Associer les Lysimaques

Associer les Lysimaques

avec de belles vivaces de terrain frais à humide

Sommaire

Rédigé le 19 Mars 2022  par Leïla 6 min.

Vous désespérez de ne pouvoir planter quoique ce soit dans votre sol humide et lourd ? Pensez aux belles Lysimaques ou Lysimachia, variées dans leur style et leur couleur, couvre-sol comme grandes vivaces érigées, élégantes et originales, aux feuillages parfois hauts en couleur. Si toutefois vous ne vivez pas dans la glaise, rassurez-vous, vous pouvez en profiter aussi à condition d’avoir un sol frais toute l’année, au soleil ou à mi-ombre. Vigoureuses, elles occupent rapidement l’espace, et l’illuminent de leur floraison jaune vif, blanche ou pourpre. Explorez la diversité de ces vivaces de caractère qui trouvent leur place dans nombre de situations et d’ambiances.

Difficulté

Sur des berges ou en bordure de bassin

Les Lysimaques ont pour habitat naturel les ambiances humides des bords de berges, elles vous sont donc reconnaissantes de les placer au bord d’un point d’eau. À mi-ombre ou au soleil, en sol bien frais ou humide, lourd, elles prospèrent, pour certaines espèces très vite, soyez-en convaincu au moment de les planter. Tentons ici une association avec le Lysimachia ephemerum, plus sage dans son envie de pousser, haut, mais de faible envergure, que vous pouvez associer avec des vivaces de vigueur moyenne sans craindre qu’il les remplace.

Il est accompagné d’une Astilbe arendsii ‘Bumalda’ dont les dodus panaches ombrés de rose font écho à la légère teinte mauve du Lysimachia ephemerum. Un Astrantia major ‘Rosea’ rejoint cet écho tandis qu’un Carex muskingumensis offre son feuillage lumineux et graphique. Un Sanguisorba officinalis ‘Arnhem’ apporte une touche plus soutenue.

Association avec la Lysimaque blanche sur les berges d'un bassin

Lysimachia ephemerum, Carex muskingumensis, Astilbe arendsii ‘Bumalda’, Astrantia major ‘Rosea’, Sanguisorba officinalis ‘Arnhem’

En massif de sol frais

Les Lysimaques se contentent d’un sol frais, à condition qu’il le reste en été. Cela calme un peu leur vigueur par rapport à leur croissance gourmande en sol humide. À mi-ombre, elles supportent davantage un léger manque d’eau dans le sol. Au soleil, soyez sûr de l’humidité du sol sous peine de les voir flétrir sous les assauts du soleil. Peu importe si le sol est lourd.

Les Lysimaques peuvent tout à fait s’intégrer dans un massif classique, de style anglais, pour un maximum de fleurs. Ici on utilise le Lysimachia punctata en association avec un Rosier ancien ‘Ballerina’, un Nepeta ‘Six Hill Giants’, une Digitale ‘Suttons Apricot‘ et une petite Véronique d’Autriche ‘Royal Blue’. Ici, les plantes choisies préfèrent un sol assez drainé, mais toujours frais.

Association avec la Lysimaque jaune en sol frais

Digitale ‘Suttons Apricot’, Lysimachia punctata, Rosier ‘Ballerina’, Véronique d’Autriche ‘Royal Blue’, Nepeta ‘Six Hill Giants’

En sol drainé

Une variété de Lysimaque réclame un sol drainé et supporte un sol ponctuellement sec à mi-ombre : le Lysimachia atropurpurea ‘Beaujolais’. Très joli et original, de courte vie, il peut se ressemer spontanément lorsqu’il est cultivé dans des conditions optimales. Feuillage vert-gris puis pourpre, épis lie-de-vin, n’hésitez pas à l’essayer, de bien jolies associations peuvent être tentées avec cette éphémère florifère.

Inspirons-nous du Chelsea Flower Show qui en 2014 le mit en avant dans une scène pourpre. Ici avec un Cirsium rivulare ‘Atropurpureum’, un Astrantia major ‘Shaggy’, un Rodgersia pinnata ‘Bronze Peacock’ et un Iris sibirica ‘Blue Moon’.

Association avec la Lysimaque pourpre en sol drainé

Cirsium rivulare ‘Atropurpureum’, Astrantia major ‘Shaggy’, Lysimachia atropurpurea ‘Beaujolais, Rodgersia pinnata ‘Bronze Peacock’, Iris sibirica ‘Blue Moon’

Au ras du sol

Le généreux Lysimachia nummularia ‘Goldilocks’ occupe volontiers de grands espaces au sol si le sol est assez frais. Joyeux couvre-sol à petites feuilles rondes pendantes, il se répand rapidement entre vos vivaces au soleil ou à mi-ombre. Seule Lysimaque rampante, la Lysimaque nummularia est à feuilles vertes ou à feuilles dorées selon les variétés. ‘Goldilocks’ est une vigoureuse Lysimaque dorée.

Ici, comme un camaïeu, à mi-ombre, simplement relevé de bleu-mauve, elle est en compagnie d’une Heuchère ‘Southern Comfort’, d’un Dryopteris erythrosora et d’un Phlox divaricata ‘Chattahoochee’.

Association avec la Lysimaque dorée, Lysimachia nummularia Goldilocks

Lysimachia nummularia ‘Goldilocks’, Heuchère ‘Southern Comfort’, Phlox divaricata ‘Chattahoochee’, Dryopteris erythrosora

Tout en panache !

Si vous aimez les feuillages panachés, laissez toute la place au Lysimachia punctata ‘Alexander’, une très jolie variété aux nombreux atouts. Jugez plutôt : son feuillage, très panaché de blanc, lui donne une couleur argentée très raffinée. Certaines feuilles sont également soulignées de rose, tout en élégance. Sa floraison jaune éclatante, moins contrastée sur son feuillage que sur les variétés à feuillage vert, lui confère douceur et originalité. Elle se prête facilement à de multiples alliances, avec des floraisons blanches, des feuillages gris argentés ou des feuillages verts.

Ici, célébrons la jolie vivace à floraison vespérale qu’est l’Oenothère, rose avec l’Oenothera ‘Twilight’ en résonance au léger panachage rose de la Lysimache, jaune avec l’Oenothera fruticosa ‘Hohes Licht’. Un pennisetum orientale ‘Fairy Tails’ aux fins épis argentés et une Verbena bonariensis complètent la scène.

Association avec le feuillage panaché de la Lysimaque ponctuée

Oenothera ‘Twilight’, Lysimachia punctata ‘Alexander’, Oenothera fruticosa ‘Hohes Licht’, Verbena bonariensis, pennisetum orientale ‘Fairy Tails’

En harmonie de feuillages foncés

Que de nuances dans le feuillage de la Lysimachia ciliata ‘Firecracker’ ! N’hésitez pas à installer ce cultivar original et admirez l’étendue des reflets sur ses longues feuilles : impression générale chocolat pourpré. Au soleil et du printemps à l’été, des reflets cuivrés, vert bronze, bleutés métalliques apparaissent. L’automne conclut ce spectacle en roux cuivré, orangé. Installez son beau feuillage foncé dans votre jardin et vous renouvelez les associations possibles, donnez de la profondeur à votre scène.

Ici, harmonie de feuillages foncés avec le Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’. L’Herbe aux diamants, Calamagrostis brachytricha, adoucit ces deux tempéraments avec un Géranium tout doux : Geranium pratense ‘Mrs Kendall Clark’.

Associer la Lysimaque : harmonie de feuillages foncés

Calamagrostis brachytricha, Physocarpus opulifolius ‘Diabolo’, Lysimachia ciliata ‘Firecracker’, Geranium pratense ‘Mrs Kendall Clark’

En contraste de feuillages

À l’inverse, mettons en valeur le feuillage du Lysimachia ciliata ‘Firecracker’ en créant un contraste avec d’autres feuillages ornementaux. N’oubliez pas que la période de floraison des vivaces en général représente seulement un petit moment de l’année. Même si le Lysimachia ciliata ‘Firecracker’ est caduc, son feuillage sort tôt au printemps et dure jusqu’à l’hiver. Accordez de l’intérêt au feuillage et vous vous réjouirez de votre jardin toute l’année !

Essayons par exemple de l’associer au beau feuillage argenté d’un Brunnera. Au printemps, sa floraison bleue de myosotis s’accorde bien aussi avec le feuillage de la Lysimaque qui n’a pas encore sorti la sienne. Une écorce d’arbre comme celle des bouleaux blancs apporte un fort attrait à ce décor.

Ici, l’Heuchère ‘Lime Rickey’, son vert vif et son feuillage frisotté de salade suscite aussi la curiosité. Le Brunnera macrophylla ‘Alexander’s Great’, le bouleau blanc de l’Himalaya, Betula utilis jacquemontii ‘Doorenbos’ et la Lysimaque s’entendent à merveille.

Associer la Lysimaque : feuillages contrastés

Heuchère ‘Lime Rickey’, Lysimachia ciliata ‘Firecracker’, Brunnera macrophylla ‘Alexander’s Great’, Betula utilis jacquemontii ‘Doorenbos’

En blanc pour un jardin lumineux

Plusieurs Lysimaques sont à fleurs blanches, bienvenues pour illuminer un endroit semi-ombragé. À forme de fleurs différentes pour une impression visuelle différente, vous pouvez apprécier la légèreté du Lysimachia ephemerum, l’élégance des chandelles du Lysimachia fortunei ou la présence singulière des cols de cygne du Lysimachia clethroïdes.

Choisissons celui-ci pour le planter en masse afin de mettre en valeur sa floraison graphique avec des vivaces robustes de sol frais, qui ne souffrent pas de sa concurrence, à mi-ombre ou à l’ombre : une Astilbe thunbergii ‘Prof. van der Wielen’, une fougère Matteuccia pensylvanica, le très joli Lamiastrum galeobdolon ‘Hermann’s Pride’ au feuillage argenté et l’élégant Hosta fortunei ‘Patriot’.

Associer la Lysimaque : jardin blanc

Lysimachia clethroïdes, Lamiastrum galeobdolon ‘Hermann’s Pride, Astilbe thunbergii ‘Prof. van der Wielen’, Matteuccia pensylvanica, Hosta fortunei ‘Patriot’

Mélangez les Lysimaques entre-elles

Vigoureuses, les Lysimaques associées entre elles forment de beaux tableaux de grande envergure. Elles ne se gênent pas et apprécient les mêmes conditions.

Jamais deux sans trois, on retrouve encore une fois le Lysimachia ciliata ‘Firecracker’. Vous pouvez apprécier sa plasticité, il s’intègrera facilement dans de nombreuses ambiances et styles différents. Il est accompagné du Lysimachia punctata. N’hésitez pas aussi à utiliser le Lysimachia vulgaris, un peu moins haut. En couvre-sol, le Lysimachia nummularia se faufile entre ses grands frères. Ajoutez une jolie Euphorbe, l’Euphorbia griffithii ‘Fireglow’, attrayante à bien des égards avec son feuillage olive, ses tiges rouges et sa floraison unique, rouge orangée.

Associer les Lysimaques entre elles

Lysimachia nummularia, Euphorbia griffithii ‘Fireglow’, Lysimachia punctata, Lysimachia ciliata ‘Firecracker’

En pot

La Lysimaque rampante, Lysimachia nummularia, peut être cultivée en pot où elle cascade joliment et apporte sa lumière à de nombreuses compositions, d’autant plus pour la Lysimaque dorée. Cependant, il faut assurer des arrosages soutenus pour garder le substrat constamment humidifié. Dans ce cas, il est probablement plus raisonnable de la cultiver à mi-ombre pour conserver plus de fraîcheur au substrat, sous peine de le voir se dessécher rapidement et de voir la plante s’étioler sous vos yeux !

Une autre Lysimaque conviendra bien à cet usage ou en couvre-sol : le Lysimachia congestiflora ‘Persian Chocolate’. Attention, celui-ci est peu rustique, il supporte de courtes gelées à – 7 °C. Par contre, il se porte bien à l’ombre, même s’il est moins florifère, ce qui en fait un atout dans une culture en potée pour les raisons mentionnées dans le paragraphe précédent. Sa floraison, longue, contraste joliment avec son feuillage, c’est une plante d’intérêt assurément. Associée à une Alstroemère ‘Duchesses Alienor’, à peine plus rustique, vous obtenez un joli mélange.

Associer la Lysimaque : en pot

Le Lysimachia congestiflora ‘Persian Chocolate’ à gauche et en bas, à différents moments de la saison et l’Alstrœmère ‘Duchesse Alienor’

Commentaires

association lysimaque
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.