Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Yucca d'extérieur : choix, plantation, entretien, en pot ou au jardin

Le Yucca en quelques mots

  • Le Yucca est bel et bien une plante d’extérieur rustique, capable de braver le froid au jardin
  • Ses feuilles en forme de glaive et sa silhouette graphique, offrent au jardin tout au long de l’année une ambiance très dépaysante
  • Sa floraison estivale en clochettes blanches est spectaculaire
  • D’une frugalité exemplaire, une fois bien installé, au soleil, en sol bien drainé, il ne nécessite pas d’entretien
  • Plante architecturale, le Yucca structure les grands massifs et les rocailles exotiques

Le mot de notre experte

Contrairement aux idées reçues, le Yucca n’est pas qu’une plante d’intérieur ! C’est aussi une plantureuse vivace d’extérieur rustique et résistante au froid (-20°C), offrant au jardin toute l’année, une ambiance très dépaysante. On le remarque toujours de loin au jardin, en particulier en hiver !

À la fois vigoureux et très facile à cultiver, le Yucca fait partie des plantes d’intérieur et d’extérieur les plus appréciées. Avec sa silhouette guerrière hirsute et sa floraison estivale spectaculaire, le Yucca est incontestablement la pièce maîtresse des grandes rocailles exotiques, des talus arides ou des décors épurés, minéraux ou contemporains très en vogue ces dernières années.

Les feuilles en forme de glaive, dressées vers le ciel des grands yuccas d’extérieur à l’instar de Yucca gloriosa ou du Yucca filamentosa, structurent l’espace apportant ampleur et verticalité à tous les décors, des plus luxuriants aux plus sobres. Moins architectural, le « Yucca pied d’éléphant » (Yucca elephantipes) est un incontournable Yucca d’intérieur, bien adapté à la culture en pot.

Très rustique ou plus frileux selon les espèces, il traverse assez bien nos hivers moyens peu humides et se plaira dans des conditions de culture en jardin sec, dans tout sol bien drainé, même pauvre et caillouteux.

Pour donner une touche d’exotisme au jardin ou à la terrasse, choisissez votre yucca dans notre sélection d’espèces incontournables ou exclusives, cultivées en extérieur ou en intérieur, en pleine terre ou en pot selon votre région.

Yucca, feuillage décoratif

Superbe feuillage d’un Yucca ‘Ivory Tower’

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Yucca

Famille : Agavaceae

Nom(s) commun(s) : Yucca, Baïonnette espagnole, Dague espagnole

Floraison : de mai à octobre

Hauteur : 0,60 à 5 m

Exposition : Soleil

Sol : sableux, calcaire, caillouteux

Rusticité : -5°C-25°C selon les espèces

Appartenant à la famille des Agavacées, le genre Yucca regroupe une quarantaine d’espèces de vivaces, d’arbustes et de petits arbres persistants originaires des zones chaudes, arides, souvent désertiques d’Amérique du Nord et centrale notamment du Mexique.

Malgré ses origines, cet habitant du désert s’acclimate aussi très bien aux climats d’Europe occidentale. Quelques espèces rustiques résistent à de très basses températures (-18°C à -25°C en sol sec et drainant) ainsi qu’à la neige, même aux embruns, ce qui fait du Yucca une plante bien adaptée à nos régions tempérées. Il poussera sans difficulté sur la côte méditerranéenne ou atlantique.

Parmi les espèces les plus plantées dans nos jardins, on rencontre le Yucca gloriosa ou Yucca des jardins, une espèce totalement rustique qui  s’est naturalisée dans de nombreux pays dont la France, le Yucca filamentosa le plus rustique et le plus répandu et le Yucca rigida, parfois appelé Yucca bleu en raison de la couleur d’un bleu électrique de son feuillage. Le Yucca flaccida est une espèce acaule (sans tronc) que l’on trouve également fréquemment. Le Yucca elephantipes ou « Yucca pied d’éléphant » qui s’épanouit dans les climats doux ou le plus souvent en plante d’intérieur.

Pas loin de 150 cultivars et hybrides horticoles complètent cette vaste famille.

Dans son milieu naturel, ce cousin des agaves atteint plus de 15 mètres de hauteur. Dans nos jardins, sa taille est plus petite.

Malgré une croissance relativement lente surtout les premières années, le Yucca, campé sur un rhizome puissant, pourra atteindra sous nos climats, 3 à 4 m en tous sens, poussant de 15 à 30 cm par an.

yucca gloriosa

Yucca gloriosa – illustration botanique

Selon les espèces, le Yucca se développe en large touffe dressée au centre, naturellement peu ramifiée ou en petit arbre érigé avec un ou plusieurs troncs. Il présente un port en boule hérissée de mille feuilles les premières années puis finit par former un petit arbre qui se ramifie légèrement en plusieurs branches, tandis que les feuilles du bas se dessèchent. Après quelques années, il est constitué de un ou trois troncs mesurant parfois de plus de 10 cm d’épaisseur.

A l’inverse, dépourvu de tronc, le Yucca flaccida est une espèce acaule qui se développe en plusieurs rosettes feuillées.

Les feuilles coriaces, dressées vers le ciel, sont rassemblées en rosettes denses plus ou moins arquées.  Le feuillage persistant exprime tout le charme des antipodes.

De cette rosette basale naît une multitude de grandes feuilles linéaires, rigides en forme de glaive très allongé et se terminant par une pointe plus ou moins acérée, brune et redoutable, faisant immanquablement penser à des lames fendant l’air, d’où son surnom de « baïonnette espagnole » ou de « dague espagnole ».

Longues de 20 cm à 1 m selon les espèces, larges jusqu’à 10 cm, elles sont parfois légèrement arquées ou gracieusement recourbées à la pointe.

Vert foncé, vert-gris-bleuté métallique ou jaune, les feuilles se panachent ou se marginent fortement de jaune-crème, de blanc-crème ou de de bleu-vert chez certains yuccas à l’instar du Yucca ‘Bright Star’ ou ‘Golden Sword’. Le Yucca flaccida se distingue par ses longues feuilles molles se repliant en deux avec le temps, frangées de filaments blancs frisés ou raides caractéristiques de l’espèce.

Avant de chuter, le feuillage forme une ‘jupe’ de feuilles sèches autour des troncs.

Sa floraison spectaculaire ne survient qu’après 4 à 5 années de culture, voire davantage en fonction du climat et laisse rarement indifférent.

En début d’été, parfois plus tard ou plus tôt selon le climat et jusqu’en automne, du centre de chaque rosette, une hampe florale magistrale apparaît sur une tige verte et solide, surplombant la touffe de feuillage parfois portée jusqu’à 2,50 m de hauteur.

Les inflorescences rassemblées en panicules ramifiées érigées de 0,20 à 1,50 m de long. Sur cet un épi étroit et compact, les fleurs de 2 à 8 cm de long sont de grosses clochettes pendantes, de texture cireuse, parfois très parfumées, blanc ivoire, blanc-crème ou blanc-bleuté parfois lavées de pourpre. Selon les espèces et variétés, les boutons floraux prennent des tons de rose qui contrastent joliment avec les fleurs épanouies aux allures de petites tulipes orientées vers le bas. Le Yucca rostrata ou Yucca rostré doit son nom à son inflorescence monumentale, évoquant un bec géant.

Fleurs de yucca

Inflorescence d’un Yucca.

Le Yucca fleurira chaque année, voire tous les deux ou trois ans selon l’ensoleillement et les conditions climatiques.

Nectarifères, elles attirent de nombreux butineurs. Dans nos jardins, les fleurs de Yucca ne sont pas pollinisées, en raison de l’absence du micro papillon pollinisateur, uniquement présent dans leur milieu d’origine. Les Yuccas (hormis le Yucca aloifolia) ne produisent donc jamais de fruits, donc de graines !

Chez le Yucca, la floraison entraîne la mort de la rosette qui l’a fait naître, mais génère la naissance de nombreux petits rejets, assurant la pérennité de la plante.

Contrairement aux idées reçues, sous cette belle allure exotique, le Yucca est bien plus rustique et résistant qu’on ne le pense et peut sans difficulté être planté en extérieur dans nos régions tempérées. Le Yucca, parfois rustique bien au-delà de -20°C, est facile à vivre, supportant sans broncher les embruns comme la sécheresse et les fortes chaleurs. La plupart des espèces se plantent partout en France.

En pleine terre, on réservera les plus frileux aux climats méditerranéens ou atlantiques. Dans les régions très froides et humides, la culture en très grand pot à remiser l’hiver dans la véranda est plus indiquée.

Il se plait en situation ensoleillée voire aride, dans tout sol ordinaire correctement drainé, même sec, pauvre, sablonneux et caillouteux.

En isolé ou planté par groupe, avec sa belle stature graphique, le Yucca structure les grandes rocailles ou les massifs écrasés par le soleil et confère un charme très exotique dans un jardin moderne aux lignes sobres comme dans les jardins d’inspiration méditerranéenne.
Il est incontournable dans un jardin de graviers ou en jardin sec.

Dans les régions aux hivers peu cléments, il offre une note contemporaine aux terrasses et balcons.

Le Yucca est considéré comme une plante dépolluante absorbant le benzène et l’ammoniac, présents dans la fumée de cigarette, les peintures ou les produits d’entretien ainsi que le monoxyde de carbone dégagé par un chauffage mal réglé. Plutôt utile dans une maison !

Principales espèces et variétés

De la touffe hirsute à l’arbuste au tronc simple ou multiples, il existe une cinquantaine d’espèces différentes et plus de 150 cultivars et hybrides de yuccas, toutes reconnaissables à leurs feuilles en forme d’épée pointées vers le ciel.

Les plus répandus dans nos jardins sont aussi les plus rustiques ( -20 à -25 °C), à l’instar de Yucca gloriosa et de Yucca filamentosa qui est dénué de tronc. On rencontre aussi parfois le Yucca rostrata ou Yucca rostré à l’inflorescence évoquant un bec géant, le Yucca rigida ou « Yucca bleu » en raison de la couleur unique de son feuillage, le Yucca flaccida aux longues feuilles molles repliées en deux. La plupart s’adaptent aussi très bien à la culture en pot.

Qu’ils soient de grand développement ou miniatures, les yuccas font toujours un effet spectaculaire dans une rocaille au jardin ou une grande pièce bien éclairée.

Les plus populaires

Yucca filamentosa en pot de 3L 50/60cm

Fleurit en Juil. à Août

Hauteur à maturité: 150 cm

C'est un yucca un couvre-sol dénué de tronc. Il possède un feuillage imposant en forme de rosette régulière ou retombante, vert foncé marginée de fils blancs. Résistant à une température minimale de -20 à -25 °C, il convient bien aux régions froides et humides.

Yucca gloriosa - Dague espagnole pot de 14L

Fleurit en Mai à Juil.

Hauteur à maturité: 150 cm

Totalement rustique, c'est le plus répandu avec ses grandes feuilles raides et acérées, vert-bleuté sombre marginées de jaune. Il n'exige que le plein soleil et un sol correctement drainé.

Yucca flaccida Golden Sword

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 150 cm

Une variété à la fois très rustique et très ornementale en raison de son feuillage beau même en hiver. Plantez-le dans une rocaille, sur un talus, ou dans un pot sur la terrasse, du nord au sud de notre pays!

Yucca rigida - Yucca bleu

Fleurit en Mai à Juil.

Hauteur à maturité: 300 cm

De belle stature, très bleu, il s'impose tout naturellement dans un jardin sec ou au centre d'une grande rocaille. Un peu moins rustique, jusqu'à -12/-15°C.

Nos préférées

Yucca filamentosa Ivory Tower

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 70 cm

L'un des plus rustiques. Ce yucca est une variété compacte avec de grandes feuilles moins acérées que celles d'autres variétés, bleu-vert marginées de blanc-crème et bordées de filaments blancs.

Yucca Bright Star en pot de 3L

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 60 cm

Une variété rustique, non piquante et particulièrement lumineuse. Un petit Yucca de 60 cm qui se distingue par ses feuilles recourbées vers le bas et fortement marginées de jaune-crème sur fond vert-bleuté.

Yucca filamentosa Colour Guard - Yucca filamenteux panaché

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 150 cm

Une variété de taille moyenne, portant de longues feuilles jaune crème marginées de vert et bordées de filaments blanchâtres. Rustique jusqu'à -15°C en sol drainé.

 

Plantation du Yucca, en pot ou au jardin

Où planter le Yucca gloriosa, le yucca filamentosa…

Natif des zones désertiques, le Yucca jouit contre toute attente, d’une bonne rusticité sous nos latitudes pouvant résister à des températures très négatives jusqu’à -25°C pour les plus rustiques (yucca gloriosafilamentosa). Cependant, préférez tout de même les régions peu humides et où les gelées sont de courte durée pour le cultiver en pleine terre : la plupart des yuccas redoutent l’humidité, en particulier lorsqu’elle est conjuguée au froid. Plantez-le en situation abritée (au sud contre un mur) si votre jardin est en zone limite de rusticité.

Sa bonne tolérance au vent et aux embruns, en fait une bonne plante pour le bord de mer.

Il apprécie les expositions bien ensoleillées des régions méditerranéennes ou du littoral. De ses origines sud américaines, il a gardé une belle résistance à la sécheresse et aux fortes chaleurs estivales, une fois bien installé.

Peu exigeant sur la nature du sol, le Yucca n’a pas besoin d’un sol très riche et accepte un peu tout type de terres, excepté celles qui sont détrempés. Il redoute les excès d’eau en hiver. Il aime les terres arides. Il préférera donc un sol pauvre, sableux, sec ou même rocailleux. Il a besoin d’une terre bien drainée. Si votre sol est trop lourd et retient l’humidité, n’hésitez pas à planter votre Yucca sur une butte ou un talus rocailleux surélevé qui lui évitera de garder les pieds dans l’eau.

Au jardin, son allure architecturale et majestueuse attire tous les regards. Pour d’une telle plante sculpturale, mieux vaut bien réfléchir au choix de l’emplacement. Le Yucca est très coriace et vigoureux, il sera difficile de s’en débarrasser une fois bien installé. De plus ses feuilles très pointues peuvent provoquer des quelques blessures. Offrez-lui un emplacement à la mesure de son ample développement et en dehors des lieux de passage et des jeunes enfants, en raison de ses pointes acérées : au bout de 5 ans, sa silhouette s’affirme occupant parfois, selon les espèces, près de 3 mètres d’envergure à maturité !

Plantez les grands spécimens en centre d’un massif exotique, les moins imposants au premier-plan d’une plate-bande. Les espèces dont les feuilles sont enclines à retomber comme celles de Y. flaccida et de ses cultivars auront un effet moins percutant, un impact plus doux.

Utilisé en isolé ou planté par groupe, le Yucca est parfait pour structurer l’espace en apportant au jardin verticalité et ampleur. Il s’intègre à merveille dans les jardins de graviers et les rocailles sèches auxquels il apporte relief et touche exotique.

Dans les régions aux hivers très rudes et humides, il est cultivable en pot à remiser à la saison froide.

Quand planter un Yucca

Le Yucca se plante au jardin au printemps de mars à mai après les dernières gelées ou en fin d’été de septembre à octobre en climat doux.

Comment planter le Yucca

En pleine terre 

Installez votre Yucca dans un sol très bien drainé. En cas de sol trop lourd : il est préférable de l’alléger au préalable en graviers, petits cailloux ou avec du sable grossier pour faciliter le drainage.

  • Ameublissez bien le sol
  • Creusez un trou 2 à 3 fois le volume du pot
  • Plantez l’arbuste au centre bien droit sur un bon lit de graviers étalés au fond du trou
  • Comblez avec un mélange de  terreau pour plantes méditerranéennes, de sable de rivière et de terre ordinaire
  • Tassez légèrement
  • Protégez le pied d’un épais paillasson de graviers
  • Arrosez copieusement à la plantation puis régulièrement durant sa première saison de croissance afin de l’aider à bien s’enraciner

Plantation en pot

Figurant parmi les plantes d’intérieur les plus faciles à cultiver, le Yucca se comporte très bien en pot à installer sur la terrasse à la belle saison et à rentrer à l’abri en hiver dans les régions froides dans une pièce non chauffée.

Le substrat doit être très drainant pour éviter aux racines de baigner dans l’eau stagnante. Installez-le en plein soleil.

  • Choisissez un grand contenant d’au moins 50 cm de diamètre au fond duquel vous aurez étalé une bonne couche de drainage (gravier ou billes d’argile)
  • Plantez dans un mélange drainant composé d’1/3 de terre de jardin, et 2/3 de sable grossier ou de gravier
  • Paillez le pied
  • En été, arrosez dès le sol est sec, soit environ deux fois par semaine
  • Apportez un engrais liquide dilué dans l’eau d’arrosage, une fois par mois durant la croissance

Entretien, taille et soins

Une fois bien installé, dans une terre parfaitement drainée, le Yucca demande un entretien très limité. C’est un frugal qui se contente de peu. Il demande juste quelques arrosages une fois par semaine durant ses deux premiers étés au jardin pour bien s’enraciner.

Une fois bien installé, en sol bien drainant, il se montrera de plus en plus résistant à la sécheresse et se contentera de l’eau du ciel. En été, l’arrosage est inutile en pleine terre. Le Yucca est une véritable plante-chameau qui, parvient à stocker l’eau dans ses racines pour assouvir ses besoins.

L’entretien se limite donc à supprimer les tiges défleuries ou desséchées et les feuilles sèches et abîmées qui peuvent être enlevées pour dégager le tronc. Munissez-vous de gants et de lunettes de protection car l’extrémité des feuilles est très acérée et peu procurer quelques blessures !  

yucca, fleur fanée

Inflorescences fanées d’un Yucca.

Les jeunes Yuccas pourront recevoir un paillage généreux avec un lit de feuilles mortes ou de gravier avant l’arrivée du froid pour bien passer l’hiver.

Pour les Yuccas en pot, arrosez 2 à 3 fois par semaine en été. Remisez-les à l’automne à l’abri du gel dans les régions froides et réduisez les arrosages en hiver et stoppez les apports d’engrais ; arrosez tous les huit à dix jours. Laissez toujours bien sécher la terre entre deux arrosages.  Placez le pot dans un endroit bien lumineux non chauffé : attention, le soleil ne doit pas frapper sur les vitres aux heures les plus chaudes. Le Yucca d’intérieur appréciera une légère brumisation de ses feuilles, surtout en hiver.

Tous les 3 ou 4 ans, au printemps, rempotez votre yucca dans un pot légèrement plus grand ou pour les grands yuccas difficiles à rempoter faites un surfaçage, en apportant une couche de terre de jardin et de terreau sur 1/3 d’épaisseur.

Une taille légère des feuilles est possible, chaque année, de février à mai, pour contenir son développement. Mieux vaut éviter une taille trop sévère au risque de déséquilibrer sa belle silhouette.

Un simple épointage des feuilles dont le bout a séché, peut suffire également sans que cela nuise à l’allure sculpturale de la plante.

Maladies et ennemis éventuels

Le Yucca est un costaud insensible aux maladies. Les Yuccas cultivés en intérieur peuvent se montrer plus sensibles aux invasions d’araignées rouges et de cochenilles susceptibles de décolorer le feuillage ; des brumisations régulières d’eau non calcaire suffiront souvent à les déloger.

Cultivé dans de bonnes conditions, le Yucca est quasi indestructible. En pleine terre, les arrosages doivent être modérés car il redoute plus que tout l’humidité au niveau de ses racines :  les feuilles de la plante peuvent se déformer et pourrir en cas d’excès.

La maladie des tâches foliaires peut marquer les feuilles basses du Yucca de taches rondes et brunes. Celles-ci peuvent finir par s’assécher complètement. Il s’agit d’une maladie cryptogamique, un champignon – le Phoma- qui se développe dans les sols humides et mal drainés. Supprimez et brûlez les feuilles atteintes. En prévention, à la fin de l’automne et au début du printemps, faites une pulvérisation de bouillie bordelaise.

Multiplication

Avec l’âge, le Yucca produit des petits rejets, formant au bout de quelques années un petit bouquet de troncs. La multiplication par bouturage ou par division de ces rejets est très simple à condition de vous munir de bons gants pour vous protéger de leurs pointes féroces.

Par bouturage de têtes

La reprise est très aisée.

  • Au printemps, à l’aide d’une scie, coupez dans la partie supérieure du tronc, des têtes feuillées d’environ 30 cm de long ou coupez des tronçons de 15 cm de long environ sur une belle ramification
  • Plantez directement les morceaux coupés dans un pot rempli d’un substrat drainant ou enfoncez en terre directement en place dans le jardin
  • Au bout d’un mois ou deux, une rosette de feuilles apparaît
  • Repiquez vos nouveaux plants de Yucca en pleine terre
  • Arrosez-les régulièrement

Par division des rejets

Elle se réalise sur des rejets ayant déjà au moins deux ans.

  • Avec un couteau, prélevez des rejets feuillés de 15 à 25 cm
  • Plantez dans des pots de 10 à 12 cm de diamètre remplis d’un mélange de tourbe et de sable grossier
  • Placez les pots à la lumière sans soleil direct
  • Maintenez le substrat humide jusqu’à ce que les racines se forment au bout de 6 à 8 semaines
  • Rempotez les jeunes plants au printemps
  • Fertilisez pendant la croissance avec un engrais liquide
  • Vous pourrez les planter en pleine terre quand ils seront suffisamment solides

Associer le Yucca au jardin

Le Yucca est une plante architecturale précieuse pour créer des points de mire sans pareil. Avec ses feuilles érigées en forme de glaive, sa floraison estivale spectaculaire et son allure guerrière, le Yucca est toujours un point focal important dans un jardin ou en pot sur un balcon ou une terrasse. C’est pourquoi on l’a souvent planté de manière isolée, sur une pelouse ou dans un coin du jardin ou pour border de somptueuses allées.

Son feuillage acéré, sa silhouette architecturale belle toute l’année, apportent toujours ampleur, exotisme et verticalité à un décor.

Association exotique yucca

Un exemple d’association exotique en climat doux : Yucca rostrata, Astelia chathamica ‘Silver Shadow’, Cycas revoluta, Agapanthe, Buxus sempervirens.

Pièce maîtresse des jardins d’inspiration exotique, contemporaine ou méditerranéenne, le Yucca est la plante idéale dans une grande rocaille, pour couronner un talus aride ou pour apporter du relief à un massif de vivaces méditerranéennes basses et de petits arbustes.

Un peu difficile à associer en raison de sa forte personnalité, le Yucca sera volontiers entouré de plantes « faire-valoir » toutes aussi frugales que lui.

Pour une belle scène aux allures exotiques, entourez-les de bulbes de Watsonias, de Kniphofias, de Cannas, de grands dahlias, de Crocosmias. Il fera sensation entouré de plantes plus basses comme des arbustes persistants emblématiques des jardins méditerranéens comme les lavandes, une petite haie de myrtes ou de romarins, des Pittosporum.

Sur un talus sec, écrasé par le soleil, associez-le au figuier de Barbarie, à la grande férule, aux cactus-cierges, à l’Elegia elephantina, aux oponces et aux vipérines des Canaries toutes aussi frugales.

Dans un jardin contemporain aux lignes sobres, minéral et épuré comme le jardin de graviers ou le jardin sec, il s’associe au-dessus d’une marée de galets blancs à des bambous, les cordylines, les phormiums. Il s’associe bien à l’architecture structurante des palmiers de Chine, palmier miniature ou des agaves.

Dans les scènes naturelles, il fera sensation mêlée à de grandes graminées comme les pennisetums ou les miscanthus qui apporteront adouciront la personnalité piquante du Yucca.

Associer yucca

Un exemple d’association : Yucca gloriosa, Miscanthus et lavande.

En pot, il voisinera avec les Protées pour un apporter une note aussi exotique que fascinante et à votre terrasse.

Questions souvent posées par les jardiniers

Mon yucca ne fleurit pas pourquoi ?

Si votre Yucca n’a encore jamais fleuri, c’est sans doute qu’il est trop jeune, ou installé depuis moins de 4 années dans votre jardin. Le Yucca met du temps à s’installer et la floraison ne survient que sur les sujets âgés de plusieurs années, après 5 à 8 années de culture, en fonction de l'ensoleillement et du climat. Le Yucca a besoin de beaucoup de soleil et de chaleur l’été d’avant pour bien fleurir. Vous pouvez éventuellement l’étêter pour l’obliger à se ramifier, cela l’encouragera à fleurir !

Mon yucca a les feuilles jaunes, est-ce grave ?

Le Yucca n'aime vraiment pas d'avoir les pieds dans l'eau ! Un excès d'eau est sans doute à l'origine du jaunissement des feuilles. Son pire ennemi étant l'humidité stagnante, bannissez les bacs à réserve d’eau. Rempotez dans un terreau sec et neuf en ayant pris soin auparavant d’étaler une bonne couche de gravier au fond du pot, et laissez-lui reprendre des forces avant de l'arroser, le Yucca est très costaud, il devrait reprendre.

Je crois que mon yucca a gelé que faire ?

Dans un premier temps, rien. Mieux attendre le retour de la belle saison, la fin mai, vous pourrez alors juger véritablement de ce qui est mort ou de ce qui est capable de repartir. La plupart des Yucca sont capables de résister à des températures jusqu’à -25°C, même s'ils perdent leurs feuilles. S'il reprend, pensez l'année prochaine à le protéger d’un voile d'hivernage et d'un bon paillis.

Mon Yucca est en train de pourrir, comment le sauver ?

Si votre yucca a perdu quasiment toutes ses feuilles, même vertes et que le tronc est devenu mou, ce n’est pas bon signe. La partie de tronc mou d'un Yucca est signe de pourrissement. C'est que vous arrosez sans doute exagérément. Laissez bien sécher la motte entre deux arrosages, surtout en hiver. Supprimez toutes les parties molles et ne conservez que ce qui est sain pour éviter le pourrissement total.

Ressources utiles

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile ( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire