Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue
paillage pour talus : que choisir ?
conseil

Quel paillage pour un talus ou un massif en pente ?

nos conseils

Les nombreuses vertus du paillage ne sont plus à démontrer, entre protection du sol en été et en hiver, amélioration de sa structure par sa décomposition, réduction du désherbage et visuel attrayant. Lorsque vous avez aménagé un talus ou un massif créé sur une pente, le choix d’un paillis s’avère beaucoup plus délicat. S’il est souvent esthétique, ce choix se fera plus selon le type de pente à gérer, d’accessibilité, de matériaux, toujours en tenant compte des plantations. Il existe, en tout cas aujourd’hui, de nombreuses solutions de paillage, du minéral au différents types de toiles de paillage, et de matériaux toujours plus innovants.

Découvrez nos conseils pour obtenir un paillage satisfaisant sur cette configuration spécifique de votre jardin !

Un talus en pente raide : l’atout des toiles de paillage

Votre massif ou talus est considéré comme raide quand il dispose généralement d’un escalier ou d’une volée de marche pour le franchir (à partir de 20% de pente). Cette pente aménagée constitue un très bel écrin pour le végétal, une situation particulière avec souvent beaucoup de cachet qui se rencontre la plupart du temps dans des jardins en pente ou à fort dénivelé.

Parfois des terrassements n’ont pas forcément été faits pour adoucir la pente à cet endroit précis. Cette configuration est par conséquent plus difficile d’accès : votre choix se portera essentiellement sur des matériaux pérennes dans le temps.

toile paillage

Toile de paillage

On pourra alors envisager :

Les toiles de paillage en polypropylène

Ce sont des bâches tissées en matière plastique, aux teintes vertes, marrons ou noires. On a l’habitude de les voir sur de nombreux aménagements de talus urbains, ou péri-urbains ainsi que dans le maraîchage ou dans certaines productions agricoles : il est vrai que ces toiles ultra couvrantes assurent un excellent barrage aux adventices. Malgré leur aspect esthétique discutable, et leur faible restitution de matière organique aux plantes, ces toiles en polypropylène garantissent un assez bonne pénétration de l’eau et limitent le ravinement. Elles sont désormais traitées anti-UV ce qui limite leur décomposition autrefois anarchique. Pour de grandes surfaces de talus, elles sont une solution intéressante car elles existent en grande dimension, et réduisent considérablement la pousse d’indésirables. Comportant des lignes de plantations imprimées sur la toile, elles offrent enfin une grande facilité d’utilisation et de mise en oeuvre.

Pour de plus petites surfaces, il est toutefois préférable d’opter pour des matériaux biodégradables, qui vont à terme, enrichir le sol en se décomposant.

De nouveaux matériaux sont très innovants et permettent une utilisation en jardin bio, il s’agit des nattes en fibres naturelles, disponibles sous forme de rouleaux ou de dalles :

Les dalles de paillage en chanvre

Elles sont une solution 100% naturelle particulièrement intéressante. La densité du chanvre et sa facilité de mise en œuvre sous forme de plaques en font un matériau tout indiqué pour une utilisation sur un talus ou un massif en pente : leurs dimensions vont jusqu’à 1 m2, elles ont un effet couvrant particulièrement efficace. Ces dalles de paillage ont en outre une perméabilité intéressante. Autre avantage non négligeable bien sûr, elles sont biodégradables en environ 18 mois. Ce laps de temps laisse les plantes s’étaler et se développer suffisamment pour assurer un couvert végétal au talus, qui ne nécessitera alors plus de paillage.

paillis talus

Paillage de chanvre biodégradable

Les toiles de paillage en jute ou en lin

Ces toiles sont un substitut au chanvre, tout aussi naturel, avec les mêmes qualités, présentant également des teintes paille, discrètes et se fondant au végétal.

Découvrez le paillage qui correspond à votre besoin dans notre gamme de paillages pour pentes.

Une pente douce, misez sur le paillage minéral

Dans le cas d’une pente n’excédant pas 10 à 15%, un paillage minéral, qui a l’avantage d’être suffisamment lourd pour ne pas s’envoler ou s’accumuler en bas d’un talus trop abrupt, a l’avantage d’être esthétique.

La brique pilée et le paillis d’ardoise

Le paillage minéral sera parfait pour des végétaux de terrain sec, type rocaille. Certes, ces matériaux ont l’inconvénient de ne pas se décomposer en enrichissant le sol, et ils sont un peu « froids » mais ils sont une option intéressante si vous avez aménagé une rocaille de type méditerranéen, ou des massifs retenus par des murets de pierre, avec une composante de plantes à majorité xérophiles (de terrain sec, comme les cistes, lavandes ou fétuques) : elles n’ont en effet pas besoin d’apport d’humus qui augmente la rétention en eau. Il est d’ailleurs très intéressant de composer avec ce type de matériaux en fonction de votre style habitat et de région ! (schiste dans l’ouest de la France, brique dans le nord, etc).

paillage minéral rocaille

Le paillage minéral est parfait en rocaille que ce soit des cailloux, de l’ardoise pillée ou de la pouzzolane

A noter que les nombreux paillages organiques qui ne cessent de se réinventer seront en revanche peu indiqués, en raison de leur faible densité et volatilité. L’écorce de pin, un peu moins volatile que les paillis de miscanthus, sarrasin ou coco, pourra éventuellement convenir sur un talus en pente très douce et de petite dimension, dans une composition de plantes de terre de bruyère, pour l’acidification du sol qu’elle produit. Nous vous conseillons d’arroser un paillage organique avant et après la pause, afin qu’il conserve l’humidité du sol et reste bien en contact avec la surface et ne s’envole pas au premier coup de vent.

L'aménagement d'un talus en pente avec des plantes couvre-sols

De façon générale, et pour les talus ou massifs en pente, nous vous conseillons de planter suffisamment serré afin d’éviter au maximum le développement d’indésirables. En effet, pour cette configuration, la pose d’un paillage peut s’avérer délicate et fastidieuse.

L’utilisation de plantes couvre-sol persistantes est judicieuse pour obtenir à terme une couverture dense de votre massif en pente ou de votre talus. Il nécessitera par la suite un entretien moindre si vous choisissez des végétaux adaptés, de nature tapissant. De nombreux arbustes ou vivaces à port rampant persistants, dont la pousse est lente ou au contraire volubile, sauront habiller les espaces pentus de façon particulièrement couvrante, tout au long de l’année. Ceci vous évitera de passer beaucoup de temps à désherber sur une pente souvent peu facile d’accès. Découvrez nos arbustes coup de coeur pour l’aménagement d’un talus.

Ceci étant, un paillage s’avère bien souvent utile le temps que les plantes s’installent !

Articles connexes


Blog

10 couvre-sols persistants qu'il faut avoir dans son jardin !

Les couvre-sols persistants sont une aide précieuse au jardin. S'ils permettent de lutter contre les...
Lire la suite +

Blog

5 arbustes couvre-sols pour aménager un talus

Un talus est par définition un terrain en pente soumis à la rudesse des éléments où...
Lire la suite +

Blog

5 vivaces couvre-sols à longue floraison qu'il faut avoir!

On cherche toujours LA vivace couvre-sol qui fleurit tout l'été,  celle dont la floraison court...
Lire la suite +

Blog

Toile de paillage : pour ou contre ?

La toile de paillage ou bâche de plantation est devenue, en quelques années, un grand...
Lire la suite +

conseil

Pailler : Pourquoi ? Comment ?

Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire