à 6 plants au m². Attention aux variétés de plus grandes envergures, comme l’agastache ‘Serpentine’ qui atteint 90 cm de largeur à maturité.

En pot :

  • Choisissez un contenant en terre cuite, percé au fond pour assurer un bon drainage.
  • Installez une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du pot, toujours pour favoriser le drainage.
  • Installez votre plant dans un mélange de terre de jardin et de compost bien décomposé.
agastache foeniculum

Agastache foeniculum planté en masse.

Entretien

L’agastache est une plante très facile à vivre. Dans de bonnes conditions de culture, soit un sol très bien drainé, elle peut même se passer du moindre entretien.

Au cours du printemps (mai-juin), n’hésitez pas à pincer les variétés les plus hautes pour les aider à se ramifier. Coupez l’extrémité des tiges de quelques centimètres lorsqu’elles atteignent 15 à 25 cm de hauteur. Cette taille permet d’obtenir un port plus dense et une floraison plus abondante.

Vous pouvez couper les épis fanés au fur et à mesure afin de stimuler l’apparition de nouvelles fleurs. Si vous souhaitez récupérer des graines ou laisser vos agastaches se ressemer, laissez quelques épis en place.

L’agastache résiste bien à la sécheresse, même si un arrosage régulier est bénéfique à sa floraison. En revanche, en pot, pensez à arroser régulièrement pour ne pas laisser le substrat se dessécher. Attention à l’eau stagnante dans les soucoupes qui lui serait néfaste.

Même secs, les inflorescences de l’agastache restent très décoratives. L’automne venu, vous pouvez donc les laisser en place et profiter d’un décor champêtre. Conserver les parties aériennes durant l’hiver permet en plus de mieux protéger les souches du gel. Attendez alors le début du printemps pour couper les épis secs et nettoyer la touffe.

Si l’esthétique hivernale de l’agastache ne vous inspire pas, une taille automnale est possible. Vous pouvez en profiter pour intégrer quelques épis dans un bouquet sec. Attention cependant à bien marquer l’emplacement de vos plants en cas de rabattage sévère (taille à 5 cm du sol environ). L’hiver passe, le souvenir de l’agastache s’efface et, au retour du printemps, nous voilà à bêcher au milieu de la motte !

Les plants en pot, plus exposés au gel, peuvent être hivernés à l’abri, par exemple dans une véranda non chauffée.

L’agastache est une vivace vigoureuse qui ne craint ni les maladies ni les parasites. L’oïdium peut toucher son feuillage lors des étés chauds et secs, sans grande gravité. Coupez simplement les parties atteintes.

Comme toutes jeunes pousses bien tendres, celles des agastaches peuvent être convoitées par les limaces au printemps. Il n’est pas nécessaire de traiter, surveillez simplement le temps que les plants se développent et ne présentent plus d’intérêt pour les gastéropodes. En cas de véritable invasion, utilisez un produit type Ferramol, accepté en agriculture biologique.

Multiplier l'agastache : semis, division et bouturage

L’agastache est une vivace à la durée de vie assez courte (4-5 ans en moyenne) mais qui se renouvelle d’elle-même grâce à ses semis spontanés. Il est également possible de récolter ses graines pour les semer à l’abri, ou de la multiplier par division de souche ou bouturage de tiges semi-ligneuses.

Semis

Les graines d’agastache se récoltent facilement sur les épis séchés. Conservez-les au sec et à l’abri de la lumière durant l’hiver.

Le semis se pratique de février à avril sous abri chauffé. Les graines lèvent en quelques semaines, sous une température comprise entre 15 et 20°C.

  • Semez finement en caissette dans un terreau spécial semis.
  • Recouvrez finement les graines avec du compost bien décomposé ou de la vermiculite.
  • Recouvrez la caissette de son couvercle transparent ou à l’aide d’un sac en plastique transparent pendant 30 à 90 jours (temps de germination).
  • Placez la caissette à la lumière et maintenez le substrat humide.
  • Repiquez en godets individuels lorsque les plants mesurent entre 5 et 10 cm.
  • Placez les godets sous châssis froid.
  • Une fois le risque de gelée écarté, installez les plants à leur emplacement définitif.

Attention, si vous cultivez plusieurs espèces d’agastaches, le résultat des semis peut être surprenant. Les différentes espèces s’hybridant facilement entre elles, les caractéristiques des nouveaux plants peuvent être différentes du plant d’origine.

Division

L’agastache se prête bien à la division de souche au printemps, entre mars et avril :

  • Déterrez la touffe à l’aide d’une bêche bien affûtée.
  • Partagez-la en plusieurs éclats, toujours à l’aide de votre bêche.
  • Replantez aussitôt et arrosez abondamment.

Attendez au moins 2 ans avant de pratiquer une nouvelle division sur les nouvelles touffes obtenues.

Bouturage

Le bouturage de l’agastache se pratique sur des tiges semi-ligneuses (encore souples) en août :

  • Choisissez des tiges de l’année n’ayant pas fleuri.
  • Coupez les extrémités pour obtenir des boutures de 15 à 20 cm.
  • Retirez les feuilles en ne conservant que celles du haut.
  • Plantez les boutures dans du terreau additionné de compost ou de vermiculite.
  • Humidifiez le substrat.
  • Conservez la bouture dehors tout l’hiver à l’abri du gel et du soleil, en humidifiant régulièrement.
  • Repiquez au printemps, une fois le risque de gelée écarté.

Associer l'agastache au jardin

L’allure un peu sauvage de l’agastache est idéale en jardin naturel pour composer de belles rocailles. Le Sedum est alors un excellent compagnon, parfaitement adapté aux sols secs. Choisissez-le blanc pour faire ressortir la couleur des épis de vos agastaches.

En plate-bande, alternez les agastaches avec d’autres plantes à l’aspect champêtre comme les cosmos, les rudbeckias ou de petites graminées comme l’avoine bleue (Helictotrichon sempervirens). Respectez alors une distance de plantation d’environ 80 cm entre chaque plant pour leur permettre de s’épanouir pleinement.

L’agastache est également parfaite pour créer une bordure, par exemple le long d’un mur exposé au Sud. Elle y sera en outre à l’abri des vents froids. Associez par exemple le rose pourpré de l’agastache Kudos ‘Silver Blue’ aux boules graphiques bleu acier des Echinops ritro et au rose tendre des Phlox paniculata ‘Rosa Pastel’. Placez un Stachys byzantina ‘Big Ears’ au premier plan, où son feuillage gris duveteux rehaussera à merveille les couleurs de votre composition.

Pour une scène plus chatoyante, utilisez des coloris chauds qui contrasteront élégamment avec les épis bleu lavande de l’agastache ‘Serpentine’. Héliopsis, hélianthes ou rudbeckias sont autant de bonnes candidates pour cet usage. Apportez aussi de la hauteur à votre composition grâce aux hautes ombelles des agapanthes, culminant jusqu’à 1 m de hauteur.

L’agastache est parfaite en prairie fleurie ou en massif associée à des népétas ou encore des gauras. Les stipas apporteront une touche d’autant plus champêtre et sauvage à ce décor fleuri.

Les variétés les plus compactes, notamment celles de la série Kudos qui ne dépassent guère les 45 cm de hauteur, peuvent se cultiver en pot ou en jardinière, pour venir égayer un balcon ensoleillé. Elles feront merveille seules ou accompagnées de plantes retombantes, comme les pétunias ou les géraniums-lierres.

Sur une terrasse, osez les variétés plus hautes qui formeront une belle touffe et agrémenteront agréablement l’espace. Prévoyez alors un pot en terre cuite, suffisamment large (30 à 50 cm de diamètre minimum) pour que votre agastache s’épanouisse pleinement.

Questions souvent posées par les jardiniers

Mes pieds d’agastache ne sont pas repartis ce printemps, pourquoi et que faire ?

Le principal ennemi de l’agastache est un sol trop humide en hiver. Pensez à installer une couche de graviers lors de la plantation pour améliorer le drainage. L’hiver venu, ne coupez pas les parties aériennes défleuries, elles permettent à la souche d’être mieux protégée du gel. Ne paillez pas, ou aérez régulièrement votre paillis par temps sec. Un paillis gorgé d’eau serait néfaste à votre agastache.

J’ai semé des graines d’agastache en pleine terre au printemps, mais aucune n’a germé, pouvez-vous m’aider ?

Les limaces, avides des jeunes pousses, et les mauvaises conditions climatiques (pluies abondantes, froid tardif) rendent le semis en pleine terre délicat. Essayez plutôt un semis en caissette et à l’abri. Les graines germent mieux à une température proche de 20°C. Attendez que les plants se développent et repiquez-les en godets pour qu’ils forcissent. Installez-les définitivement une fois qu’ils sont bien vigoureux, dans une terre chaude et bien drainée.

Le saviez-vous ?

Le nom agastache vient du grec « aga », qui signifie abondance, et « stachys », épi.

Ressources utiles

Craquez pour une de nos variétés d’agastaches !

Les conseils d’Ingrid pour un massif réussi !

 

Articles connexes

Jardin Naturaliste de soleil

Inspiration

Jardin Naturaliste de soleil

Le Jardin Naturaliste s’inspire des paysages naturels. Il associe des végétaux adaptés à u
Lire la suite +

Blog

Graminées : les Cheveux d'Ange ou Stipa tenuifolia, on en fait quoi ?

Qui ne connaît pas Stipa tenuifolia, cette petite graminée, si légère qu’on la surnomme Cheveux d'Ange...
Lire la suite +

Blog

Le jardin Hermannshof en juillet et août

Enfin un nouveau compte-rendu sur mes visites estivales au jardin Hermannshof ! Malgré la chaleur...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire