Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Crocosmia ou Montbrétia : plantation, culture et entretien

Le Crocosmia, en quelques mots

  • Le Crocosmia offre une belle palette de couleurs chaudes : du jaune lumineux de la variété ‘Columbus’ au rouge intense de ‘Lucifer’, en passant par les fleurs orange vif de Crocosmia masoniorum ! Il en existe même des bicolores, comme ‘Emily McKenzie’ à la floraison orange et rouge.
  •  Facile de culture, peu sensible aux maladies et aux ravageurs, il s’installera facilement si vous le placez au soleil et en terrain drainant.
  • Par ses couleurs intenses, la longue floraison estivale du Crocosmia apportera une touche d’exotisme et de dynamisme aux massifs de soleil.
  • Son feuillage très élancé et son port graphique donneront beaucoup de légèreté et de volume à votre jardin.
  • De bonne tenue en vase, il est parfait pour constituer de superbes bouquets.

Le mot de notre Experte

Avec ses couleurs flamboyantes, le Crocosmia, ou Montbrétia est une plante de choix pour apporter dynamisme et gaieté à vos massifs. Cette superbe bulbeuse sud-africaine vous séduira par sa floraison aux tons intenses et par son feuillage vert franc, élancé et graphique.

Certains hybrides, comme Crocosmia x crocosmiiflora, se déclinent dans une large palette de couleurs chaudes, et avec plusieurs centaines de variétés. Vous trouverez facilement celle qui vous convient. C’est une très bonne plante à massif qui s’associe aisément avec des annuelles ou des vivaces aux fleurs éclatantes, pour un jardin haut en couleur !

Crocosmia : différentes variétés

Crocosmia ‘Lucifer’ – Crocosmia ‘Columbus’ – Crocosmia (variété à fleurs bicolores)

De culture assez facile, le Crocosmia a surtout besoin d’un emplacement ensoleillé et d’un sol drainant restant frais l’été. Il est peu sensible aux maladies et ravageurs et nécessite peu d’entretien. Une fois installé, il s’étale facilement en produisant des stolons et de nouveaux bulbes. Moyennement rustique, il demande à être paillé pour passer l’hiver.

C’est également une belle fleur à couper, idéale pour composer des bouquets. Dans de bonnes conditions, elle peut tenir jusqu’à deux semaines en vase.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Crocosmia sp.

Famille : Iridacées

Nom commun : Crocosmia ou Montbrétia

Floraison : juillet à octobre

Hauteur : 60 cm à 1,20 m

Exposition : plein soleil, supporte une mi-ombre légère

Sol : frais, bien drainé

Rusticité : - 5 °C à - 10 ° C suivant les espèces, et jusqu’à – 15 °C pour Crocosmia masoniorum

Les Crocosmias poussent à l’état sauvage dans les prairies sur la côte orientale de l’Afrique du Sud. Il existe neuf espèces, toutes originaires d’Afrique du Sud sauf une, Crocosmia ambongensis, qui est endémique de Madagascar. Les horticulteurs ont créé plus de 400 variétés de Crocosmia.

Cette plante doit son nom au grec krokos : safran, et osme : odeur, car lorsque les fleurs sont placées dans de l’eau chaude, elles émettent une forte odeur de safran. Les Crocosmias sont souvent connus sous le nom commun de Montbrétia, qui désigne plus spécifiquement les Crocosmias hybrides, et en particulier Crocosmia x crocosmiiflora.

Le Crocosmia appartient à la grande famille des Iridacées, qui compte 1 800 espèces de plantes majoritairement herbacées. Cette famille, cosmopolite (on la trouve sur tous les continents), comprend également les Glaïeuls et les Iris. Il s’agit de plantes généralement géophytes, disparaissant à l’automne pour passer l’hiver enfouies dans le sol grâce à des organes de réserve (bulbe, corme…).

Elles réapparaissent ensuite au printemps. Le Crocosmia est très proche du Tritonia, un genre qui fut d’ailleurs anciennement utilisé comme synonyme de Crocosmia.

Le Montbrétia dispose d’un port érigé et forme une touffe. Il pousse rapidement et atteint généralement 60 cm de haut. Les plus grandes variétés, comme ‘Lucifer’, peuvent même mesurer jusqu’à 1, 20 m ! Il s’étend facilement grâce à des stolons, petites tiges horizontales qui s’enracinent au contact du sol pour créer de nouvelles touffes. Il faudra cependant être patient pour que votre plante forme une touffe dense.

Au centre de la touffe se dressent de longues hampes florales arquées, portant des inflorescences terminales, composées d’une vingtaine de fleurs. Celles-ci sont tubulaires, disposées horizontalement et sur deux rangées. Elles prennent des teintes variant du rouge intense (‘Lucifer’) au jaune (‘George Davison’ ou ‘Columbus’), en passant par diverses nuances d’orange. Certaines variétés, comme ‘Emily McKenzie’, sont même bicolores.

 

Le Crocosmia offre une longue floraison estivale, de juillet jusqu’à septembre – octobre. La fleur mesure environ 3 cm de diamètre pour 2,5 cm de long. Elle est composée de six pétales disposés sur deux rangs (trois internes et trois externes). Au centre émergent trois grandes étamines, toutes de même longueur. Ces fleurs sont mellifères et attirent les papillons.

Il possède de très belles feuilles vert intense, érigées et allongées en forme de lance. Ces feuilles sont disposées de façon alterne sur la tige (une feuille après l’autre). Elles rappellent celles des glaïeuls, qui sont également longues et plissées dans le sens de la longueur. Elles peuvent mesurer jusqu’à un mètre de long pour 3 cm de large. Le feuillage est caduc : il sèche à l’automne et réapparaît au printemps.

À l’automne, pour passer la mauvaise saison, la plante forme des cormes, genre de bulbes arrondis et aplatis. Ils permettent à la plante de constituer des réserves et de redémarrer au printemps. C’est une tige renflée, protégée par de petites écailles.

Ces cormes poussent en chaîne, les uns au-dessus des autres. Il peut y en avoir une dizaine à la suite. Les nouveaux cormes sont situés au sommet et les plus anciens sont enterrés plus profondément. Sous ces cormes les plus bas, la plante possède des racines qui lui permettent de s’enfoncer un peu plus profondément. Les cormes se séparent sans difficulté les uns des autres, ce qui facilite la propagation de la plante (chaque corme pouvant former une nouvelle plante).

Les fruits du Crocosmia sont constitués de capsules à trois lobes, qui mesurent jusqu’à 1 cm de long. Ils contiennent de petites graines brunes. Ils sont décoratifs par leur aspect graphique, semblable à des billes accrochées sur les tiges.

Crocosmia : aspects botaniques

Crocosmia : aspects botaniques

Les Montbrétias sont moyennement rustiques. Certaines variétés, très résistantes (comme Crocosmia masoniorum) supportent jusqu’à – 15 ° C. Mais, en moyenne, ils résistent à une température de – 10 °C, à condition d’être protégés par un paillage. Nous vous conseillons d’intervenir, à l’automne, pour protéger les bulbes en disposant une épaisse couche de feuilles mortes, par exemple, ou en les déterrant pour les mettre à l’abri durant l’hiver.

La variété Crocosmia x crocosmiiflora est un hybride obtenu vers 1880 par le pépiniériste français Victor Lemoine, par le croisement des espèces Crocosmia aurea et Crocosmia pottsii. Cultivé dans le monde entier, cet hybride est devenu invasif en Californie, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni, Australie, La Réunion…

Le Crocosmia apprécie les climats maritimes, assez doux et humides. En France, il se plaît ainsi sur le littoral atlantique, et particulièrement en Bretagne et Normandie.

Espèces et variétés

Il existe neuf espèces de Crocosmia, et plus de 400 variétés créées par les horticulteurs. La plupart de ces variétés sont obtenues à partir de Crocosmia x crocosmiiflora, qui résulte d’un croisement entre Crocosmia aurea et Crocosmia pottsii.

Nos variétés préférées

Crocosmia Lucifer - Montbretia rouge écarlate

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
1.00 m

C’est notre variété star, de loin la plus populaire ! Cette variété est un hybride entre les espèces Crocosmia masoniorum et Crocosmia paniculata, elle a été obtenue par l’hybrideur anglais Alan Bloom en 1966. Elle offre une superbe floraison rouge feu et beau feuillage plissé, vert brillant. Supportant jusqu’à – 12 °C, elle est plus résistante au froid que la plupart des autres variétés. Il s’agit également de la variété la plus haute.

Crocosmia ou montbretia crocosmiflora Emily McKenzie

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

On aime l’originalité de ses fleurs bicolores, orange lumineux sur l’extérieur des pétales, et rouge sombre au cœur.

Crocosmia ou Montbretia Columbus

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
50 cm

Cette variété possède de belles fleurs jaune d’or, d’environ 3 cm de diamètre, avec une gorge striée de rouge orangé. Les boutons floraux sont orange, et les bractées sont violacées.

D’autres variétés à découvrir

Crocosmia ou montbretia Carmine Brillant

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Il s’agit d’une variété assez basse dont les boutons floraux rouges vifs laissent place à de gracieuses fleurs rouge orangé et jaune au centre. Les tiges sont de couleur bronze. Cette variété a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Crocosmia crocosmiiflora Solfatare - Montbretia

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Ce Crocosmia présente de gracieuses de petites fleurs jaunes, très lumineuses, qui contrastent joliment avec le vert bronze de son feuillage.

Crocosmia George Davison - Montbretia jaune orangé

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
45 cm

Il s’agit d’une variété plutôt basse, idéale en bordure. Les boutons floraux orangés laissent apparaître de grandes fleurs jaune vif. Hâtif, il fleurit plus tôt que les autres.

Crocosmia crocosmiiflora Buttercup - Montbretia jaune d'or pur.

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Cette variété est assez compacte et présente une floraison jaune remarquable en massif.

Crocosmia Emberglow - Montbretia rouge orangé

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Le Crocosmia ‘Emberglow’ possède une chaleureuse floraison rouge vif à cœur orangé. Cette variété fut obtenue en 1970 et résulte d’un croisement entre Crocosmia pottsii et Crocosmia paniculata.

Crocosmia crocosmiiflora Dusky Maiden, Montbretia

Période de floraison Jan.

Hauteur à maturité
40 cm

Le Crocosmia ‘Dusky maiden’ montre des fleurs orange au cœur plus clair, un coloris qui contraste bien avec ses tiges et feuilles bronze.

Crocosmia crocosmiiflora Norwich Canary - Montbretia

Période de floraison Juil. à Sept.

Hauteur à maturité
60 cm

Ce Crocosmia montre de petites fleurs jaunes tubulaires, d'une élégante simplicité.

Crocosmia ou Montbretia crocosmiiflora Zeal Tan

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
60 cm

Cette variété, assez basse présente des fleurs rouge vif à cœur jaune. Elles sont particulièrement mises en valeur par son feuillage vert sombre.

Les espèces botaniques

Ces espèces existent à l’état sauvage, principalement en Afrique du Sud. Elles peuvent être plus difficiles à se procurer que les variétés horticoles, à part Crocosmia masoniorum, qui est assez fréquente en culture.

  • Crocosmia masoniorum

Avec ses fleurs orange vif, il s’agit sans doute de la plus belle des espèces botaniques de Crocosmia. Elle atteint une hauteur de 80 cm. Facile de culture, elle est aussi plus robuste et rustique que les autres variétés, et peut ainsi supporter jusqu’à – 15 ° C. Elle doit son nom au botaniste américain Herbert Louis Mason (1896-1994). Elle provient des zones montagneuses sur la côte Est de l’Afrique du Sud (Eastern Cape). Son aire de répartition est assez restreinte, ce qui la rend peu fréquente dans la nature.

  • Crocosmia paniculata

Cette espèce atteint 1,20 m à 1,50 m de haut et offre de belles fleurs rouge orangé, de 6 cm de longueur, portées par des tiges ramifiées. Ses feuilles sont fortement plissées et de couleur vert franc.

  • Crocosmia aurea

Cette espèce est commune dans les prairies de la région floristique du Cap en Afrique du Sud. On la trouve de l’Afrique du Sud jusqu’au Soudan. Elle peut atteindre 1, 20 m de haut. Elle fleurit en inflorescences ramifiées, qui portent chacune jusqu’à dix grosses fleurs orange lumineux, de 4 cm de diamètre. Ses feuilles lancéolées mesurent 2 à 3 cm de largeur.

  • Crocosmia pottsii

Cette espèce peut atteindre 80 cm à 1 m de hauteur. Ses inflorescences portent jusqu’à 30 petites fleurs orange.

Plantation

Où planter ?

Le Crocosmia apprécie le plein soleil, c’est là où il s’épanouira le plus facilement. Il peut néanmoins supporter la mi-ombre. N’hésitez pas à le planter au pied d’un mur exposé plein sud.

Le Crocosmia a une préférence pour les sols légèrement acides, mais pousse aussi très bien en sol neutre.

Il aime les terrains frais, qui ne sèchent pas en été, et se plaira si vous l’installez à proximité d’un bassin. Prévoyez tout de même de drainer le sol avec du sable ou des graviers. Il apprécie les sols aérés et légers. Pour préserver ses cormes des risques de pourrissement, il faut éviter que l’eau ne stagne en hiver !

Vous pouvez également le planter en pot, en sujet isolé ou encore l’associer avec des vivaces ou graminées. Prévoyez un contenant suffisamment grand, déposez du gravier au fond pour permettre le drainage et installez la plante dans un mélange de terreau, terre de jardin et sable.

Crocosmia ou Montbretia en massif

Crocosmia en massif

Quand planter ?

La période idéale de plantation se situe au printemps, en avril-mai, lorsqu’il n’y a plus de risque de gelées.

Comment planter ?

Les cormes se plantent de la même façon que les bulbes. Commencez par travailler la terre sur 15-20 cm de profondeur. Le Crocosmia appréciant les sols riches, vous pouvez apporter du compost ou de l’engrais. Pour faciliter le drainage, faites un apport de sable, notamment si votre sol est lourd, argileux. Enterrez ensuite les bulbes à 8-10 cm de profondeur (et jusqu’à 15 cm pour les régions les plus froides), en veillant à les positionner la pointe vers le haut. Respectez une distance de 10 cm entre chaque bulbe, afin qu’ils aient assez d’espace pour se développer correctement. Nous vous conseillons de les planter en groupe afin de créer un plus bel effet. N’hésitez pas à regrouper une dizaine de cormes dans le même massif. Recouvrez-les ensuite de terre et arrosez généreusement.

Entretien et soins

Une fois installé, le Crocosmia demande très peu d’entretien. En effet, il est peu exigeant et ne connaît pas de maladies ou parasites spécifiques. Il faut juste veiller à maintenir un sol frais, et à le protéger du froid durant l’hiver, le Crocosmia étant moyennement rustique.

Les racines du Crocosmia lui permettent de s’enfoncer de plus en plus profondément dans le sol, et elle devient ainsi un peu plus résistante au gel au fil du temps ! Le premier hiver est donc le plus délicat à passer, n’hésitez pas à protéger la plante de l’une des façons suivantes :

  • Si les températures ne descendent pas en dessous de – 5 °C (ou si vous avez choisi une variété rustique ! comme Crocosmia masoniorum…), contentez-vous de disposer au pied une épaisse couche de paillage composé de feuilles mortes. De plus, à l’automne, lorsque le feuillage est sec, nous vous conseillons de le laisser en place afin de protéger la souche durant l’hiver, plutôt que de le couper pour favoriser l’aspect esthétique.
  • Dans le cas où vous habiteriez dans une région où le froid pénètre en profondeur tout l’hiver, il est prudent de déterrer les bulbes à l’automne afin de les préserver du gel. Placez-les dans un lieu sec, sombre et bien ventilé, à l’abri de l’humidité pour éviter qu’ils ne s’abîment. Surveillez-les régulièrement car ils peuvent être grignotés par des rongeurs ou pourrir à cause de l’humidité. Vous pourrez les replanter au printemps, dès que tout risque de gelée sera écarté.

Le Crocosmia a horreur de la sécheresse estivale : le sol doit rester frais, même en plein été. Pour éviter que le sol ne sèche trop et limiter ainsi les arrosages, nous vous conseillons de le protéger en disposant une couche de paillage. Dans tous les cas, si vous avez planté le Crocosmia en pot, des arrosages réguliers sont indispensables. Nous vous suggérons d’arroser tous les dix jours durant la période de croissance, si le temps est sec.

Afin de prolonger la floraison, nous vous recommandons de supprimer les fleurs fanées régulièrement. Cela favorisera l’arrivée des suivantes.

Multiplication

Le Crocosmia est facile à multiplier. Il produit régulièrement de nouveaux cormes, que vous pouvez récupérer pour obtenir de nouveaux plants. Si vous ne coupez pas les fleurs fanées, le Crocosmia aura tendance à se ressemer spontanément. Vous pouvez récupérer les graines et les semer, mais elles ne donneront pas de plants identiques à la variété d’origine. De plus, par le semis, il vous faudra attendre longtemps avant d’obtenir une touffe suffisamment importante. C’est pourquoi nous invitons plutôt à acheter les bulbes ou à les diviser à partir de vos plants.

Semis

À l’automne, une fois les graines récoltées, vous pouvez les semer en pot ou terrine, sous abri. L’opération est assez simple. Disposez les graines dans une terrine remplie de substrat préalablement humidifié. Recouvrir de terre. Les Crocosmias peuvent mettre 3 à 8 semaines pour germer. Le substrat doit rester humide jusqu’à ce que la plante germe. Au printemps, lorsque les gelées ne seront plus à craindre, vous pourrez les installer en pleine terre. Il faudra alors attendre 2 à 3 ans pour que la plante fleurisse.

Multiplication, Division du Crocosmia : graines et corme

Graines et coupe d’un corme

Division des cormes

Vous pouvez diviser les cormes au début du printemps, en mars-avril, avant que la plante ne commence sa croissance. Cette opération peut s’effectuer tous les trois ans et permet d’éviter que les plants ne soient trop serrés.

Les Crocosmias forment régulièrement des stolons, à partir desquels de nouveaux cormes poussent, les uns au-dessus des autres. Creusez assez large autour de la plante pour ne pas abîmer les stolons et cormes. Déterrez la souche et récupérez les nouveaux cormes autour du plant initial. Il vaut mieux laisser chaque groupe de cormes intact, plutôt que de les séparer au couteau : les plus anciens pourront ainsi servir de réserve de nutriments pour favoriser la croissance des cormes plus jeunes. Replantez les nouveaux groupes de cormes à un emplacement adéquat.

Inversement, si vous souhaitez limiter la vigueur de Crocosmias qui prendraient trop d’ampleur, séparez les cormes à l’aide d’un couteau bien aiguisé. Gardez de préférence les plus jeunes, ceux situés sur le dessus. Vous pouvez soit jeter ceux du dessous (les plus anciens), soit conserver chaque corme afin d’obtenir un grand nombre de plants. Replantez ensuite et arrosez.

Association

Par sa floraison vive et généreuse, le Crocosmia est une belle plante à intégrer dans un mixed-border à l’Anglaise. Elle apportera une touche d’exotisme à vos massifs. Associez-la à d’autres floraisons dans les tons jaune-orange-rouge pour composer un massif très riche en couleurs ! Les Rudbeckias, Gaillardes ou Monardes l’accompagneront à merveille ! Les variétés rouges sont particulièrement adaptées aux grands jardins. Ils permettent d’attirer l’œil sur un point du jardin et servent de repère pour guider le visiteur…

Association du Crocosmia, exemples

Crocosmia ‘Jackanapes’ et Phlox – Crocosmia ‘Lucifer’ et Veronicastrum virginicum ‘Fascination’

Les feuilles élancées et la floraison aérienne du Crocosmia le rendent assez graphique et lui permettent d’apporter du volume à un massif plat ou aux lignes formelles. Il peut ainsi créer un bel effet de contraste à côté de plantes taillées de façon plus stricte. Vous pouvez aussi l’associer à des plantes aux floraisons blanches, qui adouciront les couleurs vives du Crocosmia.

Pour découvrir d’autres idées d’associations, consultez notre fiche conseil : Crocosmia – 9 idées d’associations réussies.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(2 votes, moyenne: 5 sur 5)