8 plantes d’ombre à intérêt automnal

8 plantes d’ombre à intérêt automnal

Focus sur quelques plantes d'ombre pour l'automne

Sommaire

Mis à jour le 6 Juin 2024  par Leïla 6 min.

Intéressons-nous aux belles plantes d’ombre ou de mi-ombre, mises en valeur par l’automne pour diverses raisons : un beau feuillage changeant et flamboyant, quelques bulbes qui pointent leur nez au ras du sol entre les feuilles tombées, des fleurs charmantes sans cesse renouvelées pour illuminer un coin ombragé, une fructification d’un rouge lumineux ou quelques baies multicolores, une floraison bijou digne d’une collection…

Découvrez dans cet article quelques belles plantes pour l’ombre à l’automne : vivace, arbuste, bulbe et grimpante pour multiplier les raisons d’aimer cette saison au jardin.

Difficulté

Les Érables du Japon

Comment ne pas commencer par les stars de l’automne : les Érables du Japon aux si belles variations de couleurs chaudes et flamboyantes à cette saison. L’exposition qui leur sied le mieux est incontestablement la mi-ombre, même s’il peut y avoir quelques nuances selon les espèces et variétés. Beaucoup ont de belles expressions automnales. Certains changent de couleur 3 à 4 fois dans l’année. Concentrons-nous sur ceux qui changent leur robe entre l’été et l’automne et parfois deux fois dans l’automne. Citons bien sûr l’Acer palmatum ‘Osakazuki’ qui se colore en rouge sang à l’automne, mais aussi l’Acer palmatum ‘Sangokaku’, changeant toute l’année, qui s’embrase de rouge-rose-orangé une fois l’été passé pour finir dans un éclat jaune d’or avant la chute des feuilles. Ses tiges nues dévoilent ensuite leur couleur rouge corail jusqu’au retour des feuilles au printemps suivant. L’Acer palmatum ‘Seiryu’ au feuillage très découpé, illumine et colore les zones ombragées toute l’année puisqu’il démarre sa végétation en vert tendre presque fluo, pour s’installer ensuite en jaune orangé et finir glorieusement sa saison en rouge pourpré. Citons aussi le très bel Acer aconitifolium aux très belles feuilles à forme d’aconit, joliment nuancées toute l’année et rouge rubis à l’automne.

Erables du Japon

Acer palmatum ‘Seiryu’, Acer aconitifolium, Acer palmatum ‘Osakasuki’

Les Anémones du Japon

Fleurs emblématiques de l’automne, de l’ombre claire et de la mi-ombre, les Anémones du Japon sont de belles compagnes des Érables cités juste avant. Fleurissant pour certaines dès l’été, elles s’épanouissent pour beaucoup en septembre et en octobre dans un sol frais et une exposition ombragée, qu’elles illuminent de fleurs blanches, rose pâle ou rose soutenu, à cœur jaune. De port assez lâche ou plus compact, elles se ressèment et vagabondent si le terrain leur plaît. Leurs fleurs de damoiselles mi-sauvages mi-raffinées sont simples ou doubles, nacrées pour les plus pâles, quand les plus foncées rejoignent le festival de couleurs flamboyantes du jardin d’automne. Notons qu’elles démarrent pour certaines en très jolis boutons violacé-pourpre très foncé, parfois presque noirs. D’autres ornent leurs pétales d’un revers mauve-violacé du plus bel effet. Citons quelques variétés : l’Anémone du Japon ‘Robustissima‘ très haute, d’un rose pâle nacré. L’Anemone japonicum ‘Fantasy Pocahontas‘ aux pétales ébouriffés et frisottés, un peu mal coiffée, ce qui fait son charme. ‘Fall in Love Sweetly’ pour une déclinaison plus foncée, sans peigne aussi. ‘Alando Rose’ et sa jolie fleur d’octobre en coupe simple d’un rose soutenu, très minimaliste. ‘Hadspen Abundance’ pour ses jolis boutons foncés et sa fleur automnale subtile et nacrée. ‘Ruffled Swan’ pour ses pétales blancs à revers mauves.

Anémones du Japon

Anemone ‘Alando Rose’, Anemone ‘Hadspen Abundance’, Anemone ‘Fall in Love Sweetly’

Les jolis bulbes d'automne

Moins connus que leurs cousins du printemps, il existe pourtant de biens jolis bulbes qui s’épanouissent en automne au milieu des feuilles tombées au sol. Les Cyclamens de Naples égaient le jardin en petits tapis bas, roses ou blancs, parfumés, en septembre et octobre novembre. Leurs petites fleurs délicates comme des ailes de papillon et leur joli feuillage triangulaire marbré de blanc argenté, très décoratif, forment un ensemble, bien que près du sol, à ne pas négliger l’automne venu. D’autant plus que leur feuillage persiste tout l’hiver. Roses ou blancs, ils se plantent en été dans un sol sec, et ne s’arrosent éventuellement qu’à la floraison, si les pluies manquent. Un cousin, le Cyclamen cilicium, un peu moins rustique, rare en culture, développe un feuillage plus rond, et des fleurs rose-mauve maculées de pourpre. Envisagez aussi une autre plante bulbeuse, le Colchique, qui, s’il a une préférence pour le soleil, pousse bien aussi à mi-ombre claire, sous des arbres dont l’ombre n’est pas trop dense. Ce serait dommage de se priver de ses fleurs proches des crocus, en coupes évasées, de couleur mauve, rose ou blanche selon les variétés.

Cyclamens

Cyclamens de Naples roses et blancs

Les Saxifrages de sous-bois

Les Saxifrages n’ont pas les mêmes conditions de culture selon les espèces, certains apprécient une terre très drainée en plein soleil. D’autres sont des vivaces de sous-bois, de sol frais, léger et humifère. Ceux à fleurs automnales sont les saxifrages originaires d’Asie, parmi lesquels les fortunei, stolonifera, cortusifolia. Ils apprécient l’ombre, même dense. Parfaites plantes d’ombre fleurie, les Saxifraga fortunei fleurissent haut sur le feuillage, en hampes de petites fleurs étoilées à pétales fins, formant des nuages flous, dans des couleurs blanches ou roses, rouges, nuancées. Leur feuillage est décoratif, il forme une rosette de feuilles épaisses et arrondies, vernissées. Chez la variété ‘Wada’, ce feuillage est teinté de vert kaki, rouge et brun. Chez ‘Rubrifolia’, il est vert-bronze, veiné de pourpre. Quelques hybrides s’ornent de fleurs de dentelles, tels de curieux bijoux, teintés de vert, comme ceux de la série OPERA : ‘Lakmé’ et ‘Orpheus’. Ils sont un peu délicats à cultiver, dans la mesure où leurs exigences concernant la nature du sol sont très précises. Les Saxifraga cortusifolia, eux, fleurissent sur le feuillage, en coupes dentelées, en blanc ou en rosé, comme chez le Saxifraga cortusifolia ‘Cheap Confections’.

Saxifrages

Saxifraga cortusifolia ‘Cheap Confections’, Saxifraga fortunei ‘Rubrifolia’, Saxifraga OPERA ‘Lakmé’

Le Camelia sasanqua

Le Camelia sasanqua est une espèce de Camélia qui fleurit en automne, pousse à mi-ombre lumineuse, en situation abritée des vents froids et dominants. Il a besoin de chaleur et sa rusticité est limitée : de l’ordre de -10° C. Il est plus florifère après un été chaud. Ses feuilles persistantes et coriaces résistent à de courtes périodes de sécheresse estivale. Il rejoint les Skimmias, Colchiques, Cyclamens, Nandinas pour former de jolis ensembles. Il fleurit entre l’automne et l’hiver, jusqu’aux premières gelées, en fleurs parfumées, simples à doubles, de couleur blanche à rose et rouge. Citons les variétés ‘Fuji No Yuki’, à fleurs blanches et doubles, ‘Yume’, originale et bicolore, ‘Interlude’ rose et charnue, ou ‘Sekiyo’, framboise à étamines proéminentes.

Camelia

Camelia sasanqua ‘Yume’

Les Skimmias

Après la floraison printanière et parfumée de ces arbustes de terre de bruyère que sont les Skimmias, profitez de leurs jolies baies rouges (toxiques), évocatrices de la fin de l’automne et du passage à l’hiver, présentes sur les variétés femelles. Elles sont pollinisées par les mâles ; veillez donc à avoir deux Skimmias : un plant femelle et un mâle pour bénéficier de tous leurs avantages. Le Skimmia japonica ‘Veitchii‘ s’orne de ces petits fruits rouges très décoratifs dès le mois d’octobre, jusqu’à la fin de l’hiver. Le Skimmia reevesiana nous gratifie de ses belles grappes de baies rouge-cerise dans les mêmes conditions. Le Skimmia ‘Kew White’ produit, lui, de beaux fruits d’automne blanc-crème, d’octobre à mars également. Plantés à l’ombre ou à la mi-ombre, ils éclairent de leurs baies de jolies scènes en compagnie de feuillages rougissants en écho.

Skimmias

Skimmia reevesiana, Skimmia japonica ‘Kew White’, Skimmia japonica ‘Veitchii’

Les Nandinas

Le Nandina domestica, aussi appelé Bambou sacré, est un arbuste très ornemental, plein d’atouts, dont le principal est d’être doté d’un feuillage à la fois persistant et changeant de couleur entre le printemps, l’été et l’automne. Il varie généreusement entre le rouge, le vert et le pourpre. Il se décline en plusieurs cultivars, diversifiés en taille, de 60 cm de hauteur à 2 m à maturité. Certains sont agrémentés de petites baies rouges abondantes qui rehaussent le feuillage en fin de saison, comme ‘Richmond’, sur un feuillage d’automne rouge-orangé. ‘Firepower’ décide, lui, de s’empourprer à cette saison, tout comme ‘Obsessed Seika’, plus grand et d’un feuillage léger.

Bambou sacré

Nandina domestica ‘Firepower’, ‘Obsessed Seika’ et la fructification de l’espèce-type

La Vigne-vierge

Cultivez l’Ampelopsis glandulosa var. maximowiczii à mi-ombre et profitez de sa fructification en perles de porcelaine multicolores, de 5 à 8 mm de diamètre, dont la couleur évolue au fil de leur maturité, dans un mélange de vert pâle, de bleu turquoise, de bleu éclatant, de rose, de mauve et de violet. Les fruits de cette Vigne-vierge grimpante très originale, en contraste sur son feuillage vert vif, forment un ensemble lumineux dans les coins ombragés. De taille modeste, cette belle plante d’automne s’installe sur une pergola, un arbre ou une clôture.

vigne-vierge

Ampelopsis glandulosa var. maximowiczii

Commentaires

Anemone automne