Herbe de la pampa envahissante : comment limiter l’expansion ou l’éliminer ?

Herbe de la pampa envahissante : comment limiter l’expansion ou l’éliminer ?

Nos conseils pour réduire la prolifération ou se débarrasser naturellement du Cortaderia

Sommaire

Rédigé le 27 Décembre 2023  par Marion 6 min.

L’herbe de la pampa est une graminée appréciée pour sa silhouette architecturale et gracieuse. Ses grands épis plumeux et son feuillage persistant apportent beaucoup de volume au jardin. Facile de culture, rustique et nécessitant peu de soins, cette plante a toutefois l’inconvénient de se montrer envahissante.

Nous vous proposons quelques gestes, qui permettront de contrôler sa prolifération. Et si vous souhaitez l’éliminer, nous vous donnerons aussi nos conseils pour vous en débarrasser naturellement.

Pour en savoir plus : Herbe de la Pampa, Cortaderia : plantation, entretien.

Difficulté

Identifier l’herbe de la pampa

Cette graminée est facile à reconnaître, du fait de sa silhouette imposante et de sa floraison plumeuse, qui ne passent pas inaperçues.

L’herbe de la Pampa est constituée de hautes tiges herbacées (appelées « chaumes »), pouvant atteindre près de 2 mètres de hauteur. Elles peuvent être moins hautes chez certaines variétés plus compactes. Au sommet de ces tiges, apparaissent en fin d’été de grandes inflorescences plumeuses et soyeuses, de couleur généralement blanc-argenté. Elles restent en place pendant tout l’hiver.

L’herbe de la Pampa possède un feuillage persistant (qui reste en place toute l’année), formant une touffe imposante constituée de feuilles coriaces et coupantes.

Cortaderia selloana

On observe souvent l’Herbe de la Pampa dans les jardins

Pourquoi cette graminée se propage-t-elle si facilement ?

L’herbe de la Pampa est une graminée originaire de l’hémisphère sud, qui se plaît en situation ensoleillée, même sèche et venteuse.

Cette plante, très appréciée il y a encore quelques années, est pointée du doigt pour son caractère envahissant. C’est le cas notamment en climat doux, sur les façades atlantique et méditerranéenne. Elle est d’ailleurs désormais listée comme plante invasive, conduisant à une interdiction de sa commercialisation depuis avril 2023. C’est le cas de l’espèce type Cortaderia selloana, mais aussi de toutes ses variétés dérivées (naines, à épis roses, à feuillage coloré, etc.).

L’herbe de la Pampa forme en effet au fil du temps d’imposantes colonies, qui menacent les plantes indigènes et participent à la réduction de la diversité biologique. De ce fait, elle impacte aussi la faune locale, qui dépend de ces plantes pour s’abriter et se nourrir.

Si l’herbe de la Pampa prolifère si rapidement, c’est grâce à différentes caractéristiques :

  • C’est une graminée facile de culture, qui résiste à des conditions climatiques rudes (sécheresse, chaleur, gel) et qui ne demande pas de soin particulier pour se développer.
  • Elle dispose d’une grande capacité de reproduction. En fin d’été, elle dévoile des inflorescences gorgées de nombreuses graines chez les fleurs femelles, qui vont ensuite éclater à maturité. Chaque pied peut produire plus d’1 million de graines volatiles, qui profitent d’un mode de dispersion très efficace. Portées par le vent, elles peuvent en effet voyager sur de grandes distances, parfois dans un secteur allant jusqu’à 25 kilomètres. Les graines ont également une capacité de germination très rapide.
  • C’est une plante insensible aux parasites et maladies.

Limiter la prolifération des herbes de la pampa

L’herbe de la Pampa est une plante assez difficile à contenir. Mais si elle est déjà installée chez vous et que vous ne souhaitez pas l’éliminer, quelques gestes vous permettront de limiter son expansion et son impact.

Tailler les épis floraux

Pour limiter la prolifération des herbes de la Pampa, coupez les épis floraux avant la libération des graines. Procédez en fin d’été, à l’aide d’un sécateur bien aiguisé ou d’un taille-haie. Nous vous conseillons de vous munir de gants et de porter des habits longs, pour ne pas risquer de vous blesser avec le feuillage particulièrement coupant. Ne laissez surtout pas en place vos déchets de taille et ne les mettez pas non plus au compost.

Vous pouvez aussi choisir de tailler uniquement les plumeaux mâles, pour éviter la reproduction et l’apparition de graines. Mais il n’est pas toujours évident de les différencier des épis femelles.

Ne pas lui offrir de trop bonnes conditions de culture

Pour tenter de limiter l’expansion de l’herbe de la Pampa, ne lui donnez pas de conditions de culture trop favorables, surtout en régions douces. Si elle supporte la sécheresse, cette plante se développera davantage en sol frais et riche. Veillez donc à ne pas trop arroser le sol et à ne pas le fertiliser.

Opter pour une culture en pot

Certaines variétés d’herbes de la Pampa, plus compactes que l’espèce type, peuvent être cultivées en pot. Cela peut être une solution si vous avez ces variétés dans votre jardin et que vous souhaitez les conserver pour leurs qualités esthétiques, tout en limitant leur expansion. C’est le cas de la Cortaderia selloana ‘Tiny Pampa’, de ‘Mini Pampa’ ou de ‘Mini Silver’.

Notons toutefois que cela n’empêchera pas la dispersion de graines, si vous ne procédez pas à une taille des épis chaque année.

Cortaderia selloana

Cortaderia selloana ‘Mini Silver Pampas’

Se débarrasser naturellement des herbes de la pampa

Si vous souhaitez éliminer les herbes de la Pampa, vous devrez faire peur de patience et de détermination. Notons que plus la plante sera jeune, plus il sera facile de s’en débarrasser.

Comme toujours, nous vous déconseillons d’utiliser des herbicides chimiques pour essayer de supprimer des herbes de la Pampa. Ces solutions restent bien souvent inefficaces et ne font que polluer les sols, impactant encore davantage la biodiversité. De même, certains « remèdes de grand-mères » (aspersion de la plante avec de l’eau de Javel, dépôt de gros sel sur la souche…) ne semblent pas très efficaces et participent au déséquilibre des sols.

L’arrachage

Le retrait par arrachage reste la méthode naturelle la plus efficace. Pour cela, commencez par couper à ras l’ensemble des tiges, à l’aide d’un taille-haie ou d’une faux.

Creusez ensuite autour de la souche à l’aide d’une bêche, pour repérer où les racines s’arrêtent et délimiter la zone de travail. Creusez à nouveau plus en profondeur. En procédant de l’extérieur vers l’intérieur, retirez le système racinaire au fur et à mesure en décompactant la motte.  Cette opération peut prendre du temps et nécessiter plusieurs passages.

Soyez vigilants les mois suivants l’arrachage, pour repérer rapidement toute éventuelle repousse et pouvoir l’éliminer avant qu’elle ne se développe.

Le bâchage

Installer une bâche opaque sur la motte d’herbe de la Pampa permet de la priver de lumière, et donc de provoquer petit à petit son dépérissement.

Là encore, commencez par couper à ras l’ensemble des chaumes de la plante. Puis, placez votre bâche de façon à ce qu’elle recouvre bien la motte. Choisissez un modèle épais et résistant, que vous lesterez pour qu’il se maintienne bien en place au fil des mois. Cette solution prendra du temps (au moins 1 à 2 ans), mais peut se révéler efficace naturellement et sans effort.

plante envahissante

L’herbe de la Pampa s’est largement propagée dans les espaces naturels

Commentaires

Herbe de la pampa
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.