Commandez aujourd'hui et plantez ce weekend
Centaurées, Bleuets : bien les choisir

Centaurées, Bleuets : bien les choisir

Tous les critères pour sélectionner les meilleurs variétés !

Sommaire

Mis à jour le 14 Février 2023  par Jean-Christophe 6 min.

Les Centaurées, communément appelées Bleuets des Montagnes, sont des vivaces robustes, très adaptables, et faciles à cultiver. Depuis les couvre-sols aux espèces plus érigées, il en existe une palette variée, encore enrichie si l’on s’attarde sur la forme des inflorescences ou leurs différentes couleurs. Majoritairement caduques, certaines proposent cependant un feuillage persistant, parfois très décoratif. Capables de fleurir depuis le printemps jusqu’aux premières gelées, il y en a pour presque toutes les saisons. Pour vous aider à savoir lesquelles sélectionner pour les installer dans votre jardin, nous vous proposons un petit tour d’horizon de leurs différentes caractéristiques.

Difficulté

Selon la période de floraison

Les Centaurées peuvent égayer le jardin sur une longue période, et en choisissant certaines espèces et variétés, il est ainsi possible de les voir en fleurs depuis le printemps jusqu’à l’automne. Si en outre vous pensez à supprimer régulièrement les fleurs fanées, elles peuvent offrir plusieurs floraisons.

Les Centaurées à floraison précoce

La Centaurée élégante forme un couvre-sol dense et bas qui, dès le mois d’avril dans les régions les plus douces, se couvre de corolles semblables à de petits pompons roses à cœur blanc, portées par des tiges solides. Bien précoce également, la Centaurea montana ‘Amethyst Dream’ dresse dès le milieu du printemps ses fleurs d’une grande finesse aux tons violet pourpré. De la même espèce, la Centaurée des Montagnes ‘Purple Heart’ affiche des fleurs bicolores fortement contrastées, mélangeant le blanc pur à un cœur pourpre, pour un graphisme affirmé.

bleuet des montagne fleurissant au printemps, centaurée floraison printanière

Centaurea montana ‘Amethyst Dream’

Pour la fin du printemps et le début de l’été

Si les variétés précoces refleurissent à la faveur d’une météo douce et humide, certaines autres espèces dévoilent leurs charmes un peu plus tardivement, et peuvent ainsi prendre le relai, voire accompagner les premières. C’est par exemple le cas du Bleuet des Montagnes, une espèce sauvage au charme naturel, dont les fleurs d’un bleu profond à centre violet égaient les jardins entre juin et août. La Centaurée de Perse affiche des tonalités rose carmin, qui signent la fin du printemps, tout comme Centaurea ‘John Coutts, dont les fleurs d’un rose frais sont en outre légèrement parfumées.

D’autres espèces sont intéressantes à cette période, à l’instar de la Centaurée d’Orient ou de Centaurea ruthenica, toutes deux à fleurs dans différents tons de blanc crème ou de jaune.

bleuet des montagne fleurissant en été, centaurée floraison estivale

Centaurea hypoleuca ‘John Coutts’

Pour apporter de la couleur en arrière-saison

Une météo suffisamment humide et quelques gestes réguliers incitent la plupart des Centaurées à refleurir. La Centaurée jacée peut ainsi fleurir encore généreusement les massifs à l’aspect naturel et champêtre entre septembre et octobre de ses capitules de fleurs roses. Cousine du bleuet, la Serratule de Galice ne dépasse pas 30 à 40 cm, mais ses fleurs mauves sont les plus tardives et accompagnent les dernières floraisons et les feuillages d’automne entre la fin de l’été et les premières gelées.

bleuet des montagne fleurissant en fin d'été, centaurée floraison automnale

Serratula seoanei (photo Wikipédia)

Selon la couleur des fleurs

Les Centaurées fournissent une palette intéressante de teintes différentes, des plus tendres ou plus affirmées. A vous de choisir les couleurs qui mettent en valeur telle ou telle composition, soit en jouant sur les dégradés et les camaïeux, soit en misant plutôt sur les contrastes.

Les Centaurées à fleurs mauves, bleues et roses

Si les tonalités plus tendres vous séduisent, Centaurea bella, C. dealbata, C. jactea, C. ‘John Coutts’ et C. carnea offrent des couleurs plutôt pastel. Pour des teintes plus profondes, C. ‘Violetta’, C. montana ainsi que les variétés ‘Caramia’ et ‘Amethyst Dream’, ou encore C. ‘Stenbergii’ sont peut-être une meilleure option.

bleuet des montagne rose violet bleu

Centaurea montana ‘Carnea’ et Centaurea dealbata ‘Steenbergii’

Les Centaurées à fleurs pourpres

Certaines variétés se parent de corolles qui tirent vers le rouge ou le pourpre, telles Centaurea ‘Jordy’ ou C. ‘Atropurpurea’, sans oublier la plus foncée de toutes, Centaurea ‘Black Sprite’, aux corolles presque noires.

centaurée, bleuet des montagne à fleurs pourpres

Centaurea montana ‘Jordy’ et Centaurea ‘Black Sprite’

Les Centaurées à fleurs crème et jaunes

Parfois moins connues que leurs voisines, certaines Centaurées font pourtant preuve d’originalité, en proposant des capitules de fleurs d’un jaune lumineux : C. macrocephala et C. orientalis sont de celles-là. Tirant davantage vers un crème teinté de jaune soufre, le Bleuet des montagnes ‘Sulphurea’ est une ravissante déclinaison.

centaurée, bleuet des montagne à fleurs jaunes

Centaurea orientalis et Centaurea macrocephala (photos Wikipédia)

Les Centaurées à fleurs bicolores

Pour un dynamisme assumé, sélectionnez des variétés dont les corolles mélangent plusieurs teintes. C. ‘Amethyst in Snow’ et C. ‘Purple Heart’ s’ornent de fleurs blanches et mauves qui leur confèrent une certaine modernité. C. ‘Coerulea’ entoure son cœur violet de pétales d’un bleu profond.

centaurée, bleuet des montagne à fleurs multicolores

centaurea montana ‘Coerulea’ (Source photofarmer)

Les Centaurées à fleurs blanches

Le blanc est moins présent dans cette famille, mais Centaurea ‘Alba’ illumine n’importe quelle composition de ses corolles d’un blanc immaculé.

centaurée, bleuet des montagne à fleurs blanches

Centaurea montana ‘Alba’

Selon le feuillage

Les Centaurées sont appréciées pour leur belle et généreuse floraison, mais certaines offrent en prime un feuillage décoratif dont on peut tirer parti dans un aménagement paysager.

Feuillage aux teintes grises

Si le vert prédomine, il peut également être teinté de gris, une couleur neutre qui permet de lier des teintes plus vives entre elles ou de faire ressortir une couleur particulière. Ainsi, le feuillage de Centaurea bella et C. orientalis affiche des nuances grisâtres, tout comme celui de C. atropurpurea, fortement découpé et argenté. C’est cependant Centaurea pulcherrima qui fait référence en la matière. Cette vivace forme en saison une touffe d’une soixantaine de centimètres, aux feuilles nettement découpées et comme glacées d’argent, devenant ainsi un point focal dans un massif.

Feuillage caduc ou persistant

Peu de Centaurées conservent leur feuillage en hiver. La plante « disparaît » et entre en dormance jusqu’à la saison suivante. Parfois, le jardinier peut préférer voir l’espace occupé 12 mois sur 12, afin de conserver une structure en toutes saisons. Dans ce cas, deux espèces sont à privilégier. Centaurea hypoleuca ‘John Coutts’ développe ses fleurs roses et légèrement parfumées au-dessus d’un feuillage gris-vert et velu, qui se montre semi-persistant à persistant. Formant un couvre-sol plus large que haut, la Centaurée élégante forme un coussin persistant, à l’aspect lui aussi gris-vert et duveteux, que viennent orner des fleurs lilas.

centaurée, bleuet des montagne à feuilles argentées vert-gris

Feuillages de Centaurea pulcherrima (photo Wikipédia) et à droite Centaurea hypoleuca ‘John Coutts’

Selon le type d’inflorescences

Les Centaurées fleurissent au sommet de tiges raides, et le graphisme de leurs fleurs n’est pas sans rappeler celui des chardons. Certaines variétés sont de véritables pièces d’orfèvrerie, aux lignes fines et parfaitement ciselées, comme celles du Bleuet des Montagnes et de ses différentes variétés.

Chez d’autres espèces, les fleurs ressemblent davantage à de petits pompons denses et hirsutes, comme c’est le cas chez la Centaurée jaune, la Centaurée d’Orient ou encore Centaurea ruthenica, aux fleurs globuleuses blanc crème. La plus originale reste peut-être la Centaurée rouge, dont les têtes florales miment de petits chardons pourpres, qui émergent d’un gros calice de forme ovale qui lui aussi joue son rôle dans l’aspect ornemental de la plante.

centaurée, bleuet des montagne type de fleurs

Inflorescences de Centaurea montana ‘Violetta’ et Centaurea atropurpurea

Selon leurs dimensions

Bien que les Centaurées restent plutôt des vivaces de petite taille (ce qui permet de les intégrer dans tous les jardins), leurs dimensions et ports peuvent varier légèrement. Ces différences influencent l’utilisation que l’on en fait au jardin, tout comme la place qu’on leur accorde dans un massif.

Les variétés les plus compactes

Idéales utilisées en couvre-sol, au premier plan des massifs, ou encore dans les rocailles ou sur les talus, ces variétés s’étendent progressivement grâce à leurs rhizomes ou à leurs tiges qui s’enracinent au contact du sol. L’une des plus compactes est sans conteste Centaurea bella, qui forme une touffe dense de feuillage persistant. Haute d’une vingtaine de centimètres pour 30 de large, elle fait l’effet d’un joli coussin de fleurs lilas. Un peu plus grandes (40 cm en tous sens), C. ‘Blacksprite’ et C. montana ‘Amethyst in Snow’ restent également des candidates de petites tailles. Caduques pour leur part, elles fleurissent respectivement dans des tons presque noirs et violets. Proche du Bleuet, Serratula seoanei reste dans des proportions similaires, et produit de nombreuses fleurs mauves.

Les variétés hautes et érigées

Les Centaurées les plus hautes apportent de la verticalité aux massifs ou dans les prairies fleuries. Leur stature permet de les placer au second plan, voire à l’arrière-plan, afin d’y appuyer des vivaces plus basses. Centaurea dealbata, du haut de ses 70 à 90 cm est plus haute que les Bleuets classiques (Centaurea montana). Elle forme une touffe à la belle présence et fleurit en été, dans des tons rose carmin. Plus haute encore, Centaurea macrocephala fait figure de géante. Chez elle, tout est XXL ! Elle est en effet capable de s’élever à plus d’1m20 et forme une plante imposante et érigée, créant ainsi une belle verticalité dans un massif ou au milieu d’une prairie fleurie. Ses feuilles vert foncé sont elles aussi grandes, et la plante est surmontée en été d’inflorescences d’un jaune lumineux de 9cm de diamètre, ce qui lui a d’ailleurs valu son nom botanique.

Les variétés intermédiaires

Entre les variétés compactes et les plus hautes, il existe toute une gamme de Centaurées de tailles intermédiaires, généralement comprises entre 40 et 60 cm. C’est bien sûr le cas de la majorité des Bleuets des montagne (qui se déclinent en différentes variétés), mais également des autres espèces : C. jacea, C. orientalis, C. hypoleuca, C. carnea, C. atropupurea et C. ruthenica se valent pour ce qui est des dimensions, à quelques centimètres près.

utilisation de la centaurée, où planter le bleuet des montagnes

Centaurée en bordure de massif

Commentaires