Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
choisir un saule
conseil

Choisir un saule

Découvrez la diversité des saules pour s'adapter à toutes vos envies

Les saules, répandus le long des cours d’eaux de nos régions, comptent parmi les arbres à fleurs les plus anciens. Avec près de trois cents espèces, la palette est large depuis les petits saules rampants, les saules nains, les saules pleureurs. Tous sont des plantes simples à cultiver, car résistantes et vigoureuses, même trop parfois. Ils vous raviront au long des saisons de leurs couleurs, mais également grâce à la variété de formes de leurs feuilles et de leurs fleurs. Le genre Salix offre une diversité insoupçonnée. Laissez-vous guider et devenez saule addict comme nous !

Nous vous proposons une sélection des plus intéressants saules selon les critères de sol, de taille, de couleurs ou d’utilisation, pour vous aider à affiner votre choix.

Pour éviter tout échec, plantez adapté : téléchargez notre application web Plantfit.

Selon la hauteur

Les saules rampants de 0,60 m à 1,50 m de haut

Les Salix repens et Salix repens ‘Nitida’ sont bien adaptés en couvre-sol grâce à leur feuillage dense argenté. Le Salix helvetica est idéal dans une rocaille avec son feuillage velouté vert amande et son port étalé tortueux tout comme le Salix sibirica subopposita qui forme un coussin aux chatons et jeunes pousses velues et soyeux. Le Salix hastata ‘Wehrhahnii’ est très décoratif avec ses rameaux rouges et ses longs chatons argentés.

Les saules nains de 1,50 m à 3 m

Les saules à faible développement sont idéaux pour les petits jardins, dans une rocaille, ou même en bac sur un balcon ou une terrasse. Le Salix (x) tetrapla avec ses rameaux dressés jaunes puis brun gris qui se couvrent de petites feuilles ovales vert brillant sur le dessus, gris en dessous. Le Salix aurita est un gros buisson de 3 m de hauteur qui supporte bien les embruns.

Les saules de taille moyenne de 5 m à 10 m

Ils sont appréciés pour leur aspect naturel, plantés en masse au bord de point d’eau. Optez pour le Salix triandra ou saule amandier aux rameaux bruns rougeâtres ou vert olive tandis que le Salix cinerea aux feuilles grises est idéal pour éclairer un sous-bois humide. À utiliser en isolé pour sa silhouette graphique, choisissez le Salix matsudana ‘Tortuosa’ aux tiges tortueuses qui ondulent et dessinent une silhouette exceptionnelle en hiver. Il peut atteindre les 10 m de haut. Plus décoratif pour sa floraison, le Salix caprea, petit arbre de 5 à 8 m, a de nombreux chatons décoratifs argentés aux longues étamines jaunes. À noter que sa version pleureur Salix caprea pendula ‘Kilmarnock’ est spectaculaire sur une terrasse.

Les grands saules de 10 m et au-delà

Le Salix alba gris argenté atteint les 25 m de haut bien qu’il soit souvent traité en têtard. Il est à réserver aux grands jardins ou aux grands étangs. La variété ‘Vitellina’ possède un bois de couleur jaune. Son port arrondi test fait pour éclairer les endroits sombres. Le Salix alba ‘Tristis’, le saule pleureur atteint 10 à 15 m de haut et autant de large avec ses tiges souples qui retombent au sol.

salix selon leur taille

Depuis le Salix subopposita aux tiges rampantes en haut jusqu’au Saule pleureur reconnaissable en bas, les saules de toutes tailles jouent la diversité. Au centre Salix exigua et à droite Salix caprea ; en bas Salix cinerea.

Selon la couleur des chatons et des écorces

Célébrant l’arrivée du printemps dès le mois de février, les saules offrent de délicates floraisons aux couleurs variées. Blanc chez Salix hastata ‘Wehrhahnii’, rose pour Salix chaenomeloides ‘Mount Aso’, jaune du Salix aurita et même noir pour le Salix gracilistyla. Élégantes et d’un style naturel si simple cependant des petits détails à l’intérieur des fleurs leur donnent encore plus de charme.

chatons de saule

À gauche Salix acutifolia au ton de rose dragée. Au centre Salix aurita jaune et Salix gracilistyla presque noir. À droite Salix ‘Mount Aso’ et le blanc lumineux de Salix hastata ‘Wehrhahnii’

Les écorces surtout celles des jeunes rameaux font partie du spectacle. Elles sont rouge orangé chez Salix erythroflexuosa et Salix alba ‘Vitellina’. Rouge violacé chez Salix sachalinensis ‘Sekka’, Salix magnifica et Salix ‘Fargesi’. Une autre caractéristique des saules, c’est leur variabilité d’aspect tout au long des saisons. C’est le cas pour le Salix viminalis ou Saule des vanniers dont les rameaux longs, flexibles et duveteux sont de couleur vert gris puis jaune verdâtre à jaune orangé à l’âge adulte.

Selon la période de floraison

Trois saules très décoratifs célèbrent la fin de l’hiver en explosion de couleurs.

  • Le Salix acutifolia ‘Blue Streak’ est un grand arbuste rustique qui se réveille en février avec de longs chatons soyeux argentés qui deviennent jaunes. Ses jeunes rameaux rouges prennent une teinte violacée bleutée.
  • Le Salix chaenomeloides ‘Mount Aso’ est un arbuste ramifié aux beaux chatons rose et rouge. Ils se forment à l’automne sous des écailles rouges parmi le feuillage jaune orangé. Ils se développent en mars sur des rameaux brun rose, couverts d’une « fourrure » de poils rouges à la base, roses à leur extrémité.
  • Le Salix sachalinensis ‘Sekka’ a une floraison printanière précoce et abondante et produit une multitude de gros chatons plumeux, argentés puis jaunes.

Le mois de mai voit fleurir les saules plus sauvages comme Salix alba, Salix viminalis et Salix caprea. L’été voit le Salix lanata conclure le spectacle de ses gros chatons blancs laineux en même temps que son feuillage.

floraison des saules

Explosion des chatons en fin d’hiver chez Salix acutifolia de gauche à droite Salix chaenomeloides Mount Aso, Salix sachalinensis ‘Sekka’, Salix aurita, Salix gracilistyla

Selon le pH et la nature du sol

La dénomination Salix vient du celte « sal » qui veut dire « près de » et de « lis » qui signifie « eau« . Ainsi, tous les saules partagent un goût commun pour les sols frais et profonds dans lesquels ils plongent leurs puissantes racines.  Même si la plupart des saules se plaisent dans des terrains ordinaire comme le merveilleux saule crevette Salix integra ‘Hakuro Nishiki’, quelques-uns sont toutefois adaptés aux terrains plus acide ou calcaire. Si votre terrain est acide et lourd, choisissez le Salix repens nitida et Salix aurita. Réservez plutôt les Salix argentea et Salix cinerea aux sols acides frais et léger. Pour les jardins au sol calcaire portez votre choix sur le Salix rosmarinifolia en massif ou en haie ou le Salix helvetica dans une rocaille au sol pauvre et frais.

saules selon terrain

Tous les saules ont besoin d’eau comme le Salix alba en bas à droite. Au-dessus pour les sols lourds et acides Salix aurita. À gauche en haut terrain neutre pour le petit saule crevette. En dessous sol pauvre et calcaire pour le saule à feuilles de romarin.

Selon le port et l'utilisation

Dans la nature, les saules sont partout. Ils sont à l’aise aussi bien sur le littoral qu’en haut des plus hautes montagnes. Au jardin, les plus grands saules prennent place en isolé ou en fond de jardin tandis que les saules arbustifs sont plantés en massif plus en avant. Les saules ont besoin de taille sévère chaque année pour retrouver la saison suivante toutes leurs belles couleurs. Les grands saules seront étêtés (saules têtards), les arbustifs seront recepés. Pour animer un talus ou une rocaille fraiche, installez les saules prostrés qui avec leurs drageons maintiendront le terrain en place.

Pour fleurir une terrasse, il est possible de cultiver le saule en bac. Le saule tortueux Salix matsudana ‘Tortuosa’ dans un grand bac sera comme un grand bonsaï. Le saule crevette Salix integra ‘Hakuro Nishiki’ est idéal pour fleurir une terrasse. La variété pleureur du saule marsault Salix caprea ‘Kilmarnoch’ fera aussi sensation avec son dôme de chatons.

salix un monde varié

Le Salix purpurea et ses jeunes rameaux recépés en haut.  À droite une traditionnelle taille en têtard sur Salix alba. À gauche le saule crevette Salix integra ‘Hakuro Nishiki’ en isolé et dans une haie. En bas le dôme fleuri du saule marsault pleureur Salix caprea ‘Kilmarnoch’ qui convient à la culture en pot sur un balcon.

Pour aller plus loin

Le saule est utilisé en agriculture pour fournir l’osier qui sert à réaliser les objets de la vannerie. Le saule peut être également tressé une fois planté au jardin. Amusez-vous à retrouver les conseils d’Alexandra pour vous initier au tressage du saule vivant et son utilisation pratique au jardin. Découvrez notre collection de saule vivant tressé à forme bombée ou de colonne.

osier tressé vivant

Deux exemples de haies de saule tressé vivant

Articles connexes


Fiche Famille

Saule, Salix : planter, tailler et entretenir

Lire la suite +

Fiche Tutoriel

Comment faire une cabane en osier vivant ?

Qu’il s’agisse d’une cabane en osier vivant pour abriter les jeux des enfants, d’une passerelle...
Lire la suite +

conseil

Comment planter et entretenir une haie vivante en osier ?

Lire la suite +

conseil

Saules-Salix : les plus belles variétés

Lire la suite +

association

Associer les saules

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire