Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Géraniums vivaces : Planter, cultiver et entretenir

Les géraniums vivaces en quelques mots

  • Les géraniums nous séduisent par leur généreuse floraison, qui dure parfois pendant plus de 6 mois !
  • Leurs fleurs offrent une large gamme de couleurs aux teintes douces : rose, bleu, blanc ou mauve.
  • Ils possèdent un superbe feuillage parfois persistant
  • Ce sont d’excellents couvre-sols, dont le feuillage dense empêche les mauvaises herbes de pousser
  • Suivant les variétés, ils s’adaptent à une culture en pot, en rocaille ou en couvre-sol au pied des arbres et arbustes
  • Faciles à cultiver, ce sont des plantes robustes et peu sensibles aux maladies

Le mot de notre Experte

Les géraniums vivaces offrent une très longue floraison, qui peut durer plus de six mois suivant les variétés ! Ils portent des fleurs délicates et un feuillage décoratif, parfois persistant. Ils forment de belles touffes ou d’épais tapis de feuilles. On les confond souvent avec les pélargoniums, qui portent le même nom commun, et dont la floraison vive colore les rebords de fenêtre. On peut le regretter, car les vrais géraniums offrent l’avantage de s’adapter à une culture en pleine terre, sont tout à fait rustiques et peu exigeants ! Ils ont un aspect bien plus naturel que les pélargoniums.

Les géraniums sont des plantes vigoureuses et plutôt faciles à cultiver. Ils sont peu sensibles aux maladies et empêchent les mauvaises herbes de pousser… Ce sont des vivaces parfaites pour obtenir un jardin fleuri avec un minimum d’entretien ! De plus, on peut trouver une variété pour chaque situation : pour le plein soleil ou l’ombre, les sols secs ou humides… Et même pour l’ombre sèche ! Certains géraniums se plairont sur une rocaille en plein soleil, tandis que d’autres seront parfaits en sous-bois sur sol frais. Ils s’intègrent bien aux massifs, forment de bons couvre-sols au pied des arbres ou arbustes, mais peuvent aussi pousser en jardinière et fleurir ainsi les balcons et rebords de fenêtre.

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Geranium sp.

Famille : Geraniaceae

Noms communs : Géranium, Bec-de-grue

Floraison : de mai à septembre

Hauteur : souvent 20 à 60 cm... et jusqu'à 1,50 m pour Geranium maderense !

Exposition : soleil ou mi-ombre

Sol : riche, frais mais drainant, sans excès d'humidité

Rusticité : - 20 °C pour la plupart des variétés

Les géraniums comptent près de 400 espèces et plus d’un millier de variétés horticoles ! Ce sont des plantes généralement vivaces, parfois annuelles ou bisannuelles. Leur feuillage est souvent caduc, mais peut aussi être persistant ou semi-persistant. Ils sont plutôt rustiques et vigoureux.

Présents sur presque tous les continents, les géraniums ont une large répartition au niveau mondial. On trouve de très nombreuses espèces dans les zones de montagne des régions tempérées, et dans l’est de la région méditerranéenne (Balkans, etc.). On les rencontre facilement dans la nature en France. C’est ce qui explique leur bonne rusticité. Ainsi, sauf exception avec le géranium de Madère, ils sont adaptés au climat français ! Le plus commun à l’état spontané en France est sans doute le géranium Herbe-à-Robert (Geranium robertianum), vous le trouverez en bordure de chemin ou de bois, ou sur de vieux murs en pierre. À la différence des géraniums cultivés dans les jardins, il a un cycle de vie annuel ou bisannuel.

Les géraniums sont très souvent confondus avec les pélargoniums, que l’on trouve en jardinière sur les rebords de fenêtres. Ces derniers sont improprement appelés « géraniums ». Cependant, les pélargoniums ont des fleurs irrégulières (les pétales supérieurs et inférieurs n’ont pas la même forme), ils sont bien moins rustiques, et leurs feuilles et tiges sont beaucoup plus épaisses. Ils proviennent en majorité d’Afrique du Sud, alors que les géraniums vivaces sont présents dans les zones tempérées !

Les géraniums offrent une belle gamme de couleurs ! De haut en bas : Geranium ‘Patricia’, Geranium ‘Salomé’, Geranium ‘Rozanne’ et Geranium cinereum ‘Jolly Jewel Salmon’

Le géranium appartient, avec les pélargoniums et les érodiums, à la famille des Géraniacées, à laquelle il a donné son nom, et qui compte près de 800 espèces. Etymologiquement, géranium vient du grec geranos, qui signifie grue, car ses fruits ont la forme du bec de la grue. C’est aussi ce qui vaut à cette plante son nom commun, Bec-de-grue. Il est amusant de constater que les noms des Erodium et Pelargonium font, eux, respectivement référence aux becs de hérons et cigognes !

Les géraniums forment des touffes plus ou moins compactes ou des tapis de feuilles, ce qui en fait de bons couvre-sols. Ils poussent parfois en touffes dressées, comme Geranium psilostemon. Leur hauteur est très variable : de nombreuses variétés mesurent 20 à 30 cm de haut, parfois jusqu’à 60 cm… et même, jusqu’à 1,50 m pour le géranium de Madère (mais c’est une exception !)

Les fleurs des géraniums sont le plus souvent simples, à cinq pétales. Elles mesurent 2 à 6 cm de diamètre. C’est une floraison plutôt classique, mais délicate en même temps. Les pétales sont assez larges, et parfois échancrés à leur sommet. Les fleurs peuvent être doubles, comme celles de Geranium himalayense ‘Plenum’, ce qui leur donne un aspect bien plus sophistiqué. Selon la finesse des pétales, elles peuvent prendre une forme étoilée, comme le Géranium ‘Catherine Deneuve’.

Les fleurs prennent de belles nuances de rose, mauve, bleu ou blanc. Elles peuvent aussi être sombres, violet pourpre, comme chez Geranium phaeum. Elles sont parfois bicolores : le centre est alors d’une couleur légèrement différente, soit plus sombre (voire même noire, chez Geranium psilostemon), soit plus claire, ce qui crée un joli contraste. Elles portent souvent des veines plus sombres partant du centre. Les fleurs de Geranium versicolor sont surprenantes par leurs veines très marquées qui se détachent sur des pétales blancs, créant un aspect de dentelle !

 

Geranium pratense : planche botanique

Les géraniums peuvent fleurir du printemps à l’automne, suivant les variétés. Ils offrent parfois une première floraison à la fin du printemps, puis une seconde en fin d’été. Cette remontée de floraison est favorisée par une taille estivale. Certains, comme le géranium ‘Patricia’, peuvent fleurir pendant plus de six mois !

Les géraniums portent un feuillage décoratif, souvent assez découpé. Les feuilles ont une forme palmée, avec des segments arrondis ou plus aigus et fins. Celles de Geranium renardii sont très arrondies et peu découpées, tandis que celles de Geranium sanguineum sont profondément divisées. Elles peuvent être aromatiques, comme chez Geranium macrorrhizum, et dégagent alors une odeur citronnée lorsqu’on les froisse. Elles sont parfois velues et poisseuses, comme chez Geranium macrorrhizum.

Bien qu’il soit vert chez la plupart des variétés, le feuillage peut aussi prendre une teinte pourpre très sombre, comme chez Geranium pratense ‘Purple Ghost’. Les feuilles prennent parfois de superbes couleurs à l’automne, rouge, orange ou bronze. C’est le cas de Geranium macrorrhizum, Geranium wlassovianum et Geranium sanguineum.

La diversité du feuillage des géraniums ! De gauche à droite : Geranium maculatum, Geranium renardii, Geranium ‘Bob’s Blunder’ et Geranium nodosum (photo Benjamin Zwittnig)

La plupart des variétés sont caduques, mais il existe aussi des géraniums persistants. C’est le cas de Geranium x cantabrigiense ou Geranium cinereum. D’autres conservent leur feuillage uniquement sous un climat doux, et perdent leurs feuilles en cas d’hiver trop rigoureux.

Les fruits du Geranium rotundifolium (photo Pancrat)

Les fruits du géranium, très fins et allongés, ont la forme d’un bec de grue. Ils sont surprenants car à maturité, un système de tension leur permet d’éjecter subitement, à quelques dizaines de centimètres, les cinq graines qu’ils portent !

Certaines variétés ont des rhizomes qui leur permettent de s’étendre. Le Geranium macrorrhizum doit d’ailleurs son nom à ses rhizomes très épais. D’autres possèdent une seule souche centrale, qui reste à sa place et ne drageonne pas (seules les tiges s’étendent pour couvrir le sol). Certains géraniums forment des tubercules, ce qui vaut son nom au géranium tubéreux (Geranium tuberosum). Ils ont la particularité de fleurir au printemps et d’entrer en dormance en été.

Les espèces et variétés

Les variétés les plus populaires

Géranium vivace Dragon Heart

Fleurit en Juin à Oct.

Hauteur à maturité: 60 cm

Très florifère, ce géranium porte de grandes fleurs magenta, contrastées par le noir au centre, qui atteignent jusqu’à 6 cm de diamètre. Il est remarquable pour sa longue floraison, du printemps à l’automne, et ses couleurs d’une rare intensité. C’est un bon couvre-sol, mais il s’adapte aussi à une culture en pot.

Géranium vivace Rozanne

Fleurit en Juin à Oct.

Hauteur à maturité: 30 cm

Parmi les meilleurs géraniums vivaces, cette variété offre une superbe floraison qui dure près de six mois ! Elle porte de la fin du printemps jusqu’aux gelées de belles fleurs bleues. Vigoureuse et facile à cultiver, elle supporte la sécheresse, le soleil et la mi-ombre. C’est aussi un bon couvre-sol !

Géranium vivace Orion

Fleurit en Juin à Juil., Sept. à Nov.

Hauteur à maturité: 60 cm

Cette variété possède de belles fleurs bleu-violet. Il s’étale rapidement et constitue un très bon couvre-sol. N’hésitez pas à le cultiver en pot : ses tiges très longues retomberont en cascade sur l’extérieur de celui-ci ! Il a besoin d’être taillé en été pour offrir une seconde floraison à l’automne.

Géranium vivace Patricia

Fleurit en Juin à Nov.

Hauteur à maturité: 50 cm

Il s'agit d'un géranium aux superbes fleurs rose vif, contrastées de noir au centre. Ses feuilles sont profondément découpées et se teignent de rouge à l’automne. Il offre une très longue floraison, du printemps à l'automne. Il apprécie les sols frais, mais peut résister à la sécheresse. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Geranium vivace Johnson's blue

Fleurit en Mai à Août

Hauteur à maturité: 50 cm

Ce géranium porte de délicates fleurs bleu ciel, plus claires au centre. Elles sont assez grandes et mesurent 5 cm de diamètre. Son feuillage est profondément découpé. Assez compact, il s’étale facilement pour former de larges tapis de feuilles. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

 

Nos variétés préférées

Géranium vivace magnificum

Fleurit en Juin à Juil.

Hauteur à maturité: 60 cm

Ce géranium offre une généreuse floraison bleu - violet, délicatement veinée de pourpre. Facile à cultiver, il supporte les terrains lourds ou pauvres ! Ses feuilles prennent de superbes teintes rouge orangé à l’automne. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Géranium vivace nodosum Clos du Coudray

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 50 cm

Très florifère, ce remarquable géranium offre du printemps à l’automne une délicate floraison mauve. Ses pétales offrent un beau contraste entre des veines plus foncées, et une bordure plus pâle, rose tendre. Adapté aux situations ombragées, il se plaira en sous-bois accompagné de fougères, etc. !

Géranium vivace macrorrhizum Spessart

Fleurit en Mai à Juin

Hauteur à maturité: 30 cm

Il s’agit d’une variété vigoureuse à fleurs blanches délicatement nuancées de rose pâle. Elle porte des feuilles aromatiques et persistantes, qui prennent une teinte rouge orangé à l’automne. C’est un bon couvre-sol pour les situations ombragées. Il peut même se naturaliser !

Géranium vivace sanguineum Album

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 25 cm

Ce géranium offre une superbe floraison d’un blanc pur ! Celle-ci ressort bien sur le feuillage vert sombre, très découpé. Appréciant les expositions ensoleillées et les terrains drainants, il s’adapte bien aux rocailles. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Géranium vivace pratense Splish Splash - Géranium des prés

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 50 cm

Ce géranium très original porte des fleurs blanches qui semblent éclaboussées de taches mauves ! Il possède de grandes feuilles très découpées. Il offre une floraison estivale, mais si vous le rabattez dès la fin de celle-ci, il peut éventuellement refleurir en début d’automne.

Les autres variétés à découvrir

Géranium vivace psilostemon

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 80 cm

Ce géranium porte de superbes fleurs rose magenta au cœur noir. On l’aime pour son intensité ! Les feuilles se colorent de rouge au printemps et à l’automne. Poussant en touffe dressée, il est plus haut que la majorité des variétés. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS). Il est originaire des Balkans et d’Italie.

Géranium vivace maderense

Fleurit en Mai à Juin

Hauteur à maturité: 80 cm

Le géranium de Madère est exceptionnel par son envergure et sa généreuse floraison rose, portée par des pédoncules pourpres et velus ! Il forme un véritable tronc, le rendant bien plus haut que les autres variétés ! Il possède en outre de belles et grandes feuilles découpées. Son seul défaut est d’être peu rustique... À moins que vous n'habitiez en région méditerranéenne, vous devrez le cultiver en pot et le rentrer pour l’hiver.

Géranium vivace versicolor

Fleurit en Mai à Juin

Hauteur à maturité: 30 cm

Un géranium peu commun qui porte, de la fin du printemps jusqu’en automne, de remarquables fleurs blanches, nuancées par de fines veines violet pourpre, qui lui donnent un aspect de dentelle ! Son port compact et étalé en fait un bon couvre-sol. Il est semi-persistant.

Geranium vivace Catherine Deneuve

Fleurit en Mai à Août

Hauteur à maturité: 50 cm

Il s’agit d’un géranium vigoureux qui porte des fleurs étoilées, rose magenta avec des veines noires. Ses pétales très fins lui donnent un aspect différent des autres géraniums. De plus, il est persistant ! Utilisez-le comme couvre-sol.

Géranium vivace Ann Folkard

Fleurit en Juin à Oct.

Hauteur à maturité: 40 cm

Ce géranium possède des feuilles très lumineuses, vert clair tirant sur le jaune, devenant plus sombres au cours de la saison. Il offre de superbes fleurs magenta au cœur noir. Ses longues tiges lui permettent de former un bon couvre-sol, ou de grimper sur un arbuste si vous le plantez à son pied ! Il aime les sols riches et frais et les expositions ensoleillées.

Geranium vivace cinereum Jolly Jewel Salmon

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 20 cm

Un géranium surprenant par sa couleur intense et vive, rose rouge, plus sombre au centre ! Ses fleurs sont joliment veinées de rouge sombre, presque noir. Appréciant les terrains pauvres et drainants, il est parfait pour intégrer une rocaille.

 

Le choix vous paraît compliqué ? Laissez-vous guider par notre fiche conseil : « Géraniums vivaces : comment les choisir ? »

 

 

La plantation du géranium vivace

Où planter ?

La plupart des géraniums se plaisent au soleil ou à mi-ombre. Les espèces les plus adaptées pour les terrains ombragés sont le géranium nodosum, qui supporte même l’ombre sèche, et le géranium maculatum, en sol plus humide.

Les géraniums sont des plantes assez peu exigeantes quant à la nature du sol. En règle générale, ils affectionnent les sols assez riches et humifères, plutôt légers. Le sol doit être drainant, mais rester frais en été. Évitez surtout les terrains détrempés, les géraniums n’aiment pas l’excès d’eau. Ils apprécient les sols neutres ou légèrement acides. Le géranium sanguineum semble être l’un des plus accommodants : il supporte les terrains pauvres, secs, caillouteux.

Quand planter ?

Vous pouvez planter les géraniums au printemps, après les dernières gelées, ou à l’automne.

Comment planter ?

Nous vous conseillons d’enrichir le sol avec un peu de compost. Respectez une distance d’au moins 40 cm entre chaque plant pour leur laisser la place de bien se développer. Plantez de façon plus dense les géraniums compacts, comme Geranium cinereum, que ceux qui s’étendent et prennent de l’ampleur (par exemple, les variétés ‘Rozanne’ ou ‘Ann Folkard’).

  • Placez la motte dans une bassine remplie d’eau. Cela facilitera la reprise de la plante.
  • Creusez un trou de 2 à 3 fois la taille de la motte, et apportez quelques poignées de compost ou de terreau.
  • Sortez la plante de son pot. Nous vous conseillons de défaire un peu la motte et de démêler délicatement les racines, en particulier si elles forment un chignon.
  • Positionnez le géranium
  • Replacez la terre puis tassez délicatement autour de la plante
  • Arrosez.

Continuez à arroser régulièrement dans les semaines qui suivent la plantation. Votre géranium fleurira dans l’année !

Plantation en pot :

Vous pouvez planter vos géraniums en pot ou jardinière. Certaines variétés produisent de longues tiges qui retomberont en cascade sur l’extérieur du pot ! N’hésitez pas à installer d’autres plantes à leurs côtés.

Commencez par préparer le substrat en mélangeant du terreau avec un peu de sable. Choisissez un pot assez profond. Déposez des billes d’argile au fond pour permettre le drainage. Placez le substrat puis positionnez la motte. Recouvrez de terre et tassez. Arrosez.

Le Géranium ‘Azure Rush’ en pot (copyright Blooms of Bressingham)

Pour tout savoir sur la plantation des géraniums vivaces, découvrez notre fiche conseil : « Comment planter les géraniums vivaces »

Entretien

Une fois implantés, les géraniums demandent très peu d’entretien ! Ce sont des plantes peu exigeantes, qui se débrouillent toutes seules. Leur feuillage dense a l’avantage d’empêcher les mauvaises herbes de pousser !

Les géraniums sont des plantes résistantes, ils sont rarement malades ou attaqués par des ravageurs. Cependant, ils peuvent être atteints par l’oïdium. Cette maladie cryptogamique (causée par un champignon) se caractérise par un feutrage blanc qui recouvre alors les feuilles et tiges. Elle se développe dans les endroits ombragés du jardin, par temps chaud et humide ou lorsque les végétaux sont trop densément plantés. Coupez les parties atteintes, évitez de mouiller le feuillage lorsque vous arrosez, et si besoin traitez en pulvérisant du soufre. Attention aussi aux limaces, qui ont tendance à grignoter les jeunes pousses. Déposez de la cendre autour de vos plants pour faire barrière. Les géraniums peuvent occasionnellement être attaqués par les larves d’otiorhynques et par les tenthrèdes.

Si vous les avez plantés en pot, nous vous conseillons d’arroser au moins une fois par semaine, voire un peu plus durant l’été. Laissez le substrat sécher entre deux arrosages : un excès d’humidité risque de faire pourrir les racines.

Les géraniums installés en pleine terre n’ont pas besoin d’engrais. Apportez un peu de compost en automne, autour de la touffe, surtout si votre sol est pauvre. Si vous le cultivez en pot, nous vous conseillons d’apporter un peu d’engrais liquide, toutes les deux ou trois semaines.

Comment le tailler :

En milieu ou fin d’été, une fois la floraison terminée, taillez sévèrement pour rajeunir la plante. Supprimez les tiges défleuries et le feuillage abîmé. Cela encourage le développement de nouvelles pousses vigoureuses, d’un feuillage plus décoratif et favorise une seconde floraison, tout en évitant que la plante se ressème toute seule. Tailler le géranium permet aussi de contrôler sa croissance et de le maintenir plus compact. Vous pouvez également supprimer les tiges et feuilles mortes à la sortie de l’hiver, en rabattant la plante au ras du sol.

Cependant, certains géraniums, comme le Geranium macrorrhizum, se passent très bien de taille.

 

Le géranium ‘Karen Wouters’

Multiplication

Tous les géraniums vivaces ne se multiplient pas de la même façon. Certaines techniques sont plus ou moins adaptées en fonction des variétés. Réservez le semis pour les espèces botaniques ; pour les variétés horticoles, préférez le bouturage, ou la division pour celles qui s’étendent grâce à leurs rhizomes ou stolons.

Semis

Il est possible de multiplier les géraniums en récoltant et en semant les graines, mais il vaut mieux réserver cette technique aux espèces botaniques. Pour les variétés horticoles, le résultat est assez aléatoire et il y a peu de chances pour que les fleurs soient identiques à celles de leurs parents. Certains hybrides, comme ‘Johnson’s Blue’ ou ‘Patricia’, sont même stériles.

Les géraniums (et notamment endressii, oxonianum et pratense) ont facilement tendance à se ressemer tous seuls ! Vous pouvez supprimer les fleurs fanées pour éviter les semis spontanés, ou bien choisir de les laisser se ressemer librement. Récoltez les graines en coupant les fruits lorsqu’ils sont mûrs.

Vous pouvez semer les graines à l’automne, juste après les avoir récoltées. Le taux de germination est plus important lorsqu’elles sont semées fraîches, mais il est aussi possible de les conserver pour les semer au printemps.

  • Remplissez un pot d’un terreau spécial semis, puis tassez légèrement.
  • Semez en dispersant les graines à la surface.
  • Recouvrez d’une fine couche de terreau.
  • Arrosez.
  • Placez le pot sous châssis, à l’abri du soleil direct.

Continuez à arroser régulièrement pour que le substrat reste frais. Les graines germeront au printemps. Dès que les plantules ont plusieurs feuilles, vous pouvez les rempoter, puis les installer en pleine terre une fois que leur système racinaire sera suffisamment développé. Suivant les différentes variétés, il faudra attendre un à deux ans pour que les géraniums commencent à fleurir.

Division de touffes

Le mode de multiplication dépend du comportement et de la morphologie de la plante : celles qui s’étendent en produisant des rhizomes ou stolons sont faciles à multiplier par division. Les plus compactes (par exemple Geranium cinereum) ou celles à racine pivotante sont moins adaptées à cette technique. Dans ce cas, on préfèrera le bouturage.

L’avantage de la division est qu’elle permet d’obtenir facilement de nouveaux plants. La meilleure période pour diviser les géraniums est le printemps, au mois d’avril ou de mai. Faites-le en moyenne tous les quatre ans, pour régénérer les touffes.

Commencez par déterrer la touffe. Puis divisez-la à la main ou à l’aide d’une bêche, pour obtenir plusieurs touffes avec à chaque fois suffisamment de racines. Creusez un trou de plantation et apportez-y quelques poignées de compost. Plantez-les à leur nouvel emplacement, puis arrosez.

Pour tout savoir, consultez notre fiche conseil « Géraniums vivaces : comment les diviser »

Bouturage

Vous pouvez bouturer les géraniums au printemps, vers le mois d’avril. C’est une technique intéressante pour les variétés qui ne se prêtent pas à la division, ou au semis. Le bouturage marche très bien pour Geranium macrorrhizum !

Préparez un pot en le remplissant de substrat, puis prélevez un segment de tige basale. Laissez seulement une ou deux feuilles sur la bouture, supprimez les autres et les éventuelles fleurs ou boutons floraux. Plantez la bouture, puis tassez délicatement pour assurer un bon contact entre la tige et le substrat. Arrosez. Placez le pot à un emplacement lumineux mais à l’abri du soleil direct, à une température comprise entre 20 et 25 °C, et veillez à ce que le substrat reste frais jusqu’à la reprise. Les boutures s’enracinent rapidement et les nouveaux plants peuvent fleurir dans l’année !

 

Le géranium nodosum ‘Clos du Coudray’

Association

Avec sa généreuse floraison et son feuillage décoratif, le géranium vivace trouve facilement sa place dans un mixed-border coloré, typique des jardins à l’anglaise ! Ses teintes douces y apportent un côté naturel et romantique. Il s’associe à merveille avec les rosiers, habillant délicatement leur pied souvent dégarni. Les couleurs des géraniums et rosiers s’harmonisent parfaitement ! Il limitera aussi l’entretien et la nécessité de désherber à leur pied. De la même façon, le géranium vivace est un bon couvre-sol qui apporte de la couleur au pied des arbres et arbustes.

Le rosier ‘Lady of Shalott’ avec le géranium magnificum ‘Rosemoor’ (copyright Biosphoto Friedrich Strauss)

Le géranium vivace n’a rien à envier au pélargonium, le « roi des balcons ». Installé en pot ou jardinière, il colore joliment les rebords de fenêtre et les terrasses ! Certaines variétés comme ‘Azure Rush’ ou ‘Ann Folkard’ possèdent de longues tiges qui retombent en cascade sur l’extérieur du pot.

La floraison rose, bleue ou blanche du géranium crée une ambiance romantique et délicate. Il est parfait pour accompagner les rosiers, mais aussi pour intégrer un massif aux côtés d’astrances, de sauges, de stachys ou d’alliums. Il peut également entrer dans la composition d’un jardin de cottage, à la végétation luxuriante et aux tons doux. Sa floraison assez sobre et son large feuillage y apporteront un côté très naturel !

Suivant les variétés, les géraniums sont d’excellentes plantes de sous-bois (ex. : Geranium nodosum) associées par exemple à des fougères, tandis que les variétés naines comme Geranium cinereum ou Geranium dalmaticum sont de bonnes plantes de rocaille, adaptées au soleil et à un terrain plus sec.

Une scène colorée en bordure de chemin avec Geranium ‘Johnson’s Blue’, Alchemilla mollis, Phlomis russeliana et Centranthus ruber (copyright GAP Photos Elke Borkowski)

… et de nombreuses autres idées dans notre fiche association « Associer les géraniums vivaces »

Questions fréquentes

Les feuilles de mon géranium se couvrent d’un feutrage blanc !

Votre géranium est atteint par l’oïdium, une maladie cryptogamique (causée par un champignon). Coupez les feuilles et tiges abimées et traitez en pulvérisant du souffre. La chaleur et l’humidité ambiante favorisent cette maladie : évitez les atmosphères confinées ou trop humides, et essayez de ne pas mouiller le feuillage lors des arrosages.

Dois-je apporter de l’engrais ?

En pleine terre, il n’est pas nécessaire de faire un apport d'engrais. Nous vous conseillons d’apporter un peu de compost lors de la plantation, et éventuellement d’en ajouter à l’automne autour de la touffe, surtout si votre terrain est pauvre. En pot, vous pouvez apporter de l’engrais liquide, toutes les deux ou trois semaines. Utilisez un engrais équilibré, pas trop riche en azote.

Mon géranium manque de vigueur, il s’essouffle et ne pousse pas

Taillez sévèrement la touffe après la floraison. Cela favorise l’apparition d’un nouveau feuillage et de pousses plus vigoureuses, et peut permettre une seconde floraison. Divisez aussi votre plant afin de le rajeunir. Si besoin, vous pouvez apporter un peu d’engrais.

Mon géranium dépérit au centre de la touffe

Avec le temps, certains géraniums s’étendent sur l’extérieur, mais ont tendance à se creuser au centre de la touffe. Il faut les diviser régulièrement, en moyenne tous les quatre ans. Cela permet de rajeunir la plante et de lui redonner de la vigueur.

Ressources utiles

Articles connexes

1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile ( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire