7 plantes aromatiques pour l’ombre

7 plantes aromatiques pour l’ombre

Les variétés idéales pour potager ombragé

Sommaire

Mis à jour le 20 Août 2021  par Solenne 4.34 min.

Également appelées “fines herbes”, les aromatiques sont incontournables au potager. Elles qui embaument le jardin comme les plats, favorisent bien souvent les expositions ensoleillées. Pour autant, certaines d’entre elles sont faites pour être cultivées dans les recoins ombragés de votre jardin.

Voici donc une sélection de 7 plantes aromatiques pour l’ombre.

Difficulté

L’ail des ours : une plante bulbeuse aromatique des sous-bois

L’Allium ursinum, communément appelé ail des ours, est une plante vivace aromatique des sous-bois. Plante condimentaire, son bulbe, ainsi que ses feuilles et boutons floraux, sont utilisés en cuisine pour relever les plats. Plante bulbeuse, à port hérissé, l’ail des ours est pourvu de feuilles étroites et pétiolées. Au printemps (avril à juin) il fleurit en jolies ombelles sphériques blanches à jaunâtres.

L’ail des Ours, une plante bulbeuse aromatique des sous-bois

Cultiver l’Allium ursinum

Pour une récolte de janvier à octobre, semez l’ail des ours en été (juillet à septembre) et à la fin de l’hiver, début du printemps (février à mars). Plante caduque et rustique jusqu’à – 15°C, elle disparaît totalement l’hiver et réapparaît au printemps. L’Allium ursinum se cultive facilement au potager en situation ombragée à mi-ombragée, dans un sol frais, indifféremment lourd, alcalin ou riche et léger. Une fois en place, il ne requiert aucun soin particulier.

La menthe Mojito : une variété au puissant parfum mentholé

La Mentha hemingwayensis est une variété de menthe buissonnante et aromatique au puissant parfum mentholé et très frais. La menthe mojito est idéale pour parfumer apéritifs et cocktails estivaux. Elle s’emploie aussi en cuisine pour relever les plats froids (taboulés, salade…). Ses feuilles vert clair se caractérisent par leur forme pointue et leur surface gaufrée.

La menthe Mojito, une variété au puissant parfum mentholé

Cultiver la Mentha hemingwayensis

La menthe mojito se cultive aussi bien en pot qu’en pleine terre. On l’installe à exposition ombragée ou mi-ombragée, et dans un sol frais. Cette vivace très rustique et facile à cultiver se propage vite grâce à ses racines traçantes. On la plante au printemps (de mars à mai) ou à l’automne (septembre-octobre) pour une récolte tout au long de l’année. Elle peut être multipliée au printemps par division des touffes ou par bouturage.

L’oseille commune : une plante condimentaire au parfum acidulé

Rumex acetosa est une espèce sauvage d’oseille qui pousse spontanément dans les champs et les pâturages. Ses grandes feuilles comestibles et vert moyen forment une touffe compacte. Cette plante potagère et condimentaire s’utilise en cuisine afin d’apporter un parfum acidulé aux plats. On la consomme crue dans les salades composées, ou cuite avec le poisson ou dans les sauces.

L’oseille commune, une plante condimentaire au parfum acidulé

Cultiver le Rumex acetosa

Facile à cultiver, l’oseille commune s’installe au jardin comme au balcon. Dans ce second cas, elle est cultivée dans un grand pot. Elle prospère dans les sols frais, plutôt lourds et acides, et affectionne les expositions ombragées. Cette plante vivace et rustique se sème au printemps (entre mars et mai) pour une récolte tout l’été (de mai à août).

Le persil japonais : une aromatique rafraîchissante et légère

Le persil Mitsuba, ou persil japonais, est une plante condimentaire herbacée relativement peu répandue dans nos potagers. Elle offre une saveur aromatique rafraîchissante et plus légère que le persil commun. Pourvu de longues tiges à feuilles caduques dentées, il s’agit d’un aromatique incontournable de la cuisine japonaise, cuit pour les soupes et plats cuisinés, ou consommé cru dans les salades.

Le persil japonais, une aromatique rafraîchissante et légère

Persil japonais | © Puamelia – Flickr

Cultiver le Cryptotaenia japonica

Vivace et rustique jusqu’à -15°C, le persil japonais se plante au début du printemps (mars à mai) pour une récolte au fur et à mesure des besoins, du printemps jusqu’à l’été. Plante des sous-bois frais, le persil Mitsuba peut être cultivé en pleine terre comme en pot, mais toujours en situation ombragée ou mi-ombragée, dans un sol humide, léger et riche en humus.

Le chénopode Bon-Henri : un légume feuille parfait en permaculture

Le chénopode Bon Henri, est une variété ancienne de légume feuille qui se consomme cuit à la manière des épinards. Il est d’ailleurs parfois appelé “épinard sauvage”. Son feuillage est caduc, pubescent (recouvert de poils) et de forme triangulaire. Il offre un coloris vert foncé et luisant, pour un revers argenté.

Le chénopode Bon-Henri, un légume feuille parfait en permaculture

Chénopode Bon Henri | © Joan Simon – Flickr

Cultiver le Chenopodium bonus-henricus

Vivace, très rustique et peu exigeant, le chénopode prospère plusieurs années à exposition ombragée, dans un sol frais, riche et léger. Idéal en permaculture, on le plante au printemps (avril à mai) ou en automne (septembre à octobre), hors périodes de gel et de fortes chaleurs, pour une récolte des feuilles du printemps à l’automne.

Le polygonum thaï : un puissant parfum de coriandre

Le polygonum thaï est une plante à feuilles aromatiques qui dégagent, au froissement, un parfum puissant de coriandre. Leur saveur épicée est toutefois plus prononcée que celle de la coriandre, avec des notes de poivre et de citron. Étroites et lancéolées, les feuilles persistantes du Rau Ram se reconnaissent au V pourpre qui marque leur centre.

Le polygonum thaï au puissant parfum de coriandre

Cultiver le Polygonum odoratum

Plante rampante vivace, mais non rustique, la coriandre vietnamienne se cultive en pot à remiser sous abri en hiver. On la plante au printemps (de mars à juin) ou à l’automne (de septembre à novembre) pour une récolte tout au long de l’année au fur et à mesure des besoins. Le polygonum thaï apprécie les sols riches et frais, et les expositions ombragées à légèrement ensoleillées.

L’aspérule odorante : un couvre-sol aux arômes de foin coupé et de fève tonka

L’aspérule odorante est une plante tapissante des sous-bois, aux feuilles persistantes et vert émeraude, et aux petites fleurs printanières blanches, mellifères et odorantes. Utilisé en couvre-sol dans les coins ombragés du jardin, le gaillet odorant est aussi une plante médicinale, dont les tiges séchées exhalent des arômes mélangés de fève tonka, vanille et foin coupé.

L’aspérule odorante, un couvre-sol aux arômes de foin coupé et de fève tonka

Cultiver le Galium odoratum

Cette petite vivace tapissante apprécie un soleil non brûlant ou la mi-ombre, et les sols légers, riches en humus, et frais toute l’année sans être trop humide l’hiver. Très rustique, elle ne demande aucun entretien une fois bien en place.

Liens utiles

Commentaires

  • MARIE PAULE TESSIER, le 6 Mars 2021

    L’L’ASPÉRULE ODORANTE
    je regrette toujours qu'on oublie d'indiquer que séchée elle est très utile pour parfumer une armoire une petite pièce

    Dans le nord de la France elle remplace la lavande, enfant, ma famille allait la cueillir en bordure de bois à la fin du printemps pour parfumer les armoires

Plantes aromatiques pour l'ombre