Comment cultiver une sauge arbustive en pot ?

Comment cultiver une sauge arbustive en pot ?

Nos conseils pour réussir la plantation et l’entretien sans difficulté

Sommaire

Mis à jour le 16 Janvier 2024  par Marion 6 min.

Les sauges arbustives ne manquent pas d’atouts : elles nous gratifient d’une longue floraison aux coloris variés, elles disposent d’un feuillage aromatique et forment des petits buissons très ornementaux. Pour ne rien gâcher, elles sont faciles à vivre, résistent à la sécheresse et ne demandent que peu d’entretien.

Ces sauges vivaces ne craignent que les sols lourds (argileux et humides) et les hivers trop rudes. Dans les régions connaissant de fortes gelées ou dans les jardins au sol non adapté, vous pourrez toutefois les cultiver sans problème en pot. Vous profiterez ainsi des qualités de ces plantes partout, même sur la terrasse ou le balcon.

Découvrez donc nos conseils pour bien planter et entretenir les sauges arbustives en pot.

Hiver, Printemps Difficulté

Quelles variétés de sauges arbustives choisir ?

Les sauges arbustives peuvent mesurer de 40 cm de hauteur à près de 2 mètres. Pour la culture en pot, choisissez des variétés taille modeste, atteignant jusqu’à 1,50 mètre environ.

Pour les plus petits contenants, essayez par exemple :

Sauge

Salvia greggii Alba, Salvia cacaliifolia, Salvia jamensis ‘Raspberry Royal’, Salvia jamensis ‘Belle de Loire’, Salvia ‘Lemon Light’

En plus grand contenant, optez pour :

sauge

Salvia microphylla ‘Delice Aquamarine’, Salvia greggii ‘Arctic Blaze® Purple’, Salvia microphylla ‘Hot Lips’, Salvia microphylla ‘Cerro Potosi’, Salvia jamensis ‘Flammenn’

Quand planter les sauges arbustives en pot ?

Le printemps est la meilleure période pour la plantation de votre sauge arbustive en pot. Procédez en dehors de tout risque de gelées, soit entre mars et mai, selon les régions.

En climat chaud ne connaissant pas ou peu de gelées hivernales, il est aussi possible de procéder à la plantation à l’automne.

Plantation des sauges arbustives en pot

Le contenant

La taille du contenant dépendra de la variété choisie. En moyenne, choisissez un contenant d’un diamètre minimum de 40 à 50 cm, ou bien équivalent à 2 fois le volume de la motte. Les sauges arbustives aiment les sols assez profonds (au moins 40 cm).

Optez impérativement pour un contenant au fond percé, pour que l’eau puisse s’écouler sans stagner dans les racines de la plante.

Un pot, une jardinière ou un bac peuvent convenir. Privilégiez les contenants en terre cuite, dont la matière poreuse laisse davantage respirer le substrat.

Le substrat

Les sauges arbustives craignent les sols lourds, argileux et humides. A l’inverse, elles aiment les sols légers ou ordinaires, mais bien drainés pour ne pas retenir l’eau en excès. Elles supportent même les substrats pauvres, caillouteux et calcaires.

Pour la plantation de votre sauge arbustive en pot, mélangez :

  • 2/3 de terreau horticole de bonne qualité ou de terre de jardin, si elle n’est pas trop lourde ;
  • 1/3 de sable grossier ou de graviers pour le drainage ;
  • 1 poignée de compost mûr ou de fumier bien décomposé (à défaut, incorporez un autre engrais organique de type corne broyée ou sang desséché).

La plantation

  1. Placez la motte de votre sauge arbustive dans un seau ou une bassine d’eau pendant une dizaine de minutes pour la réhydrater.
  2. Installez une couche de drainage d’une épaisseur de 5 cm au fond du contenant, constituée de billes d’argile, de graviers ou de tessons de terre cuite.
  3. Placez la motte au centre du contenant et complétez de substrat.
  4. Tassez avec les doigts et complétez de substrat si nécessaire sans enterrer le collet (partie entre la tige et le système racinaire).
  5. Arrosez généreusement.
  6. Installez un paillage au pied de la plante (facultatif).

L’exposition

La sauge arbustive appréciera particulièrement les climats doux de la façade Atlantique ou de la Méditerranée. Offrez-lui une exposition chaude et ensoleillée, surtout dans le nord de la France. Ailleurs, une ombre légère sera tolérée. À noter que le soleil accentue le parfum aromatique du feuillage.

Préférez également un emplacement protégé des vents dominants.

Les sauges arbustives constituent de parfaites plantes d’extérieur en pot, à installer au jardin, sur la terrasse ou sur le balcon.

sauge

Les sauges arbustives apprécient une exposition bien ensoleillée, les pots en terre cuite leur conviennent bien

Entretien des sauges arbustives en pot

Les sauges arbustives sont des plantes faciles à vivre, qui ne demandent que peu d’entretien. Un arrosage sans excès, une fertilisation pendant la période de floraison et une taille annuelle permettront de conserver des plantes en pleine santé.

L’arrosage

La sauge est une plante naturellement résistante à la sécheresse, qui ne demande que peu d’arrosage. Mais en pot, le substrat se dessèche plus rapidement : l’arrosage devra donc être plus régulier.

Pendant la période de croissance et de floraison, au printemps et en été, arrosez dès que le substrat devient sec. Augmentez les arrosages en période de sécheresse, mais toujours sans excès, en laissant sécher le substrat à chaque fois. Préférez un arrosage généreux, moins fréquemment, plutôt que plusieurs petits arrosages réguliers.

Si vous avez installé une soucoupe sous votre contenant, pensez à la vider au bout d’une vingtaine de minutes.

Le paillage installé au moment de la plantation permettra de limiter les phénomènes d’évaporation naturelle.

La fertilisation

En pot, le substrat épuise plus rapidement ses éléments nutritifs. Pour soutenir la floraison, vous pouvez faire des apports d’engrais pour jardinières et potées ou de fertilisants spécifiques pour stimuler la floraison au printemps et en été. Les engrais liquides se diluent dans l’eau d’arrosage pour un effet rapide, mais de courte durée. Les engrais solides en granulés ou bâtonnets se placent dans le substrat. Ils se diffusent lentement, mais sur une plus longue durée.

Vous pouvez aussi apporter une poignée de compost au printemps, en griffant légèrement la surface pour l’incorporer au substrat.

La taille

La sauge arbustive demande une taille annuelle d’entretien en fin d’hiver, avant la reprise de végétation. Cela permettra de conserver une belle silhouette et de rendre la touffe plus vigoureuse.

Pour cela, utilisez un sécateur ou une cisaille préalablement désinfectés et rabattez les tiges de moitié. Après la taille, vous pouvez apporter du compost ou de l’engrais pour favoriser le redémarrage de végétation.

Pour stimuler la floraison, vous pouvez aussi éliminer au fur et à mesure les fleurs fanées.

Pour plus d’informations, consultez notre article « Quand et comment tailler une sauge arbustive ? »

sauge

Le port buissonnant des sauges arbustives se prête bien à la culture en pot. De plus, elles se taillent facilement

Les parasites et maladies

Les sauges peuvent être sensibles à certaines maladies cryptogamiques (champignons), comme l’oïdium (taches blanches poudreuses) ou le botrytis (taches brunes et grises).

Pour prévenir les risques :

  • lors de la taille, utilisez des outils de coupe préalablement désinfectés,
  • arrosez sans excès et en évitant de mouiller le feuillage.

Pour en savoir plus sur ces maladies, découvrez nos articles « L’oïdium ou la maladie du blanc » et « Le botrytis ou pourriture grise ».

Au printemps, surveillez les gastéropodes, qui peuvent se nourrir des jeunes feuilles tendres.

En atmosphère trop sèche et confinée, cochenilles et araignées rouges peuvent faire leur apparition.

L’hivernage

Les sauges arbustives ne disposent pas toutes de la même rusticité. Les plus sensibles souffriront dès -3°C, quand les plus tolérantes supporteront jusqu’à -12 à -15°C.

À noter toutefois : les plantes sont toujours moins résistantes au froid lorsqu’elles sont cultivées en pot.

Sous climat doux ne connaissant que de faibles gelées ponctuelles, il est possible de laisser votre sauge arbustive en pot à l’extérieur. Vous pouvez installer un épais paillage au pied de la plante, isoler le contenant du sol ou même l’emballer. Protégez votre plante des expositions pluvieuses, afin de ne pas risquer de faire pourrir les racines. Il est aussi possible de protéger les parties aériennes avec un voile d’hivernage en cas de gelées annoncées.

Dans les régions aux hivers rudes, rentrez vos sauges arbustives dans un lieu hors gel.

Réduisez les arrosages au minimum à cette période (attendez que le substrat soit bien sec) et stoppez les apports d’engrais.

Le rempotage

Le rempotage a lieu tous les 2 ans environ au printemps, lorsque la sauge arbustive se sent à l’étroit dans son contenant (racines qui dépassent). Choisissez simplement un contenant de taille supérieure.

Les années sans rempotage, vous pouvez effectuer un surfaçage. Cela consiste à retirer les premiers centimètres de substrat de surface pour les remplacer par du terreau neuf.

Pour redonner de la vigueur à un plant vieillissant (> à 5 ans), vous pouvez effectuer une division au printemps.

Commentaires

Salvia jamensis en pot ou en bac