Plus de 300 variétés en promotion !
7 sauges à floraison blanche

7 sauges à floraison blanche

Notre sélection pour orner massifs, bordures et rocailles

Sommaire

Rédigé le 10 Janvier 2024  par Pascale 6 min.

S’il est un genre riche d’une multitude d’espèces, c’est bien le genre Salvia. En effet, les sauges sont riches de plus de 900 espèces différentes, herbacées vivaces, annuelles ou arbustives, qui revêtent toutes un réel intérêt horticole. Toutes ces espèces ont en commun leurs tiges quadrangulaires, et leur feuillage décussé (opposé en croix). Quant aux corolles de leurs inflorescences, dotées d’une lèvre supérieure très prononcée, elles s’élèvent nettement au-dessus des sépales du calice. Très mellifères, les fleurs des sauges attirent des nuées d’insectes pollinisateurs. Outre ces caractéristiques physiques, les sauges partagent les mêmes besoins culturaux : il leur faut un emplacement très ensoleillé et un sol léger, parfaitement drainé, à tendance calcaire. Les sols pauvres, sableux ou caillouteux n’effraient nullement les sauges.

Si vous appréciez le genre Salvia pour leur floraison généreuse et durable, je vous invite à découvrir notre sélection de 7 sauges à floraison blanche qui apporteront de la présence à vos massifs, bordures et rocailles.

Pour en savoir plus : La sauge : plantation, taille et entretien 

Difficulté

La sauge officinale ‘Albiflora’

Évidemment, la sauge officinale (Salvia officinalis) est bien connue pour son feuillage dont on fait des tisanes aux propriétés digestives. Également utilisée en phytothérapie ou en cuisine pour les vertus aromatiques et médicinales de ses feuilles, la sauge officinale n’en est pas moins un sous-arbrisseau très décoratif. En effet, ce feuillage, étroitement lancéolé, et parcouru d’un réseau de nervures qui lui donnent un aspect rugueux et velu, affiche une jolie couleur vert-gris sur le dessus, vert tendre sur le revers.

Mais ce qui fait la spécificité de la Salvia officinalis ‘Albiflora’, ce sont ses fleurs en épis ou faux verticilles qui éclosent à partir du mois de mai. Cette sauge présente la particularité d’offrir des fleurs blanches, entourées d’un calice engainant d’aspect velouté d’un magnifique vert clair. ‘Albiflora’ peut aussi offrir des tiges et des feuilles légèrement suffusées de pourpre.

Comment la cultiver ? : Cette sauge officinale affectionne les sols parfaitement drainés, profonds et secs, à tendance calcaire et enrichi avec un peu de terreau. Le plein soleil est de rigueur. Cette sauge officinale à floraison blanche se plante au potager ou dans un carré d’aromatiques, mais avec sa floraison blanche très délicate, elle peut parfaitement s’intégrer à un massif ou une rocaille d’inspiration champêtre au milieu de vivaces ou d’annuelles comme les cosmos, les digitales (Digitalis), les valérianes (Centranthus) ou les achillées millefeuilles (Achillea millefolium).

Les sauges des bois (Salvia nemerosa)

La sauge des bois (Salvia nemerosa) se caractérise par un port buissonnant très dense, constitué de touffes élevées, particulièrement ramifiées et compactes. Le feuillage se développe à partir d’une rosette prostrée. Il est très aromatique au froissement, ovale, à bords dentelés et plutôt vert foncé. Quant aux fleurs en épis, elles apparaissent en mai-juin et perdurent jusqu’en août. Les inflorescences prennent la forme de grappes terminales qui portent de nombreuses petites fleurs à bractées vertes. Très nectarifères et mellifères, ces fleurs font le régal des abeilles, papillons et autres insectes pollinisateurs. Cette sauge se montre très rustique (au-delà de – 20 °C) et sa souche résiste au froid. Elle est particulièrement facile à vivre et ne demande aucun entretien.

sauge fleurs blanches

La sauge des bois ‘Salute White’

Pour ceux qui ont un penchant pour les floraisons blanches, plusieurs variétés s’offrent à leur choix :

Comment la cultiver ? : Les sauges des bois peuvent accepter des terrains un peu plus frais que les autres sauges, mais toujours parfaitement drainés. En revanche, elles supportent les sécheresses temporaires. Il leur faudra une exposition bien ensoleillée. Ces sauges des bois à floraison blanche se plairont en bordure de massif en compagnie de coréopsis, de géraniums vivaces endressii, de la benoîte (Geum) ‘Bell Bank’ ou de népétas (Nepeta).

La sauge arbustive (Salvia greggii) ‘Alba’

La sauge arbustive (Salvia greggii) ‘Alba’, également appelée sauge blanche du Texas, est idéale pour fleurir les jardins en été. En effet, ses petites fleurs d’un blanc pur éclosent à profusion en mai-juin, puis font une pause estivale avant de s’épanouir d’août à octobre-novembre suivant les conditions climatiques. Éphémères, ces fleurs naissent le matin et se fanent le soir, mais la floraison se renouvelle continuellement. Elles sont perchées sur de longues tiges qui émergent du feuillage.

Cette sauge arbustive forme une touffe compacte et très ramifiée au port buissonnant et étalé, aussi haute que large de 50 cm. Les feuilles sont très fines, relativement épaisses et aromatiques au froissement. C’est une sauge au feuillage persistant qui se montre rustique jusqu’à – 15 °C.

Comment la cultiver ? : Elle se plaît dans un sol ordinaire à tendance calcaire, parfaitement drainé et plutôt léger. Elle accepte les sols pauvres, mais il lui faudra le plein soleil. La légèreté de sa floraison fera merveille dans un massif ou une rocaille avec les bulbes de printemps comme des narcisses tardifs, mais aussi les aubriètes (Aubrieta). Vous pourrez aussi l’associer au Sedum ‘Herbstfreude ou Automne Joy’ à la potentille arbustive (Potentilla fruticosa) ‘Pink Paradise’ ou aux asters géants d’automne (Aster laevis).

La sauge des prés (Salvia pratensis) ‘Swan Lake’

D’origine indigène, la sauge des prés (Salvia pratensis) ‘Swan Lake’ est très facile à cultiver et à vivre. À partir de fin mai début juin et jusqu’en août, par vagues successives, elle produit des fleurs bilabiées d’un blanc pur disposées en faux épis ramifiés. Perchées sur des tiges à 50 cm de hauteur, ces inflorescences font le bonheur des insectes butineurs et pollinisateurs. Elles apportent une réelle légèreté aux massifs, rocailles, talus ou bordures où elles éclosent.

Cette sauge des prés à la floraison blanche forme une belle touffe, haute de 50 cm et qui s’étale sur 40 à 50 cm. Très buissonnante, elle est constituée d’un feuillage ovale à oblong, rugueux, à bordures crénelées et aromatiques au froissement. Caduc, ce feuillage disparaît en hiver, mais réapparaît au printemps.

Largement rustique au-delà de – 20 °C, résistante à la sécheresse, accommodante aux sols ingrats, elle bénéficie d’un système racinaire très profond. C’est la candidate idéale pour les talus et rocailles où elle empêche la prolifération des adventices.

Comment la cultiver ?C’est une sauge peu exigeante qui pousse sur un sol ordinaire, voire totalement calcaire, pauvre, caillouteux... Le sol doit être sec et bien drainé. Elle supporte sans sourciller le plein soleil, mais peut aussi fleurir à mi-ombre. On l’associera aux rosiers, à des marguerites (Leucanthemum vulgare), à des boutons d’or (Ranunculus acris) ou à des silènes royaux (Silene regia) pour un talus à l’allure de prairie sauvage. Elle peut aussi se complaire aux côtés de lupins.

La sauge sclarée (Salvia sclarea) ‘Vatican White’

La sauge sclarée (Salvia sclarea) est une plante originaire du bassin méditerranéen ou d’Asie occidentale. Dotée d’un port très naturel, elle peut atteindre 1 m de hauteur. Son feuillage au parfum très aromatique, voire entêtant est utilisé en cuisine et en médecine populaire. La variété type de Salvia sclarea offre en été de grands panaches de fleurs rosées, particulièrement mellifères et décoratifs. C’est une bisannuelle qui se ressème très bien.

La sauge sclarée (Salvia sclarea) ‘Vatican White’ offre, de mai à juillet, de belles fleurs blanches disposées en panicules ramifiées, entourées de larges bractées blanches et vertes. Toutes les parties des fleurs disposent de petites glandes très riches en huile essentielle. Elle se montre imposante puisqu’elle atteint 1 m de hauteur et 50 cm d’envergure. Son feuillage est épais et pubescent, vert foncé, et très aromatique.

Comment la cultiver ? : Il faut un sol sec et calcaire, léger et parfaitement drainé à cette sauge sclarée qui affectionne le plein soleil. Pour autant, elle peut se contenter de la mi-ombre. En revanche, elle doit être abritée des vents. Elle se plaît en compagnie de lavandes, de romarins, d’armoises (Artemisia)… Elle se montre aussi la compagne idéale des rosiers anciens.

La sauge blanche de Californie (Salvia apiana)

La sauge blanche de Californie (Salvia apiana) est une vivace à feuillage persistant qui mérite toutes les attentions. C’est en effet une plante très résistante à la sécheresse qui s’adapte très bien aux jardins de type méditerranéen. Elle se cultive aussi facilement en pot sur un balcon ou une terrasse, ce qui permet de l’hiverner en véranda. En effet, cette sauge blanche bénéficie d’une rusticité moindre de l’ordre de – 6 à – 8 °C.

Pour autant, elle compense sa frilosité par un feuillage et une floraison extraordinaires. Elle forme une touffe, haute de 1 m et large de 50 à 60 cm, constituée d’un feuillage velu, vert-gris à presque blanc argenté, aux bords crénelés. Ses feuilles sont dotées de nombreuses glandes aromatiques, riches en huile essentielle, qui dégagent une odeur forte.

La floraison en hautes hampes florales a lieu d’avril à juin. Les hampes portent de petites fleurs blanches, parfois légèrement rosées, disposées en verticilles, aux propriétés mellifères et nectarifères. Les insectes butineurs et pollinisateurs ne s’y trompent pas et fréquentent assidûment ses inflorescences.

Comment la cultiver ? Cette sauge se plaît dans les sols drainés, légers et sableux, et pauvres. Il lui faut bien évidemment le plein soleil. Elle est idéale sur les rocailles ou les talus secs qu’elle retient de ses racines, en compagnie de lavandes, des cistes, de santolines

La sauge verticillée (Salvia verticilliata) ‘Alba’

La sauge verticillée (Salvia verticilliata) ‘Alba’ forme une touffe compacte et buissonnante d’un feuillage vert-gris, au port légèrement retombant. Quant à la floraison, elle intervient de juin à septembre, en longues hampes florales de 50 cm constituées de petites fleurs blanches, groupées en grappes. Cette sauge se veut peut-être moins spectaculaire que certaines autres, mais elle compense ce petit bémol par une excellente rusticité (jusqu’à pratiquement – 30 °C). Elle a en outre la capacité de s’étaler rapidement et de se ressemer facilement dans un sol suffisamment léger. Autant dire qu’on la plante et qu’on l’oublie !

sauge floraison blanche

La sauge verticillée

Comment la cultiver ? Comme la plupart des sauges, cette espèce à la floraison blanche se plante en sol léger et bien drainé, plutôt pauvre et à tendance calcaire. Elle est idéale sur un talus ou une rocaille bien ensoleillée dont elle retiendra la terre. C’est aussi une rude concurrente pour les adventices.

Commentaires

Salvia Microphylla Blanche