8 erreurs à éviter sur vos terrasses

8 erreurs à éviter sur vos terrasses

Des végétaux bien adaptés pour un aménagement optimal

Sommaire

Mis à jour le 25 Mai 2023  par Marion 7 min.

Cultiver des plantes sur une terrasse permet d’apporter une touche végétale naturelle et de créer un agréable cocon protecteur. La terrasse est un lieu de vie à part entière, sur lequel vous mangez, vous reposez, recevez des invités… Autant donc opter pour un aménagement bien pensé, mais qui correspond à vos goûts !

Avant de vous lancer, quelques éléments simples sont à appréhender pour organiser correctement une terrasse avec des plantes.

S’il est évident qu’il faudra choisir des végétaux adaptés à vos conditions climatiques, d’autres points ne devront pas être oubliés. Nous avons donc listé pour vous les 8 erreurs les plus fréquemment commises et vous donnerons nos conseils pour une terrasse aussi belle que fonctionnelle.

conseils pour terrasse bien aménagée

Un aménagement bien pensé pour une terrasse attrayante

Difficulté

Choisir des végétaux non-adaptés

Certainement l’élément le plus important pour bien végétaliser sa terrasse : le choix des plantes à y cultiver.

Pour s’assurer que celles-ci seront adaptées à votre terrasse, voici les questions clés à se poser en amont :

  • Quelle est l’orientation / l’exposition de ma terrasse ?
  • Quelle est la taille de ma terrasse ?
  • Quel poids supporte ma terrasse ?
  • Quel style est-ce que je souhaite donner à ma terrasse ?

Ces réponses vous permettront de vous tourner vers des plantes adaptées à vos contraintes de culture (ombre dense, fort soleil, exposition venteuse, exposition froide, etc.), à vos contraintes de structure et à vos goûts personnels. Préférez-vous une ambiance graphique ou naturelle, une jungle sauvage, une terrasse romantique ou un petit jardin zen ?

Ensuite, parmi le large choix de végétaux disponibles, sauf si vous disposez d’une zone de pleine terre sur votre terrasse, veillez à choisir des espèces adaptées à la culture en contenant. Évitez ainsi les espèces trop imposantes ou exubérantes, dépassant allégrement 2 m de hauteur et plusieurs mètres d’envergure, surtout sur les petites terrasses ou terrasses de ville.

Mais nous vous conseillons également d’éviter :

  • les plantes cassantes, réputées fragiles ;
  • les végétaux piquants ou épineux dans les petits espaces ou à proximité de lieux de passage ;
  • les sujets à racines trop imposantes, réputées destructrices ;
  • certains fruitiers, qui auront tendance à tacher revêtement et mobiliers en tombant.

Voici quelques exemples de végétaux bien adaptés à une terrasse, selon le style souhaité.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à lire nos articles « Quels arbres ne pas planter près d’une terrasse ? » et « Quels arbres planter près d’une terrasse ? »

Ne pas jouer sur les formes, textures et volumes

Afin de créer un ensemble harmonieux et convivial sur votre terrasse, n’hésitez pas à jouer avec les différentes caractéristiques des plantes : floraisons doubles ou simples, en pompons ou plumeuses, feuillage coriaces ou légers, silhouettes verticales ou rampantes, etc.

Cette diversité permet de créer du volume. Jouer sur la verticalité aide également à agrandir l’espace, en exploitant différents niveaux de hauteurs et en évitant ainsi toute sensation d’encombrement.

Optez pour des plantes en pots de différentes dimensions ou formes, mais aussi des plantes suspendues, des grimpantes… Coté structures, vous pouvez aussi jouer sur les hauteurs de treillages ou autres supports.

Si vous souhaitez créer des potées avec différentes espèces ou cultiver différents végétaux dans un même contenant, choisissez des plantes avec des besoins culturaux similaires (substrat, exposition, fertilisation, …). Regroupez les arbustes de terre de bruyère aimant l’acidité, les plantes de rocaille demandant un substrat pauvre et léger, etc. À l’inverse, n’associez pas des plantes qui demandent un arrosage régulier avec des plantes rarement assoiffées.

aménagement terrasse jouer sur les formes

Pour cette terrasse, les végétaux ont différentes formes, dimensions et textures

Se perdre dans le choix des couleurs

Si vous souhaitez créer une ambiance harmonieuse sur votre terrasse, nous vous conseillons de choisir une ou deux couleurs dominantes maximum : rose doux pour la touche romantique, rouge pour une ambiance dynamique, orange et jaune pour un style plus exotique, pourpre pour une note moderne, etc.

Ne sous-estimez pas les floraisons blanches, qui mettent en valeur les autres coloris et apportent beaucoup de légèreté.

Aux coloris de vos plantes, vous pouvez associer celles du mobilier de votre terrasse (coussins, poteries…) pour un rappel cohérent et un environnement encore plus chaleureux.

Omettre l’échelonnage des floraisons

Si la terrasse est surtout utilisée pendant la belle saison, il serait dommage de ne pas profiter de sa vue le plus longtemps possible dans l’année. Pour cela, ne cultivez pas uniquement des plantes à période de floraisons similaires, mais optez plutôt pour des floraisons échelonnées. Vous pourrez ainsi profiter d’une terrasse fleurie et végétalisée durant de nombreux mois, même en hiver.

Les arbustes persistants et conifères seront décoratifs toute l’année. Pensez aussi aux arbustes à floraison automnale et hivernale (camélias d’automne, hamamélis), aux bulbeuses (colchiques, cyclamens de Naples), aux grimpantes (clématites d’hiver, jasmins d’hiver) aux fruits décoratifs (gaulthéries couchées, skimmias) ou aux bois décoratifs.

Ne pas prendre en compte la vue

Si vous avez la chance de bénéficier d’une terrasse avec une belle vue dégagée, vous choisirez des végétaux légers, qui ne cachent pas le paysage. Mais si votre terrasse doit composer avec un ou plusieurs vis-à-vis, ou bien une vue peu esthétique, il sera utile de créer un vrai paravent brise-vue.  

Là encore, vous pouvez tout à fait utiliser des plantes comme brise-vues naturels, créant un vrai écran végétal et cocon protecteur. Si vous profitez de votre terrasse presque toute l’année, pour une occultation pérenne, choisissez des variétés au feuillage persistant (photinias, fargesia, aucuba). Sinon, de nombreuses espèces caduques se prêteront très bien à cette utilisation (miscanthus, charme, cornouiller).

terrasse gâcher la vue

Sur cette terrasse, un brise-vue végétal a volontairement été mis en place pour se mettre à l’abri des regards indiscrets

Sous-estimer l’impact du vent

Les plantes cultivées en pot seront toujours plus sensibles aux bourrasques que les végétaux cultivés en pleine terre. Leur système racinaire ayant moins de place pour se développer, les plantes seront naturellement moins stables.

Il est donc indispensable de choisir des contenants équilibrés et lourds, afin d’éviter que vos plantes ne se retrouvent emportées par la première bourrasque. Les pots les plus légers pourront être lestés avec des pierres. Bacs ou jardinières en bois ou aluminium sont plus résistants en cas de vent. Prenez garde aux belles poteries ou pots en terre cuite, qui peuvent aussi subir de la casse en cas de forts vents en zone non abritée.

En exposition très ventée, il est tout à fait possible d’attacher les pots entre eux, à une balustrade ou de les accrocher solidement sur un mur végétal. Si vos pots sont paillés, placez-les en zones protégées ou optez pour des billes d’argile ou dalles de paillage, au lieu des paillages de feuilles mortes ou copeaux trop légers risquant de s’envoler.

Il existe de nombreux végétaux qui supportent les assauts des vents et embruns, grâce à leur solidité naturelle ou leur prise au vent réduite : arbres nains, grimpantes, arbustes… À l’inverse, évitez les plantes fragiles ou les silhouettes en tiges, si elles ne sont pas solidement tuteurées.

Si votre terrasse est très exposée, pensez à installer un brise-vent, qui peut être artificiel (claustra, treillis, panneau de métal). Mais vous pouvez aussi opter pour un brise-vent naturel, en choisissant des arbustes de haie robustes et denses, comme le laurier cerise, le fusain du Japon ou l’aucuba.

En complément, découvrez notre article « Casser le vent sur une terrasse : Les plantes qu’il vous faut ! ».

Négliger l’ombrage

En été, les températures peuvent rapidement monter sur une terrasse en plein soleil. Pour peu que vous soyez exposés au sud ou à l’ouest, vous bénéficierez d’un ensoleillement pendant de nombreuses heures de la journée. Un ombrage peut donc s’avérer indispensable pour se protéger des rayons brûlants du soleil et apporter de la fraîcheur.

Vous pouvez installer une pergola ou une petite tonnelle, habillées avec charme par une belle plante grimpante, comme la passiflore, le chèvrefeuille ou la glycine. Profitez aussi de l’ombrage léger et naturel d’arbustes, comme l’amélanchier ou le lagerstroemia.

Choisissez idéalement des plantes à feuillages caducs, qui laisseront passer le soleil et la lumière pendant l’hiver.

Retrouvez plus de conseils dans l’article : « Ombrage terrasse : quels végétaux choisir ? »

Oublier que les plantes en pot ont besoin de soins

Les plantes cultivées en pots, bacs ou jardinières, sont naturellement plus sensibles et fragiles que les sujets cultivés en pleine terre. Le substrat et les éléments nutritifs s’épuisent, l’eau s’évapore plus rapidement. Les conditions climatiques ont également des conséquences plus extrêmes : sécheresse, froid qui affecte davantage racines et parties aériennes, etc.

Au moment de la plantation, veillez à choisir des substrats adaptés. Choisissez des terreaux de bonne qualité ou des terreaux spécifiques à votre type de plantes (terre de bruyère, pour plantes méditerranéennes, pour arbustes à fleurs, …). Ceux-ci offriront généralement une meilleure rétention d’eau et une plus grande richesse en nutriments, selon les besoins de culture. Il existe désormais des versions pour terrasses et petits jardins, moins volumineuses et encombrantes que les sacs de terreaux habituels.

Un arrosage et une fertilisation réguliers seront conseillés pour favoriser le développement et la santé des plantes en pot. En cas d’absence prolongée, de départ en vacances ou tout simplement pour gagner du temps au quotidien, vous pouvez tout à fait installer des systèmes d’arrosage semi ou entièrement autonomes. Il existe par exemple des gouttes-à-goutte parfaitement adaptés aux cultures en pots, ou encore des ollas.

Pensez également à l’hivernage des plantes les moins rustiques, à l’aide de voiles ou housses protectrices et d’épais paillage.

soigner plante en pot sur terrasse

Prenez soin de vos potées sur la terrasse, les plantes y sont plus sensibles qu’en plein terre

Commentaires

erreurs terrasse