Associer le Daphne

Associer le Daphne

Idées d'associations fleuries et parfumées pour votre Bois-Joli

Sommaire

Mis à jour le 22 Août 2023  par Jean-Christophe 7 min.

Les Daphnés, également appelés Bois-Gentil ou Bois-Joli, sont de ravissants arbustes dont le parfum suave et intense a fait la réputation. Émanant de fleurs blanches à roses, il est perceptible jusqu’à plusieurs mètres autour de l’arbuste, un plaisir d’autant plus agréable que nombre d’espèces s’épanouissent au cœur de l’hiver, d’autres fleurissant par vagues successives jusqu’en automne. Le feuillage, caduc à plus ou moins persistant selon le climat, est épais et coriace et certaines variétés sont en outre dotées de panachures lumineuses du plus bel effet.

Si beaucoup préfèrent une exposition mi-ombragée et une lumière tamisée, il est également possible d’en installer certains au soleil non brûlant, tant que le sol reste frais mais drainé, l’humidité stagnante étant en effet la première responsable de la mort de cet arbuste réputé un peu capricieux et peu longévif. Les sols neutres à acides sont à privilégier pour la majorité des espèces, mais là encore, il existe des Daphnés inféodés aux sols calcaires, ce qui permet à chaque jardinier de l’intégrer au jardin, ou même sur une terrasse, car sa culture en pot ne pose aucun problème.

Utilisez-le dans vos aménagements paysagers et créez de belles compositions fleuries et parfumées, dont voici quelques exemples dont vous pouvez vous inspirer.

Difficulté

Dans un sous-bois fleuri

Daphne odora ‘Marianni Rogbret’ est un arbuste de toute beauté, au feuillage persistant, allongé et luisant, dont le vert foncé est très largement marginé de jaune, ce qui lui confère une luminosité extraordinaire, bienvenue dans les zones peu ensoleillées du jardin, telles qu’on les retrouve dans les ambiances de sous-bois clair. Les boutons d’un rose franc s’épanouissent en petites fleurs banc rosé dès janvier dans les régions les plus douces. Le parfum de cet arbuste au port arrondi est une pure merveille et il embaume le jardin des mètres à la ronde au cœur de l’hiver.

Pour lui tenir compagnie, ourlez son pied de vivaces à feuillage décoratif tel celui proposé par les Heuchères, qui offrent à la fois un contraste lié à la forme des feuilles et des coloris d’une richesse incroyable, sans parler de leur ravissante floraison printanière. Fleurissant entre l’hiver et le printemps selon les variétés, les Bergenia sont pour leur part dotés d’un large feuillage rond et persistant, dont les teintes pourpres enchantent également l’hiver. Pour ne pas laisser le Daphne être le seul arbuste, installez non loin un Mahonia ‘Soft Caress’ au feuillage doux comme une caresse, et faites écho à sa finesse grâce à quelques pieds de fougères. Dryopteris erythrosora est une espèce persistante, résistante à la sécheresse et son feuillage printanier, orange cuivré, est particulièrement ornemental. Pour compléter, comblez les espaces vides avec des Hakonechloa. Leur feuillage sèche en hiver, mais ils apportent une grâce inégalable en saison. Quelques bulbes précoces (crocus, tulipes, narcisses…) et vous voila transportés dans une ambiance de sous-bois à admirer sans interruption !

Associer le Daphne sous-bois fleuri

Daphne odora ‘Marianni Rogbret’, Bergenia ‘Dragonfly Angel Kiss’, Mahonia ‘Soft Caress’, Dryopteris erythrosora et Hakonechloa macra

Dans un massif ensoleillé

Parmi les Daphnés, certains acceptent de pousser dans des situations plus ensoleillées, tant qu’elles ne sont pas cuisantes et que le sol reste suffisamment frais en saison. C’est par exemple les cas de Daphne ‘Eternel Fragrance’, un arbuste au port globuleux dont la floraison blanc rosé et délicieusement parfumée se renouvelle du printemps à la fin de l’automne par vagues successives.

Installez-le devant un Amélanchier, qui vous gratifie d’une belle floraison, de fruits goûteux et de belles couleurs automnales, lui-même installé non loin d’un Bouleau de l’Himalaya au tronc d’une blancheur surprenante. Tournez-vous également vers un Noisetier de Sorcière comme Hamamelis ‘Jelena’, dont les fleurs hivernales parfumées mélangent l’orange cuivré, le jaune et le rouge, teintes d’ailleurs reprises au travers de son feuillage en arrière-saison. Faites émerger les hampes verticales de grandes Digitales et de Persicaires, les corolles en trompettes de quelques Hémérocalles, les fleurs étoilées des Asters d’automne, le tout lié par un tapis de Géraniums vivaces à longue floraison comme ‘Dreamland’ (fleurs rose tendre) ou ‘Rozanne’ (bleu), à moins que vous ne préfériez privilégier des variétés à feuillage coloré. Dans ce cas, Geranium ‘Bob’s Blunder’ (feuillage brun à reflets argentés et fleurs rose clair), ‘Espresso’ (feuillage chocolat et fleurs lilas) ou ‘Blue Sunrise’ (feuillage doré et floraison bleu pourpré tardive) sont des options à privilégier.

Daphne dans un massif ensoleillé

Daphne ‘Eternel Fragrance’, Hamamelis ‘Jelena’, Betula utilis ‘Jacquemontii’, Digitalis hybride ‘Goldcrest’ et Geranium vivace ‘Bob’s Blunder’

Dans un massif parfumé en sol calcaire

Si beaucoup de Daphnés préfèrent les sols à tendance neutre ou acide, certains s’accommodent cependant de terrains plus basiques. C’est par exemple le cas de Daphne laureola ‘Philippi’, inféodé aux sols calcaires. Adepte de la mi-ombre, son feuillage persistant vert foncé à reflets bleutés sert d’écrin à une floraison originale, qui voit s’épanouir des corolles jaune verdâtre, à l’agréable parfum miellé.

Offrez-lui pour compagnons des arbustes qui, comme lui, apprécient la lumière tamisée et les sols bien drainés. Parmi ceux aux dimensions les plus importantes, à placer à l’arrière-plan, un Cytise au port plus ou moins pleureur comme Laburnum alpinum ‘Pendulum’ (2m) illumine le printemps de ses grappes de fleurs également jaunes et parfumées. Un peu plus grand (5m) et au port plus érigé, Laburnum watereri ‘Vossii’ forme un bel écran et il peut fournir l’ombrage qui abrite votre Daphne. Appréciés pour leurs grappes parfumées au printemps, les Lilas peuvent également former de petits arbres, à l’instar de Syringa ‘ Madame Lemoine’, une variété éprouvée aux fleurs doubles blanc pur. Original dans son genre, un Buddleja ‘Sungold’ produit des inflorescences en boules jaunes qui prennent le relai en fin d’été et en automne. Pour réveiller l’ensemble, optez pour des vivaces à floraison bleue, mauve ou violette parmi lesquelles on peut citer l’Agastache ‘Globetrotter’, dont les inflorescences se dressent au-dessus d’un feuillage aromatique, le Geranium ‘Hocus Pocus’ et sa belle floraison lavande qui se détache sur un feuillage pourpre très découpé ou encore la Sauge des Près ‘Madeline’ qui propose une floraison bicolore bleue et blanche.

Daphne massif parfumé calcaire

Daphne laureola ‘Philippi’,Buddleja ‘Sungold’, Laburnum alpinum ‘Pendulum’, Agastache ‘Globetrotter et Salvia pratensis ‘Madeline’

Pour ourler une bordure à mi-ombre

Certains Daphnés, à l’instar de Daphne cneorum ne dépassent pas 30 cm de haut, mais adoptent un port rampant qui peut couvrir 1,50 m, ce qui en fait une plante idéale au premier-plan pour former un beau tapis persistant qui se couvre de fleurs roses au parfum suave. Il peut ainsi servir à mettre en valeur des plantes plus hautes qui émergent de ce tapis coloré. Poussant plutôt en sol basique, associez-le à des arbustes qu’un Ph plus élevé ne contrarie pas.

Leycesteria formosa ‘Purple Rain’ fleurit dans des tons rouge pourpré sombre puis offre des baies décoratives qui font le régal des oiseaux. Représentant une bonne option en remplacement d’un érable du Japon, le Hêtre ‘Mercedes’ est une variété naine ne dépassant 2 m. Son feuillage finement découpé, après s’être coloré de jaune cuivré en automne, teinte l’hiver d’un joli brun avant de laisser place au nouveau feuillage. Un Orme de Samarie à feuillage doré apporte une touche de luminosité du printemps jusqu’à l’automne. Encore rare en culture, c’est pourtant un petit arbre très accommodant avec son feuillage aromatique aux tonalités changeantes. Opposez-lui un arbuste à feuillage foncé comme un Weigelia ‘Alexandra’ (ou la variété naine ‘Minor Black’ si l’espace est compté), dont le pourpre intense est rehaussé en fin de printemps de fleurs tubulaires rose. Quelques pieds d’Hellébores égayent l’hiver, suivis ensuite par les épis roses d’une Sauge des bois ‘Caradonna Pink’, relayés à leur tour par l’interminable floraison d’un Kalimeris incisa, pour se terminer avec le spectacle des d’Asters d’automne. Une ou plusieurs fougères persistantes comme Polystichum polyblepharum au feuillage graphique peuvent compléter la scène.

Daphné bordure mi-ombre

Leycesteria formosa ‘Purple Rain’, Fagus sylvatica ‘Mercedes’, Daphne cneorum,Weigela florida ‘Alexandra’ et Kalimeris incisa

Dans une rocaille fraîche

Un sol mal drainé étant l’ennemi numéro un des Daphnés, leur plantation en rocaille est donc tout indiquée. À mi-ombre, Daphne burkwoodii ‘Somerset’ vous offre un feuillage vert, caduc à persistant selon la rigueur de l’hiver et une floraison rose très odorante vers le mois de mai. Mariez-le à de petits conifères à feuillage coloré comme le Cyprès ‘Sungold’ (mordoré), le Cyprès ‘Blue Moon’ (bleuté) ou l’Epicea de Sitka (vert bleuté à bleu argenté). Jetez de la couleur ici et là avec des Ancolies, des Astrances et des Erigérons qui vous garantissent de belles floraisons sur une longue période. De nombreuses fougères sont particulièrement à l’aise dans une rocaille, comme la Capillaire des Murailles ou le Cyrtomium falcatum. Appréciés également pour leur large feuillage décoratif et leur floraison, les Hostas forment de belles et généreuses touffes. Les feuilles gaufrées et bleues de l’Hosta ‘Drinking Gourd’ peuvent ainsi côtoyer celles franchement dorées d’une variété comme ‘Sunny Halcyon’ pour un jeu de couleurs qui permet d’habiller le pied de votre Bois-joli. En couvre-sol, la Sagine subulée s’étale en un tapis ras et moussu plein de fraîcheur tandis que l’Ajuga reptans ‘Purple Torch’ se développe rapidement tout en fleurissant en même temps que le Daphne, en un tapis pourpre qui valorise son voisin.

Daphné rocaille fraiche

Daphne burkwoodii ‘Somerset’, Chamaecyparis pisifera ‘Blue Moon’, Erigeron glaucus ‘Sea Breeze’, Hosta abiqua ‘Drinking Gourd’ et Sagina subulata

En potée sur une terrasse

Certains jardins ne peuvent offrir les conditions nécessaires à l’épanouissement des Daphnés, en particulier si le sol est lourd et mal drainé. D’autre part, nombreux sont les amoureux des plantes qui ne disposent que d’une terrasse ou d’un balcon pour se faire plaisir. Dans les deux cas, la culture en pot permet de profiter de la beauté et du parfum de ces arbustes parfois un peu délicats en culture. Pour embaumer votre espace extérieur sur une très longue période, pourquoi ne pas installer différentes espèces dans de grands et beaux pots aux formes rondes : Daphne odora ‘Aureomarginata’ pour des effluves dès le milieu de l’hiver, Daphne ‘Sweet Amethyst’ pour le printemps et Daphne ‘Pink Fragrance’ pour une floraison renouvelée jusqu’en automne.

Dans d’autres contenants, installez des arbustes un peu plus hauts qui leur servent de toile de fond et peuvent leur fournir de l’ombre le cas échéant : Bambous non traçants, Cerisier à fleurs ‘Kojo no mai’, Physocarpes, Spirée ‘Snowmound’, Laurier-tin… le choix est vaste. Quelques Heuchères et Hostas en contenants plus bas pour former une jupe de feuillages décoratifs, ainsi que des bulbes pour rythmer les saisons et il vous voilà partis pour un voyage végétal à portée de main… et de nez !

Daphné potée sur une terrasse

Daphne odora ‘Aureomarginata’, Fargesia robusta ‘Formidable’, Spiraea nipponica ‘Snowmound’, Viburnum tinus et Heuchera ‘Happy Flames’

Commentaires

Daphne, Bois joli