Comment cultiver des légumes ou des fruits sur une terrasse ?

Comment cultiver des légumes ou des fruits sur une terrasse ?

Tous nos conseils d'installation et de plantation pour un potager productif sur une terrasse

Sommaire

Mis à jour le 7 Juillet 2022  par Pascale 7 min.

Cultiver son potager, c’est très valorisant. Mais aussi économique, écologique, bon pour la santé, déstressant… Bref, les avantages à posséder un potager, aussi petit soit-il, sont nombreux. Et vous en êtes convaincu ! Sauf que vous habitez en milieu urbain et ne disposez que d’une terrasse. Ne désespérez pas pour autant, car il est tout à fait possible de cultiver des légumes et même des fruits sur une terrasse. Alors, certes, la rentabilité et la productivité ne seront pas les mêmes que dans un potager en pleine terre, mais vous pourrez tout de même vous réjouir de déguster des légumes et des fruits que vous aurez semés, plantés, arrosés et entretenus. Et si l’installation d’un potager de terrasse demande un peu d’investissement en temps, en travail et en argent, ensuite, l’entretien en sera réduit au minium. Suivez nos conseils pour installer votre potager sur une terrasse.

Difficulté

De l'importance de l'orientation de votre potager sur une terrasse

Pour pousser et produire des fruits et des légumes, une plante potagère a besoin d’une luminosité correcte, et donc de soleil. C’est pourquoi, il est indispensable que votre terrasse bénéficie d’un ensoleillement minimum de 6 heures par jour pour que vous puissiez cultiver une large palette de légumes ou fruits.

C’est pourquoi, pour avoir un potager productif, une terrasse exposée sud-est ou sud-ouest est idéale, car les rayons du soleil fourniront toute l’énergie nécessaire à la plante pour se développer. Pour autant, pensez à placer les plantes potagères au plus grand développement à l’arrière afin de ne pas créer un ombrage artificiel qui pourrait être néfaste pour les légumes du soleil. En revanche, les salades pourraient apprécier une situation mi-ombragée.

potager terrasse soleil

Une terrasse exposée sud-ouest ou sud-est est idéale pour un potager

Si votre terrasse est soumise aux courants d’air ou à la prise au vent, n’hésitez pas à installer un brise-vue. Les canisses sont adaptées, car elles favorisent l’aération tout en coupant le vent.

Pour autant, si votre terrasse est ombragée ou mi-ombragée, tout n’est pas perdu. Il vous faudra certainement faire le deuil des légumes du soleil comme la tomate, l’aubergine, le poivron, mais vous pourrez facilement cultiver des salades, des choux, du cresson, des épinards, de la roquette, ou même des radis. De même, certaines plantes aromatiques comme le persil, l’estragon, la menthe… s’accommodent aisément de l’ombre.

Quelques astuces d’aménagement permettent aussi de réverbérer les rayons du soleil : peindre un mur en une couleur claire, installer des miroirs, pailler avec un paillage clair…

Les contenants les plus adaptés pour cultiver des légumes sur une terrasse

Inutile de rappeler que, sur une terrasse, votre potager sera cultivé hors-sol. Donc le choix des contenants est primordial.

Les simples pots, jardinières et bacs

La solution la plus simple réside dans l’installation de pots, de jardinières ou de bacs que vous pourrez choisir en plastique, en bois ou en terre cuite. En revanche, quelques précautions s’imposent :

  • N’omettez pas de déposer au fond de ces contenants des billes d’argile pour assurer le drainage du substrat et donc le pourrissement du système racinaire. Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi recouvrir la couche de billes d’argile d’un feutre géotextile pour éviter que la terre obstrue le trou de drainage.
  • Vérifiez que les contenants sont dotés de trous de drainage. S’ils n’en ont pas, percez-les
  • Portez votre dévolu sur des contenants suffisamment profonds (au moins 30 cm) pour permettre aux légumes et aux fruits de bien développer leurs racines. De plus, plus le pot est grand, moins le substrat sèche vite.
  • Osez le recyclage en récupérant ou en chinant des pots que vous pourrez peindre à vos couleurs.
  • Pensez à mettre sous chaque contenant une soucoupe pour éviter les fuites d’eau sur la terrasse. Mais essayez de ne pas laisser stagner l’eau dans les soucoupes pour éviter, entre autres, la prolifération de moustiques.

    potager terrasse pots

    Les plantes potagères peuvent tout à fait être cultivées en pots

→ Pour aller plus loin, découvrez l’article de Jean-Christophe sur la culture, l’entretien et les soins des plantes cultivées en pots. 

Le potager au carré en bois

La technique du potager au carré consiste à cultiver des légumes et des petits fruits dans des carrés en bois d’environ 1,20 sur 1,20 m, divisés en 6 ou 9 cases. Plutôt esthétiques, ces carrés potagers permettent de cultiver un grand nombre de légumes à condition d’être rigoureux quant à la planification des semis ou des plantations.

Très répandus dans le commerce, ces carrés potagers sont également très simples à fabriquer avec des planches de coffrage, non traitées, ou même des palettes.potager carré terrasse

En revanche, cette solution ne peut être adoptée sur une terrasse qu’à la condition de tapisser les parois intérieures du potager avec une bâche d’étanchéité. Elle évitera ainsi les écoulements d’eau d’arrosage sur la terrasse. Et pensez aussi aux billes d’argile.

Pour tout comprendre, l’article d’Ingrid sur le potager au carré.

Le potager sur pied

Assez similaire au potager au carré, le potager sur pieds en diffère pourtant par la présence… de pieds ! C’est donc un potager surélevé qui permet de cultiver les légumes ou des fruits littéralement à portée de main. Il est donc idéal pour éviter les maux de dos.

potager surélevé terrasse

Le potager sur pieds est parfaitement adapté pour la terrasse

En général, la hauteur standard se situe autour de 80 à 100 cm. Il est plus souvent rectangulaire que carré. Il se trouve en commerce facilement, soit en bois traité autoclave, soit en matière plastique. Mais vous pouvez tout aussi facilement le fabriquer avec des planches ou des palettes non traitées. Prévoyez simplement des pieds suffisamment solides et une bâche pour assurer l’étanchéité.

Les sacs à jardiner ou sacs potagers

Ces sacs à planter sont parfaitement adaptés au potager sur terrasse. Conçus dans des toiles géotextiles en différents formats, les sacs de culture assurent une parfaite ventilation du système racinaire tout en évitant aux racines de former un chignon. Légers et résistants, ils sont en outre faciles à installer.potagers en sacs terrasse

Souvent fabriqués dans des matériaux recyclés, ces sacs à planter sont donc écologiques tout en s’avérant très pratiques. En général, les besoins en arrosage sont moindres et la plante potagère est mieux maintenue au frais de par la composition du contenant. Enfin, ces sacs potagers sont biodégradables.

Aujourd’hui, il est même possible de trouver des carrés potagers en tissu qui se déplient et s’installent en moins de 5 minutes.

→ Ingrid vous en dit plus dans son article Potager en ville, l’affaire est dans le sac ! 

Le potager à la verticale

Sur une terrasse, l’espace disponible peut être réduit. Pour autant, vous pouvez aussi gagner de la superficie en cultivant à la verticale. Là encore un peu d’ingéniosité suffit pour créer un potager en 3 D :

  • Des pots empilés sur un joli rayonnage ou une treille solide
  • Des sacs à jardiner en version à suspendre
  • Des gouttières inspirées des jardinières pour cultiver des fraises ou des salades potager terrasse gouttières
  • Des palettes garnies de bâches et posées à la verticale
  • Des treillages pour faire grimper des plantes potagères comme des courges

Les indispensables petits outils et terreau

À tout bon jardinier bon matériel ! Que ce soit dans un potager classique ou dans un potager hors-sol sur une terrasse. Bien évidemment, si vous cultivez votre jardin sur une terrasse, il est inutile de vous procurer une bêche, un râteau ou une serfouette.

En revanche, vous devrez vous doter d’un minimum vital pour un jardinier efficace, mais en version mini. Le kit de jardinage doit contenir au moins une petite pelle à planter ou plantoir, une griffe, une petite pioche et un mini-râteau pour retourner et aérer la terre. Choisissez-les plutôt en acier inoxydable pour les conserver longtemps et pensez à les nettoyer après chaque usage. Vous pouvez y ajouter un sécateur toujours utile, et surtout l’indispensable arrosoir et un pulvérisateur.

Enfin, quels que soient les contenants choisis, il faut les remplir de substrat. Un mélange de bon terreau et de terre de jardin est idéal mais, si vous n’avez pas de terre de jardin à disposition, le terreau seul suffit. À la condition de le choisir de très bonne qualité. En effet, ce terreau doit être riche en éléments nutritifs et assurer une bonne rétention d’eau. Choisissez par exemple un terreau horticole ou, mieux encore, un terreau spécialement adapté au carré potager. 

Quels légumes cultiver et récolter sur une terrasse ?

D’emblée, pour un potager sur une terrasse, il va vous falloir faire l’impasse sur certains légumes qui, soit occupent beaucoup de place, soit demandent un enracinement profond. Ainsi, oubliez les asperges, ou même les pommes de terre qui restent longtemps en terre.

En revanche, d’autres légumes s’adaptent très bien à une culture sur une surface réduite :

  • Les salades et en particulier les salades à couper comme les feuilles de chêne qui se récoltent un mois à un mois et demi après le semis
  • Les radis sont de culture simple et rapide. Inratables, ils demandent juste à être arrosés régulièrement.
  • Les carottes, à condition de choisir des variétés précoces, ou aux racines rondes, comme la carotte Marché de Paris. Il leur faut impérativement un contenant profond.
  • Les tomates qui sont les reines des potagers sur balcon ou terrasse. Évidemment, les tomates-cerises sont parfaites, mais toutes les variétés se cultivent facilement en pot.
  • Les poivrons et piments sont aussi parfaitement adaptés à une culture en pot. Il leur faut en revanche beaucoup de soleil
  • Les aubergines se cultivent aussi aisément sur une terrasse, avec un ensoleillement maximum et beaucoup d’eau.
  • Les concombres et courgettes, mais il faut choisir des variétés qui se palissent facilement et qui pousseront sur une treille à la verticale.
  • Les haricots à rames ou des haricots d’Espagne à cultiver à la verticale également.légumes terrasse

Bien sûr, tous ces légumes peuvent être semés, à l’intérieur ou à l’extérieur, mais pour une culture sur terrasse, il est peut-être préférable de privilégier les légumes en mini-mottes ou en godets. Simples à repiquer, ils parviendront plus vite à maturité.

Découvrez avec Ingrid les avantages de la plantation de mini-mottes potagères. 

Vous pouvez aussi tester les rubans de graines à semer, très pratiques pour un potager en terrasse. Alexandra vous explique comment semer des graines en rubans

Faites-vous aussi plaisir avec toutes les plantes et herbes aromatiques que vous désirez. Toutes sont cultivables en pots ou en bacs. De plus, elles seront à portée de main pour agrémenter vos plats.

Des fruits sur une terrasse, c'est possible aussi

Vous avez envie de smoothies ou de délicieux desserts à base de fruits ? Sachez que vous pouvez aussi cultiver des fruits sur une terrasse. Et, en la matière, tout est (presque) possible.

  • Les fraises sont les fruits les plus adaptés à une culture hors-sol puisqu’elles poussent très bien en pots ou même dans des gouttières ou des suspensions.

fraises potager terrasse

Quels soins pour des plantes potagères sur une terrasse ?

Cultivés hors-sol, les légumes disposent de moins de terre que dans un potager familial. Le substrat sèche donc plus rapidement. C’est pourquoi les arrosages seront plus réguliers qu’en pleine terre. Au cœur de l’été, il vous faudra arroser tous les jours, de préférence le matin ou le soir. Le paillage est donc d’autant plus recommandé, car il permet de conserver un certain degré d’humidité. Pour éviter les allers et retours à l’évier, n’hésitez pas à investir dans un petit récupérateur d’eau, si vous avez accès à une gouttière.potager terrasse arrosage

Quant aux ravageurs, ils sont souvent plus nombreux qu’en pleine terre. Donc n’hésitez pas à planter des plantes fleuries répulsives ou relais comme la lavande, la menthe, les capucines, les œillets d’Inde… qui seront du plus bel effet au milieu des légumes. Virginie vous présente 8 plantes répulsives. Et Ingrid vous explique comment fonctionnent les plantes relais. 

Enfin, ces légumes auront besoin d’être nourris et fertilisés. Certes, vous pouvez utiliser des engrais du commerce, mais pourquoi ne pas investir dans un lombricomposteur ? Vous obtiendrez de riches fertilisants tout en recyclant vos déchets de table organiques. À lire, l’article de Patricia : le lombricompost, côté pratique. 

Commentaires

culture potager pot bac jardinière