Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Fiche conseil

Planter des graminées

Pourquoi, quand et comment

Les graminées d’ornement, ces herbes pas si folles de nos jardins ont le vent en poupe. Rien d’étonnant à cela car elles présentent des qualités précieuses aux yeux des jardiniers : elles offrent des formes souples et naturelles, elles sont faciles de culture une fois installées, et elles s'adaptent à des conditions variées. Elles nous séduisent par leur graphisme et permettent de mettre en valeur d'autres plantes, créant un superbe fond de massif ou un tapis uniforme qui fait ressortir les floraisons les plus vives.

Avec leur feuillage souple, elles apportent au jardin un effet très naturel, à la fois sauvage et contemporain. Suivant les variétés, elles peuvent être caduques ou persistantes. Certaines possèdent de superbes feuillages colorés et panachés. En fin d’été et en automne, elles offrent une floraison en épis, très légère et vaporeuse.

Quand planter les graminées ?

Vous pouvez les planter au printemps (de mars à mai) ou bien en fin de saison, en septembre ou octobre. Dans les régions aux hivers froids et humides, préférez la plantation de printemps, la reprise sera meilleure et elles auront le temps de bien s’installer avant le premier hiver.

Où les planter ?

La plupart des graminées se plaisent au soleil ou sous une ombre légère, mais rares sont celles qui supportent une ombre dense. Elles se plairont dans tout sol bien drainé, même peu fertile… Elles constituent une bonne solution pour végétaliser des terrains pauvres et secs. Ou pour composer un jardin économe, qui ne demande ni arrosage, engrais ou entretien ! Cependant, quelques graminées (par exemple, l'Hakonechloa) apprécient les sols frais, tandis que les joncs, la Canne de Provence (Arundo donax) ou les roseaux (Phragmites australis) se plairont en bordure de bassin !

Enfin, certaines graminées s’adaptent très bien à une culture en pot ! Choisissez par exemple Pennisetum setaceum, Carex oshimensis ou Hakonechloa macra. En association avec d’autres vivaces comme des verveines ou anthémis, elles apporteront graphisme et légèreté à vos jardinières !

Les graminées apportent de la légèreté aux jardinières ! Ici, Pennisetum avec Anthemis, Sanvitalia, Bacopa et Bidens. (Copyright Friedrich Strauss - Biosphotos)

Comment planter les graminées ?

Nous vous conseillons de les planter en groupe, pour créer un plus bel effet. Regroupez au moins 5 plants, surtout s’il s’agit des variétés les plus petites (fétuques, carex, stipa...). Certaines composent un beau tapis ou fond de massif lorsqu'elles sont plantées en masse !

  • Préparez un trou de plantation de deux fois la taille de la motte, ameublissez la terre et, si votre terrain est lourd, apportez une couche de graviers ou de billes d’argile pour faciliter le drainage.
  • Mettez la motte en place en veillant à installer la plante à même hauteur que dans le conteneur d’origine, car les graminées n’apprécient guère de voir la base de leurs tiges enterrées.
  • Comblez le trou de plantation et terminez par un bon arrosage.

Une fois bien implantées, les graminées se passent généralement d’arrosage, mais arrosez régulièrement en période chaude et sèche l’été suivant la plantation pour favoriser la reprise des racines.

Bon à savoir : certaines graminées, comme l'alpiste faux roseau, Phalaris arundinacea, gagnent rapidement du terrain grâce à leurs rhizomes souterrains. Ne les associez pas à de petites plantes fragiles qui seraient vite étouffées !

Des plantes sans entretien ou presque

Une fois en place, si l’emplacement leur convient, les graminées ne demandent pour ainsi dire aucun entretien, si ce n’est une intervention en fin d’hiver pour nettoyer les touffes. Les variétés caduques ont besoin d’être taillées à ras, tandis que les persistantes doivent être peignées. Il peut être nécessaire d’intervenir ponctuellement pour limiter le développement de certaines espèces un peu trop vigoureuses (par exemple, Arundo donax ou Carex muskingumensis). Nous vous conseillons également de diviser vos graminées au bout de quelques années pour régénérer les touffes.

Pour en savoir plus, consultez nos conseils vidéo Tailler une graminée et Diviser une graminée.

Articles connexes


Blog

Graminées : les Cheveux d'Ange ou Stipa tenuifolia, on en fait quoi ?

Qui ne connaît pas Stipa tenuifolia, cette petite graminée, si légère qu’on la surnomme Cheveux d'Ange...
Lire la suite +

Blog

Elymus magellanicus, une bien jolie graminée bleue!

Cette grande et belle graminée méconnue du grand public, ressemble à s'y méprendre au très...
Lire la suite +

Blog

Les graminées : celles que l'on taille, celles que l'on coiffe

D'ici quelques semaines, les graminées commencerons à pointer leurs nouvelles feuilles, il sera alors temps...
Lire la suite +
1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile ( votes, moyenne: sur 5)