Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
salades choisir
conseil

La salade : guide d'achat

Tous nos conseils pour faire votre choix parmi les différentes semences de salades

En matière de semis de salade, le choix est vaste. Voire kafkaïen lorsqu’on se retrouve face au nombre impressionnant de sachets de graines. En effet, aux côtés de l’incontournable grande famille des laitues qui comprend les pommées, les batavias, les romaines ou les laitues à couper, les chicorées frisées ou les scaroles ne s’en laissent pas conter. Sans oublier la piquante roquette, la douce mâche ou le frais cresson qui méritent toute leur place parmi les salades. Toutes ces salades ont des formes, des couleurs, des saveurs différentes, sans parler des périodes de semis ou de récolte, de leur résistance à la montée en graines… qui sont aussi des critères primordiaux pour se décider sur quelles variétés de salades inviter dans son jardin potager.

En suivant tous nos conseils et suggestions, vous aurez toutes les cartes en main pour choisir vos semences de salades suivant des critères qui correspondent à vos envies et besoins.

En fonction de leur couleur

Dans le langage courant, on a tendance à utiliser le terme « salade verte » comme une généralité. Or, toutes les salades ne sont pas vertes. Certaines présentent des reflets pourpres, d’autres sont d’un vert tendre ou, au contraire, très foncé, d’autres encore affichent une jolie couleur rouge.

Un rouge revendiqué

Parmi les salades qui ne craignent pas de rougir, il en est une qui devance toutes les autres : la chicorée sauvage (Cichorium intybus). Cette salade qui forme une pomme bien serrée de feuilles entièrement rouges à côtes blanches apporte indéniablement de la couleur. La Rouge de Vérone et la Palla Rossa se partagent les carrés potagers mais la Rouge de Trévise mérite aussi qu’on s’y intéresse.

Juste parsemées de rouge

D’autres variétés vont tout à la fois colorer de leurs feuilles aux reflets rouges votre potager et vos assiettes. Ainsi, parmi les laitues à couper, la Lollo Rossa, la Senorita et la Red Salad Bowl offrent leurs feuilles croquantes teintées de rouge presque toute l’année.

laitue à couper lollo rossa

La laitue à couper Lollo Rossa présente une jolie couleur rouge

Certaines laitues batavias comme les bien nommées Goutte de Sang et Rouge Grenobloise, les laitues pommées Grasse Capuccio ou Merveille des 4 saisons, ou les laitues romaines Oreilles du Diable voient rouge sans complexes.

50 nuances de vert

Du vert très tendre des laitues grasses sucrines au vert presque brun de certaines laitues d’hiver, le vert occupe le haut du pavé chez les salades. Ne négligeons pas non plus la mâche au vert franc, la roquette à la saveur puissante ou le cresson au goût également relevé.

Mâche

La mâche affiche un vert profond

Celles qui affichent leur blondeur

Les scaroles aux feuilles bien croquantes affichent leur différence avec leur cœur qui oscille entre jaune et blanc. La chicorée Scarole Blonde à cœur ou la Grosse bouclée dévoilent tous leurs charmes au jardinier tandis que la Nuance se fait plus discrète. Du côté des chicorées frisées, on aime aussi jouer la différence avec des feuilles qui se partagent entre vert et blanc.

Selon leur taille

Suivant la taille de son jardin potager, on peut cultiver des variétés de salades suivant leur taille, et donc suivant la place qu’elles occupent. Ainsi, certaines prennent peu de place, d’autres ont tendance à être plus exigeantes.

Les petits formats

Pour les potagers miniatures, préférez les laitues à couper comme la Feuille de chêne, la Salad bowl déclinée en vert ou en rouge, les Lollo Rossa ou Lollo Bionda… qui ont l’avantage d’avoir des feuilles qui repoussent après chaque récolte. Elles sont donc productives tout en prenant peu de place. La roquette est également idéale pour les petits espaces.

Les salades au format XXL

Si vous souhaitez obtenir de belles et grosses salades, portez votre choix sur des semis de laitues pommées. La laitue pommée du Bon Jardinier, la Grosse Blonde Paresseuse et l’Apia offrent de belles pommes volumineuses. La batavia de Pierre-Bénite peut être aussi semée pour ses pommes fermes et lourdes.

Batavia Pierre-Bénite

La Batavia de Pierre-Bénite offre de volumineuses pommes

En fonction de leur saveur et de leur texture

Dans la salade, tout est affaire de goût ! Certaines présentent une amertume assumée, d’autres sont plus neutres en saveur, d’autres encore sont franchement piquantes, voire poivrées. Quant à la texture, elle diverge totalement entre les salades croquantes et celles qui offrent peu de résistance à la mâche.

Celles qui craquent sous la dent

Si vous aimez particulièrement les salades aux feuilles croquantes, portez votre choix sur les chicorées scaroles dont il existe une multitude de variétés : La Blonde à Cœur Plein, la Grosse Bouclée, la Géante Maraîchère, la Cornet d’Anjou… raviront vos papilles. Les chicorées frisées se caractérisent aussi par leur croquant avec des feuilles beaucoup plus fines que celles de scaroles. La Fine de Meaux, la Fine de Louviers ou la Grosse Pommant Seule ont d’excellentes saveurs.

Celles qui présentent une amertume

Outre le croquant de leurs feuilles, les scaroles et les chicorées frisées se distinguent par une certaine amertume. Parmi les salades quelque peu amères, on peut aussi ajouter les chicorées comme la Rouge de Vérone, la Rouge de Trévise ou la Palla Rossa. La chicorée Pain de Sucre offre seulement une pointe d’amertume. Quant à la chicorée sauvage Barbe de Capucin, elle est également désignée sous le nom d’authentique Chicorée amère.

Celles qui ont une saveur poivrée

En matière de saveur poivrée, deux salades se disputent la vedette : d’un côté, la roquette, de l’autre côté, le cresson.

Au jardin, pour pouvez semer la roquette sauvage ou la roquette cultivée. Les feuilles de la roquette sauvage, plus fines, ont une saveur plus prononcée que celles de la roquette cultivée. Quant au cresson, il mérite une place au potager. Vous pouvez choisir le Cresson alénois, le Cresson de Fontaine ou le Cresson vivace des jardins.

Roquette Eruca sativa

La roquette, sauvage ou cultivée, bénéficie d’une saveur piquante, légèrement poivrée

En fonction de la période de semis et de récolte

Au vu de l’important nombre de variétés, on peut récolter de la salade (presque) toute l’année. Pour autant, il faut semer au bon moment.

Le semis de printemps

Suivant les régions, on peut semer des salades dès le mois de mars en pleine terre, et dès février sous châssis ou tunnel. Ces semis s’échelonneront jusqu’en mai. Sans hésitation, vous pouvez mettre en terre des laitues comme la Merveille des 4 saisons, l’Apia ou la Reine de mai, la Feuille de chêne et ses comparses les laitues à couper, la roquette, le cresson. Les batavias peuvent aussi se semer dès février. Choisissez entre la Reine des glaces, la Dorée de printemps, la Blonde de Paris, la Rouge Grenobloise…

salade laitue

Le printemps est la saison idéale pour semer différentes variétés de salades

Le semis de fin de printemps, début d’été

Pour semer des salades à cette époque de l’année, il faut choisir des variétés qui résistent à la chaleur et à la montée en graines. Car la salade a, d’une façon générale, tendance à craindre la sécheresse. Pourtant, certaines s’avèrent un peu plus résistantes. Privilégiez dans la famille des laitues, la Grosse blonde paresseuse, la Laitue du Bon Jardinier, la Sucrine, la Gotte jaune d’or, la Merveille des 4 saisons.

Certains batavias sont également moins sensibles à la montaison en graines, comme la Rouge Grenobloise, la batavia de Pierre-Bénite, la Canasta, la Reine des glaces ou la Blonde de Paris. Chez les romaines, optez pour la Craquerelle du midi, la Verte grasse ou la Chicon des Charentes. Quelques frisées comme la Grosse Pommant Seule et la Pavia se récoltent en période estivale. La roquette peut aussi se récolter en été à la condition de l’arroser abondamment.

De juillet à septembre, pensez à semer la mâche.

Le semis d’automne

De septembre à octobre-novembre, suivant les régions, on peut encore semer des salades, résistantes au froid et cultivées sous châssis. Parmi les laitues, privilégiez la Gloire du Dauphiné, la Rouge grenobloise, la Merveille des 4 saisons (qui porte décidément bien son nom !), la Grosse Blonde Paresseuse, la Merveille d’hiver, la Rougette de Montpellier, la Brune d’hiver, la Feuille de chêne.

En fonction de leur capacité à blanchir

Le blanchiment consiste à priver la salade de lumière afin qu’elle perde en amertume et gagne en tendreté. Les variétés de salades qui peuvent être blanchies sont donc en priorité les chicorées frisées et les chicorées scaroles qui bénéficient naturellement d’une saveur plus amère. A part certaines qui disposent déjà d’un cœur bien serré jaune ou blanc comme la scarole Blonde à cœur Plein ou la Frisée d’été à cœur jaune et pour lesquelles le blanchiment est inutile.

Différentes techniques peuvent être déployées pour blanchir les salades. Il intervient 8 à 10 jours avant la récolte et est mis en œuvre par temps sec.

Selon leur résistance à la montaison en graines

Pour une salade, monter en graines (ou en fleurs) signifie qu’elle cherche à se reproduire. Cette montaison en graines arrive souvent prématurément s’il fait trop chaud. Donc pour éviter ce phénomène, on peut arroser abondamment, pailler le sol ou ombrer le semis. Mais, il est également primordial de porter son choix sur des variétés moins sujettes à la montaison en graines.

Les variétés telles que la Reine des glaces, la Merveille des 4 saisons, la Reine de juillet, la Grosse Blonde Paresseuse, la Sucrine, la Pierre-Bénite, la laitue pommée Justine, la batavia Carmen ou l’étonnante laitue batavia Kinemontepas, ou encore la laitue à couper Lollo Rossa sont également réputées pour leur montée en graines retardée.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire