Associer le Phormium

Associer le Phormium

5 ambiances à créer avec le Lin de Nouvelle-Zélande

Sommaire

Mis à jour le 19 Juillet 2024  par Jean-Christophe 6 min.

Les Lins de Nouvelle-Zélande ou Phormium sont de grandes vivaces dont les dimensions, le comportement et le port font qu’elles sont souvent considérées comme des arbustes à part entière. Doté d’un feuillage persistant, épais et fibreux en forme de glaive, le Phormium tenax culmine souvent aux alentours de 2m à 2m50 dans nos jardins, tandis que Phormium cookianum et certains hybrides sont de taille plus modeste. La touffe au port dressé puis plus ou moins évasé en fait une plante très structurante à la forte présence, et ce, quelque soit la saison. La floraison estivale et originale, portée par de hautes hampes rajoute à l’intérêt ornemental de son feuillage, qui se décline en de très nombreuses couleurs et nuances selon les variétés. Adepte du plein soleil, à l’aise dans un sol frais mais résistant bien à la sécheresse une fois installé, le Phormium est cependant à réserver aux régions assez douces. La plante commence à souffrir dès que le thermomètre descend sous les -7°C. C’est en revanche une vivace sans entretien, résistante au vent et dont le graphisme peut être mis à profit dans de nombreux aménagements : association moderne et graphique avec des graminées, composition hivernale aux couleurs incroyables ou massif d’automne tout en douceur et en teintes chaudes, jardin exotique qui fait voyager ou encore élément fort dans un massif pour un jardin de bord de mer. Je vous propose donc de découvrir tout de suite 5 idées d’associations afin de mettre votre Phormium en vedette et de l’accueillir dans votre jardin.

Difficulté

Association architecturale avec des vivaces et des graminées

L’une des qualités des Phormium est leur silhouette architecturale. Accentuez ce graphisme dans un massif dédié à ce thème, qui s’accorde très bien avec une maison de construction moderne et aux lignes pures. Sélectionnez un ou deux Phormium en jouant sur leur taille et leurs teintes. L’espèce-type à feuillage vert ou un Phormium panaché ‘Variegatum’ prennent place à l’arrière de votre massif tandis que des variétés plus petites à l’instar de Phormium ‘Special Red’ ou ‘Margaret Jones’ sont installées plus à l’avant. Reprenez la forme érigée des Lins de Nouvelle-Zélande au travers de graminées dont le feuillage plus fin et changeant au fil des saisons apporte de la légèreté et du mouvement : Calamagrostis, Panicum, Andropogon ou Molinia sont parfaites pour cet usage. Opposez à ces formes dressées d’autres graminées au port plus évasé et ouvert, à l’instar de celui proposé par des Pennisetum, Muhlenbergia rigens ou encore des Miscanthus de petite taille (‘Cute One’ et ‘Gnom’ sont parmi les plus bas). Ourlez le premier plan de Fétuques aux touffes hérissées et persistantes et faites émerger quelques grandes vivaces qui sauront s’imposer dans cet ensemble, tels que des Kniphofia et leurs épis cylindriques aux couleurs chaudes et des Eryngium qui offrent de superbes teintes bleu argenté sur un feuillage piquant mais remarquable.

Lin de Nouvelle Zelande

Dans le sens des aiguilles d’une montre : Phormium tenax ‘Variegata’ devant un parterre de Festuca glauca, Phormium cookianum ‘Blondie’, Panicum virgatum ‘Blue Darkness’ , Calamagostis acutiflora ‘Overdam’ et Muhlenbergia rigens

Un massif hivernal haut en couleurs

Les Phormium sont des vivaces persistantes et leur présence s’affirme donc toute l’année, y compris en hiver. Composez un massif très coloré et gai à la « mauvaise »saison en installant une variété comme Phormium ‘Jester’ aux feuilles roses, bronze et vertes ou ‘Pink Panther’, aux teintes assez proches. Placez-le aux côtés d’un Bouleau de l’Himalaya à l’écorce blanc pur et de Cornouillers à bois décoratifs dont les coloris très vifs sont autant de gerbes anti-déprime, même sous le ciel le plus gris : Cornus sanguinea ‘Midwinter Fire’ pour des rameaux orange vif presque fluo, Cornus sericea ‘Flaviramea’ pour un jaune lumineux et Cornus alba ‘Bâton Rouge’ pour un rouge intense. Complétez avec quelques persistants à feuillage décoratif, à l’instar d’un Nandina domestica ‘Fire Power’ au port en boule assez régulière et au feuillage rouge vif sous l’effet du froid, d’un Pittosporum tenuifolium ‘Tom Thumb’ aux teintes noir violacé (à réserver aux climats doux) et d’un Ligustrum ovalifolium ‘Lemon and Lime’ au petit feuillage jaune doré qui se montre semi-persistant selon les rigueurs de l’hiver. Vous pouvez aussi opter pour des conifères nains dont le feuillage peut se décliner en différents tons de vert mais aussi en nuances de bleu, argenté, jaune ou panaché. Complétez avec quelques pieds d’Hellébores pour de généreuses floraisons et des graminées dont les chaumes aux tonalités souvent paille en cette saison s’accordent avec toutes leurs voisines (Pennisetum, Miscanthus, Panicum).

Lin de Nouvelle Zelande

Dans le sens des aiguilles d’une montre : Phormium ‘Jester’, Ligustrum ‘Lemon and Lime’, Betula utilis var. jacquemontii, Cornus sericea ‘Flaviramea’, Pittosporum tenuifolium ‘Tom Thumb’,  Nandina domestica ‘Fire Power’, un Chamaecyparis nain à feuillage doré

Mélange d’automne aux tons chauds

Persistant, le Phormium se prête à des compositions pour toutes les saisons. Les feuillages de nombreux arbres et arbustes caducs s’enflamment en automne. Vous pouvez donc choisir de suivre cette tendance avec des variétés comme Phormium ‘Flamingo’, au feuillage vert et rose ou ‘Rainbow Sunrise’ qui mélange rose, vert olive et vert bronze ou au contraire jouer sur des contrastes avec le feuillage sombre et presque noir de Phormium ‘Black Adder’ ou celui d’un Phormium pourpre bronze comme  ‘Purpureum’, dont les silhouettes se détachent alors avec force contre les parures automnales rouges, jaunes ou orangées de leurs voisines. Côté feuillages flamboyants en arrière-saison, le choix est vaste ! Parmi les sujets à petit développement, adaptés aux petits jardins de ville, citons le Fusain ailé nain, rouge-rosé et au port en dôme, nombre de Cornouillers dont les tonalités varient selon les espèces et variétés, les incontournables Érables du Japon (en sol plutôt acide) ou encore les Viornes. Si vous avez la chance de bénéficier de plus de place, retenez le Liquidambar, le Tulipier de Virginie, le Nyssa (en sol frais) ou encore de grands érables comme Acer freemanii ‘Autumn Blaze’. Quelques graminées s’imposent, tant pour leurs silhouettes que pour leurs couleurs d’arrière-saison ou leur capacité à danser élégamment dans le vent. Indispensables également, des vivaces à floraison tardive comme les Asters, Sedums, Eupatoires, Anémones du Japon ou Liriopes. Parmi les bulbeuses, laissez-vous surprendre par les Sternbergia , Colchiques et Cyclamen de Naples.

Lin de Nouvelle Zelande

Dans le sens des aiguilles d’une montre : Phormium tenax ‘Purpureum’, Phormium cookanium ‘Black Adder’, Euonymus alatus ‘Compactus’, Liquidambar styraciflua ‘Palo Alto’, Colchicum cilicium, Miscanthus ‘Little Miss’ et Asters, Anemone tomentosa ‘Serenade’

Un massif exotique pour s’évader

De par ses origines néo-zélandaises, le Phormium se prête naturellement à la composition de massifs d’inspiration exotique. Dans cette optique, associez-le par exemple à un Palmier de Chine, l’un des plus rustiques du genre. Des bambous aux cannes colorées peuvent servir de toile de fond, et vous n’avez pas à craindre d’en perdre le contrôle si vous optez pour des variétés non traçantes. Doté d’un feuillage rubané, le Beschorneria développe une longue hampe florale en fin de printemps, juste avant la floraison tout aussi originale que celle du Phormium. Prolongez la présence de couleurs grâce aux Canna. Certaines variétés sont tout aussi intéressantes pour leur feuillage que pour leur floraison. Pour intégrer de la diversité au niveau de la forme des feuilles, et si votre sol est suffisamment frais, optez pour un Tetrapanax papyrifera ‘Rex’ aux immenses feuilles palmées ou un faux-aralia (le feuillage lumineux de Fatsia japonica ‘Spider’s Web’ est largement éclaboussé de crème). Évoquant les contrées lointaines, les Hedychium sont des «gingembres sauvages» à la très belle floraison estivale à automnale en grappes parfumées aux teintes chaudes. Pour habiller le pied de ces plantes structurantes, installez des Heuchères qui offrent une palette de couleurs incroyable, des Hakonechloa au port souple (en sol restant frais) ou encore des Ophiopogon dont certaines variétés, comme Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’ forment lentement un tapis de feuilles d’un noir intense.

Lin de Nouvelle Zelande

Dans le sens des aiguilles d’une montre : Phormium, Trachycarpus fortunei, Tetrapanax papyrifera Rex, Hakonechloa macra ‘Sunflare’, Ophiopogon planiscapus ‘Nigrescens’, Hedychium coccineum Tara, Fatsia japonica ‘Spider’s Web’

Dans un jardin côtier aux airs de vacances

Les jardins de bord de mer sous soumis au vent et aux embruns, des conditions parfois difficiles pour les plantes mais très bien supportées par les Phormium, d’autant plus que ces derniers apprécient la douceur et la bonne hygrométrie qui sont en général également de la partie dans ces régions. Imaginez un groupe de trois Lins de Nouvelle-Zélande installés en triangle, et que vous aurez sélectionnés pour leurs teintes remarquables : Phormium ‘Sundowner’ pour ses feuilles vert bronze marginées de rose saumoné, ‘Alison Blackman’ d’un joli vert olive parcouru de bandes crème et rosées et ‘Apricot Queen’ avec son vert dominant strié de bronze, rouge et abricot. A l’arrière-plan, formez un écrin à l’aide d’un Palmier (Trachycarpus fortunei ou Phoenix canariensis par exemple), d’un Bananier, d’une Cordyline et d’un grand Callistemon à la curieuse floraison en goupillons colorés. Au milieu de vos Lins de Nouvelle-Zélande, intercalez quelques pieds d’Agapanthes, de Crocosmias, de Kniphofia et de Canna, mêlés à des graminées comme par exemple les Cheveux d’Ange, le Roseau des Sables et les Pennisetum. Au premier-plan, asseyez votre composition contre une bordure où peuvent se mélanger le feuillage rouge sang des Imperata cylindrica ‘Red Baron’, celui bronze et très fin d’un Carex bronze, la floraison bleue à violacée des Calaminthes et quelques touffes d’Erigeron toujours en fleurs.

Lin de Nouvelle Zelande

Dans le sens des aiguilles d’une montre : Phormium ‘Alison Blackman’, Pennisetum ‘Red Bunny Tails’, Phormium ‘Sundowner’, Imperata cylindrica ‘Red Baron’, Crocosmia ‘Lucifer’, Callistemon laevis, Agapanthe ‘Megan’s Mauve’

Pour aller plus loin...

→ Découvrez notre large gamme de Phormium dans notre pépinière en ligne !

Tout savoir sur le Phormium : le planter, le cultiver, l’entretenir.

Choisir un Phormium selon sa région, tous nos conseils.

Commentaires

Phormium lin de nouvelle zelande
Nous ne livrons que les articles des catégories graines et bulbes dans votre pays. Si vous ajoutez d'autres articles à votre panier, ceux-ci ne pourront pas être expédiés.