Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Hakonechloa, Herbe du Japon : plantation, culture, entretien

L'Hakonechloa en quelques mots

  • L’Hakonechloa est une poacée (graminée)  vivace cultivée pour son feuillage au port souple et retombant illuminant les endroits ombragés du jardin.
  • Adepte des sols humifères et frais, l’Herbe du Japon apprécie la lumière tamisée des lisières et sous-bois clairs.
  • De croissance lente, il s’étend lentement pour former de superbes coussins au port en cascade.
  • Il n’existe qu’une seule espèce, Hakonechloa macra, mais de nombreuses variétés proposent des feuillages dont la palette s’étend du vert uni, aux panachures les plus élégantes.
  • Rustique, l’herbe du Japon au feuillage marcescent reste longtemps décoratif.

Le mot de notre expert

Vivace caduque de la famille des poacées (graminées), l’Hakonechloa est une plante originaire du Japon. Elle dépasse rarement 50 cm de haut sous nos climats et offre un feuillage fin rappelant un peu celui du bambou. Son port souple lui donnent aussi un côté très japonisant.

L’intérêt principal de l’Herbe du Japon réside dans son feuillage. Si les fins panicules qui apparaissent en été à l’extrémité des chaumes peuvent ajouter une touche vaporeuse, c’est avant tout pour ses feuilles linéaires et arquées qu’on la cultive. Leurs coloris affichent un vert uni pour l’espèce-type Hakonechloa macra  ou des panachures (vertes, crème, jaunes ou dorées) comme chez Hakonechloa macra aureola. L’automne venu, certaines peuvent arborer des teintes rouge à orangé comme chez Hakonechloa macra ‘Nicolas’ .

Tous les hakonechloas apprécient les sols frais, drainés et riches en humus. Contrairement à de nombreuses poacées, ils se plaisent à l’ombre ou à la mi-ombre. Les colorations sont plus marquées à exposition plus directe mais cela suppose une surveillance plus systématique de l’arrosage.

Rustique, c’est une plante de croissance lente qui s’étend doucement par ses rhizomes, formant à terme des volumes en dôme de toute beauté.

Elle n’a aucun ennemi et les limaces ne s’y intéressent même pas ! Ce qu’elle redoute par dessus tout c’est la sécheresse du sol.

D’entretien facile, il suffit de rabattre totalement le feuillage fané. Elle se multiplie  par division des touffes au printemps.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Hakonechloa macra

Famille : Poacée

Nom commun : Herbe du Japon

Floraison : été

Heuteur : 30 à 50 cm

Exposition : mi-ombre, ombre

Sol : neutre à acide, frais mais drainé, humifère, léger

Rusticité : -15°C

L’Hakonechloa doit son nom à sa région d’origine. Cette graminée pousse en effet naturellement sur les pentes rocheuses de l’île principale du Japon, dans la région du Mont Hakone. Son habitat d’origine révèle que l’Herbe du Japon, appelée ‘Hakone Grass’ par les anglo-saxons, apprécie les sols frais mais drainés et riches en humus. Elle peut cependant pousser en sol un peu argileux et  lourd si celui-ci reste frais. La coloration du feuillage (en particulier celle d’automne) est plus intense à exposition plus ensoleillée. L’Hakonechloa accepte aussi l’ombre, l’idéal étant une lumière tamisée.

Cette vivace appartient à la famille des Poacées (Graminées), comme les Miscanthus, les Stipa, les Pennisetum. L’Hakonechloa est monospécifique, il n’existe en effet qu’une espèce, Hakonechloa macra, mais quelques cultivars ont été obtenus par hybridation et permettent de proposer une gamme de feuillages, très lumineux, comme chez Hakonechloa macra ‘All Gold’, ou aux belles panachures, comme lHakonechloa macra aureola.

Tous affichent des feuilles linéaires, portées par des chaumes au port pleureur formant des touffes qui s’élèvent à une trentaine de centimètres, parfois plus après quelques années, et jusqu’à 50 cm pour l’espèce-type, la plus vigoureuse, lHakonechloa macra.

Son port souple lui donne l’apparence d’un gros coussin tombé amoureux d’une cascade. Cette japonaise s’étale avec grâce en une série de vagues successives.  Sa croissance est assez lente et demande quelques années avant de donner son maximum.

En automne, le feuillage change progressivement de couleurs. Certaines herbes du Japon optent pour des tons dorés tandis que d’autres, comme Hakonechloa macra ‘Nicolas’, affichent des teintes bronze à orangées.

graminée herbe japon

Le feuillage des Hakonechloas sont élégants et décoratifs : H. macra, H. macra ‘Aureola’, H. macra ‘All Gold’ et H. macra ‘Naomi’

Comme de nombreuses graminées au feuillage marcescent, l’Hakonechloa reste décorative une partie de l’hiver.

Les différentes variétés d'Hakonechloa

Les hakonechloas à feuillage uni

Herbe du Japon - Hakonechloa macra

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
40 cm

C'est l'espèce-type. Plus solide, plus résistante à la sécheresse, c'est aussi la plus opulente. Elle forme un dôme élégant d'un vert uni qui peut habiller les talus ombragés.

Herbe du Japon - Hakonechloa macra All Gold

Période de floraison Août

Hauteur à maturité
40 cm

La variété la plus jaune et la plus lumineuse ! Son feuillage entièrement doré se remarque de loin. Placée dans un grand pot bleu aux mêmes formes rondes, il fait merveille sur une terrasse ombragée.

Les hakonechloas à feuillage panaché

Herbe du Japon - Hakonechloa macra Aureola

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
30 cm

Peut-être la variété panachée la plus populaire. Son feuillage d'un jaune élégant strié de lignes vert foncé est très lumineux à l'ombre. Il peut prendre des teintes franchement dorées à l'automne.

Herbe du Japon - Hakonechloa macra Albostriata

Période de floraison Août à Sept.

Hauteur à maturité
40 cm

Un feuillage vert rayé de stries blanches ou crème. Une variété élégante et discrète qui trouvera parfaitement sa place au pied d'arbres, sous une lumière tamisée.

Les hakonechloas à feuillage coloré

Hakonechloa macra Beni-Kaze - Herbe du Japon

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
50 cm

Un cultivar à la mode ! Son feuillage graphique et léger affiche un beau vert tout au long de la saison puis se teinte progressivement jusqu'à devenir entièrement pourpre à rouge en automne.

Hakonechloa macra Sunflare - Herbe du Japon en godet de 8 cm

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Récente mutation de la variété 'All Gold', elle offre un feuillage tout aussi jaune et lumineux dont les pointes se teintent progressivement de rouge en saison. Elle finit en beauté à l'automne et affiche de superbes teintes dorées, orangées et pourprées.

Herbe du Japon - Hakonechloa macra Naomi

Période de floraison Juil. à Août

Hauteur à maturité
40 cm

Son feuillage vert doré en début de saison se teinte de pourpre à l'automne. Légèrement moins vigoureux, il est du plus bel effet en pot, sur une terrasse ou un balcon frais.

Herbe du Japon - Hakonechloa macra Nicolas en godet de 9 cm

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité
40 cm

Une superbe variété aux coloris d'automne qui oscillent entre le doré, l'orange et le bronze. Placée à proximité d'autres plantes aux beaux coloris d'arrière-saison, elle servira à la fois d'écrin et de faire-valoir.

Plantation des hakonechloas

Où planter les hakonechloas?

Vivace d’ombre et de mi-ombre, plantez ces herbes japonaises au pied d’arbres et arbustes qui leur assureront un couvert bénéfique contre les rayons brûlants du soleil à la belle saison. Les Hakonechloas apprécieront les talus frais, les sous-bois clairs et les lisières de forêt. Au nord de la Loire, elles pourront plus facilement supporter de pousser au soleil, à condition que le sol reste frais.

Ils peuvent également ponctuer des massifs ou en marquer les angles en les adoucissant. Près d’un point d’eau, ils renforcent, par leur port en fontaine, l’impression de fraîcheur tout en bénéficiant de l’humidité ambiante.

Le port de l’herbe japonaise contraste également à merveille avec les environnements plus minéraux. Pour un effet de masse ou de grandes vagues, partez sur 4 à 6 pieds au m².

L’Hakonechloa apprécie avant tout les sols conservant un bon taux d’humidité, garants d’un développement généreux de leur feuillage et de belles colorations. Les substrats légers, neutres ou acides et riches en humus assurent une belle croissance en coussins opulents sous lesquels les mauvaises herbes sont étouffées. Il peut cependant pousser en sol plus lourd et argileux, toujours sous réserve que leur rhizomes ne manquent pas d’eau.

L’herbe du Japon peut aussi très facilement agrémenter balcons et terrasses. Elle se prête merveilleusement bien à la culture en pots. Si quelques heures de soleil, en début ou fin de journée par exemple, lui permettent d’afficher les plus belles teintes, évitez cependant les extérieurs plein sud où la chaleur écrasante la fait souffrir. En règle générale, les variétés panachées ou dorées (comme Hakonechloa macra aureola ou Hakonechloa macra ‘All Gold’) se plaisent davantage à l’ombre. Les autres, telle Hakonechloa macra ‘Nicolas’, profitent d’une exposition plus claire mais non brûlante pour mieux affirmer leurs couleurs.

Dans tous les cas, leur croissance lente demande au jardinier un peu de patience pour profiter pleinement de leur graphisme incomparable.

graminée herbe du japon

Hakonechloa macra ‘Naomi’ près d’une pièce d’eau

Quand planter ?

La meilleure période de plantation de l’Hakonechloa est le début du printemps.

Comment planter ?

Plantation en pleine terre :

  1. Immergez le godet afin d’humidifier totalement la motte. Pendant ce temps, préparez votre sol.
  2. Retournez et émiettez la terre sur une profondeur d’un fer de bêche et une quarantaine de centimètres de côtés.
  3. Amendez avec une pelletée de compost bien mûr et une poignée de fumier décomposé. Vous pouvez également ajouter une poignée d’un engrais organique de fond riche en azote, comme la corne broyée. Sa lente décomposition favorise un bon enracinement et nourrit le sol sur le long terme. Le feuillage trouvera dans l’azote de quoi bien se développer. Allégez les sols lourds avec du sable de rivière.
  4. Comblez le trou avec ce mélange puis creusez à la main un trou pour pouvoir y glisser le jeune plant. Le sommet de la motte doit affleurer le sol.
  5. Tassez avec la main sans compacter trop le sol et arrosez abondamment, même s’il pleut ! Il vous faudra, en particulier au début, poursuivre les arrosages en fonction de la météo et de l’exposition choisie.
  6. Installez un paillis (feuilles mortes ou Bois Raméal Fragmenté par exemple ) de 5 cm d’épaisseur en périphérie du pied pour conserver la fraîcheur et inciter l’Hakonechloa à s’étendre. Optez pour un paillis minéral (graviers, pétales d’ardoise, sable…) selon l’ambiance que vous avez choisi de créer.

Plantation en pot :

  1. Immergez le godet dans une bassine ou un seau d’eau jusqu’à ce que la motte soit gorgée d’eau.
  2. Pendant ce temps, Après avoir mis une bonne couche de drainage, remplissez le pot d’une bonne terre de jardin ou d’un terreau riche (au besoin faites un apport de compost) auquel vous aurez rajouté une poignée de corne broyée. L’utilisation de cristaux rétenteurs d’eau peut s’avérer utile car le sol sèche plus vite en pot qu’en pleine terre (suivez les dosages préconisés sur l’emballage). Le substrat doit arriver à environ 5 cm du haut du contenant.
  3. Installez la jeune plante au centre du pot, tassez légèrement et arrosez doucement, par petites quantités, jusqu’à ce que l’eau sorte par les trous de drainage.
  4. Installez un paillis minéral léger (graviers, sables, fins pétales d’ardoise…) qui conserve la fraîcheur, limite l’installation de plantes concurrentes et participe à l’effet décoratif. N’utilisez surtout pas de matériaux trop lourds et volumineux (gros galets) ou épais (toile, plastique…)

Veillez par la suite à ce que le substrat ne sèche jamais complètement. L’utilisation d’une soucoupe permet, à la belle saison, de créer une réserve d’eau bénéfique. En hiver, retournez la soucoupe. Optez pour des pots suffisamment larges pour laisser l’herbe du Japon s’exprimer librement.

Entretenir

Comme de nombreuses poacées, l’Hakonechloa macra demande peu de soin pour un effet décoratif maximum.

Votre seule vraie mission est de veiller à ce que la terre reste toujours fraîche.

Pour le reste, une seule intervention annuelle est nécessaire, à la fin de l’hiver, coupez toutes les tiges sèches à environ 3 à 5 cm du sol

Apportez  une poignée de compost pour bien nourrir la plante.

Dans le cas d’une culture en pot, procédez de la même façon. Au bout de quelques années, vous devrez la dépoter et remplacer le substrat. Cette opération s’avère également nécessaire dans le cas où l’Hakonechloa a pris trop d’ampleur et que le pot est devenu trop petit.

graminée herbe du japon

Flamboiement du feuillage de l’Hakonechloa ‘Nicolas’ en automne / Le feuillage de l’Hakonechloa ‘Aureola’ resté décoratif en hiver

Multiplier

Si  vous désirez la multiplier, faites-le à partir d’une touffe déjà bien installée, et procédez impérativement au printemps. L’apparition de nouvelles pousses vous donne le top départ. Le seul moyen de multiplier fidèlement vos Hakonechloas est la division de touffe.

Division de souche

Pour diviser un plant d’Hakonchloa :

  1. Coupez le feuillage séché, munissez-vous d’une bêche bien affûtée, sortez la souche et  divisez la en  plusieurs éclats.
  2. Replantez-les aussitôt et arrosez
  3. En pot, sortez l’Hakonechloa et divisez le en plusieurs éclats. Si vous utilisez le même pot, pensez à changer le substrat avant de replanter, puis paillez et arrosez.

Associer les hakonechloas au jardin

L’Hakonechloa est une superbe graminée qui se cultive aussi bien en pot qu’en pleine terre. Pour le choix du pot, laissez-vous guider par votre inspiration. Sachez que le feuillage doré de l’Hakonechloa macra ‘All Gold’ tranchera par exemple à merveille avec le bleu profond d’un pot. Idéal en isolé pour orner un coin de patio, une terrasse ou un balcon à ambiance fraîche.Installez au centre d’un grand pot un Imperata cyclindrica ‘Red Baron’ au feuillage rouge et dressé que vous entourez d’Hakonechloas. Effet garanti !

Plusieurs pots permettent une ponctuation aux formes alanguies et apaisantes, bercées par le vent.

graminée en pot

Les Hakonechloas se prêtent bien à la culture en pot : Hakonechloa macra ‘Beni Kaze’

Les conditions dans lesquelles pousse l’Herbe du Japon sont appréciées d’un large éventail d’autres plantes et il existe donc de multiples façons de les associer entre elles.

Cernez-en le pied de beaux arbres ou arbustes au tronc dégagé pour leur servir d’écrin et intégrez-là aussi sans risque dans des compositions qui s’accordent avec de nombreux styles.

Ambiance sobre : misez sur les feuillages !

Le feuillage de l’Hakonechloa, en plus d’être beau, s’accorde à merveille avec d’autres plantes d’ombre à feuillage décoratif. Jouez sur les déclinaisons de verts, sur les oppositions de formes et de textures ou composez des contrastes colorés. Votre massif ainsi pensé peut facilement être aussi beau qu’un massif de fleurs.

Imaginez un massif recouvert d’un tapis ras d’Helxine à la douceur incomparable duquel émergent un ou plusieurs pieds d’Hakonechloas. A l’arrière-plan, installez un érable du Japon, pourquoi pas au feuillage pourpre comme par exemple celui de l’Acer palmatum dissectum ‘Garnet’. Un contraste de teintes et de formes qui reste toujours une valeur sûre.

Créez un effet d’opulence avec les immenses feuilles exotiques d’un Gunnera maticata ou d’un Tetrapanax, ou celles d’un Fatsia japonica Spider’s Webpour son vert éclaboussé de blanc-crème. Si vous disposez de moins de place, optez pour un Rodgersia aux dimensions plus modestes.

association hakonechloa

Un exemple d’association de feuillages en sous-bois : Hakonechloa macra, Ligularia dentata, Fougères (Dryopteris affinis, Dryopteris filix-mas, Dryopteris wallichiana…) et divers Hostas

Les feuilles luisantes, coriaces et persistantes d’un Pachysandra offrent un décor permanent

Renforcez l’effet graphique avec les frondes au design si délicat de fougères telles que Athyrium nipponicum pictum dont le feuillage renvoie des reflets métalliques de toute beauté, ou encore celui d’un hosta à l’opulence assumée.

Créez des rappels très graphiques avec des touffes d’Ophiopogon ou insufflez un peu d’orient avec des bambous et, si l’ombre n’est pas trop dense, un Nandina domestica, le fameux ‘Bambou sacré’.

Laissez un Pieris compléter le tout et apporter une note fleurie discrète. Les formes, tailles, textures et couleurs des feuillages assurent le spectacle sur le long terme mais rien ne vous empêche de rajouter quelques bulbes pour marquer le printemps.

Ambiance pétillante : osez les couleurs !

L’herbe japonaise offre un feuillage qui s’accorde avec une grande diversité de vivaces ou arbustes à fleurs. Elle met en valeur ses voisines, sert de lien entre différentes couleurs et fait office de ponctuation pour créer du rythme sur la majeure partie de l’année.

De nombreux couvre-sol à port étalé se plaisent en situation de lisière ou de sous-bois clair. L’Ajuga apporte une touche bleue ou rose entre mai et juin, sur un feuillage que vous pouvez choisir vert ou pourpré. Certains Lamiums offrent des feuillages aux teintes argentées agrémentés au printemps ou à l’été de fleurs blanches, jaunes ou roses, très lumineuses dans les endroits moins exposés du jardin. Les Epimediums existent dans une large palette de coloris, tant pour le feuillage que pour les fleurs. Laissez vous séduire par le Farfugium japonicum à la floraison en marguerites jaunes à l’automne.

Côté arbuste, optez pour un Daphne dont le parfum vous envoûte au cœur de l’hiver, ou un Hydrangea qui apportera de la couleur en milieu de saison.

Misez sur les floraisons avec celles des hellebores, alchemilles, ancolies et digitales, sans oublier les géraniums vivaces tel que Geranium nodosum, qui reviennent fidèlement chaque année.

Osez un Amsonia hubrichtii au fin feuillage qui prend de belles teintes automnales. Si vous êtes jardinier expérimenté, tentez Cardiocrinum giganteum dont les grosses fleurs de lis s’épanouissent jusqu’à 2 mètres de haut en été. De nombreux autres bulbes de printemps ou d’été contribuent à apporter des touches de couleurs supplémentaires. Les fleurs de type ‘orchidée’ ont votre faveur ? Orientez-vous alors vers les Tricyrtis au look de petits bijoux ciselés en fin d’été.

Pensez aussi à l’Hakonechloa dans les univers minéraux. Ils peuvent au choix accentuer les rondeurs ou adoucir la rigueur d’éléments en pierre par exemple.

Le saviez-vous ?

On retrouve des Poacées sur tous les continents à travers le monde, y compris dans les régions les plus froides comme l’Antarctique. Elles poussent dans des habitats très différents, des plus secs aux plus humides et représentent à elles seules une diversité étonnante avec plus de 12000 espèces identifiées à ce jour. Les poacées sont dans le peloton de tête des familles végétales les plus diversifiées, derrière les Orchidacées, les Astéracées et les Fabacées (anciennement légumineuses).

Le mot ‘graminée’ est souvent utilisé pour regrouper un ensemble de plantes qui se ressemblent mais ne sont pas toutes des Poacées. C’est le cas du Carex (Cypéracée) ou de la luzule (Joncassée) par exemple.

Le terme de graminée, que l’on devrait aujourd’hui remplacer par celui de Poacée, est ainsi rentré dans le vocabulaire courant. Il est encore communément utilisé par nombre de jardiniers et pépiniéristes pour désigner des plantes qui n’appartiennent donc pas toutes à la famille des Poacées.

Questions souvent posées à propos de l'Hakonechloa

Pourquoi mon hakonechloa reste chétif ?

L'herbe du Japon est une poacée à croissance lente. Vous devez être un peu patient pour voir la plante prendre une belle ampleur. Les conditions de culture ont aussi un impact important. Vérifiez que votre sol reste tout le temps frais car un sol sec ralentit la croissance.

Mon hakonechloa n'est pas très coloré en automne, pourquoi ?

La coloration des végétaux en fin de saison dépend d'un certain nombre de facteurs. Après un été pas trop sec, un automne peu pluvieux aux journées douces et aux nuits fraîches intensifie le processus. La nature du sol peut aussi influer sur les teintes.
L'hakonechloa colore enfin plus intensément si elle bénéficie d'un minimum de lumière. A l'ombre plus dense, les couleurs sont moins marquées.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

10 graminées qu'il faut avoir dans son jardin

Les graminées ornementales connaissent, depuis quelques années, leur heure de gloire. Et c'est bien mérité...
Lire la suite +

Blog

Massif graphique pour ombre fraîche

Il y a trois ans j'ai décidé de refaire ce massif en le simplifiant au maximum...
Lire la suite +

Blog

Plantes d'ombre : 5 nouvelles vivaces, faciles à cultiver

Vous avez un jardin sombre et vous cherchez quelques nouvelles vivaces d'ombre à planter cette...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire