Veuillez patienter...

Continuer mes achats Voir le panier & Commander

{{var product.name}} a été retiré de votre panier

Continuer mes achats
Voir le panier & Commander
Commander avec les refs catalogue

Les chionodoxas : plantation, culture et entretien

Les chionodoxas en quelques mots

  • Les chionodoxas sont des bulbes qui offrent une floraison très précoce, annonçant le printemps !
  • On les apprécie pour leurs petites fleurs étoilées, dans des tons doux, souvent bleu, mauve ou blanc.
  • Ils peuvent former de vrais tapis de fleurs, dans une pelouse ou en sous-bois
  • Ils sont capables de se naturaliser, et ne demandent pratiquement aucun entretien
  • Au soleil ou à mi-ombre ils poussent en bordure d’un massif ou en pot

Le mot de notre Experte

Le Chionodoxa ou Gloire des neiges compte parmi les premiers bulbes de printemps à fleurir, parfois dès la fin de l’hiver. Il annonce le printemps avec ses fleurs étoilées qui lui donnent un air de petite jacinthe. Il s’agit d’une plante bulbeuse rustique, très facile, au feuillage fin et discret, et à la floraison délicate dans des teintes douces et intenses à la fois. La plupart du temps, les fleurs sont bleues, nuancées de blanc au centre. On trouve aussi des variétés à fleurs roses, mauves, ou totalement blanches.

Une fois la floraison terminée, le feuillage du chionodoxa jaunit puis la plante rentre en dormance.  Elle se fait oublier, laissant la place aux autres floraisons, pour mieux revenir au printemps suivant !

Ne demandant presque aucun entretien, le chionodoxa est une plante prolifique, qui peut même se naturaliser au jardin ! Les touffes ont tendance à s’étendre au fil du temps. Il s’agit d’une petite vivace résistante, peu sensible aux maladies et ravageurs, et très rustique ! Le chionodoxa se plante en automne, de préférence en groupe plutôt qu’isolément. Il est facile à multiplier.

Les chionodoxas ont la capacité de former de véritables tapis de fleurs ! Ils sont parfaits pour animer une pelouse ou un sous-bois, et peuvent aussi être installés en rocaille. Ils conviennent également en bordure de massif… Et si vous souhaitez les garder au plus près de la maison vous pouvez même les cultiver en pot ou jardinière ! Les chionodoxas accompagnent à merveille les autres bulbes de fin d’hiver : narcisses, jonquilles, nivéoles, tulipes botaniques, crocus…

Botanique

Fiche d'identité

Nom latin : Chionodoxa ou Scilla sp.

Famille : Asparagaceae

Nom commun : Chionodoxa, Gloire des neiges

Floraison : entre février et avril

Hauteur : 10 à 20 cm

Exposition : de préférence au soleil.

Sol : drainant, frais, riche et léger

Rusticité : - 20 à - 25 °C

Le chionodoxa est une petite plante vivace à bulbe qui provient d’Asie Mineure (Est de la région méditerranéenne), en particulier de l’ouest de la Turquie, de Crète et de Chypre. Il pousse principalement dans les zones de montagnes. C’est une plante robuste et très rustique, qui a tendance à se naturaliser au jardin. On l’apprécie pour sa floraison étoilée et lumineuse.

Le chionodoxa appartenait anciennement à la famille botanique des Liliacées, mais il est aujourd’hui classé dans celle des Asparagacées. Il n’y a rien d’étonnant à ce que le chionodoxa ait un air de petite jacinthe, puisqu’il est de la même famille botanique ! Il ressemble aussi beaucoup aux puschkinias, une autre petite bulbeuse de cette famille.

Les chionodoxas sont très proches des scilles, et ont d’ailleurs récemment été reclassées dans le genre Scilla, alors que jusque-là ils avaient leur propre nom de genre, Chionodoxa. Ils viennent donc de changer de nom scientifique ! Les botanistes considèrent aujourd’hui que les différences entre les chionodoxas et les scilles ne sont pas assez importantes pour justifier qu’ils appartiennent à un genre distinct.

Lorsqu’ils étaient classés à part, les chionodoxas rassemblaient six espèces. En culture, on en trouve surtout trois : Chionodoxa luciliae, Chionodoxa forbesii et Chionodoxa sardensis, qui se ressemblent beaucoup. En effet, les différentes espèces et variétés de chionodoxas sont très proches, ce qui entraine une certaine confusion. Hormis quelques nuances dans les teintes, au niveau de la hauteur, ou du nombre de fleurs par grappe, il s’agit d’un groupe relativement homogène.

Le chionodoxa porte le nom commun de « Gloire des neiges ». Son nom latin provient du grec chion : neige, et doxa : gloire. En anglais, il se nomme glory-of-the-snow. Ainsi, que ce soit en français, en latin ou en anglais, tous les noms du chionodoxa signifient « Gloire des neiges »… Car dans les zones de montagne, ses fleurs apparaissent au moment où la neige fond, au début du printemps.

Le chionodoxa apparaît en fin d’hiver, il fleurit ensuite pendant deux semaines, puis son feuillage jaunit, et il disparait alors, laissant de la place aux autres plantes. Il entre en dormance, reste présent sous forme de bulbe dans le sol, et réapparaîtra l’année suivante. Il nous donne rendez-vous chaque année pour fêter le début du printemps !

Les chionodoxas sont de petites plantes qui mesurent entre 10 et 20 cm de hauteur. Ils peuvent par contre former de très larges tapis. Les fleurs sont portées par une tige rougeâtre, assez sombre.

Le chionodoxa fleurit très tôt, en fin d’hiver ou au début du printemps, souvent autour du mois de mars, mais dans tous les cas entre février et avril. C’est l’une des premières plantes à fleurir, annonçant ainsi le printemps. La floraison est par contre assez courte : elle dure environ deux semaines.

 

La floraison des chionodoxas ou Gloire des Neiges

Les fleurs de chionodoxa peuvent prendre différentes teintes. Chionodoxa luciliae, Chionodoxa forbesii ‘Pink Giant’ (photo Steven Bemelman – iBulb) et Chionodoxa luciliae ‘Alba’

 

Le chionodoxa émet de petites tiges dressées, rougeâtres ou pourprées, qui portent de jolies fleurs étoilées. Elles sont rassemblées en grappes, qui, suivant les espèces, peuvent compter entre deux et douze fleurs. Chaque fleur est portée sur un long pédoncule.

La floraison est souvent bleue, mais peut aussi être mauve ou blanche. Elle se décline dans des teintes toujours très douces. Les fleurs mesurent un à deux centimètres de diamètre. Elles sont composées de six tépales (pétales ou sépales indifférenciés) marqués par une ligne médiane plus sombre. Ces tépales sont également plus clairs à la base, ce qui fait apparaitre un cercle blanc au centre de la fleur. Cela donne davantage d’éclat aux fleurs, les faisant paraitre presque brillantes ! Au centre, six étamines jaunes viennent apporter encore un peu plus de luminosité. Le chionodoxa possède une délicate floraison, assez simple, mais qui a beaucoup de charme !

Chaque bulbe émet deux ou trois feuilles qui partent de la base, du sol, et qui mesurent entre 8 et 25 cm de longueur. Les feuilles sont très allongées, étroites, linéaires, et assez épaisses. Elles ne sont pas vraiment planes, mais plutôt incurvées en forme de gouttière. Elles ont une teinte vert sombre. Il s’agit d’un feuillage assez ordinaire et discret, mais on l’apprécie en même temps pour sa finesse. Il rappelle un peu le feuillage des jacinthes… Rien d’étonnant à cela puisque ces deux plantes appartiennent à la même famille !

Le chionodoxa possède un bulbe qui lui permet d’emmagasiner des réserves, et de passer une bonne partie de l’année sous terre, en dormance. Il se plante et s’achète à l’état de bulbe. Cela nous permet aussi de le multiplier facilement.

 

Chionodoxa, Gloire des neiges - Bulbe

Un bulbe de chionodoxa (photo iBulb – Fotostudio Artifex)

 

Le fruit du chionodoxa est une capsule à trois loges. Elle s’ouvre à maturité, afin de libérer les graines qu’elle contient.

Les chionodoxas sont des plantes bien rustiques, supportant entre – 20 et – 25 °C. Ils préfèrent même les climats frais, et se plairont davantage au nord de la Loire que dans la région méditerranéenne ! Leur floraison est moins généreuse sous un climat doux.

Les principales variétés de chionodoxa

Les variétés les plus populaires

Chionodoxa luciliae - Gloire des Neiges

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité
15 cm

Ce chionodoxa porte de petites fleurs bleues, blanches au centre. Il a été primé Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

Chionodoxa forbesii Pink Giant

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité
15 cm

On apprécie cette variété pour sa belle floraison rose tendre, plus claire au centre.

Chionodoxa sardensis

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité
10 cm

Le chionodoxa sardensis offre des fleurs d’un joli bleu franc, assez intense. Elle a été primée Award of Garden Merit par la Royal Horticulture Society (RHS).

 

Nos variétés préférées

Chionodoxa luciliae Alba

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité
12 cm

Cette variété offre une élégante floraison blanc pur. Seules les étamines jaunes dorées viennent apporter une petite touche de couleur, très légère !

Chionodoxa forbesii Blue Giant

Période de floraison Fév. à Avril

Hauteur à maturité
10 cm

Il s’agit d’une variété à floraison bleu ciel, nuancée de blanc au centre, ce qui la rend encore plus lumineuse !

Chionodoxa forbesii Violet Beauty

Période de floraison Mars à Avril

Hauteur à maturité
10 cm

Cette variété porte en fin d’hiver une floraison étoilée violet – mauve, presque rose.

Plantation

Où planter ?

Plantez les chionodoxas de préférence au soleil, éventuellement à mi-ombre. Vous pouvez tout à fait les installer au pied d’arbres ou arbustes caducs. Dans tous les cas, ils apprécient une bonne luminosité.

Le chionodoxa est une plante facile, peu exigeante, qui s’accommode d’à peu près tout type de sol. Il préfère néanmoins les terrains riches en matière organique, fertiles, ainsi que les sols meubles et légers, perméables. Il appréciera également un terrain relativement frais, mais néanmoins drainant, car l’humidité stagnante risquerait de faire pourrir les bulbes.

Vous pouvez l’installer en masse au milieu d’une pelouse et le laisser se naturaliser. Vous obtiendrez de splendides tapis de fleurs bleues ! Le chionodoxa convient également pour les rocailles, aux côtés de plantes alpines. Pour un effet très naturel, vous pouvez le planter dans un sous-bois lumineux, en compagnie d’autres bulbeuses précoces.

Vous pouvez aussi cultiver le chionodoxa en pot ou jardinière, par exemple en compagnie d’autres petites bulbeuses. Utilisez un substrat drainant, plutôt sableux.

Le chionodoxa apprécie les régions à climat relativement frais, voire froid. Dans les zones plus chaudes, sous un climat doux, la floraison sera moins généreuse. C’est une plante tout à fait adaptée pour les jardins alpins et régions montagneuses.

 

Le chionodoxa s'adapte à une plantation en pleine terre ou en pot

Vous pouvez installer les chionodoxas en pleine terre, par exemple dans une pelouse, ou en pot

 

Quand planter ?

Le chionodoxa se plante en début d’automne, dans l’idéal en septembre ou octobre mais peut être planté jusqu’en décembre, lorsque le bulbe est encore en dormance, et avant que les températures ne deviennent trop froides.

 

Comment planter ?

Vous pouvez planter vos chionodoxas en larges groupes, pour former par exemple un tapis fleuri dans une pelouse. Dans ce cas, nous vous conseillons de jeter les bulbes au sol et les planter là où ils tombent, afin qu’ils soient répartis de façon aléatoire, pour un effet très naturel !

Vous pouvez aussi disperser quelques bulbes dans un massif ; mais, en raison de leur petite taille, mieux vaut les placer plutôt sur l’avant du massif, en compagnie d’autres plantes assez basses (muscaris, ophiopogon, primevères, etc.).

Dans tous les cas, nous vous conseillons de planter au moins une dizaine de bulbes à chaque fois. Respectez une distance d’environ 5 à 8 cm entre chaque bulbe.

  1. Commencez par travailler le sol pour l’ameublir, le décompacter, et éventuellement ajouter un peu de terreau.
  2. Creusez un petit trou de plantation. N’hésitez pas à apporter des éléments drainants, comme du sable grossier. Cela permettra à l’eau de s’évacuer pour éviter que le bulbe ne pourrisse.
  3. Placez le bulbe, dans le bon sens, la pointe dirigée vers le haut. Il doit être positionné entre 8 et 10 cm de profondeur.
  4. Recouvrez de terre.
  5. Tassez légèrement.
  6. Arrosez généreusement.

 

Découvrez aussi nos conseils vidéo – Comment planter des bulbes en massif :

Si vous souhaitez cultiver les chionodoxas en pot, choisissez de préférence un contenant assez large, puis installez une couche de drainage au fond (graviers, tessons de pot, pouzzolane…). Plantez dans un substrat drainant (par exemple un mélange de terreau et de sable). Arrosez. Placez le pot à un endroit ensoleillé.

Entretien

Le chionodoxa ne demande presque aucun entretien. Les indications suivantes sont assez facultatives, les chionodoxas peuvent tout à fait perdurer au jardin sans nécessiter d’intervention.

Après la floraison, le bulbe reconstitue ses réserves. Les feuilles commencent alors à jaunir, mais il faut attendre qu’elles soient totalement desséchées avant de les couper. Il est important de ne pas rabattre le feuillage trop tôt ! Celui-ci permet à la plante d’accumuler des réserves nutritives pour pouvoir refleurir l’année suivante. De même, si vous avez installé vos chionodoxas dans une pelouse, il vous faudra attendre que les feuilles aient jauni avant de passer la tondeuse !

Vous pouvez supprimer les fleurs fanées, mais nous vous conseillons d’en laisser quelques-unes en place afin de pouvoir récupérer les graines ou leur permettre de se ressemer spontanément ! Les chionodoxas peuvent se naturaliser.

Vous pouvez diviser vos chionodoxas au bout de trois à quatre ans de culture. Cela vous permettra de régénérer les touffes, et éventuellement d’en replanter à un autre emplacement, ou d’offrir des bulbes à vos proches !

Les chionodoxas peuvent nécessiter quelques arrosages au moment de la floraison si le sol est sec. En pot, vous pouvez arroser (sans excès !) pendant la période de végétation, afin que le sol reste frais. En cas d’humidité excessive, le bulbe risquerait de pourrir. Le sol doit rester relativement sec en été, lorsque la plante est en dormance.

Le chionodoxa n’est pas vraiment sensible aux maladies et parasites. Le seul vrai problème de culture que vous pouvez rencontrer est l’humidité stagnante qui fait pourrir les bulbes.

 

Les fleurs roses du chionodoxa 'Pink Giant'

Chionodoxa forbesii Pink Giant (photo Steven Bemelman – iBulb)

 

Multiplication

Vous pouvez multiplier les chionodoxas par semis ou division. Ces deux opérations s’effectuent en été. Les chionodoxas sont des plantes prolifiques qui ont tendance à se multiplier spontanément, d’eux-mêmes, et se naturalisent parfois.

 

Semis

Vous pouvez récolter les graines contenues dans les capsules des chionodoxas. Semez de préférence en été.

  1. Préparez un pot en le remplissant de terreau spécial semis.
  2. Semez les graines.
  3. Recouvrez légèrement avec un peu de substrat.
  4. Arrosez en pluie fine.
  5. Installez le pot sous un châssis froid, à l’abri du soleil direct.

Vous pourrez les repiquer dans des pots individuels dès qu’ils auront atteint une taille permettant leur manipulation.

Il faudra ensuite attendre quelques années (environ 4 ans) avant de les voir fleurir !

 

Division de touffes

Après trois à quatre ans de culture, vous pouvez diviser les touffes les plus denses. Faites-le en été, lorsque la plante est entrée en dormance et que le feuillage a séché. Cela vous permettra de régénérer vos plants !

  1. Choisissez une touffe bien dense, en place depuis plusieurs années. Déterrez-la à l’aide d’une fourche-bêche.
  2. Séparez les bulbilles du bulbe d’origine. Vous pouvez les trier pour ne garder que les plus belles.
  3. Replantez-les à un autre emplacement, après avoir bien préparé le sol.

Association

Le chionodoxa est parfait pour accompagner d’autres bulbes printaniers ! Vous pouvez par exemple le planter avec des tulipes botaniques, narcisses, crocus, muscaris, jacinthes ou iphéions. Ce sont des plantes qui ont le même rythme, qui se plantent en automne et offrent une floraison délicate au printemps. Vous en trouverez sans problème dans des teintes qui s’accordent bien aux fleurs de chionodoxas.

 

Chionodoxa et bulbes de printemps, une idée d'association pour le jardin

Les chionodoxas se marient à merveille avec les bulbes printaniers ! Chionodoxa forbesii Pink Giant et Tulipe (photo Steven Bemelman – iBulb) / Chionodoxa luciliae, Tulipes, Jacinthes et Muscaris (photo F-Studio – iBulb)

 

Profitez du chionodoxa pour composer une belle scène de fin d’hiver ! Pour fêter l’arrivée du printemps, installez le chionodoxa avec d’autres floraisons précoces : Anemone blanda, Pulsatilla vulgaris, perce-neiges ou nivéoles, Eranthis hyemalis… sans oublier l’élégante floraison des hellébores d’Orient ! Associez-les à quelques arbustes, comme les hamamelis, forsythia ou camélia… Profitez aussi de la floraison parfumée du Daphne odora, ou de la superbe floraison blanche de l’Abeliophyllum distichum !

Vous pouvez également les installer en groupe dans une pelouse. Ils constitueront un tapis de fleurs bleues, qui s’étendra avec le temps. Vous pouvez les accompagner de quelques tulipes botaniques, crocus ou narcisses… Dispersez ces bulbes de façon aléatoire dans votre pelouse, afin d’obtenir un effet très naturel. Elle se couvrira de fleurs colorées à chaque début de printemps !

Le chionodoxa est également une excellente petite plante de rocaille. Vous pouvez en installer quelques touffes, en compagnie d’autres plantes alpines, plantes tapissantes et petites bulbeuses. Associez-le à des Phlox subulata, iphéions, ainsi qu’à de petits iris de rocaille, comme les Iris reticulata, ou des tulipes botaniques, comme Tulipa turkestanica ou Tulipa humilis. Vous pouvez ajouter des sédums, joubarbes ou graminées.

Comme les chionodoxas sont des plantes de petite taille, ils peuvent très bien être installés en bordure. Vous pouvez les planter en ligne, pour souligner un passage, un massif, le pied d’une haie…

Le chionodoxa trouvera également sa place dans un sous-bois lumineux. Utilisez-le pour former un tapis de fleurs au pied d’arbres caducs, en compagnie d’anémones, de l’Eranthis hyemalis, ou des délicates fleurs bleues de l’Hepatica nobilis. Vous obtiendrez un jardin à l’aspect très naturel !

Vous pouvez aussi profiter des chionodoxas pour réaliser une composition fleurie, en pot ou jardinière ! Associez-les à des pensées, primevères acaules, muscaris… N’hésitez pas à ajouter quelques feuillages décoratifs, comme celui du carex, du lierre ou du muelhenbeckia.

Enfin, les différentes variétés de chionodoxas ont des couleurs qui se marient bien, dans des tons assez proches. Découvrez notre collection, qui associe trois variétés !

 

Questions fréquentes

Mon chionodoxa a fini de fleurir, est-ce que je peux couper le feuillage ?

Après la floraison, le chionodoxa a besoin de ses feuilles pour emmagasiner des réserves dans le bulbe, avant d’entrer en dormance et refleurir au printemps suivant. Laissez le feuillage se faner naturellement. Vous pourrez le couper une fois qu’il sera entièrement jaune et desséché.

Ressources utiles

 

Articles connexes


Blog

Bulbes de Printemps : nos 10 coups de cœur de la rentrée

Si vous nous connaissez un peu, vous savez que nous mettons un point d'honneur à...
Lire la suite +

Blog

Planter des bulbes : 7 conseils pratiques et utiles !

Planter les bulbes de printemps est une "routine" d'automne que j'accomplis consciencieusement chaque année. Ce...
Lire la suite +

Blog

Visite au Keukenhof

Le parc du Keukenhof, situé à Lisse dans la province de Hollande aux Pays-Bas, offre...
Lire la suite +
1 Étoile
2 Étoile
3 Étoile
4 Étoile
5 Étoile
( votes, moyenne: sur 5)
Laisser un commentaire