Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
maladies nuisibles Prunus dulcis
conseil

Maladies et parasites de l’amandier

Les détecter et les traiter naturellement

Arbre apprécié par sa merveilleuse floraison printanière et surtout pour ses fruits savoureux, l’amandier est un fier représentant de la flore méditerranéenne. Particulièrement résistant et frugal, adapté à des conditions de culture même ingrates, il peut néanmoins faire l’objet d’attaques provenant de maladies ou de ravageurs.

Votre amandier présente des signes de faiblesse et vous soupçonnez petites bêtes ou maladies d’en être responsables ? Vous voulez savoir comment reconnaitre un amandier malade ? Pas de panique : nous recensons ici les principales sources d’attaques sur les amandiers et les moyens d’y remédier. 

Maladies et parasites de l’amandier

Amandier, Prunus dulcis

→ Pour devenir expert dans la culture de l’amandier, n’hésitez pas à consulter notre fiche complète : L’AMANDIER : PLANTER, TAILLER, RÉCOLTER

La guêpe de l'amande

Symptômes et cause

Observé en France depuis le début des années 80, cet hyménoptère venu du Proche-Orient provoque en France des dégâts importants sur la production d’amandes, pouvant atteindre jusqu’à 80% des récoltes. Eurytoma amygdali, de son nom savant, est une guêpe de couleur noire chez laquelle les femelles adultes mesurent de 7 à 8 mm tandis que les mâles font de 4 à 6 mm.

Ce ravageur hiverne sous forme de larve dans les fruits restés dans les arbres. Les adultes sortent en creusant un petit trou dans la coque début avril à fin mai selon les régions. Après accouplement, les femelles pondent à l’intérieur des amandes encore tendre en les perçant et une exsudation de gomme translucide apparaît au niveau de la blessure. Une ou plusieurs larves se développent dans le fruit.

Les dégâts sont visibles dès début juin par l’apparition de gomme sur la surface du fruit. Les fruits contaminés restent ensuite accrochés sur l’arbre et noircissent durant l’hiver.

Maladies et parasites de l’amandier

Amandier, Prunus dulcis, guêpe et larve d’Eurytoma amygdali dans une amande en août (Commons Wikimedia)

Gestes préventifs et traitement

  • Enlevez les amandes qui montrent des symptômes d’attaques (leur aspect est déshydraté et leur couleur brunâtre)
  • En hiver, détruisez les amandes contaminées restées sur l’arbre
  • La mise en place de filets anti-insectes pour verger permet de créer une barrière physique entre les arbres et les guêpes, les empêchant de pondre dans les fruits
  • Des pulvarisations d’argile, sous forme de kaolinite calcinée, peuvent avoir un rôle préventif et permettre d’agir mécaniquement comme une barrière minérale perturbant le comportement du ravageur. Cette méthode est notamment utilisée contre la mouche de la cerise et de l’olive
  • Certains arboriculteurs biologiques utilisent des pulvérisations de solutions d’huiles essentielles de giroflier, de géranium et de genévrier avec du savon noir (2 L/ha) le tout dilué dans de l’eau (480 L/ha). Dès les premières sorties de la guêpe, les amandiers sont traités une fois par semaine pendant 5 semaines.

Le chancre à Fusicoccum

Symptômes et cause

Ce chancre est une maladie provoquée par le champignon Fusicoccum amygdali. Touchant les pêchers, il peut aussi toucher les amandiers et provoquer des dégâts importants, la maladie étant difficile à éradiquer. Le champignon du chancre à Fusicoccum pénètre les arbres à la fois par les bourgeons, les pétales des fleurs, les jeunes fruits et les feuilles. Il émet ensuite une toxine provoquant le flétrissement des organes atteints. On observe le flétrissement des jeunes rameaux et à partir du débourrement : les jeunes feuilles, les fleurs et les jeunes amandes flétrissent et se dessèchent. La croissance et la dispersion des spores sont favorisées par un temps chaud et humide.

Gestes préventifs et traitement

  • Taillez et détruisez les rameaux et les feuilles atteints par le champignon
  • Évitez tout déséquilibre nutritif de l’arbre, notamment en évitant les excès d’azote
  • Évitez l’arrosage directement sur l’amandier
  • Soyez vigilants lors des travaux de taille, le champignon pénétrant principalement par les plaies. Utilisez des outils bien aiguisés et désinfectés
  • Pulvérisez votre amandier avec de la bouillie bordelaise, qui a une action fongicide.

→ Retrouvez notre article sur le chancre des arbres et des fruitiers : traitements et lutte 

La Moniliose

Symptômes et cause

La moniliose est le nom générique de diverses maladies fongiques des arbres fruitiers provoquées par différentes espèces de champignons. L’amandier est touché par Monilinia laxa qui s’attaque principalement aux fruits à noyau. La moniliose touche essentiellement les fruits blessés et un climat humide au moment de la floraison favorise son apparition. Les fruits pourrissent sur l’arbre et restent souvent momifiés sans tomber.

Maladies et parasites de l’amandier

Rameau atteint de moniliose

Gestes préventifs et traitement

  • Pour éviter la transmission de la Monilinia, évacuez les fruits et les branches infectés en déchetterie
  • Lavez-vous bien les mains après avoir touché les parties infectées et désinfectez les outils ayant été en contact
  • Le champignon hivernant dans les aspérités ou les plaies des arbres, un traitement à l’eau de chaux ou à la bouillie bordelaise peuvent être bénéfiques.

→ La moniliose des fruitiers – PRÉVENIR ET TRAITER CETTE MALADIE

La criblure à Coryneum

Symptômes et cause

Encore une maladie causée par un champignon : Coryneum beijerinckii. Le nom commun de cette infection est « Criblure à Coryneum » ou « Maladie criblée« . Elle touche l’amandier, mais aussi les Pruniers, les Cerisiers et les Pêchers. La maladie attaque à la fois les feuilles, les rameaux et les amandes. Des taches circulaires d’environ 3 mm de diamètre avec un centre nécrosé gris et une bordure pourpre apparaissent sur les feuilles des amandiers, puis se transforment en perforations, d’où le nom de criblure. Sur les rameaux, les taches entourent aussi un centre nécrosé qui va persister et donner un chancre. Les amandes présentent également de nombreuses taches.

Maladies et parasites de l’amandier

Feuille atteinte de criblure à Coryneum

Gestes préventifs et traitement

  • Éliminez les rameaux porteurs de chancre avant et après l’hiver
  • Évitez les arrosages par aspersion
  • Le champignon hivernant dans les chancres et les bourgeons des rameaux attaqués où il survit d’une année sur l’autre, un traitement à l’eau de chaux ou à la bouillie bordelaise peuvent être bénéfiques.

→ Retrouvez notre article concernant Le Coryneum ou Criblure des fruitiers à noyaux

L'Acarien rouge de l'amandier

Symptômes et cause

Phyllocoptes graniti, aussi appelé Phytopte de l’amandier, est un acarien rouge spécifique à cet arbre. De 3 à 5 mm, donc à peine visible à l’œil nu, il peut provoquer d’importants dégâts lorsque le temps est sec et chaud. Les femelles sont de couleur rouge sombre et les mâles de couleur plus claire, plutôt orangée. Les œufs sont, eux aussi, de couleur rouge et jusqu’à une dizaine de générations peuvent se succéder en une saison.

En avril mai, les œufs ayant jusqu’alors hiverné sur le bois, éclosent et les larves se développent sur les feuilles jusqu’à devenir adultes vers la mi-mai. Les feuilles attaquées brunissent puis prennent une teinte grisée caractéristique. La photosynthèse ne peut alors plus se faire. Lors des fortes attaques, on observe une chute des feuilles des amandiers et une diminution de la taille des amandes.

Maladies et parasites de l’amandier

Feuille infestée d’acariens rouges

Gestes préventifs et traitement

  • Asperger le feuillage d’eau par temps chaud et sec
  • Le fait de favoriser la biodiversité au jardin permet de lutter préventivement contre l’apparition des acariens. Les ennemis naturels de ces nuisibles comme les coccinelles et l’acarien Phytoseiulus se chargeront de les réguler. Ils peuvent aussi se trouver en lutte biologique. 

→ Retrouvez notre article concernant L’Araignée rouge : identification et traitement

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire