Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Robinier, Faux acacia : planter, tailler et entretenir

Le Robinier ou Faux-acacia en quelques mots

  • Petits arbres moyens de faible ombrage, les robiniers sont décoratifs, très faciles à cultiver
  • De croissance rapide, ils forment d’excellents sujets isolés aux contours doux dotés d’une spectaculaire floraison en grappes blanches ou roses, odorantes et très mellifères en mai-juin
  • Très variés, ils se déclinent en de nombreux cultivars, ils adoptent parfois un feuillage doré chez ‘Frisia’, portent des branches tortueuses avec ‘Twisty Baby’ ou bien se dotent d’un port en forme de boule chez ‘Umbraculifera’
  • Avec son excellente résistance aux conditions difficiles (pollution, sol pauvre, climat chaud), sa production rapide de bois imputrescible, le robinier constitue une solution rapide de reboisement

Le mot de notre experte

Le robinier, appelé aussi robinier faux-acacia, est aussi parfois nommé à tort acacia, arbre avec lequel il ne doit pas être confondu (le nom botanique Acacia désigne le Mimosa). Cet arbre d’origine nord-américaine, introduit en Europe vers 1600 est très planté dans le domaine forestier partout en Europe à partir du XIXe siècle, pour sa croissance extrêmement rapide même sur sol médiocre et pour son bois dur imputrescible. Il est apprécié au jardin d’ornement pour sa floraison remarquable vers la fin du XVIIe siècle puis dédaigné pour enfin retrouver sa place un siècle plus tard grâce notamment à l’arrivée de cultivars et de nouvelles espèces. Le Robinier ‘Casque Rouge’ offre des grappes rose vif tandis que le faux-acacia boule est un excellent petit arbre d’ombrage à l’effet structurant. La variété ‘Frisia’ connaît beaucoup de succès pour l’illumination d’une scène avec son incroyable feuillage jaune chartreuse qui fait sensation au printemps, évoluant vers du jaune d’or à l’automne.

On aime aussi ce petit arbre naturalisé dans beaucoup d’endroits dans le monde pour la saveur et le parfum de ses grappes de fleurs avec lesquelles on confectionne de délicieux beignets ou du sirop.

On peut reprocher au robinier le caractère épineux de ses rameaux et sa fâcheuse tendance à drageonner mais les cultivars destinés au jardin se sont affranchis de ces inconvénients. Ils forment donc un arbre moyen de taille comprise entre 2,50 à 8 m de haut selon les cultivars, au feuillage composé léger vert clair ou jaune doré qui convient aussi bien en alignement, en bosquet qu’au sein d’un massif voire en bac. Vous pouvez également le placer sur un fond d’arbustes persistants ou de conifères.

robinier

Belles inflorescences du Robinia pseudoacacia ou Robinier faux-acacia.

Description et botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Robinia sp.

Famille : Fabaceae

Nom commun : Robinier faux-acacia, acacia boule, acacia rose, acacia tortueux

Floraison : mai-juin

Hauteur : entre 4 et 25 m

Exposition : soleil

Sol : tous sols même pauvres, humides ou secs selon l'espèce

Rusticité : Excellente (-23°C)

Le genre Robinia ou robinier faux-acacia, comprend 8 espèces ligneuses caduques toutes natives des Etats-Unis et Mexique, caractérisées par une croissance rapide (13 m au bout de 20 ans chez R. pseudoacacia) et une très bonne tolérance à la pollution. La plupart d’entre elles ne dépassent pas 1,80 m en tous sens alors que l’espèce la plus communément plantée, Robinia pseudoacacia  est susceptible d’atteindre 25 m de hauteur avec un tronc de 60 cm de diamètre. Elles se multiplient souvent par rejets et par semis ce qui augmente leur faculté d’extension. Les robiniers appartiennent à la famille des Fabacées ou Légumineuses ce qui leur permet de coloniser des sols pauvres grâce à la capacité d’une bactérie, le Rhizobium, en symbiose dans les nodosités des racines de l’arbre, à capter l’azote de l’air pour le transformer en nitrates. L’arbre est d’ailleurs souvent planté pour lutter contre l’érosion des sols. Le robinier faux-acacia vit environ 300 ans.

Chez le faux-acacia, le tronc est assez irrégulier, la cime arrondie prenant un port en parasol avec l’âge. Les  rameaux anguleux sont grêles, assez cassants et demeurent assez courts. Chez l’hybride Casque Rouge issu du croisement entre R. pseudoacacia et hispida, du sud-est des Etats-Unis, la ramure est cependant moins sensible au vent. Les bourgeons sont à peine visibles, uniquement latéraux et enfoncés dans l’écorce, en petits groupes et couverts d’écailles imbriquées. La cicatrice foliaire, apparente après la chute du feuillage, est formée de trois lobes ou d’un triangle bien visible. Les épines positionnées à l’aisselle des feuilles persistent durant des années et sont d’autant plus grandes que l’arbre est jeune ou que la pousse est vigoureuse. L’écorce lisse et brune, à lenticelles chez les jeunes arbres devient épaisse, profondément cannelée et sombre en vieillissant. 

Les feuilles pennées du robinier sont composées de folioles ovales vert mat clair qui peuvent être confondues avec celles du Sophora. Ces dernières, de consistance molle, d’une teinte vert clair, glauque au revers sont toutefois bien pointues à leur extrémité. Les feuilles du robinier portent généralement à la base du pétiole des stipules épineuses sur la tige. Ce caractère épineux est absent chez la plupart des cultivars et rare sur les sujets âgés. Chez Robinia pseudoacacia, les feuilles de 20 à 30 cm de long portent 7 à 21 folioles que les enfants s’amusent à effeuiller en passant la main dedans pour provoquer une « pluie de feuilles ». Le Robinia pseudoacacia Twisty Baby a ses folioles qui frisottent joliment.

robinier, acacia

Robinia pseudoacacia – illustration botanique.

Le limbe devient jaune beurre à l’automne mais il arrive que les feuilles tombent avant de jaunir comme chez beaucoup d’arbres fixateurs d’azote.

Les fleurs de pois qui composent la grappe d’environ 14 cm de long, sont blanches et odorantes chez le Robinier faux-acacia, rose mât chez R. hispida, rose vif chez Casque Rouge, blanches lavées de rose chez la variété naine Robinia x slavinii ‘Hillieri’. Les grappes de R. viscosa sont assez atypiques par leur coloris rose clair nuancé de jaune pâle qui tranche joliment avec les rameaux presque noirs de l’arbre.

Les inflorescences naissent à l’aisselle des feuilles, vers l’extrémité des pousses et s’épanouissent en juin, environ un mois après la feuillaison chez le faux-acacia. La floraison de R. hispida remonte souvent en août-septembre. ‘Umbraculifera’ et ‘Twisty Baby’ne fleurissent pas ou peu. Les fleurs étant très nectarifères, la pollinisation se fait par les insectes et donne lieu à un miel très apprécié.

Le fruit est une gousse plate de 7 à 10 cm brun foncé rougeâtre contenant des graines dures, enveloppées d’un tégument imperméable, de 3 à 5 mm. Les graines restent viables de nombreuses années en conditions fraîches et sèches. La production de gousses varie selon les années, et n’est abondante que tous les 2 ou 3 ans. Les gousses sont par groupe de 2 à 4 et mûrissent en été. Les graines sont consommées par les oiseaux et les petits mammifères.

Le bois imputrescible, teinté d’orange explique l’engouement pour le robinier faux-acacia, en tant qu’arbre forestier. Il sert surtout à former des piquets pour la vigne ou même pour aller dans l’eau (parcs à huîtres…), des manches d’outils. Il s’emploie de plus en plus pour la fabrication de mobiliers de jardin, en remplacement des bois exotiques ce qui est une bonne chose pour lutter contre la déforestation. Le bois constitue un très bon combustible. On extrait une teinture jaune de son bois trituré. Les feuilles, aux vertus antispasmodiques, servent parfois de fourrage durant les années sèches sachant que les rameaux et l’écorce (émétique et purgative) sont toxiques pour le bétail et les chevaux. Le principe actif contenu dans l’écorce est la robine, une lectine hémagglutinante et mitogène, dans les feuilles et graines, la robinine. Le parfum des fleurs sert à la création d’eau de toilette ou bien de vin aromatisé. Elles ont des propriétés calmantes, astringentes et toniques.

robinier faux-acacia

Robinia pseudoacacia : grappes de fleurs (Andreas Rockstein), gousses de graines (Andreas Rockstein), feuilles (Virginie Douce), épines (Rudolf Schäfer).

Attention au caractère invasif du Robinier faux-acacia. Ses épines très rudes conduisent à former des fourrés denses et impénétrables.

Les principales variétés de Robinier

Les robiniers à floraison rose

Robinia pseudoacacia Casque Rouge - Robinier faux acacia

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 800 cm

Très bel arbre caduc à feuillage léger vert clair de nombreuses grappes retombantes rose pourpré foncé agréablement odorantes. Son feuillage d'automne, jaune d'or, ajoute encore à son charme. De culture facile en toutes régions, il est rustique et tolère tout type de sol, même pauvre et sec.

Robinia hispida Rosea - Acacia rose.

Période de floraison Mai à Juin, Août à Sept.

Hauteur à maturité 275 cm

Ce petit arbre caduc de 3 m, natif des sous-bois secs du Sud-Est des Etats-Unis, ressemble au robinier faux-acacia, par son feuillage léger et découpé, mais aussi par ses grappes de fleurs rose foncé. Ses rameaux très velus portent des fleurs au printemps, puis à nouveau en fin d'été. Naturellement résistant à la sécheresse estivale, il demande une exposition très ensoleillée et un sol bien drainé même pauvre.

les petites variétés, à port original

Robinia pseudoacacia Umbraculifera - Acacia boule.


Hauteur à maturité 550 cm

Très planté le long des rues dans les années 1960-1970, ce petit arbre greffé sur tige offre une couronne naturellement globuleuse et dense qui ne fleurit pas. Son feuillage vert sombre paraît tardivement au printemps et jaunit à l’automne avant sa chute également tardive. Rustique et très peu exigeant, il tolère tout sol non gorgé d'eau, même calcaire et sec en été.

Robinia pseudoacacia Twisty Baby - Acacia nain tortueux.

Période de floraison Mai

Hauteur à maturité 400 cm

Ce faux acacia nain possède une silhouette pittoresque avec son tronc noueux surmonté d’une ramure fine et torsadée, bien adapté aux petits jardins et à la culture en bac. Son feuillage composé vert tendre est également tortillé et vire au jaune en automne. Cette variété fleurissant rarement se plaît au soleil, à l'abri des vents violents, en tout sol assez profond, drainant et pas trop lourd, même sec en été.

Les variétés à feuillage très décoratif

Robinia pseudoacacia Frisia - Robinier doré

Période de floraison Mai à Juin

Hauteur à maturité 800 cm

Très bel arbre caduc au port aéré qui déploie un feuillage léger d’une intense luminosité dorée au printemps. Il porte comme le type des grappes retombantes blanches, très odorantes et mellifères. Sa culture ne pose aucune difficulté.

Plantation du faux acacia

Où planter le Robinier ?

Le faux-acacia pousse en toutes régions françaises en dessous de 700 m d’altitude.  Cet arbre est bien rustique, tolérant des froids de l’ordre de -23°C. Il se plaît au soleil, à l’abri des vents violents et des embruns car ses branches sont cassantes et le vent peut abîmer sa floraison. Le robinier pseudo-acacia préfère les sols meubles, frais comme le long des rives à modérément secs, légèrement acides à alcalins. Il craint les sols très calcaires et les terres argileuses trop compactées qui asphyxient les racines en saison humide mais se contente de sols sableux ou gravillonneux, secs et pauvres.

Toutes les espèces tolèrent la pollution urbaine ce qui en fait d’excellents arbres d’alignement,  adaptés aux jardins de dimension modeste  avec des arbres ne dépassant pas 8 m sur 4 de large, ou pour une culture en bac avec les formes naines.

Quand planter ?

Plantez les Robinier de préférence à l’automne pour assurer un enracinement profond avant d’affronter la sécheresse estivale.

Comment planter ?

Prévoyez une distance suffisante selon l’espèce de robinier. Le robinier boule culmine jusqu’à 5,50 m et sa couronne s’étend jusqu’à 4 m. Il vieillit assez mal à la suite de tailles sévères et répétées. Le Faux acacia ‘Frisia’ atteindra en moyenne 8 m de hauteur pour 4-5 m d’envergure et possède une très bonne longévité. ‘Twisty Baby’, doté d’une croissance de plus de 50 cm par an, possède une végétation entièrement tortueuse et mesure jusqu’à 4 m de hauteur pour 3 m d’envergure.

  1. Plongez la motte dans un seau d’eau pour bien l’humecter.
  2. Creusez un trou de plantation, de 50 cm en tous sens.
  3. Ajoutez une couche drainante de 10 cm (gravier, sable…) si votre sol est argileux.
  4. Installez la plante dans le trou de plantation.
  5. Replacez la terre et tassez légèrement.
  6. Arrosez.
  7. Étalez une couche de paillage au pied afin de maintenir une bonne fraîcheur autour des racines. Cela limitera aussi la pousse des mauvaises herbes.

La reprise est facile et rapide et ne demande que le contrôle de l’arrosage au cours des 2 premières années qui suivent la plantation.

Acacia rose

Inflorescences roses du Robinia hispida ‘Rosea’.

Entretien et taille du robinier

Arrosez régulièrement les deux premières années, en particulier lors des périodes chaudes et sèches. Cet arbuste ne demande pas d’autre entretien

La taille n’est ni utile ni recommandée car le bois cicatrice assez mal et les branches ne s’allongent pas beaucoup. Taillez simplement le bois mort ou faible, en été (d’août à octobre) afin d’éviter l’écoulement de la sève.  Hormis chez les variétés boule ou tortueuses, ôtez les branches qui se croisent à l’intérieur de la ramure afin de maintenir un port aéré.

Attention aux campagnols qui aiment beaucoup les écorces et attaquent la base des végétaux. Protégez le tronc des jeunes plants avec un filet de protection si nécessaire.

Multiplication

Le Robinier se multiplie facilement par semis ou par division de drageon chez les espèces sauvages et notamment chez Robinia pseudoacacia classé comme plante invasive dans certaines régions. Les cultivars peuvent se bouturer ou se greffer. Le cultivar Robinia pseudoacacia ‘Umbraculifera’  est par exemple greffé à 2 m du sol sur l’espèce type de façon à obtenir un tronc. Le semis est possible mais ne donne pas des sujets identiques au pied-mère sachant que la floraison n’intervient qu’au bout de 10 ans quand la variété est en capacité de fleurir.

Bouturage

Préparez un pot profond en le remplissant de terreau mélangé à du sable ou réalisez vos boutures en pleine terre si elle est légère, après l’avoir aérée avec la fourche-bêche, puis humidifiée.

  1. Prélevez un rameau lignifié de 10 cm de longueur sur une pousse de l’année encore verte mais durcie à la base.
  2. Supprimez les feuilles situées près de la base de la bouture, et coupez les autres pour réduire la surface foliaire..
  3. Piquez les boutures sur les 2/3 de leur hauteur en évitant qu’elles ne se touchent.
  4. Tassez délicatement tout autour afin d’éliminer les poches d’air et d’assurer un bon contact entre le terreau et la bouture.
  5. Placez-les à l’étouffée à l’ombre, en posant, par exemple, une bouteille en plastique transparent recoupée, par-dessus.
  6. Vers la fin septembre, ôtez la bouteille et placez la culture sous châssis jusqu’au printemps.
  7. Séparez les boutures racinées au printemps pour les planter en pots individuels jusqu’à l’automne suivant.

Semis

Semez après scarification des graines avec du papier à poncer en automne ou au printemps.

Robinier faux-acacia, semis

Graines et semis du Robinia pseudoacacia.

Utilisations et association

En dehors des utilisations pratiques sur des terrains médiocres ou pollués en vue de leur réhabilitation comme des talus, des anciennes décharges ou mines, les robiniers peuvent occuper une place de choix au jardin avec les cultivars choisis pour des qualités bien particulières. Cependant évitez de les planter à proximité de réserves naturelles.

Associer robinier faux-acacia

Un exemple d’utilisation : l’Acacia pseudoacacia ‘Frisia’ apporte beaucoup de lumière parmi les roses. Accompagnez les roses de népétas, de géraniums vivaces, de molènes, de pavots, de stachys… pour un esprit champêtre.

Le Robinier selon la variété convient aussi bien aux petits qu’aux grands jardins. Il trouve naturellement sa place en haie fleurie ou défensive, ou bien en spécimen isolé, à l’image du cultivar ‘Tortuosa’ qui arbore une silhouette joliment tortueuse. Doté d’un feuillage léger joliment découpé en folioles, le Robinier constitue un excellent arbre d’ombrage : il filtre le soleil en été et restitue la lumière en hiver. On le retrouve ainsi comme arbre d’ornement le long des avenues.

Vous pouvez le placer sur un fond d’arbustes persistants ou de conifères (cyprès, thuyas, If, genévriers) ou l’intégrer dans un bosquet fleuri et en terre médiocre, à d’autres arbres ou arbustes peu exigeants et très ornementaux comme le Sophora davidii, le chêne rouge (Quercus robur Purpurascens), le noisetier pourpre mais aussi à d’autres Fabacées de moindre vigueur comme le Laburnum cytisus, l’Indigofera gerardiana, le Colutea arborescens, la coronille … Pensez à planter ces espèces au même moment de façon à ce que le robinier reste dominant et ne soit pas gêné par leur ombrage.

Les formes naines comme ‘Twist Baby’ peuvent accompagner dans un massif des arbustes comme l’oranger du Mexique, le Physocarpe, le Weigelia ou des vivaces à fleurs ou à feuillage coloré (Phlox, Asters, Heuchère, Phormium, graminées…).

Le saviez-vous ?

L’espèce sauvage d’acacia, appréciée pour sa facilité de culture, la qualité de son bois  et sa croissance très rapide, est cependant déconseillée dans un jardin ou pour une plantation en masse près d’un champ cultivé (en agroforesterie notamment) ou d’une prairie en raison de sa tendance forte à drageonner et de sa relative toxicité. Une plantation en bord de rivière ou en bosquet peut s’envisager. Les rejets qui peuvent surgir à plus de 40 m de l’arbre forment de grosses épines et exigent une contrôle régulier afin de les éliminer.  L’abattage d’un sujet adulte provoque souvent l’apparition de nombreux rejets. Préférez le Sophora du Japon pour son effet fixateur d’azote atmosphérique. L’espèce est considérée comme invasive en Europe et au Japon ce qui n’empêche pas de continuer à le planter ! Il entre ainsi en concurrence avec la flore locale, modifie les qualités du sol en y incorporant de l’azote et constitue des fourrés denses parfois impénétrables.

Il existe un spécimen  de Robinier faux-acacia âgé de 400 ans en plein cœur de Paris – au square Viviani – qui est considéré comme le plus vieil arbre de la cité. Il fut planté en 1601 par Jean Robin, arboriste et apothicaire du Roi qui aurait reçu des graines du pépiniériste anglais John Tradescant l’Ancien, à l’origine de son introduction en France.

L’arche d’Alliance aurait été faîte de bois d’acacia recouvert d’or et la couronne du Christ de ses rameaux tressés. Chez les francs-maçons,  l’acacia symbolise l’amour de Dieu, associé à la légende du bâtisseur de Jérusalem.

Le mot Acacia a pour origine le mot grec akakia qui signifie «innocence, simplicité» et désignait initialement le fruit du robinier. En argot du XIXe siècle, il prit le sens de « manœuvre halant les bateaux» dans le port du Havre et apparut dans l’expression «faire ses acacias», c’est-à-dire «se promener par chic», de préférence le long de la Porte-Maillot jusqu’à la Concorde. Le nom Robinia fait honneur au jardinier du Roi Henri IV, Jean Robin qui le planta pour la première fois en France.

Pour aller plus loin

Découvrez notre large gamme de Robinias pseudo-acacia.

Articles connexes

1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)

Une réflexion au sujet de « Robinier, Faux acacia : planter, tailler et entretenir »

  • Da silva

    Bonjour ,je mets rarement de commentaire sur les sites en général mais je voulais vous remerciez pour ce document sur le robinier ,ça m’a beaucoup servi dans mon future choix ,
    Merci

    Répondre
Laisser un commentaire