Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Herbe de la Pampa, Cortaderia : plantation, entretien

L'Herbe de la Pampa en quelques mots

  • L’Herbe de la pampa est l’une des graminées les plus architecturales mais aussi la plus invasive
  • Monumentale et gracieuse, elle produit en fin d’été de remarquables plumets très élégants et soyeux blanc argenté ou rose
  • Vivace, rustique, elle est facile à cultiver au soleil, en sol ordinaire
  • Elle structure les zones ensoleillés, sèches, ventées et arides du jardin
  • Tout simplement spectaculaire utilisée en masse, en isolé ou dans un massif de fleurs, et d’arbustes

Le mot de notre experte

Très à la mode dans nos jardins dans les années 70, l’Herbe de la pampa ou Cortaderia est l’une des graminées les plus majestueuses mais sans doute aussi la plus envahissante. Cette grande plante herbacée porte un feuillage fin qui ondule à la moindre brise surmonté en fin d’été de grands plumeaux. Fièrement dressée, la floraison de l’herbe de la pampa allège toutes les compositions naturelles et s’impose comme l’une des plus belles floraisons de graminée.

Les fleurs de l’herbe de la pampa prennent de belles couleurs douces et pastel et restent belles même séchées au jardin ou en déco, dans la maison. La plus courante est la Cortaderia selloana avec ses élégants plumets blanc argentés portés sur des tiges à plus d’1,80m de hauteur. On apprécie également la Cortaderia selloana ‘Rosea’ et ‘Rendatleri’, deux versions roses, la Cortaderia selloana ‘Pumila, une variété au développement plus modéré.

L’Herbe de la pampa est une plante quasiment inratable, qui peut pousser à peu près n’importe où et qui ne demande presque aucun entretien, hormis celui de contrôler sa nature si invasive qui lui vaut déjà une interdiction dans certains pays.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Cortaderia, Gynerium

Famille : Poacées

Noms communs : Herbe de la Pampa,

Floraison : Août à décembre

Hauteur : 1 à 5 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Tous

Rusticité : -15°C et au-delà

La Cortaderia également appelée Herbe de la pampa, qui porte aussi le nom de Gynerium, est une graminée vivace qui appartient à la famille des Poacées, tout comme l’avoine ou le blé. Originaire de Nouvelle Zélande et des vastes prairies d’Amérique du sud d’où elle tire son nom commun, elle pousse dans les terres en friche, les zones humides et sableuses. Échappée des jardins dans lesquels, elle était très en vogue dans les années 70, dans certaines régions et notamment dans les régions littorales bretonnes, l’Herbe de la Pampa s’avère invasive entraînant d’importants désordres écologiques et menaçant la flore indigène.

Le genre comprend une vingtaine d’espèces dont la Cortaderia selloana et ses cultivars qui est la plus répandue. La Cortaderia richardii, également appelée « herbe de la pampa richardii » est plus petite et plus précoce que l’espèce sellona.

Cette grand vivace herbacée forme de grandes touffes denses et dressées au port légèrement arqué, de 0,70 m, pour les rares variétés de petite taille à 3 m de hauteur, parfois jusqu’à 5 m en fleur pour presqu’autant de diamètre au sol. Ses dimensions imposantes la destinent aux jardins spacieux. Elle se montrera envahissante en climat doux et difficile à contenir, c’est pourquoi son installation demande toujours  de la réflexion.

Le feuillage caduc ou persistant en climat doux, forme une fontaine coriace et bruissant au moindre souffle de vent, de feuilles linéaires, très effilées, rugueuses aux bords très coupants se recourbant aux extrémités. Ces feuilles longues de 1 à 3 m et larges de 1 cm, sont de couleur verte à vert-gris-bleuté, parfois comme chez le cultivar ‘Aureolineata’, vert franc rayé de jaune. Le feuillage est marcescent, il sèche sur la plante et persiste sans tomber.

Du cœur de cette végétation graminiforme, de grandes panicules dressées et plumeuses pointent altièrement à l’extrémité des longs chaumes en fin d’été et persistent tout l’hiver. Portées par de solides tiges cylindriques très résistantes au vent culminant parfois à 3 m de haut, elles sont longues de 30 à 60 cm. Ces épis lumineux, très compacts et soyeux sont formés de nombreux petits épillets. Généralement de couleur blanc pur à blanc crème teinté d’argent, elles sont  d’un tendre rose chez la Cortaderia selloana ‘Rosea’ ou rose pourpré chez ‘Rendatleri’.

Une fois fanés, ces plumets légers restent élégants et très décoratifs pendant toute la mauvaise saison et s’invitent facilement dans les bouquets frais ou secs.

L’herbe de la pampa est une espèce dioïque, c’est-à-dire qu’on différencie les fleurs mâles et des fleurs femelles. Les deux sont nécessaires à sa reproduction. En cas de fructification, les plumeaux femelles se gorgent de très nombreuses graines volatiles promptes à se laisser disséminer par le vent, parfois à plus de 25 km, ce qui explique le caractère particulièrement invasif de cette vivace.

L’herbe de la pampa est une  graminée peu exigeante, rustique jusqu’à -10 -15°C, résistante au vent et facile à cultiver au soleil ou à mi-ombre, en sol ordinaire, même médiocre, même si elle préfère les sols plutôt riches et frais.

Étant donné son développement imposant, son utilisation sera plutôt destinée aux grands jardins, bien qu’il existe des variétés ne dépassant pas 1,20 m de hauteur. Avec son allure épurée et élégante, elle apporte toujours de la légèreté et du mouvement et gagnera à être plantée en masse ou dans un massif de fleurs, parmi des arbres et des arbustes.

Principales espèces et variétés

On apprécie l’Herbe de la Pampa pour sa taille imposante et ses grands épis plumeux le plus souvent argentés. Cortaderia selloana se décline à présent en plusieurs variétés, plus compactes, à fleurs roses ou au feuillage panaché.

Les plus populaires

Herbe de la Pampa - Cortaderia selloana Godet de 9cm

Période de floraison Sept. à Nov.

Hauteur à maturité
1.80 m

C'est la plus connue du genre ! Cette grande graminée persistante qui dresse en fin d'été de grands plumeaux argentés. Belle utilisée en masse ou dans un massif de fleurs.

Cortaderia selloana Sunningdale Silver Pot de 3L Pot de 2L/3L

Période de floraison Août à Nov.

Hauteur à maturité
2.00 m

Ce cultivar se démarque par des plumets argentés particulièrement denses. Magnifique utilisée en masse ou dans un grand massif.

Cortaderia selloana Rosea - Herbe de la Pampa rose Godet de 9cm

Période de floraison Août à Nov.

Hauteur à maturité
1.80 m

Cette variété se distingue par ses longs plumets soyeux d'une jolie teinte rose layette. À planter en isolé, en bordure ou en dans un massif d'arbustes.

Nos préférées

Cortaderia richardii - Petite Herbe de la Pampa

Période de floraison Juin à Juil.

Hauteur à maturité
2.00 m

Voici une variété plus petite, plus compacte et fleurissant plus tôt que l'espèce sellona. Mettez-la en valeur en massif ou en haie plutôt qu’en isolé.

Cortaderia selloana Pumila - Herbe de la Pampa Pot de 2/3L

Période de floraison Août à Nov.

Hauteur à maturité
1.20 m

Une magnifique variété un peu moins haute et un peu moins rustique que les autres. Elle est à réserver aux climats doux. Parfaite pour les jardins de bord de mer.

Plantation

Où planter l’herbe de la pampa ?

Originaire de contrées au climat humide en hiver et chaud en été, l’herbe de la pampa apprécie particulièrement les zones sableuses et les jardins de bord de mer battus par les vents et exposés aux embruns. Elle s’est par conséquent très vite propagée sur le littoral breton. C’est une graminée solide et relativement rustique qui supporte -10 à -15 °C en sol bien drainé. Il vaudra mieux la protéger du froid, et la planter en situation abritée sous climat à hiver rigoureux soumis à des gelées plus sévères.

N’étant pas une vivace exigeante, elle se contentera d’à peu près tous les types de sols, même pauvres, secs ou humides, sablonneux ou salés, exceptés les terrains trop lourds retenant l’eau en hiver. Elle est résistante à la sécheresse, acceptant même les conditions semi-arides, poussera au soleil comme à la mi-ombre. Elle se montrera toutefois plus vigoureuse dans un sol frais mais très drainé.

Laissez-lui de la place pour s’exprimer, car dans des conditions favorables, ses plumets peuvent culminer à 4 ou 5 m!

Avec son allure d’aspect très exotique, ses épis vaporeux et sa végétation légère, l’Herbe de la pampa est une graminée architecturale. Elle s’impose dans tous les jardins, sauf peut-être aux plus petits, naturels et sauvages comme dans les espaces plus contemporains, modernes et épurés.

Les variétés les plus hautes se plantent en milieu ou de fond de massifs arbustifs, auxquels elles donnent de la structure et un relief frémissant, les variétés plus basses peuvent être installées en bordure d’allée ou dans une rocaille.

Une utilisation en isolé sur une pelouse est également possible même si cette vivace surdimensionnée gagne davantage à être plantée en masse pour former de grandes étendues d’herbe de la Pampa, surtout si vous avez beaucoup d’espace.

Elle sera également magnifique près d’un bassin.

Quand planter l’herbe de la pampa ?

La plantation de la Cortaderia ou Herbe de la Pampa se fait de préférence au printemps de mars à mai en évitant les périodes de fort gel ou de fortes chaleurs.

Comment planter l’herbe de la pampa ?

Vous pouvez aussi le planter en masse à raison de 1 pied au m2 pour constituer un effet spectaculaire. Protégez vos mains avec des gants épais pour manipuler cette graminée car ses feuilles sont particulièrement coupantes.

  • Creusez un trou de 0,60 m en tous sens
  • Dans un sol lourd ou très humide, étalez un lit de gravillons au fond du trou
  • Installez la plante au milieu du trou
  • Recouvrez, tassez et arrosez copieusement
  • Arrosez une à deux fois tous les 15 jours pour faciliter la reprise

Découvrez tous nos conseils pour bien planter une graminée sur notre blog !

herbe de la pampa

Cortaderia richardii : espèce plus petite, plus compacte et plus précoce que C. selloana

L'herbe de la Pampa, une plante invasive dans certaines régions

Très décorative, voir spectaculaire, l’Herbe de la pampa s’est échappée des jardins pour coloniser certaines de nos côtes. Chaque pied peut produire plus d’un million de graines contenues dans ses chaumes floraux. Sa pollinisation est assurée par le vent et ses graines particulièrement volatiles, se dispersent dans un rayon de plus de 25 km.

Venue d’Amérique du sud, elle se montre sous nos latitudes très envahissante en climat doux, colonisant sans vergogne les bords de route et les milieux sableux au point d’être aujourd’hui considérée dans certaines régions littorales, en Bretagne notamment mais également dans la Manche comme une plante invasive, mettant en péril la flore indigène, donc la biodiversité. Elle grignote peu à peu du terrain et fait désormais partie des espèces exotiques envahissantes (EEE).

En France, pour le moment, il n’est pas encore interdit de produire et de vendre l’herbe de la pampa, bien que cette interdiction soit prévue sur tout le territoire. Si vous habitez dans une région concernée, nous vous recommandons de ne pas la planter. Elle peut être remplacée par de nombreuses graminées toutes aussi graphiques mais non invasives, comme les miscanthus, les stipa ou les pennisetum.

Entretien et taille de l’Herbe de la Pampa 

Une fois bien enracinée, l’Herbe de la Pampa se montre très résistante à la sécheresse : faites un arrosage régulier lors de la première année ensuite n’arrosez qu’en cas de temps sec prolongé, car elle apprécie un sol relativement frais en été.

Coupez les épis floraux avant qu’ils ne libèrent leurs graines pour éviter les semis envahissants et indésirables dans votre jardin. Attention : ne mettez pas les plumeaux au compostage !

Dans les régions aux hivers très froids, protégez la touffe du gel avec un paillis végétal (paillette de lin…) ou avec son propre feuillage et recouvrez l’ensemble d’un voile d’hivernage.

Taille de l’herbe de la pampa

En février-mars, rabattez simplement les chaumes desséchés à 50 cm du sol environ à l’aide d’une cisaille à haie pour laisser place aux nouvelles feuilles. Ne rabattez pas tout le feuillage à ras. Attention munissez-vous de gants !

L’Herbe de la Pampa est insensible aux maladies et parasites.

Multiplication

L’herbe de la pampa faisant partie des espèces exotiques envahissantes (EEE), nous déconseillons sa multiplication.

Associer l'Herbe de la Pampa au jardin

Pièce maîtresse des  jardins des années 60-80, avec ses grands plumets, l’Herbe de la Pampa forme d’imposantes touffes d’aspect très exotique. Elle s’impose dans les scènes foisonnantes des jardins naturalistes, auxquelles elle apporte de l’ampleur, de la légèreté et du volume comme dans le décor plus épuré d’un jardin contemporain ou de ville. Elle est également idéale dans un jardin de bord de mer exposé aux vents salés.

Elle peut être plantée tout près de la maison, dans les massifs modernes de style minéral, entourée de graviers blancs.

associer le cortaderia

Un autre exemple d’association automnale : Cortaderia selloana, Acer palmatum ‘Trompenburg’, Aster novae-angliae ‘Violetta’, Dahlia ‘Catherine Deneuve’, Solidaster luteus (ou la variété ‘Lemore’) et Verbena bonariensis

Très architecturale, cette imposante graminée avec sa forte présence permet de structurer les grands massifs de fleurs et arbustifs.

Elles forment des touffes élancées, et hautes, apportant de la verticalité ; profitez-en pour jouer sur les textures, les formes. Dans un grand massif échevelé, placez à son pied des plantes plus basses, comme  comme les alchémilles en compagnie d’autres plantes structurantes, comme les Eremurus, et les Veronicastrums et bien-sûr d’autres graminées aux floraisons plumeuses, et aériennes Miscanthus, stipa, Calamagrostis et Molina.

Les variétés les plus hautes seront utilisées en isolé et à l’arrière plan des massifs de fleurs entourées de bulbes à fleurs hautes comme les dahlias, et de nombreux vivaces auxquelles elles apportent de la légèreté et du volume.

Créez une superbe scène de fin d’été en le mariant avec des vivaces à floraison estivale ou automnale  aux tons beige, bronze comme les marguerites d’automne, les chrysanthèmes rustiques, les asters, les Echinacea, orpins d’automne et des graminées persistantes qui supportent la sécheresse.

Vous pourrez l’installer derrière les cotinus ou les rosiers remontants.

Vous pouvez aussi aménager une zone très naturelle à proximité d’un bassin où elle pourra accompagner les conifères rampants et les vernonias.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

10 graminées qu'il faut avoir dans son jardin

Les graminées ornementales connaissent, depuis quelques années, leur heure de gloire. Et c'est bien mérité...
Lire la suite +

conseil

Graminées : quelle variété choisir ?

molistipa
Lire la suite +

conseil

Planter des graminées

Lire la suite +

conseil

Tailler les graminées

Lire la suite +

Blog

Plante invasive ou plante envahissante : ne mélangeons pas tout !

Bien que l'on s'accorde à dire que le jardinage est bon pour la santé, physique...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(1 votes, moyenne: 5 sur 5)
Laisser un commentaire

Plantfit,

Jardiner sans se planter

 

Plantfit c’est notre tout nouveau service de conseils personnalisés. Gratuit, cet outil apporte à chacun des recommandations équivalentes à celles d'un bon jardinier et permet de sélectionner les végétaux les mieux adaptés à son jardin et à ses compétences en jardinage.

Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous pouvez ainsi (re)découvrir les caractéristiques uniques de votre jardin et choisir les plantes qui pourront s’y épanouir sans difficultés. Observer et s’inspirer de la nature permet d’obtenir de meilleurs résultats. C’est aussi le premier pas vers une démarche de jardinage responsable !

 

Plantfit c’est tout simple !

Laissez-vous guider et répondez en quelques minutes à notre questionnaire. C'est une étape indispensable pour que nous puissions vous présenter le profil de votre jardin en quelques lignes, puis vous conseiller des plantes naturellement adaptées :

1- Organisez votre jardin ou votre terrasse en différents espaces

2- Répondez à nos questions sur les différents paramètres clés de chaque espace

3- Naviguez sur le site et pour chaque plante sélectionnée, découvrez si celle-ci est adaptée ou non à ces espaces, et pourquoi.

 

Conseils sur mesure

Solution brevetée, Plantfit analyse les paramètres de votre jardin puis les croise avec les facteurs clés de réussite de chaque plante (zone climatique, exposition soleil et vent, type de sol, savoir-faire requis), établis d’après notre base de connaissances pour chacune des 12 000 plantes de la pépinière. Nous intégrons également à notre algorithme vos souhaits de couleur, hauteur ou style de massifs recherchés. 

 

Que verrez-vous pour chaque plante ?

Cette plante nous paraît inadaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît assez adaptée à votre jardin ou votre massif
Cette plante nous paraît bien adaptée à votre jardin ou votre massif !
Cette plante n'a pas la couleur ou la hauteur souhaitées
Cette plante présente des caractéristiques ornementales que vous recherchez

Nos recommandations sont disponibles pour les végétaux d’ornement. Les plantes potagères et les fruitiers arriveront dans un second temps. 

 

À tout moment et d’un simple clic, vous pouvez choisir d’activer ou de désactiver Plantfit de votre navigation sur le site.

 

Compléter votre questionnaire >>>  Créer mon Jardin