Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Estragon : planter, semer, récolter

L'Estragon en quelques mots

  • L’Estragon est une herbe aromatique dont le feuillage dégage au froissement une délicieuse saveur anisée
  • Il fait partie des « fines herbes » aromatiques très appréciées en cuisine
  • Ses feuilles s’utilisent aussi bien fraîches que séchées et possèdent de nombreux bienfaits, notamment des vertus digestives
  • L’estragon aime le soleil et les sols légers et bien drainés
  • C’est une plante facile de culture à semer ou à planter aussi bien en pot qu’en pleine terre

Le mot de notre experte

L’Estragon appelé également « herbe dragon » fait partie des herbes aromatiques et condimentaires les plus parfumées ! En cuisine, ses feuilles à l’arôme anisé s’utilisent aussi bien fraîches que séchées pour agrémenter les sauces, les poissons ou encore les volailles. Mais, cet excellent condiment possède également de nombreux bienfaits et vertus notamment, digestives, antioxydantes et antispasmodiques.

Si l’Estragon commun (Artemisia dracunculus) est assez peu rustique et gagne à être cultivé en pot, il existe une autre variété d’estragon : l’estragon de Russie qui est particulièrement rustique, plus haut, un peu moins parfumé mais qui a l’avantage de pouvoir se semer, les fleurs de l’estragon commun étant stériles.

L’Estragon dont l’Estragon de Russie apprécient le soleil, et un sol riche, léger et bien drainé.  Ils peuvent facilement former une touffe de 80 cm à 1 m de haut, réfléchissez bien à l’emplacement !

Avec quelles plantes associer l’estragon, comment faire le bouturage de l’estragon ? Découvrez notre collection d’estragons faciles à semer ou planter ainsi que les secrets de leur culture !

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Artemisia dracunculus

Famille : Asteraceae

Noms communs : herbe dragon, absinthe estragon, estragon de Russie, armoise potagère, serpentine

Floraison : juillet à octobre

Hauteur : 0,30 à 1,20 m

Exposition : Soleil

Sol : Tous, frais

Rusticité : -5°C à -15°C selon les espèces

L‘estragon, ou Artemisia, appelé également herbe dragon, absinthe estragon, armoise potagère ou encore serpentine, est une plante herbacée vivace appartenant à la famille des Astéracées et au genre Artemisia, tout comme l’absinthe et l’armoise. Originaire d’Asie centrale, il s’est acclimaté dans nos jardins mais malgré ses origines sibériennes, il craint les hivers rigoureux.

Le genre comprend plus de 300 espèces parmi les estragons, deux sont cultivées couramment : l’Artemisia dracunculus dit estragon « vrai »,  » français « ou « estragon commun » qui est très aromatique mais qui ne produit pas de graines et l’Artemisia dracunculoides (syn. Artemisia Redowski) ou Estragon de Russie, moins parfumé mais plus rustique et qui peut, à l’inverse de l’estragon commun, être semé.

On parle d’estragon « vrai » car il est parfois confondu avec l’Estragon du Mexique ou Estragon espagnol, une vivace aromatique utilisée comme substitut à l’Estragon mais appartenant toutefois à un genre différent (Tagetes) et originaire d’Amérique latine.

A partir d’une souche tordue à tendance rhizomateuse qui lui valu le surnom de  » Serpentine », il forme rapidement une touffe au port buissonnant, érigée d’une hauteur moyenne de 0,30 à 90 m, mais pouvant atteindre parfois plus d’1,30 m hauteur pour l’estragon russe. Il développe un beau feuillage caduc vert satiné qui persiste en climat doux.
Les feuilles sont disposées de manière alterne le long des nombreuses tiges cylindriques très ramifiées. Elles sont fines, étroites, linéaires à lancéolées et mesurent de 2 à 6 cm de long. L’Estragon du Mexique porte des feuilles ovales et dentelées.

Elles sont lisses, brillantes, vertes à vert à vert grisâtre, glabres mais ponctuées de glandes renfermant son huile essentielle au revers : lorsqu’on les froisse, elles dégagent un parfum aromatique très intense, à la fois épicé, poivré et légèrement anisé et s’utilisent en cuisine aussi bien fraîches que séchées. L’estragon de Russie (Artemisia dracunculus var. inodora) se distingue par des feuilles plus fines, mates, pubescentes, et moins parfumées que celles de l’Estragon commun. Il dégage un parfum si discret qu’il est parfois taxé d’inodore.

artemisia dracunculus

Estragon (Artemisia dracunculus)

Chez l’estragon  » vrai », la floraison insignifiante apparaît au cours de l’été, de juillet à octobre, sous la forme de minuscules capitules jaune verdâtre, réunis à l’aisselle des feuilles en épis légers et pendants. Ces fleurs sont stériles et ne permettent pas à l’Estragon commun de se ressemer à l’inverse de l’Estragon de Russie qui produit des fleurs fertiles et peut être semé. L’Estragon espagnol ou Estragon du Mexique se démarque par une floraison en petits capitules jaunes d’or.

L’Estragon se cultive très facilement au soleil, en sol riche, léger et bien drainé. Il est rustique, mais seulement jusqu’à -5°C et supporte difficilement les hivers. Dans les régions aux hivers rigoureux, cultivez-le en pot à remiser à l’abri du gel intense. L’estragon de Russie, ou Artemisia Redowski affiche une meilleure rusticité (au moins jusqu’à -15°C) et repartira de la souche au printemps et a de toute façon le pouvoir se ressemer tout seul.

L’Estragon trouvera naturellement au jardin sa place dans un jardin d’herbes aromatiques, avec d’autres fines herbes comme dans un potager mais aussi en bac, pot ou jardinière sur une terrasse ou un balcon ensoleillés.
Cette plante aromatique riche en vitamine A, possède des propriétés thérapeutiques reconnues : ses feuilles fraîches riches en huile essentielle renferment des vertus antioxydantes, antispasmodiques, digestives et sédatives.

« Estragon » signifie « dragon » ou « serpent » en grec en raison de la forme serpentine de ses racines et de ses feuilles étroites et fourchues évoquant des langues de petits dragons : pour ces raisons, on le pensait efficace comme antidote en cas de morsures de serpent.

Principales espèces et variétésaromatique

L’espèce la plus cultivée est l’estragon vrai (Artemisia dracunculus), très aromatique mais frileux. L’estragon de Russie (Artemisia dracunculoïdes), est plus rustique, plus haut (1,3m), peut se semer, mais il est moins parfumé. L’un se plante, l’autre se sème !

Les plus populaires

Estragon vrai - Artemisia dracunculus


Hauteur à maturité
80 cm

Il fait partie des 'fines herbes' aromatiques incontournables. Très parfumé, mais peu rustique, il se cultive comme une annuelle aussi bien en pot qu'en pleine terre.

Nos préférés

Estragon vrai en plant BIO


Hauteur à maturité
80 cm

Voici un estragon issu de l'Agriculture Biologique. Vous apprécierez ses feuilles très aromatiques pour parfumer salades, omelettes ou volailles.

Estragon de Russie Bio - Ferme de Sainte Marthe


Hauteur à maturité
1.50 m

Plus haut et plus résistant aux grands froids que l’estragon commun, il a également l’avantage de pouvoir se semer. Ses feuilles dégagent un parfum plus subtil et léger.

Menthe mexicaine ou Estragon espagnol - Tagete lucida

Période de floraison Juin à Août

Hauteur à maturité
50 cm

Un estragon mexicain ! C'est une vivace aromatique à utiliser comme substitut à l’Estragon ! Son arôme, un peu anisé, est puissant.

Plantation

Où planter l’estragon ?

Au Jardin, l’Estragon commun est peu rustique, seulement jusqu’à -5°C, il disparaîtra aux premières gelées aussi, il sera donc sous nos climats cultivé comme une plante annuelle ou en pot afin de pouvoir le mettre à l’abri des gelées sévères pour le conserver toute l’année. L’estragon de Russie offre une meilleure rusticité et est capable de résister à des températures négatives au moins jusqu’à -15°C. Il pourra rester en pleine terre, repartant de la souche au printemps.

Ils apprécient tous deux un sol riche, léger, (voire sablonneux) et frais et bien drainé et une exposition très ensoleillée à l’abri des pluies abondantes car ils aiment la chaleur et pas tellement l’humidité !
Au jardin, offrez-leur un emplacement où ils pourront s’épanouir à leur aise, car ils ont tendance à empiéter sur leurs voisins, adoptant un port buissonnant un brin désordonné.
Dans les petits espaces ou sur un balcon, l’estragon se prête parfaitement à la culture en pot. Il trouve naturellement sa place au potager bio ou au jardin d’herbes aromatiques, dans le carré des simples.

Quand planter l’estragon ?

Nos mini-mottes ou plants d’Estragon vrai se plantent au printemps d’avril à juin après les fortes gelées.

Comment planter l’estragon ?

En pleine terre
Pour une plantation en groupe : espacez vos plants de 0,40 à 0,60 cm en tous sens.
• Décompactez bien la terre
• Creusez un trou 2 à 3 fois le volume de la motte
• Étalez des graviers au fond
• Positionnez la motte
• Rebouchez avec un mélange de terre de jardin et de terreau

En pot

L’estragon est une herbe aromatique qui sera aussi heureuse en pleine terre qu’en pot devant une fenêtre ensoleillée ou sur un balcon dans un potager de poche !

  • Étalez une couche de gravillons ou billes d’argile au fond d’un pot ou d’une jardinière percée pour assurer le drainage,
  • Plantez l’estragon dans un mélange de terre de jardin et de terreau
  • Arrosez régulièrement

Direction notre blog : nous vous livrons nos conseils pour bien planter nos mini-mottes potagères !

Quand et comment semer l'estragon ?

Seuls l‘estragon de Russie et l’Estragon du Mexique se sèment : sous abri en mars-avril ou en pleine terre de mai à juillet pour une récolte de juin à octobre. Nos semences portent pour la plupart le label AB et sont cultivées sans produits phytosanitaires.

Sous abri

  • Dans une caissette remplie de terreau spécial semis, semez les graines d’estragon à 1 à 2 cm de profondeur en les espaçant de 5 à 7 cm
  • Maintenez le semis à environ 18°C
  • Arroser régulièrement mais modérément en pluie fine jusqu’à la levée qui prend environ 21 jours
  • Repiquez les plants Lorsqu’ils sont au stade de 4 feuilles, en pot ou en pleine terre quand tout risque de gel est écarté

En pleine terre

Le semis en pleine terre s’effectue lorsque la terre est bien réchauffée après les dernières gelées.

  • Dans une terre bien préparée et enrichie de terreau, semez les graines d’estragon à 1 à 2 cm de profondeur en les espaçant de 5 à 7 cm
  • Espacez les rangs de 20 cm
  • Recouvrez d’une fine couche de terreau
  • Tassez avec le dos d’un râteau
  • Arrosez en pluie fine et maintenez le sol humide jusqu’à la levée
  • Éclaircir tous les 40 à 60 cm
  • Pincez les jeunes plants pour les inciter à se ramifier
  • Arrosez régulièrement les jeunes plants pour faciliter la reprise

→ Réussissez vos semis de graines condimentaires avec nos conseils en vidéo !

Récolte, conservation et utilisation de l'estragon

Récolte des feuilles d’estragon

La récolte des feuilles se fait au fur et à mesure des besoins de juillet jusqu’aux premières gelées. Pour les estragons gardés à l’abri du gel, la récolte des feuilles peut se faire tout au long l’année : prélevez des rameaux entiers non fleuris à la base avec une paire de ciseaux.

Conservation

Ses feuilles à la saveur anisée s’utilisent aussi bien fraîches que séchées. Toutefois, l’Estragon fraîchement cueilli est beaucoup plus aromatique. Il se conserve quelques jours dans le bas du réfrigérateur, séché ou congelé. Pour le faire sécher : laisser sécher les feuilles dans un local sec et aéré, ciselez-les puis conservez-les dans un bocal hermétique.

Utilisation

Frais, haché, séché, en branche ou ciselé, l’estragon est l’une des herbes aromatiques et condimentaires les plus parfumées. Ses utilisations sont nombreuses ! En cuisine sa saveur anisée parfume les salades, les assaisonnements et sauces comme la béarnaise, les omelettes, le fromage frais, les poissons, les volailles, le vinaigre, l’huile d’olive ou la moutarde.

artemisia dracunculus

Bienfaits de l'estragon

Autrefois, l’estragon était essentiellement utilisé en cas de morsures de serpents ou pour atténuer les douleurs dentaires et le hoquet. Il s’utilise en usage interne ou externe. On extrait désormais de ses feuilles riches en vitamine A. en antioxydants et en vitamine K. une huile essentielle aux vertus antispasmodiques, digestives et apéritives. Il est efficace en cas d’aérophagie, pour calmer les spasmes musculaires, les douleurs menstruelles, lutter contre l‘insomnie ou encore apaiser les crises urticaires et l’eczéma.

Entretien, taille et soin

Une fois planté, l’estragon ne nécessite quasiment aucun soin.

Il aime les sols frais : arrosez modérément, mais offrez-lui des arrosages réguliers en cas de sécheresse prolongée. En pot, ne laissez pas d’eau stagner dans les soucoupes.

Pincez les jeunes tiges pour les inciter à se ramifier. Coupez les fleurs au moment de la floraison pour favoriser le développement du feuillage.

Paillez la base de la touffe au printemps avec des tontes de gazon pour maintenir une fraîcheur suffisante au pied et avec des feuilles sèches ou de cendres à l’automne pour protéger la souche des fortes gelées. Le printemps revenu, les plus rustiques des estragons comme l’estragon de Russie repartiront, les autres disparaîtront aux premières gelées. Arrachez les touffes ou mettez-les en pot afin de pouvoir les garder à l’abri des gelées sévères.

A l’automne pour les sujets restés en terre, faites un apport de compost, par griffage sur une profondeur de 5 cm. En mars, rabattez le vieux feuillage de l’estragon de Russie et supprimez toutes les tiges sèches pour favoriser la pousse de nouvelles feuilles.

Maladies et ennemis éventuels

Peu sujet au maladie, l’estragon est parfois sensible à l’oïdium en cas de sécheresse qui dure. En prévention pour éviter à ce champignon sans gravité de laisser un feutrage blanc sur le feuillage : pulvérisez de la bouillie bordelaise ou du purin d’ortie. Vous trouverez comment prévenir et traiter la maladie du blanc sur notre blog.

L’estragon a un ennemi : la rouille qui se reconnaît aux pustules orangées qu’elle laisse sur les feuilles. Évitez son apparition en n’arrosant pas le feuillage car l’humidité favorise son développement. En prévention, faites des pulvérisations de bouillie bordelaise. En cas d’atteinte : éliminez les feuilles malades.

Les pucerons peuvent infester votre estragon sans que cela soit fatal, ils rendent les feuilles collantes et peuvent néanmoins amoindrir son développement ; pulvérisez une solution d’eau mélangée à du savon noir.

Multiplication : division, bouturage

L‘Estragon vrai, à la différence de l’Estragon de Russie et de l’Estragon du Mexique ne se sème pas mais se divise et se bouture facilement au printemps ou à l’automne. Nous vous conseillons de diviser les touffes tous les 3 ans pour leur conserver de la vigueur. L’Estragon de Russie et l’Estragon du Mexique sont quant à eux très faciles à multiplier à partir de leurs graines récoltées à l’automne au jardin (trouvez nos conseils pour bien les semer dans la partie « Comment semer l’estragon»).

Par division des touffes

  • Commencez par extraire la touffe à l’aide d’une fourche-bêche,
  • Avec une bêche, prélevez une tige avec ses racines
  • Replantez immédiatement en pleine terre ou dans un pot rempli de terreau humide

Bouturage de l’estragon

  • En août, prélevez des rameaux sans fleurs de 10 à 15 cm environ
  • Supprimez les feuilles la moitié inférieure de la tige
  • Repiquez les boutures en pot dans un mélange bien drainant de sable de rivière et de tourbe
  • Maintenir le substrat humide et à l’étouffée sous un sac plastique jusqu’à l’enracinement
  • Abritez vos plants du gel
  • Mettez en place au printemps suivant
  • Pincez les têtes des jeunes boutures pour qu’elles s’étoffent
  • Arrosez bien à la plantation

Avec quelles plantes associer l'estragon ?

Avec son allure buissonnante toute simple, l’estragon se cultive partout, quels que soient la taille ou le style de votre jardin : en pot sur la terrasse ou le balcon et en pleine terre, au jardin d’herbes aromatiques, dans le carré des simples, en bordure de potager et même pourquoi pas au sein des massifs.

associer l'estragon

Un exemple d’association : Estragon vrai, menthe, ciboulette, fenouil et persil

Il se marie naturellement avec d’autres vivaces aromatiques comme les menthes, la ciboulette, le persil, l’Ache des montagnes, le fenouil qui agrémenteront vos salades, vinaigrettes et vos tisanes !

Vous trouverez encore plus d’idées pour accommoder vos plantes aromatiques au jardin dans notre fiche !

Ressources utiles

 

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire