Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander

Delphiniums, pied-d'alouette : les planter, semer, entretenir

Les Delphiniums en quelques mots

  • Ils comptent parmi les plantes vivaces les plus structurantes
  • Leur floraison dure plus d’un mois
  • Leurs fleurs offrent des nuances de bleu assez rares
  • Ils ont besoin de soleil pour s’épanouir
  • Emblème des jardins anglais, des jardins flous, ils sont spectaculaires !

Le mot de notre experte

Les Delphiniums, souvent nommés pieds-d’alouette ou dauphinelles sont emblématiques des jardins anglais. Ils sont très appréciés pour structurer des jardins de style prairie et sont précieux pour introduire des accents verticaux et des points de focalisation en fond de massif, en bordures ou en pots près de la maison.

Majestueuses mais fragiles, leurs longues hampes florales mesurant parfois près de 2 mètres, se déclinent en épis ramifiés ou denses, bleus purs, violets, blancs, jaunes, roses ou rouges suivant les variétés. Ils s’épanouissent au soleil, de juin à octobre en fonction des variétés, dans les sols riches, profonds, perméables.

Ces belles vivaces élancées ne sont pas les plus faciles à faire pousser et à conserver :   assez douillettes, elles mettent souvent un à trois ans avant de vraiment s’installer mais produisent ensuite dès la fin du printemps, une belle touffe de dizaines de hampes florales qui n’ont besoin que de quelques soins pour refleurir généreusement à la fin de l’été.

Coupées, ses inflorescences majestueuses composent de très jolis bouquets d’esprit champêtre.

Les Delphiniums sont des plantes parfaites pour jouer sur les contrastes, les nuances et les dégradés, et transformer un massif en remarquable tableau impressionniste : ils s’associent dans des scènes printanières et estivales opulentes avec des vivaces et des rosiers anciens notamment.  Ils font le charme des cottages anglais et transforment un simple massif de vivaces en un mixed border so chic !

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Delphiniums

Famille : ranunculacées

Noms communs : Dauphinelle, pied d'alouette

Floraison : de juin à octobre

Hauteur : jusqu'à 2 mètres

Exposition : Soleil

Sol : Tous

Rusticité : au-delà de -15°

Le genre Delphinium, les Dauphinelles ou Pieds-d’alouette (appartenant à la famille des Renonculacées), regroupe près de 400 espèces. La plupart sont des vivaces, il y a quelques annuelles et bisannuelles. Les Delphiniums doivent leur nom à leurs boutons floraux prolongés par un long éperon, qui évoque la forme du rostre d’un dauphin. Ces plantes herbacées et rustiques, sont surtout originaires des régions tempérées de l’hémisphère Nord. Le delphinium se plaît un peu partout en France, sauf dans des régions très ventées.

Il existe des centaines de variétés de pieds-d’alouette, la plupart sont des vivaces, on compte quelques annuelles et bisannuelles.  Les différents cultivars de delphiniums se répartissent en différents groupes. Les plus fréquemment cultivés sont les delphiniums grandiflorum, les delphiniums géants du groupe Elatum (jusqu’à 2 m à maturité), les hybrides Pacific et les robustes à la silhouette lâche et ramifiée du groupe Belladonna. Les cultivars du groupe Elatum et leurs hybrides sont les plus courants dans les jardins.  Les principaux critères de choix sont la couleur des fleurs et la hauteur qui offrent une grande diversité.

Les Delphiniums ont un port dressé buissonnant et forment une touffe gracieuse dont le diamètre varie de 20 à 60 cm de largeur selon l’espèce et l’âge de la plante. La plupart des pieds d’alouette ont des racines fibreuses ou charnues, parfois tubéreuses. Ne soyez pas trop impatient : il faut attendre quelques années pour les voir former de belles touffes. Mais une fois celles-ci bien développées, il faut les diviser tous les 3 ou 4 ans, pour assurer la pérennité du pied- les plants perdent de la vigueur en vieillissant- et conserver de magnifiques floraisons. Si les Delphiniums sont parfaitement rustiques, les espèces vivaces sont parfois éphémères (notamment les hybrides Pacific) avec une durée de vie assez brève d’une petite dizaine d’années: la division permettra donc de les régénérer et ainsi les conserver longtemps. 

Des hampes fièrement dressées

Ces vivaces très florifères sont toujours très remarquées dans un jardin : leurs fleurs majestueuses s’épanouissent quelques semaines de juin à août selon les variétés et parfois de nouveau en octobre si les plantes ont été rabattues après la défloraison. La hampe florale est dressée et sa hauteur varie beaucoup selon les espèces, de quelques dizaines de centimètres jusqu’à plus de 2 m .

Selon les espèces, les épis très denses ou au contraire plus souples, sont constitués de nombreuses fleurs délicates de 2 à 9 cm de diamètre, en coupe, simples ou doubles, éperonnées, parfois capuchonnée, en forme de bonnet de lutin.

La silhouette de la fleur de Delphinium dépend surtout de la taille et de la couleur des cinq grands sépales ; les vrais pétales eux sont beaucoup plus petits et sont transformés en une sorte de petit œil au centre de la fleur, appelé mouche ou abeille. Les très nombreuses espèces et variétés de delphiniums offrent une grande diversité de coloris, pastels ou soutenus mais le bleu est la teinte la plus fréquente. Du bleu ciel au bleu cyan, du lavande au pourpre, du lilas au mauve, les delphiniums comptent parmi les plus belles fleurs bleues du jardin. Blanc, jaunes, roses ou rouges complètent la palette.

Les delphiniums offrent une grande diversité de coloris

On a parfois reproché aux delphiniums leur unique floraison de juin (15 jours maximum pour les plantes du groupe Elatum), mais les faire refleurir est facile : on coupe les hampes défleuries au-dessus des feuilles, on élimine régulièrement les fleurs fanées :  seconde floraison en septembre garantie !  La nature étant bien faite : des hampes secondaires peuvent se former en dessous de l’épi principal prolongeant la floraison de deux semaines.

Si les fleurs du delphinium ne sont pas parfumées, elles sont en revanche très mellifères et attirent quantité de papillons, insectes butineurs et pollinisateurs.

Les delphiniums font de très jolis bouquets de fleurs fraîches.  Récoltées aux trois quarts épanouies, les hampes florales resteront belles en vase environ 2 semaines. En les laissant sécher la tête en bas, elles continueront à illuminer votre intérieur dans un bouquet de fleurs séchées d’esprit champêtre.

Les feuilles vert moyen de 10 à 20 cm de long sont dentées et très découpées en trois à sept lobes, parfois légèrement velues. Leur taille diminue sur la partie supérieure de la tige. Caduc, celui-ci disparaît en hiver. Au printemps, les gastéropodes raffolent des jeunes pousses: méfiez-vous des limaces et des escargots qui peuvent occasionner des ravages en début de végétation.

Assez exigeants, moins simples de culture qu’il n’y paraît, les delphiniums aiment les terres fertiles, profondes, riches en humus, fraîches, même en été, et bien drainées.  Ils détestent autant les sols lourds et humides que les sols secs et pauvres. Ils s’épanouissent dans les situations bien ensoleillées, protégées des vents forts et de l’humidité hivernale. A part les espèces naines, les delphiniums, en particulier ceux de grande taille, demandent un tuteurage surtout s’ils sont exposés au vent: leurs longues tiges florales cassent comme du verre et au moindre coup de vent, elles se briseront sous le poids des nombreuses fleurs.

Les delphiniums s’intègrent à tous les décors, et peuvent aussi bien jouer le rôle éblouissant de plantes de fond de massif que de fleurs pour plates-bandes ou potées, se montrer très sophistiqués ou plus discrets.  La dimension verticale qu’ils apportent permet de structurer aussi bien un massif au style géométrique et ordonné qu’un jardin aux allures champêtres ou de style prairie. Valeurs sûres des massifs herbacées et des jardins flous, on les apprécie pour leurs grappes majestueuses de fleurs, blanches, roses mais le plus souvent bleues. Les hautes silhouettes très structurantes du groupe « Pacific Giant » sont des grands classiques des jardins anglais. Les autres s’intègrent à merveille dans des jardins naturels aux côtés de pavots d’Orient, bleuets, marguerites pour donner un mariage aussi exubérant qu’éphémère. Ils sont des incontournables des jardins de soleil et bien-sûr, des jardins bleus. Les delphiniums fleurissent en général à la saison des roses, à la fin du printemps et au début de l’été, ce sont d’excellents partenaires pour les rosiers anciens.

Toutes les parties de la plante sont toxiques, le contact avec les feuilles peut irriter la peau.

Espèces et principales variétés

Les différents cultivars de delphiniums se répartissent en différents groupes :

Le groupe Belladonna

D’allure échevelée, ce sont d’excellents delphiniums de jardin avec des fleurs simples et délicates, bleues, blanches ou violettes, de 2 à 4 cm de diamètre qui en font des plantes idéales pour des massifs non classiques. Ces vivaces à grandes feuilles palmées, finement divisées offrent une abondante floraison de juin-juillet puis d’août à octobre.  Des tiges raides de 0,80 à 1,40 m de hauteur portent des épis ramifiés, élancés et lâches, parfaits aussi pour des bouquets d’aspect champêtre. Les delphiniums de ce groupe, plus bas sont moins sensibles à l’action du vent, plus résistants et ont une plus grande longévité que les variétés hautes.

Le groupe Elatum

C’est le nom fourre-tout des delphiniums de massifs traditionnels. Ce sont les plus courants dans les jardins, mais aussi les plus grands que l’on classe selon leur taille : jusqu’à 1,50 m, jusqu’à 1,70 m et jusqu’à 2 m et plus. Leur forme diffère des Belladonna : ces hybrides ont une inflorescence plus ramassée. Les tiges rigides et épaisses se terminent par de magnifiques épis denses et de grandes fleurs serrées plates simples, ou doubles, semi-doubles, bleues, violettes, blanches ou vieux-rose qui apparaissent de juin à août, parfois de nouveau en octobre. La plupart des delphiniums vivaces descendent de ce groupe. On regroupe les nombreux cultivars et hybrides de ce groupe de la façon suivante :

  • La série Hybrides Pacific

La célèbre série Pacific Giants, riche de couleurs pures ou éclairées de mouches blanches, sur des fleurs simples ou semi-doubles. Les Pacifics sont des hybrides d’obtention récente remarquables pour la taille de leurs inflorescences de 1m à 1,20 m de long sur des tiges nombreuses de 1,80 à 2 m. Obtenus en Californie, ils présentent les mêmes caractéristiques que le groupe Elatum, mais issus de semis, ils sont plus variables au niveau des coloris. Les grandes fleurs (5 à 7 cm de diamètre), semi-doubles forment de beaux épis denses de juin à août, saisissants en fleurs coupées.

  • La série Magic Fountains

C’est la version naine de la série Hybrides Pacific. Reproductible par semis, elle donne à partir de juin des grappes de 30 à 50 cm de couleurs pures bleue mauve, rose, blanc… La série Magic Fountains offre des delphiniums plus compacts.

Le Delphinium grandiflorum ou D. chinense

Souvent cultivée comme une annuelle, cette plante naine touffue de 50 cm de haut porte en juin-juillet des panicules légères de jolies fleurs simples en forme de bonnet de lutin bleues, violettes ou blanches.

Delphinium Belladonna « Piccolo » – D. Grandiflorum ‘sinensis’ – D. Elatum ‘Morning lights bloom’ –

Les plus populaires

Delphinium Pacific Guinerve - Pied d'Alouette vivace

Fleurit en Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité: 180 cm

Une variété spectaculaire en fond de massif car il atteint près de 2 mètres à maturité !

Delphinium Ruysii Pink Sensation, Pied d'Alouette

Fleurit en Juin à Août

Hauteur à maturité: 80 cm

Une superbe variété à fleurs roses, géantes, qui s'accordent admirablement bien avec les rosiers !

Delphinium Pacific King Arthur - Pied d'Alouette vivace

Fleurit en Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité: 180 cm

Une élégante variété qui offre de somptueuses fleurs pourpre prune velouté à mouche blanche.

Delphinium belladonna Casablanca - Pied d'Alouette vivace

Fleurit en Juin à Sept.

Hauteur à maturité: 120 cm

Très florifère, ce delphinium à fleurs blanches s'avère également très résistant aux maladies

Delphinium elatum Double Innocence - Pied d'alouette vivace

Fleurit en Juin à Juil.

Hauteur à maturité: 150 cm

Un lumineux delphinium à fleurs blanches, doubles qui seront parfaites pour agrémenter une scène champêtre !

Nos préférées

Delphinium Pacific Blue Bird - Pied d'Alouette vivace

Fleurit en Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité: 180 cm

Impériale, saisissante, cette variété peut atteindre 2 mètres de haut. C'est une valeur sûre, très appréciée !

Delphinium belladonna Bellamosum - Pied d'Alouette vivace

Fleurit en Juin à Juil., Sept. à Oct.

Hauteur à maturité: 120 cm

Un pied d'alouette à longue et abondante floraison d'un bleu gentiane profond ponctué d'un cœur noir.

Delphinium Pacific Black Knight - Pied d'Alouette vivace

Fleurit en Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité: 200 cm

Impérial et spectaculaire en fond de massif, en jardinière, en pots près de la maison, ou dans les bouquets.

Delphinium Crystal Delight - Pied d'alouette élevé

Fleurit en Juil. à Sept.

Hauteur à maturité: 120 cm

Compact et romantique à souhait, ce delphinium Highlander offre des fleurs très doubles bleu clair à coeurs vert pastel.

Delphinium Pacific Astolat - Pied d'Alouette vivace

Fleurit en Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité: 150 cm

Une variété peu commune, à fleurs rose lilas teintées de parme, superbe en fond de massif.

 

Autre variété intéressante

Delphinium x cultorum Finsteraarhorn - Pied d'Alouette vivace

Fleurit en Juin à Juil., Sept.

Hauteur à maturité: 180 cm

Impérial, ce delphinium séduit autant par sa haute stature que par ses fleurs bleu gentiane à cœur noir.

Plantation

Où planter le delphinium ?

Le delphinium se plaît un peu partout en France, sauf dans des régions très ventées, et en sol sec, pauvre ou lourd.

Le delphinium n’est pas la plante la plus facile à cultiver, sous ses allures de grande vivace facile, il est en fait assez exigeant.  Il apprécie d’être installé sur un site bien ensoleillé, à l’abri des vents forts et bien dégagé, ce qui encouragera la plante à donner toute sa hauteur.

Il s’intègre à tous les décors, plates-bandes ou bordures mais il prend toute sa mesure dans le rôle de plante de fond de massif. Les variétés les plus hautes se plantent en arrière-plan de massifs, auxquels elles donnent du relief et une verticalité saisissante.

Il aime les terres fertiles, profondes, fraîches, même en été et très bien drainées. En sol pauvre, il ne sera jamais luxuriant. Dans une terre lourde et humide, il végétera et mourra ou poussera tout doucement. Si vous souhaitez tenter l’expérience malgré tout, un ajout de sable et gravier à la plantation aidera le delphinium à s’installer.

Les besoins varient beaucoup d’une espèce à l’autre : les hybrides d’Elatum sont plus tolérants sur la nature du sol, mais toutes ont conservé, de leurs origines montagnardes, une belle rusticité.  Plus l’hiver est rude, plus le delphinium est beau, il supportera des températures inférieures à -15° mais il n’aime pas l’humidité hivernale. Veillez à l’installer les pieds au sec, dans un lieu sans excès d’eau en hiver. L’été en revanche, arrosez copieusement en période de sécheresse.

Une situation trop ventée sera une menace pour ces grandes vivaces. A part les espèces naines, les delphiniums demandent un tuteurage pour éviter que les tiges ne cassent au moindre coup de vent : une grosse rafale et votre massif ressemblera à un champ de bataille après l’orage ! Installez les supports avant avril, ou quand les plantes atteignent 30 cm de haut.

Inutile donc de tenter sa culture en terrain sec ou lourd, à l’ombre, ou dans des régions très ventées, vous serez déçu : nous conseillons de le planter là où il sera le plus beau : au soleil, abrité du vent et sur un bon sol bien drainé. Comprenez donc que planté dans des conditions défavorables, il faut en prendre soin.

La culture en pot n’est pas à conseiller pour ces plantes qui aiment la fraîcheur et un sol profond, elle est toutefois envisageable à condition de prendre quelques précautions. Plus qu’en pleine terre, les delphiniums en potée demandent des engrais et du soleil. Des variétés naines d’Elatum ou l’imposant Delphinium grandiflorum, se plairont, en situation bien ensoleillée (au moins 5 heures de soleil par jour), dans un contenant de 30 cm de profondeur minimum avec un terreau enrichi d’un bon compost ou de fumier bien décomposé, d’eau, sans oublier les tuteurs.

Quand planter ?

Idéalement à l’automne ou au printemps en mars-avril après les dernières gelées sur un sol fertile et bien drainé.

Comment planter ?

  • Plantez en situation ensoleillée, en sol profond, frais, sans excès de calcaire, riche et bien drainé.
  • Si votre terre est lourde et compacte, faites un apport de terreau et de tourbe blonde à la plantation. Dans l’idéal, il est préférable d’enfouir du fumier bien décomposé longtemps avant de planter ou encore un engrais organique naturel.
  • Plantez en godet par groupes de 3 à 5 pieds au m2, espacés de 0,40 à 0,75 cm selon les variétés. Pour un bel effet dans un massif, on privilégie une plantation en nombre.
  • Laissez au minimum deux ou trois pousses sur les jeunes plants et de cinq à sept sur les delphiniums déjà bien établis.
  • Le feuillage disparaissant en hiver, il est judicieux de marquer l’emplacement des pieds avec un petit piquet, pour pouvoir surveiller escargots et limaces au printemps.
  • Durant la croissance arrosez une ou deux fois par semaine et apportez un engrais liquide toutes les deux ou trois semaines. Les années suivantes, apportez un engrais au printemps pour conserver la fertilité du sol ainsi que de l’humus et du compost pour maintenir l’humidité.

Pour tout savoir sur la plantation des delphinium, découvrez notre fiche plantation : « Planter et réussir les delphiniums »

Entretien et taille

  • Tuteurez solidement les tiges des variétés hautes au printemps, dès le début de la croissance.
  • Pour assurer une croissance vigoureuse, couper au niveau du collet toutes les pousses chétives dès avril.
  • Éliminez les inflorescences rapidement après la floraison pour encourager une seconde floraison d’automne.  Quant aux variétés annuelles, laissez-les grainer pour bénéficier de semis spontanés. Si vous souhaitez récolter des graines, laissez une hampe par pied (de plus de 2 ans).
  • Après la floraison, rabattez les tiges florales fanées de moitié (cette opération évitera l’épuisement de la plante) et faites-y grimper des ipomées par exemple.
  •  Vous les rabattrez au ras du sol de préférence au printemps, au démarrage de la végétation, pour éviter que l’eau et l’humidité ne pénètrent dans les tiges creuses pendant l’hiver, provoquant le pourrissement des touffes.
  • Le sol doit être maintenu frais. Installez un paillage et arrosez régulièrement.

Les plants perdent de la vigueur en vieillissant et disparaissent vite (en trois ans souvent) : au-delà de 5 ans, la floraison devient chétive.  Il ne faut pas hésiter alors à changer ou diviser les pieds si l’on veut leur conserver de la vigueur.

Maladies et ennemis éventuels

Les delphiniums ont des ennemis bien connus :

  • les escargots et les limaces qui dévorent les jeunes pousses avant même qu’elles ne sortent de terre au printemps. Un traitement anti-limaces, épandu à la plantation, puis tous les ans dès le mois de février est impératif.
  • le mildiou et l’oïdium. Pulvérisez en préventif de la bouillie bordelaise, du soufre ainsi que du purin d’ortie et de prêle. Ne laissez pas de résidus de plantes malades au sol, brûlez-les.

Mutiplication

Semis

  • Les graines se récoltent et se sèment dès leur maturité, en été, si vous n’avez pas coupé toutes les hampes florales, sinon achetez-les en sachet. Les espèces annuelles se ressèment généralement spontanément et supportent mal le repiquage, c’est pourquoi on les sème en place au printemps. Le secret de la germination des delphiniums, c’est la fraîcheur. Les graines de delphiniums ont un pouvoir germinatif élevé durant la première année qui suit leur récolte.
  • Conservez-les au réfrigérateur et semez-les au chaud de préférence au printemps sur du compost humide en les couvrant à peine de terreau maintenu humide à une température constante comprise entre 18 et 22°. La levée prend d’une à quatre semaines.
  • Prélevez les plantules dès apparition des premières feuilles. Les semis faits en février-mars donneront des fleurs d’août à octobre, l’année suivante. Ils fleuriront plus tôt les années suivantes et donneront des hampes florales plus hautes et florissantes.

Les semis printaniers fleurissent entre juillet et septembre et ne dépassent pas 60 à 90 cm la première année. L’année suivante la floraison est décalée en mai-juin et la plante atteint les 1,30 m.  Les semis donnent rarement des plantes fidèles au pied mère.

Réussir le semis des delphiniums reste une opération simple mais le coloris obtenu sera aléatoire, à l’inverse, la division et le bouturage garantie des plantes robustes et fidèles en couleur.

Division

La division des souches concerne les espèces vivaces. Le delphinium a une durée de vie relativement courte de l’ordre de 4 ans, âge où il commence à former une belle touffe. Mais une fois celle-ci bien établie, il faut la diviser tous les 3 ou 4 ans, pour assurer la pérennité du pied et conserver de belles floraisons. « Diviser pour conserver » : voilà la conduite à tenir avec ces vivaces fugaces !

En fin d’hiver ou en été, pendant la dormance estivale, déterrez le pied, avec un sécateur ou une bêche, divisez en plusieurs éclats comportant à la fois des racines et des pousses. Replantez immédiatement les éclats du pourtour.

Bouturage

Les meilleurs delphiniums de massifs se reproduisent par bouturage. Opérez en mars ou avril, quand la végétation démarre, le prélèvement de boutures est plus facile à cette période là. Comme la division, il permet de reproduire le pied mère à l’identique. Il se fait avec des rameaux, prélevés sur des pieds âgés de 3 ou 4 ans.  Lorsque la touffe atteint 15 à 20 cm de hauteur, prélevez à la base des jeunes pousses de 7 à 10 cm à leur base, au niveau du collet. Plantez dans un mélange léger et drainant (sable, vermiculite, tourbe…) à 15 à 20 °C.  La formation des racines prend quatre à cinq semaines. Lorsque de nouvelles feuilles apparaissent, les boutures seront alors prêtes à transplanter en pleine terre.

Laisser les pousses se développer ; vous obtiendrez de belles fleurs d’août à octobre. Et veillez à tuteurez les jeunes plants pour éviter aux tiges de casser.

Associer

Les Delphiniums sont très faciles à marier. Valeurs sûres des massifs herbacées et des jardins flous, on les apprécie pour leurs grappes majestueuses de fleurs, blanches, roses mais le plus souvent bleues. Les hautes silhouettes très structurantes du groupe « Pacific Giant » sont des grands classiques des jardins anglais. Les delphiniums qui appartiennent au groupe des Belladona, moins compacts, moins hauts aussi (1,20 m), plus ramifiés et plus gracieux, s’intègrent à merveille dans des jardins naturels aux côtés de pavots d’Orient, bleuets, marguerites pour donner un mariage aussi exubérant qu’éphémère. Ils sont les incontournables des jardins de soleil et bien-sûr, des jardins bleus.

Bleus/dorés, pourpre/lavande ou jaune crème/orange doux, les delphiniums sont des plantes parfaites pour jouer sur les contrastes, les nuances et les dégradés, et transformer un massif en remarquable tableau impressionniste.

Les delphiniums fleurissent en général à la saison des roses, à la fin du printemps et au début de l’été, ce sont d’excellents partenaires pour les rosiers anciens, avec lesquels ils composent des scènes charmantes et romantiques. Vous pouvez également composer une autre belle association avec des hémérocalles orange doux, du gypsophile ‘Rosenschleier’ ou de la crambe maritime.

Roses ‘Blushing Bride’ – Lavandula angustifolia – Delphinium New Millenium ‘Royal Aspirations’ et ‘Sunny Skies’ – Astrantia major

Découvrez encore plus d’idées d’association dans notre fiche conseil : « Delphinium, pied d’alouette – 8 idées pour l’associer »

Questions souvent posées par les jardiniers

Mon delphinium ne pousse pas et végète. Que faire ?

Patienter, c'est normal. Les plantes n'ont pas toutes la même vitesse de croissance et il se peut très bien que votre delphinium ait besoin d'un peu plus de temps pour s'enraciner. Les plants mis en place au printemps restent relativement chétifs la première année : un bon ajout d'engrais ou de compost bien décomposé les aide à démarrer. Soyez patient et vous serez récompensé l'année suivante par une explosion de fleurs.

Planté au printemps, mon delphinium a quasiment disparu, pourquoi ?

Il est très probable qu'il ait subi une attaque de limaces ou d'escargots. Les gastéropodes raffolent des jeunes pousses de delphinium et leur laissent à peine le temps de sortir de terre. Soyez vigilent : marquez vos jeunes plants avec un petit piquet, pour pouvoir surveiller escargots et limaces au printemps. Un anti-limaces, épandu à la plantation, puis tous les ans dès le mois de mars avant la végétation, permet d'anticiper les attaques et suffit à limiter les dégâts.

Mes delphiniums cassent très facilement, que faire ?

Il faut les tuteurer juste avant la floraison : une grosse averse, un coup de vent et leurs tiges cassent comme du verre sous le poids des fleurs.

J'ai raté mes semis de delphiniums, pourquoi ?

Il est possible que vos graines aient été mal conservées ou trop longtemps : les graines de delphiniums ont un pouvoir germinatif élevé durant la première année qui suit leur récolte. Il faut les conservez-les au réfrigérateur puis semez-les au chaud de préférence au printemps sur du compost humide en les couvrant à peine de terreau maintenu humide à une température constante comprise entre 18 et 22°. La levée prend d'une à quatre semaines. Une fois les petits plants bien développés (3 feuilles adultes) après quatre semaines environ, il faut les repiquer dans leur emplacement définitif, au soleil, avec une terre très profonde, bien fumée et restant fraîche, et il n'y a plus qu'à tuteurer.

Ressources utiles

Articles connexes


Blog

Comment rater vos Delphiniums en 4 leçons.

Les delphiniums sont peut être les vivaces les plus structurantes que l'on peut avoir dans...
Lire la suite +

association

Delphinium, pied d'alouette : 8 idées pour l'associer

Lire la suite +

plantation

Planter et réussir les Delphiniums

Lire la suite +
1 Étoile 2 Étoile 3 Étoile 4 Étoile 5 Étoile ( votes, moyenne: sur 5)

2 réflexions au sujet de « Delphiniums, pied-d'alouette : les planter, semer, entretenir »

  • Collin Boquet

    Bon an, mal an mes delphiniums ont résisté jusqu’´a cet automne . Malades (oidium, pourriture, etc..) est il raisonnable de refaire le massif au même endroit ? Je crains la contamination par le sol pour les jeunes plants.. je crois connaître la réponse ....

    Répondre
    • Michael

      Bonjour,

      Si votre question est, "est-il encore raisonnable de planter des végétaux dans ce massif ?" la réponse est clairement oui, mais seulement des végétaux supportant l'ombre et résistants à l’oïdium. Cette maladie se développe essentiellement dans les endroits sombres où l'humidité ambiante est trop forte. Je vous conseille donc de planter des vivaces d'ombre comme des fougères, des pulmonaires, hostas, heuchères...
      Si la question en revanche est "est-il raisonnable de retenter des Delphiniums dans ce massif ?" la réponse est non, car si vos delphiniums ne se plaisent pas et ont le l’oïdium c'est qu'ils manquent très probablement de lumière et un endroit plus lumineux leur conviendrait d'avantage.

      Cordialement,

      Michael

      Répondre
Laisser un commentaire