Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Chrysanthème : plantation, entretien, taille

Le Chrysanthème en quelques mots

  • Le Chrysanthème offre de juin jusqu’aux gelées une profusion de fleurs aux couleurs chaudes et lumineuses
  • Souvent associé au fleurissement des tombes, il fait son grand retour dans nos jardins et sur nos terrasses
  • Ce roi de l’automne permet d’obtenir de la couleur au jardin jusqu’aux limites de l’hiver
  • Souvent bien rustique, il est très facile à cultiver au soleil dans un sol riche, léger et bien drainé
  • Il est incontournable dans les potées d’automne, comme dans les massifs ou les bouquets d’été ou de fin de saison

Le mot de notre experte

Avec son charme suranné et ses coloris variables à l’infini, le Chrysanthème opère un retour fulgurant ces dernières années, en investissant de nouveau nos jardins comme nos potées d’automne, auxquels il apporte une touche rustique, romantique ou fantaisiste.

Longtemps considéré comme un symbole du fleurissement des cimetières, avec ses fleurs simples ou en pompons tous ronds (les fameuses pomponettes de la Toussaint !), jaune tendre à rouge intense, le chrysanthème loin de cette triste signification, offre pourtant le bel avantage de rayonner de tous les feux de l’automne, à une époque de l’année où les autres plantes s’éteignent.

Chrysanthemum

Du chrysanthème des fleuristes aux marguerites d’automne, le genre regroupe de nombreuses espèces de chrysanthèmes vivaces très faciles à cultiver (même en intérieur !) souvent rustiques capables d’affronter le froid jusqu’à au moins -15°C.

Loin de la symbolique de plantes de cimetière, découvrez notre belle collection de chrysanthèmes aux teintes douces et subtiles ou chaleureuses pour garder un décor fleuri, au jardin comme sur les balcons, jusqu’à l’entrée de l’hiver.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Chrysanthemum

Famille : Asteraceae

Noms communs : Chrysanthème

Floraison : De juin à novembre

Hauteur : 0,30 à 1,50 m

Exposition : Soleil

Sol : Tous, bien drainés

Rusticité : de -5°C-15°C

Originaire d’Europe, Chine ou Japon selon les espèces, le chrysanthème aussi appelé « marguerite des morts », appartient à la grande famille des Astéracées comme la marguerite. Le genre chrysanthemum regroupe une vingtaine d’espèces, annuelles ou vivaces poussant dans les champs et dans les friches caillouteuses.

C’est le chrysanthème des fleuristes ou chrysanthème d’automne, fruit d’un croisement entre les espèces chrysanthemum indicum (chrysanthème du Japon) et chrysanthemum morifolium qui est le plus cultivé dans nos jardins et qui fleurit les cimetières à la Toussaint. Il a donné naissance à un nombre incalculable de cultivars dont les formes des fleurs et les couleurs varient à l’infini. On rencontre aussi souvent les marguerites d’automne hybrides (Chrysanthemum x rubellum), très rustiques, issues du groupe Rubellum.

Le Chrysanthemum segetum ou « chrysanthème des moissons » et le chrysanthème à carène également appelé « Bleuet », sont des espèces annuelles répandues dans nos campagnes, des fleurs des champs moissonnés. On distingue également le chrysanthème comestible (Glebionis coronarium).

Cette plante herbacée à souche ligneuse, parfois rhizomateuse, forme des touffes au port très buissonnant, bien dressé ou légèrement retombant et souvent bien ramifié. De croissance assez rapide, la hauteur du Chrysanthème varie en fonction des conditions de culture et des variétés de 0,30 pour les chrysanthèmes nains à 1,50 m pour les variétés les plus imposantes. Les feuilles apparaissent au printemps ponctuant de manière alterne des tiges ligneuses semi-rigides assez fragiles. Le feuillage caduc ou semi-persistant à la faveur d’un hiver doux, varie d’une espèce à l’autre tantôt fin et très découpé comme chez son cousin le Bidens ou plus vigoureux, ressemblant davantage à celui de la marguerite.

Chrysanthème

Chrysanthemum indicum – illustration botanique

Les feuilles mesurant de 5 à 15 cm de longueur sont ovales à lancéolées, entières, lobées ou profondément découpées surtout vers la base, quinquepartitées et généralement dentées. Aromatiques, elles dégagent une forte odeur musquée au froissement. Ce feuillage vert foncé à vert glauque bleuté ou argenté est souvent duveteux et velu en dessous.

Le feuillage abondant met en valeur les couleurs riches et les formes voluptueuses des fleurs de Chrysanthème.

La floraison estivale ou automnale est le principal atout du chrysanthème.

Les fleurs du Chrysanthème rayonnent comme autant de petits soleils. Elles possèdent un caractère si affirmé qu’on les distingue entre mille et ont l’avantage de fleurir à une époque de l’année où les autres plantes s’effacent d’où leur surnom si poétique de « roses d’automne ». Elles commencent le plus souvent à éclore lorsque les jours raccourcissent.

Les premiers chrysanthèmes s’épanouissent dès le mois de juin, alors que les plus tardifs sont encore en pleine floraison en novembre. On les classe selon la période de floraison : hâtifs, mi- hâtifs ou tardifs (décembre-janvier). La plante se couvre alors de nombreuses fleurs, parfois jusqu’à 50, en forme de simple marguerite ou de pompon sphérique (« la pomponette »). Les hampes florales portent des inflorescences terminales regroupées en corymbe ou en capitule solitaire de 2 jusqu’ à 30 cm de diamètre composé de fleurons rayonnants.

Les Chrysanthèmes se différencient par la forme de leurs fleurs ligulées simples, semi-doubles voir très doubles ; pompons, simples, incurvées, spatulées, récurvées, incurvées-récurvées… Les chrysanthèmes pompon offrent des fleurs globuleuses, très tassées et très doubles.

La forme des ligules varie selon les cultivars : plats, tubulés et tuyautés, dentés à leur pointe, fortement recourbés vers le sol ou à l’inverse enroulés vers le haut.

Toutes s’épanouissent autour d’un cœur de fleurons tubulaires généralement jaunes ou bruns parfois violacés.

Jaune d’or à l’origine, elles se déclinent désormais dans une infinité de teintes, des plus chaleureuses aux plus délicates et douces : orange, rouge grenat à rouge-pourpré, violet, jaune soleil à abricot, rose, blanc pur ou vert pomme. Certains Chrysanthèmes se distinguent par une floraison bicolore ou tricolore (Chrysanthème tricolore ‘Polar Star’) ; la fleur souvent marquée d’un anneau de couleur différente, se colore de tons contrastés du cœur vers la périphérie.

Ces capitules mellifères et odorants, exhalent un parfum singulier à la fois vert, cireux et terreux rappelant celui de la camomille, qui attire le vol des insectes butineurs, parfois jusqu’ aux portes de l’hiver.

Ses fleurs toutes simples aux couleurs chaleureuses ou subtiles, s’imposent dans des bouquets champêtres annonciateurs de l’automne.

Selon les espèces, le Chrysanthème est cultivé dans notre pays comme une annuelle ou le plus souvent comme une vivace pleinement rustique (au moins jusqu’à -15°C), capable de s’adapter dans toutes les régions.

Il aime le soleil et les sols bien drainés, riches et légers, pas trop secs à frais. Il n’apprécie pas les sols acides, trop calcaires et trop lourds car il est très sensible à l’excès d’eau.

Polyvalent, le Chrysanthème illumine les massifs, bordures, mixed-border, mais aussi les potées, bacs et jardinières sur les balcons et terrasse. Fleur sacrée au Japon, le chrysanthème est le symbole de la famille impériale et l’emblème national. Il y est également utilisé comme plante médicinale et pour confectionner le thé aux chrysanthèmes. Cultivé dans les cimetières, pour les potées de la Toussaint, il symbolise également l’immortalité.

Chrysanthème

Superbes fleurs rose tendre et bien doubles du Chrysanthemum indicum ‘Orchid Helen’

Principales espèces et variétés

Les chrysanthèmes les plus répandus dans nos jardins sont les chrysanthèmes des fleuristes ou chrysanthèmes d’automne (Chrysanthemum hortorum) qui sont le résultat d’un croisement entre les espèces chrysanthemum indicum et chrysanthemum morifolium.

Ils ont donné naissance à de nombreux cultivars à fleurs simples ou  doubles ( les fameuses pomponettes de la Toussaint) qui fleurissent de la fin de l’été jusqu’aux premières gelées. Ce sont des vivaces disponibles dans une large gamme de formes et de teintes, cultivés pour le jardin, comme pour la fleur coupée que pour les potées de la Toussaint.

Les marguerites d’automne ou Rubellum issues de C. rubellum comptent parmi les chrysanthèmes les plus rustiques, elles se déclinent un nombre incalculable de variétés aux couleurs très diverses.

Nos chrysanthèmes vivaces préférés

Chrysanthème rubellum Mary Stocker - Marguerite d'automne

Période de floraison Août à Nov.

Hauteur à maturité 60 cm

Des fleurs simples orange abricot teinté de rose qui s'épanouissent jusqu’aux premières gelées. Parfaitement rustique, il s’impose dans les massifs naturalistes avec des graminées comme dans les potées d’automne.

Chrysanthème rubellum Duchess of Edinburgh - Marguerite d'automne

Période de floraison Sept. à Nov.

Hauteur à maturité 100 cm

Il offre en automne une profusion de fleurs doubles, rouge qui réveilleront les massifs désertés par les floraisons estivales. Rustique et bien vivace, il peut rester en terre tout l’hiver.

Chrysanthème rubellum Dernier Soleil - Marguerite d'automne.

Période de floraison Août à Oct.

Hauteur à maturité 60 cm

Une multitude de fleurs jaunes aux tons changeants. Il animera les massifs dès le mois d'août et jusque tard en saison.

Chrysanthème rubellum Clara Curtis - Marguerite d'automne

Période de floraison Juil. à Oct.

Hauteur à maturité 60 cm

Une belle variété aux grandes fleurs simples et roses. Ce chrysanthème pastel illuminera les massifs ou potées romantiques.

Chrysanthème indicum Poésie - Marguerite d'automne

Période de floraison Sept. à Nov.

Hauteur à maturité 100 cm

Il forme un grand buisson très florifère de fleurs doubles, jaune-vert puis blanches. Il sera aussi beau en massif, qu’en pot sur une terrasse ou qu’en fleur coupée en vase.

Nos chrysanthèmes annuels préférés

Graines de Chrysanthème des fleuristes Fanfare Improved F1

Période de floraison Sept. à Nov.

Hauteur à maturité 60 cm

Une variété très rustique cultivée pour sa floraison automnale exceptionnelle. Magnifique avec ses fleurs doubles en pompons en massif de plantes vivaces ou en pot.

Graines de Chrysanthème à carène Sunset - Chrysanthemum carinatum

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 60 cm

Un chrysanthème annuel rustique dont les fleurs aux tons chauds tricolores illuminent les massifs durant des mois. Semé en pot, c’est une solution de longue durée pour la décoration de la terrasse et du balcon.

Graines de Chrysanthème à carène Summer Festival - Chrysanthemum carinatum

Période de floraison Juin à Sept.

Hauteur à maturité 65 cm

Très décoratif en grandes touffes, ce mélange de variétés à fleurs semi- doubles, ou simples, dans un camaïeu de rouge jaune, rosé, pourpre, carmin amène dans nos jardins le charme de la campagne.

Plantation

Où planter les Chrysanthèmes

Très facile à cultiver, généralement doté d’une belle rusticité (au moins jusqu’à -15°C en sol bien drainé), le Chrysanthème vivace ou marguerite d’automne (les pompons et les Rubellum) pousse un peu partout en France et s’adapte à tous les climats. Il supporte bien la sécheresse et les embruns du climat maritime. Une fois bien enraciné, il reste en place d’une année sur l’autre, pouvant se ressemer spontanément.

Les variétés les moins rustiques ou les cultivars les plus tardifs seront cultivées comme annuelles en potées à remiser éventuellement en hiver à l’intérieur sous une véranda ou une serre froide en climat rigoureux et à ressortir en mai à la belle saison. Bien que rustiques, les Chrysanthèmes annuels, sont des vivaces de courte vie qui seront à replanter d’une année sur l’autre.

Le Chrysanthème demande une exposition ensoleillée, et s’accommode d’à peu près tous les sols, bien qu’il préfère un sol léger, fertile, neutre à légèrement acide, pas trop sec à frais ; évitez juste les sols très acides ou très calcaires. Il s’installe impérativement en sol bien drainé, car il ne vit pas longtemps dans les terres lourdes et humides en hiver.

Prévoyez un tuteur pour soutenir les formes élevées.

Incontournable dans un jardin de campagne ou un jardin sauvage, le Chrysanthème est une vivace florifère polyvalente qui apporte couleur, relief et originalité. Il se plante de préférence en groupe en milieu ou premier-plan de massif ensoleillé, associé à des graminées et à d’autres vivaces d’automne qui joueront les soutien, empêchant les hampes fleuries des variétés hautes et touffues de s’abîmer et de se coucher de façon disgracieuse.

Les Chrysanthèmes annuels sont indispensables dans un jardin de fleurs sauvages.

Avec leur croissance rapide, ils comblent les trous dans des massifs de vivaces ou d’autres plantes annuelles et permettent de garder un décor fleuri, jusqu’à l’entrée de l’hiver. On réserve les variétés naines, les chrysanthèmes nains à massif pour des bordures généreuses et abondamment fleuries, des jardinières et de grosses potées où elles formeront de magnifiques boules de couleur nettes.

Quand planter des Chrysanthèmes

La plantation du Chrysanthème se fait au printemps de mars à mai ou à l’automne de septembre à novembre, en dehors des périodes de gel ou de sécheresse.

Comment planter des chrysanthèmes ?

En pleine terre 

Pour bien fleurir, le Chrysanthème appréciera un sol riche : apportez une pelletée de compost ou de fumier bien décomposé à la plantation et améliorez le drainage dans les terres lourdes avec un peu de sable de rivière ou du gravier.

Respectez une distance de 30 à 50 cm entre les plants selon la taille adulte et comptez 3-5 godets au m² pour un bel effet décoratif. Il peut s’utiliser en grandes masses, seul ou mélangé à d’autres plantes vivaces ou saisonnières.

  • Travaillez bien la terre
  • Faites un bon un lit de graviers au fond du trou
  • Positionnez la motte et rebouchez en apportant un peu de sable de rivière et du compost
  • Paillez avec un paillage d’écorces de pin pour garder la terre fraîche durant l’été
  • Arrosez régulièrement après la plantation jusqu’à la reprise

En pot

Plantez le Chrysanthème dans un grand pot ou une jardinière d’au moins 20 cm de profondeur dans un mélange de bon terreau pour plantes fleuries, de terre franche et de sable ou du gravier. Pincez-le souvent de manière à lui donner un port compact. Arrosez deux fois par semaine mais sans excès en laissant le substrat s’assécher entre deux arrosages.

Chrysanthemum rouge

Quand et comment semer le Chrysanthème ?

Le chrysanthème vivace se sème sous-abri au chaud d’octobre à mars. Les graines chrysanthèmes annuels se sèment sous châssis froid dès le mois de février, ou directement en place après les gelées d’avril à juin. Un semis automnal permet d’obtenir une floraison plus précoce.

Sous-abri

  • Semez vos graines de Chrysanthème à la volée dans une terrine remplie d’un bon terreau pour semis
  • Recouvrez légèrement les graines de terreau
  • Tassez et arrosez copieusement en pluie fine
  • Placez les semis à la lumière, sans soleil direct, à une température de 15°Cà 20°C
  • Transplantez les plantules quand ils mesurent environ 5 cm dans des godets de 8 cm
  • Pincez les extrémités des tiges des jeunes plants lorsqu’ils atteignent 15 à 20 cm, pour qu’ils se ramifient
  • Installez vos jeunes plants au jardin ou dans des pots plus grands au soleil fin mai lorsque la température sera suffisamment chaude

 

Semis en pleine terre

  • Dans une terre bien travaillée et enrichie de terreau, semez vos graines à la volée lorsque tout risque de gelées est écarté
  • Recouvrez-les légèrement de terreau sans les enterrer profondément
  • Tassez
  • Arrosez copieusement en pluie fine
  • Éclaircissez un peu les rangs en ne conservant qu’un plant tous les 30 à 40 cm
  • Puis, lorsque les plants atteignent 15 à 20 cm de hauteur, pincez l’extrémité des tiges pour inciter la plante à se ramifier

Comment entretenir les chrysanthèmes

Facile de culture, le Chrysanthème demande très peu d’entretien. Seuls quelques gestes sont nécessaires à son bon développement.

Arrosez sans excès 1 à 2 fois par semaine seulement lorsque le sol est sec et surtout en cas de sécheresse au pied de la plante et non sur le feuillage.

En pot, les arrosages devront être plus réguliers mais toujours modérés.

Un sol plutôt fertile favorisera son plein épanouissement : au printemps ou à l’automne, apportez une ou deux pelletées de compost bien mûr au pied et pendant la croissance un engrais liquide riche en potasse tous les huit jours jusqu’à ce que les boutons se colorent.

Pour éviter que les tiges s’abîment, tuteurez les variétés hautes surtout en zone venteuse. En fin d’automne, rabattez les touffes.

Dans les régions aux hivers doux, laissez les plantes en place sous la protection d’un épais paillis sec de feuilles mortes ou de paille.

Dans les régions aux hivers rigoureux, rentrez les Chrysanthèmes les plus frileux à l’abri du gel et de la pluie (à 8-10°C minimum), arrosez-les à peine durant l’hiver et ressortez-les en mai.

Si vous les laissez dehors, enveloppez-les d’un voile d’hivernage.

Tous les 2 à 3 ans, au printemps ou à l’automne, divisez les touffes bien installées pour lui redonner de la vigueur et régénérer les pieds.

Chrysanthemum rose

Comment tailler et pincer les chrysanthèmes

Deux à trois semaines après la plantation, pincez l’extrémité des tiges terminales de vos Chrysanthèmes pour favoriser la ramification des rameaux secondaires : vous densifierez le port de la plante qui offrira plus de résistance aux intempéries et se passera peut-être du coup d’un tuteurage peu esthétique. Découvrez sur notre blog une technique de taille en vert des vivaces qu’on pratique mi- à fin mai.

  • Dans le courant de l’été, pour obtenir des fleurs plus grosses, éboutonnez les boutons floraux sur les pousses latérales
  • Ôtez les fleurs fanées pour favoriser l’apparition de nouvelles fleurs et rallonger la durée de floraison
  • Pour obtenir un sujet plus trapu, ne conservez que 5 à 8 tiges fortes et en juin, rabattez les jeunes pousses sur 10 à 15 cm
  •  Un rabattage au printemps en mars, à 30 cm du sol, permettra de maintenir un port compact et bien ramifié

 

Maladies et ennemis éventuels

Le Chrysanthème se montre essentiellement vulnérable en terre lourde, mal drainée, trop humide en hiver. Dans ces conditions, au printemps ou en fin d’été, il peut être sensible à l’oïdium  qui se caractérise par un feutrage blanc sur le feuillage. En préventif : arrosez au pied sans mouiller les feuilles et pulvérisez des décoctions de prêle, du purin d’ortie ou encore de la bouillie bordelaise.  En cas d’atteinte : supprimez et brûlez les parties malades.

En hiver si votre terrain est trop humide, la pourriture grise (botrytis) peut menacer ses racines: arrachez les touffes atteintes.

La rouille peut se développer chez les sujets en pot sur les feuilles lorsque le sol n’est pas assez fertile ou trop azoté.

Les Chrysanthèmes peuvent être envahis de pucerons : faites des pulvérisations d’eau additionnée de savon noir.

En cas d’attaque d’araignées rouges visibles au revers des feuilles : maintenez une atmosphère humide autour des plantes en pot.

Multiplication

Quand et comment diviser les touffes de chrysanthème

Le chrysanthème se multiplie facilement par division de touffe en mars ou après floraison. Pratiquez sur des touffes matures bien installées.

  • Avec une fourche-bêche sortez la motte délicatement
  • Séparez quelques éclats de touffe comportant des racines
  • Replantez immédiatement ces parties au jardin dans un sol bien travaillé

Quand et comment faire des boutures de chrysanthème ?

  • En début de printemps courant avril-mai, prélevez des extrémités de tiges feuillues de 10 cm de long
  • Recoupez juste sous une feuille, et supprimez les feuilles du bas
  • Piquez les boutures dans des petits godets remplis d’un mélange égal de terreau et de sable
  • Placez-les à la lumière sous abri chauffé (entre 16 et 18 °C)
  • Rempotez lorsqu’ elles atteignent 12 cm
  • Pincez-les pour encourager la formation de ramifications fleuries
  • Après les fortes gelées, repiquez en pleine terre ou en pot en espaçant les jeunes plants de 20 à 30 cm

Associer

Avec leur allure surannée, leur caractère un peu rustique, leurs formes et leurs coloris variables à l’infini, les Chrysanthèmes sont des incontournables des jardins de campagne, des potagers fleuris, des mixed-borders colorés et des scènes d’esprit naturaliste.

Les chrysanthèmes ont l’énorme avantage d’apporter des couleurs tardives, à une époque de l’année un peu moins fleurie, leur floraison s’étalant du milieu de l’été jusqu’aux premières gelées voire plus tard. Ils réveilleront les massifs désertés par les floraisons estivales dans des associations pastels ou hautes en couleurs.

Associer le chrysanthème

Une idée d’association en massif : Hydrangea quercifolia ‘Burgundy’ (variété approchante ‘Snowflake’), Chrysanthemum rubellum ‘Clara Curtis’, Chrysanthemum rouge (variété approchante ‘Duchess of Edinburgh’), Pennisetum alopecuroïdes f. viridescens (ou encore ‘Red Button’)

Leurs floraisons seront allégées par celles des cosmos, des gauras, des anémones du japon, des sauges arbustives, de fuchsias magellanica

Des vivaces à fort développement (Asters, EchinacéesCannas, Hémérocalles, Kniphonias) joueront les souteneuses, empêchant leurs hampes fleuries de se coucher de façon disgracieuse dans un massif abondamment fleuri.

Quelle belle idée que celle des graminées pour souligner le caractère affirmé de la fleur de chrysanthème ! Un mélange au charme subtil du début à la fin de l’été. Tous les Chrysanthèmes s’intègrent au sein d’un foisonnement de graminées légères dans les tons paille comme le Pennisetum ou herbe-aux-écouvillons aux gros épis soyeux, d’un Carex, d’un Miscanthus, d’un Stipa pennata, d’un Hordeum jubatum ou Orge à crinière.

Les asters sont également de bons compagnons pour les chrysanthèmes aux fleurs rouge violacé, cramoisi, carmin, blanc ou jaune tendre pour des jeux de couleurs complémentaires.

Dans une bordure, les grosses touffes de chrysanthèmes seront soulignées de saxifrages et d’alchémille.

Dans un massif aux accords épicés, mêlez quelques touffes de Chrysanthèmes aux couleurs flamboyantes de rouge et orange d’une Echinacée purpurea (‘Summer Salsa’), aux hélénies d’automnegaillardes, Helichrysum, crocosmias ou encore à une heuchère ‘Ginger ale’.

Un mélange de couleurs saturées sied bien à l’arrière-saison : rapprochez les variétés de Chrysanthèmes à fleurs roses des boules rose fuchsia des Dahlias balle et de Cléomes. Ils seront parfaits en premier plan d’Amarantes-queue-de-renard, d’un Arbre à perruque  ou d’un Ricin qui viendront s’empanacher à l’automne.

Ils s’accordent également bien avec les fleurs très dessinées des dahlias et des Glaïeuls, en contrepoint de leurs accents puissants.

Dans une potée, associez-les à des tagètes orange vif, des zinnias, des dahlias miniatures mélangés aux épillets de petites graminées plumeuses.

Incontournables des bouquets d’été ou de fin de saison, simples marguerites ou mini pompons, les fleurs de Chrysanthème font d’excellentes fleurs à couper associées à des dahlias ou des immortelles.

Ressources utiles

Articles connexes


conseil

Comment créer un beau massif de vivaces ?

Lire la suite +

Blog

5 vivaces à floraison tardive qu'il faut avoir dans son jardin

La lumière se fait plus basse et les ombres s'allongent, les matins sont nappés de...
Lire la suite +

Blog

Comment rater la plantation de ses vivaces en 6 leçons ?

Les plantes vivaces ont la réputation d’être généralement solides (normal, elles sont vivaces….), et si vous les...
Lire la suite +

Blog

Fleurir le jardin en Automne

Après le creux des floraisons au plus chaud de l’été, le jardin retrouve bien souvent...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
(4 votes, moyenne: 4.75 sur 5)
Laisser un commentaire