Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Stipa, Cheveux d'ange : plantation, taille, entretien

Le Stipa en quelques mots

  • C’est sans aucun doute la plus populaire des graminées
  • Avec ses épis soyeux qui jouent avec le vent et la lumière sa floraison compte parmi les plus belles
  • Elle ne craint ni le vent ni la chaleur et pousse en sol sec ou bien drainé
  • Facile de culture, elle habille rapidement les zones ensoleillés, sèches, ventées et arides du jardin
  • Une allure superbe en toute saison, à l’aise dans tous les jardins naturels ou contemporains, en massif, en rocaille et même en pot

Le mot de notre experte

Les amateurs de jardins sauvages connaissent bien le Stipa, cette graminée aux touffes soyeuses et légères qui ondulent à la moindre brise.

Fièrement dressée tout en restant souple et légère, elle allège toutes les compositions naturelles ou adoucit les lignes sobres d’un jardin minéral et s’impose depuis quelques années, comme une incontournable, une des plus belles floraisons de graminée.

Rustique et insensible aux conditions difficiles, ni trop grande, ni trop petite, le Stipa est une plante vivace à l’aise dans tous les jardins, du plus sauvage au plus contemporain.

Du Stipa tenuifolia (syn. Stipa tenuissima) plus connu sous le nom de « cheveux d’ange » ou « pony tails » chez les anglos-saxons, au géant Stipa gigantea et au Stipa capillata aux délicats épillets argentés et soyeux, tous offrent une chevelure superbe en toute saison qui accroche la lumière sous la rosée ou le givre.

Le Stipa ne craint ni le vent, ni la chaleur, supporte la sécheresse et pousse au soleil en sol sec ou bien drainé.

Avec sa silhouette frémissante et son authentique look sauvage, il donnera structure et volume aux zones ventées et arides du jardin, en massifs naturalistes, rocailles sèches, en bordure d’allée mais aussi dans les potées.

Donnez de l’ampleur et de la poésie à votre jardin et découvrez le Stipa, l’une des graminées les plus en vogue du moment.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Stipa

Famille : Poaceae

Nom(s) commun(s) : Stipe, Cheveux-d'ange

Floraison : Juin à novembre

Hauteur : 0,45 à 2 m

Exposition : Soleil, mi-ombre

Sol : Sec, bien drainé

Rusticité : -5°C-20°C selon les variétés

Le Stipa est une plante vivace herbacée appartenant à la famille des poacées, comme de nombreuses graminées. Elle pousse aussi dans les sous-bois clairs et sur les pentes rocheuses d’Amérique centrale, de l’Argentine au Mexique, du sud de l’Europe et de l’ouest de l’Asie.

Si le genre compte environ 300 espèces, dans nos jardins, on rencontre le plus souvent le Stipa tenuifolia (syn.Stipa tenuissima) surnommé « cheveux d’ange » avec ses épis à barbes blondes soyeuses, le Stipa pennata aux épis de graines argentés, Stipa gigantea, la stipe géante ou avoine géante qui peut atteindre 2 mètres de hauteur,  Stipa capillata à souche épaisse et gazonnante et aux feuilles vert glauque,  et Stipa arundinacea au feuillage vert teinté de rouille. 

De croissance assez rapide, le stipa se tient dressé tout en restant souple, avec un port plus ou moins ample et retombant. Cette graminée rhizomateuse pousse en touffe compacte dense et vigoureuse, de 50 cm à 2 m de hauteur selon les espèces, hérissée à légèrement arquée, elle s’évase parfois en fontaine gracieuse formant une gerbe spectaculaire.

Persistantes en climat doux ou caduques, les feuilles longues de 10 à 70 cm, sont linéaires très fines, arquées, généralement enroulées, parfois plates, ondulant à la moindre brise. Luisantes et coriaces, elles sont vert frais à vert foncé ou vert-bleuté. Les jeunes feuilles printanières vertes du Stipa arundinacea, se distinguent en se panachant d’orange brûlé en été puis virant au rouille cuivré en hiver.

Stipe, graminée

Stipa pennata et Stipa capillata – illustration botanique

De cette masse de feuillage rubané émergent de nombreux chaumes élancés très solides, portant de mai-juin à octobre à leur extrémité, des inflorescences en panicules duveteuses, étroites, légèrement courbées vers le sol. Formées d’épillets aplatis portant des éperons plumeux ou soyeux de 10 à 80 cm de longueur, elles se balancent au moindre souffle d’air.

Si chez le Stipa gigantea la floraison retombe en panicules mordorées ressemblant à celles des avoines, la plupart des stipes évoquent une chevelure d’ange d’une poésie sans pareil.

Argentés, blancs teintés de pourpre, blond couleur de parchemin devenant bronze doré en automne ou rose foncé à brun, ces épillets barbus sont si fins qu’ils ressemblent de loin à un nuage scintillant.

Durant l’été, les plumets fructifient et se métamorphosent en des graines spectaculaires prolongées par de longs fils aux allures de barbes soyeuses ou de filasse qui flottent au vent et scintillent sous la rosée du matin et au moindre rayon de soleil. Disséminées par le vent, elles se ressèment où bon leur semble dans la nature.

Très graphiques, ils sont très appréciés pour les compositions de fleurs séchées et poursuivent le spectacle en hiver quand une gelée blanche recouvre les chaumes et les inflorescences desséchées.

Faciles à cultiver, rustiques pour la plupart (-10 à -20°C°), acceptant même les vents desséchants, les vents marins chargés d’embruns, et les averses sans frémir, les stipes peuvent être plantées dans la majorité de nos régions : certaines plus frileuses (-5°) sont cependant à réserver aux climats doux.

Le Stipa a besoin du plein soleil pour se développer correctement et prospère sur des terres ingrates se contentant d’un sol sec, léger, calcaire, plutôt pauvre, très drainant : il redoute l’humidité hivernale.

Sous la lumière rasante d’une fin d’été comme sous le givre, le Stipa apporte toujours une présence forte, une belle structure et une légèreté incomparable au jardin, du plus sauvage au plus contemporain ou urbain. C’est une plante incontournable pour les jardins secs.

Il se plante en isolé ou en grande masse dans les grands massifs et les prairies naturalistes, pour souligner une allée ou une bordure ou dans un grand pot.

Stipe, graminée

Les stipes forment un groupe quelque peu hétéroclite : Stipa arundinacea, Stipa capillata, Stipa tenuifolia, Stipa gigantea.

Principales espèces et variétés

On trouve à la vente un petit nombre d’espèces de Stipa, variables en taille (de 45 cm pour la plus connue Stipa tenuifolia ou  « Cheveux d’ange » à 2 m de hauteur pour le Stipa gigantea, à réserver en fond de massif) et en rusticité. Si la plupart tolèrent les grands froids (jusqu’à -20°C en sol drainé) sans frémir, d’autres se révèlent moyennement rustiques (-5°C).

Toutes sont des vivaces héliophiles (qui aiment le soleil) qui redoutent l’eau en excès et les terres argileuses. Les Stipas s’adaptent très bien à la culture en pot et forment au jardin une touffe ornementale toute l’année ! 

Les plus populaires

Stipa tenuifolia - Cheveux d'ange en godet de 9cm

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
45 cm

Un must ! Elle forme rapidement une incroyable fontaine aux cheveux vert frais ondulant à la moindre brise, avant de se métamorphoser en début d'été en touffes soyeuses, blondes. Une merveille rustique et insensible aux conditions difficiles, à l'aise dans tous les jardins, du plus sauvage au plus contemporain.

Stipa gigantea - Stipe géante en godet de 9 cm

Période de floraison Mai à Juil.

Hauteur à maturité
2.00 m

Ses longues hampes se déploient de manière spectaculaire à près de 2 m de hauteur et se terminent par des épis dorés aux allures d’avoine. La gerbe dorée de cette stipe apporte ampleur et légèreté aux massifs. Elle est sublime même en isolé.

Nos préférées

Stipa pennata en godet de 9 cm

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité
40 cm

Une petite graminée très graphique à planter en bordure de terrasse ou en pot. Ses épis de graines argentés sont spectaculaires et flottent au vent d'une manière fort poétique.

Stipa capillata - Stipe capillaire en godet de 9 cm

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
60 cm

On aime ses inflorescences en délicats pinceaux argentés jouent avec le vent et la lumière. Parfaitement résistante au froid et à la sécheresse.

Graines de Stipa tenuissima Angel Hair - Cheveux d'Ange

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
45 cm

Elle trouvera sa place dans tous les jardins, du plus sauvage au plus romantique.Un must, qui se ressème souvent dans les zones les plus inattendues et se cultive très bien en pots !

Plantation

Où planter le Stipa

La plupart des Stipa offrent une belle résistance au froid (jusqu’à -15°C-20°C en sol drainé) et poussent partout en France.

Le stipa a besoin de lumière et se montrera vigoureux sous le plein soleil, au chaud, bien qu’il accepte une ombre légère. Il ne craint ni la sécheresse, ni la chaleur, ni les vents desséchants, ni les embruns. Il est parfaitement adapté aux jardins de bord de mer livrés aux vents marins.

C’est un frugal, insensible aux conditions difficiles qui s’épanouit dans les terres pauvres, caillouteuses, sablonneuses. Il préfère les sols secs, légers, pierreux, même calcaires, bien drainés et peu fertiles. Un sol frais très drainé, confèrera à certaines espèces comme la Stipa gigantea, un aspect plus luxuriant

Il ne redoute que les terres lourdes, asphyxiantes et trop humides en hiver.

Offrez-lui un bel emplacement bien dégagé baigné de soleil : il s’étoffe en deux saisons et a tendance à former de grandes brassées toutes en ampleur et légèreté. En attendant qu’il atteigne son plein développement, comblez les trous avec des plantes annuelles.

Il peut rehausser le fond d’un massif en y amenant de la hauteur et du volume, le structurer, mais également servir de couvre-sol pour les espèces les plus basses.

Incontournable dans un jardin sec ou de gravier, il s’impose dans tous les décors du plus sauvage au plus graphique et moderne, se fondant très bien dans un style contemporain.  Son aspect décoratif une bonne partie de l’année permet un large choix d’utilisation : en isolé pour les grandes stipes ou en planté en masse ou en groupes disséminés dans les grands massifs sauvages qu’il allège, pour border une allée, dans les rocailles sèches, dans un mixed-border foisonnant se faufilant entre des compagnes plus grandes et même dans un grand pot sur la terrasse pour pouvoir toucher à l’envi ces épillets échevelés d’une extrême douceur.

Stipe dans du gravier

Plantation de stipes au milieu de cailloux et graviers

Quand planter les Stipas

Plantez le Stipa au printemps de mars à mai dans les régions froides et humides, à l’automne, d’octobre à novembre pour lui permettre de bien s’enraciner avant l’arrivée de l’été en climat chaud et sec. Dans tous les cas, lorsque les gelées ne sont plus à craindre.

Comment planter le Stipa

En pleine terre

Les Stipa se plantent impérativement dans un sol bien filtrant ne conservant pas d’humidité stagnante en hiver. Plantez les stipes géantes en isolé pour un effet spectaculaire ou à raison d’un pied au m2. Pour une plantation en ligne, espacez les pieds de 40 cm. Pour structurer un grand espace sauvage, privilégiez une plantation en masse par groupes de 3 à 7 pieds au m².

N’apportez ni compost, ni engrais à la plantation mais une bonne pelletée de graviers surtout en sol trop lourd ou argileux pour favoriser le drainage. En cas de terrain trop humide ou en terre argileuse, plantez sur un talus rocailleux surélevé et dans du sable pur.

  • Creusez un trou 2 à 3 fois plus large que le diamètre de la motte
  • Décompactez bien la terre extraite et ajoutez une pelletée de terreau et de sable de rivière pour l’alléger
  • Etalez un lit de drainage au fond du trou
  • Déposez la motte au centre du trou le collet doit être à fleur de sol
  • Tassez légèrement
  • Arrosez une fois par semaine l’été suivant la plantation

 

Cultiver un Stipa en pot

Le substrat doit être léger. Groupez plusieurs sujets.

  • Dans un grand pot en terre cuite d’au moins 50 cm de diamètre, étalez une couche drainante (graviers, mélange de cailloux…)
  • Plantez dans un mélange de terre franche, de terreau et de 20% de sable grossier de rivière
  • Arrosez à la plantation puis régulièrement
  • Installez en plein soleil

Quand et comment semer des graines de Stipa

Les semis s’effectuent au printemps, de février à mai avec les graines matures récoltées au jardin à la fin de l’été ou avec nos graines de Stipa en sachet. Ils peuvent se révéler assez fastidieux car un passage au froid est nécessaire pour lever leur dormance. La germination est lente.

  • Semez en caissette ou en pot dans un mélange très fin de terreau et de sable
  • Couvrez les graines avec un peu de terreau
  • Installez vos semis à une température de 15 à 18 °C pendant 2 semaines puis placez au réfrigérateur pendant 3 à 6 semaines
  • Maintenez le substrat humide jusqu’à la sortie des plants
  • Lorsque les plants ont 2 ou 3 feuilles, repiquez-les dans des godets individuels de 7,5 cm de diamètre
  • Hivernez-les hors gel et plantez-les en pleine terre au printemps ou à l’automne suivant
Stipa tenuifolia, graines

Gros plan sur les inflorescences d’un Stipa tenuifolia qui donneront les graines par la suite.

Entretien et taille des stipas

Le Stipa est une plante robuste, idéale pour des jardins durables, peu gourmands en eau et sans entretien ! Il résiste parfaitement au froid et à la sécheresse et une fois bien installé, ne nécessite aucun arrosage. Pensez cependant à arroser les Stipa cultivés en pot, ils auront besoin de davantage d’eau surtout par temps très chaud et venteux.

Le feuillage des Stipa, persistant, ne se rabat pas mais se peigne à la main tout simplement (avec des gants) ou avec un râteau,  à la fin de l’hiver ou en début de printemps. Cette opération permet d’éliminer les feuilles mortes qui l’alourdissent et de stimuler la croissance du nouveau feuillage. Sur le sujet, découvrez les conseils de Michaël : Les graminées : celles que l’on taille, celles que l’on coiffe )

Les Stipas sont insensibles aux maladies.

Multiplication

La division des touffes de Stipa au printemps ou à la fin de l’été reste la méthode la plus simple. Elle se pratique quand les touffes sont bien développées, après 3 ou 4 années de culture. Par ailleurs, la plupart des stipes se ressèment bien. 

  • Aidé d’une fourche-bêche, soulevez la touffe délicatement
  • Plantez en son milieu deux bêches dos à dos et soulevez l’une en faisant levier
  • Divisez en plusieurs éclats
  • Replantez les éclats immédiatement en pot sous châssis froid pour favoriser le démarrage
  •  Arrosez copieusement
  • Mettez en place, au début de l’automne ou au printemps suivant

Associer les stipas au jardin

Pièce maîtresse des jardins de gravier et sauvages écrasés par le soleil ou exposés aux embruns, le Stipa s’impose avec grâce dans des scènes foisonnantes d’un massif champêtre comme dans le décor plus épuré d’un jardin contemporain.

Associer les stipes

Un exemple d’association dans une ambiance méditerranéenne : Stipa tenuifolia, Achillées comme Achillea filipendulina ‘Golden Plate’, Lavande et Olea Europea (Le jardin d’Entëoulet – Gers © Renée Boy-Faget)

Ses touffes soyeuses aux reflets chatoyants et son feuillage décoratif une bonne partie de l’année apportent une poésie frémissante, beaucoup de douceur, de légèreté et du mouvement en allégeant toutes les floraisons. Ses teintes souvent couleur bise, ses plumets aux tons parcheminés, ont l’avantage de calmer le feu dans certaines associations.

Pour éviter la monotonie d’une plantation en masse, associez-le dans des thèmes subtils reposant sur le contraste des formes et des tons.

Associer le stipe

Un exemple d’association naturelle et colorée : Allium sphaerocephalon, Stipa arundinacea, Lavande, Sedum pourpre comme la superbe variété ‘Purple Emperor’ et quelques Pennisetums (©Nathalie Pasquel – MAP)

Le Stipa aime s’entourer de plantes toutes aussi frugales que lui qui aiment le soleil et les sols bien drainants comme les Eryngium aux inflorescences hérissées, les armoises, les tiges piquantes d’un romarin.

Il ponctuera de sa présence aérienne les scènes minérales entouré d’autres graminées comme la Canche flexueuse, les Pennisetum qui l’accompagneront à la moindre brise ou des phormium de taille moyenne.

Dans les grands massifs, il s’associe facilement à de nombreuses vivaces à floraison estivale ou automnale comme l’Agastache, les alliums sphaerocephalon. Il accompagnera les vivaces florifères et légères, comme les  Gauras , les Verveines de Buenos Aires, les linaires, les sauges, les penstémons, les Aster, les scabieuses ou encore les nigelles de Damas. Il allège les floraisons de vivaces plus lourdes comme les Pavots d’Orient  ou les iris.

Les Stipa s’adaptent parfaitement aux côtés des fleurs de prairie dans les jardins de style naturel.  Les épis dorés de la Stipa gigantea répondront dans un contraste de forme avec les grandes inflorescences plates d’achillées jaunes ou des grandes marguerites.

Plantés en nombre, les Stipa et les Pennisetum, formeront un écrin aux floraisons estivales hautes en couleur des Echinacées, des Hémérocalles, des héléniums ou des Kniphofia apportant du contraste ou recréant une harmonie entre des teintes trop fortes. Dans un mixed-border tout feu tout flamme, ils adouciront le port un peu strict de ces belles élancées.

Associer les stipas

Un exemple d’association tout en légèreté : Stipa tenuifolia, Sisyrinchium striatum, Carex comans ‘Bronze Form’ (Le jardin de Sophie Mestdag – photo Virginie Douce).

Au premier plan d’une plate-bande, on entourera le Stipa de plantes comme les petits orpins, les chrysanthèmes nains, de sedum.

Les touffes soyeuses des stipes seront bien mises en valeur par le feuillage sombre d’un arbre aux perruques, Taxus baccata ou du Physocarpus.

Ressources utiles

Quelles variétés de graminées choisir, comme les tailler, les planter, les associer, découvrez tous nos conseils sur notre blog !

Composez un jardin naturaliste de soleil avec les Stipa de notre collection !

Quelles plantes associer avec nos stipa dans un jardin sec ?

Articles connexes


Blog

10 graminées qu'il faut avoir dans son jardin

Les graminées ornementales connaissent, depuis quelques années, leur heure de gloire. Et c'est bien mérité...
Lire la suite +

conseil

Graminées : quelle variété choisir ?

molistipa
Lire la suite +

conseil

Planter des graminées

Lire la suite +

conseil

Tailler les graminées

Lire la suite +

Blog

Graminées : les Cheveux d'Ange ou Stipa tenuifolia, on en fait quoi ?

Qui ne connaît pas Stipa tenuifolia, cette petite graminée, si légère qu’on la surnomme Cheveux d'Ange...
Lire la suite +

Blog

Les graminées : celles que l'on taille, celles que l'on coiffe

D'ici quelques semaines, les graminées commencerons à pointer leurs nouvelles feuilles, il sera alors temps...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

6 réflexions au sujet de « Stipa, Cheveux d'ange : plantation, taille, entretien »

  • croue

    Bonjour,

    Il n'est pas indiquer quand tailler les cheveux d'anges sinon très tout est bien expiqué merci à vous.

    Répondre
    • Lionel Boban

      Bonjour,

      Les Stipa tenuifolia ne se taillent pas, sauf si elles sont trop abîmées par l'hiver, on taille alors à 7 à 10 cm, au printemps.
      En général, on utilise un peigne à dents larges pour les nettoyer. Plus simplement on écartent les doigts de 1cm et on passe la main au travers de la touffe.

      Cordialement

      Lionel
      Promesse de fleurs

      Répondre
  • Yvonne Dufour

    Bonjour,
    Est ce que les stipes cheveux d'anges tiennent le coup à 1000m d'altitude? Je vis dans les alpes Valaisanne en Suisse, je pensais en mettre sur une pente, plein soleil, bien drainée, mais en hiver il neige / il peut faire jusqu'à -10/-25°...vont elles tenir le coup? Quelle autres graminées pourrais-je planter?
    Je pensais à des Pennisetum Japonicum et des Hameln...Risqué?
    Merci pour vos conseils!

    Répondre
    • Lionel

      Bonjour,

      Cela me semble bien risqué, à terme, elles finiront par disparaître
      dirigez-vous plutôt vers des graminées plus rustique, Pennisetum alopecuroides (toutes les variétés), carex morrowii, carex pendula...

      Cordialement

      Lionel

      Répondre
  • Mouton

    Bonjour, j’ai lu avec beaucoup d’intérêt les précieuses informations que vous nous apportez sur le stipa. A notre retour de vacances nous les avons retrouvés couchés sur le sol. Nos stipas font environ 80 cm de haut et les touffes environ 25 cm à leur base. Est il possible, en ce mois d’août, de les peigner pour les alléger afin qu’ils se redressent? Bien à vous, Laurence.

    Répondre
    • Virginie

      Bonjour,
      Le feuillage des Stipa ne se rabat pas mais effectivement se peigne à la main tout simplement (avec des gants) ou avec un râteau, de préférence à la fin de l’hiver ou en début de printemps. Cette opération permettra d’éliminer les feuilles mortes qui l’alourdissent et qui l'incitent à se coucher. Sur le sujet, découvrez les conseils de Michaël sur notre blog : Les graminées : celles que l’on taille, celles que l’on coiffe).

      Répondre
Laisser un commentaire